Mondial Russie 2018 :  défaites du Maroc et l’Egypte , le syndrome de la dernière minute.

Publié le: 15/06/2018 18:53:57 UTC

Zéro pointé en deux matches pour les deux premiers ambassadeurs africains qui perdent sur deux buts tardifs sur coup de pied arrêté, l’Egypte et le Maroc sont tombés sous le syndrome de la dernière minute.

On répète vulgairement que « les matches de haut se jouent jusqu’à la 95e minute et que les détails font la différence », parfaite illustration pour l’Egypte puis le Maroc qui ont manqué leur entrée en matière sur cette première journée en coupe du monde.

Sans être ridicule loin de là, les Pharaons ont fait mieux que tenir tête au favori uruguayen après le carton de la Russie hier contre l’Arabie Saoudite. Verni avec le tir de Cavani qui ricoche sur le poteau et les parades de Mohamed El Shenawi, l’Egypte privée de Mohamed Salah se réjouissait déjà d’un point du nul plutôt mérité avant la catastrophe. 89e minute, coup franc provoqué par l’arrière gauche Abdul Shafy , le défenseur de l’Altlético Madrid, Gimenez place une tête victorieuse. Comme un symbole, le buteur domine Mohamed Elneny et Ahmed Hegazy qui ont pourtant été au niveau dans le jeu sur l’action la plus décisive de la rencontre. Les égyptiens ont déjà la pression. 0bligés de faire un résultat face à la Russie puis l’Arabie Saoudite pour s’extirper du groupe A.

Quelques heures plus tard, le Maroc tombe dans un scénario identique avec un contexte encore plus dramatique. Après un début de match tonitruant, les hommes d’Hervé Renard se sont éteints au fil de la rencontre. Averti sur une contre-attaque en première période, le gardien Munir a sauvé sa cage, ils seront punis plus tard. Après le festival d’occasions manquées et malgré une domination globale, les Lions de de l’Atlas qui semblaient déjà frustrés de partager les points avec l’Iran, adversaire le plus abordable du groupe vont tout perdre. 90e minute Coup franc évitable concédé par l’entrant, Bouhadouz qui va derrière marquer contre son camp sur une tête plongeante alors qu’il était seul au premier poteau. Cruel. Avec le Portugal et l’Espagne à jouer derrière , le Maroc s’est compliqué la tâche dans un groupe corsé et se voit condamner à l’exploit face à des candidats au titre.

Manque de concentration ou fatalité africaine, l’Egypte et le Maroc ont sans doute déjà perdu gros en ce début de tournoi.

Trois autres nations africaines sont encore attendues, le Nigéria, la Tunisie puis le Sénégal en espérant qu’ils ne seront pas aussi victimes du syndrome de la dernière minute.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.