Belgique: Aguémon «Ça serait une fierté pour le pays et tout le peuple béninois. »

Publié le: 27/01/2018 13:48:04 UTC

Formé à Toulouse, le milieu offensif de 25 ans s'est exilé en dehors de l’hexagone en Belgique pour éclore au haut niveau. Focus sur l'une des révélations de la Proximus League (D2 Belge).

Yannick Aguemon, un pari gagnant en Belgique. Présent parmi les meilleurs buteurs de la D2 Belge avec l’OH Louvain, le joueur de 25 ans a choisi cette trajectoire pour arriver à cette reconnaissance. Sa carrière débute à Toulouse où il a signé son premier contrat professionnel. Il découvre la Ligue 1 avec son club formateur lors de la saison 2011/2012 en réalisant deux entrées contre Auxerre et Bordeaux. Par la suite, le natif de Cotonou disputera une rencontre en Coupe de la Ligue dans la même saison et une autre en Coupe de France durant l’exercice 2013/2014. Son aventure toulousaine s’arrête 2014 avec un sentiment inachevé.

 

Des moments compliqués en France

Il revient sur cette première expérience : « J’ai fais toutes mes classes à Toulouse. Ce sont les choix du coach. Il pensait à ce moment là que je n’étais pas apte à aider le groupe à avoir des résultats ou il avait peur de me lancer dans le grand bain. Moi je pensais autrement à ce moment là. » Après la page TFC, il reste en France et file à Vannes puis à Strasbourg en National sans parvenir à prendre son envol malgré plusieurs rencontres disputées. Cette impasse sportive oblige le Béninois à faire un choix fort en quittant la France. « J’arrivais en fin de contrat (à Strasbourg, ndlr). Je cherchais vraiment un autre challenge. J’avais envie de partir de la France. Je voulais découvrir un autre football. Je ne pensais pas arriver en Belgique mais il y a cette proposition qui est arrivée et je me suis dis pourquoi pas. Il fallait que je me relance et c’était un challenge un peu particulier. Je l’ai saisi et je ne regrette pas du tout mon sort. »

Un exode bénéfique

Un nouveau départ s’amorce donc en Belgique à l’Union Saint Gilloise (2e division belge). Là-bas, Yannick Aguemon se fait remarquer en marquant 6 buts et 4 passes décisives. Après une année à l’Union Saint Gilloise, il rejoint l’OH Louvain l’été dernier et s’explique sur ce choix. « C’est un club qui a des ambitions énormes avec un gros projet à monter avec les investisseurs de Leicester. Le discours du coach m’a plu, les infrastructures m’ont plu et la façon de travailler aussi. C’est pour ça que je suis parti là-bas. Aujourd’hui on fait partie des clubs qui espèrent à la montée et c’est à nous de faire en sorte de réussir pour que le projet puisse prendre forme. » En effet, l’OH Louvain lutte pour monter en Jupiter League (D1 Belge). Dans le jeu, Yannick Aguemon joue un rôle essentiel dans cette réussite et poursuit sa progression en figurant parmi les meilleurs buteurs de la Proximus League.

En plus de 20 matches, il compte 9 buts et 6 passes décisives. Une remise en question l’a permis de réaliser ces statistiques. « Beaucoup de travail, c’est bien d’avoir permis à mon équipe de contribuer aux bons résultats. Dans une année sportive, on va nous juger sur une saison et pas sur une moitié de saison donc à moi de continuer à travailler. J’ai aussi compris certaines choses dans le football qu’il fallait être efficace et que les passements de jambes pour régaler les camarades c’était pas la priorité. J’ai compris que la priorité était l’efficacité et j’ai travaillé pour être efficace aujourd’hui. Il y a aussi la confiance que me donne le coach qui me permet de me libérer et d’être un peu plus serein. »

Louvain, sa nouvelle maison

En pleine période de mercato, ses performances avec l’OH Louvain ne sont pas passées inaperçues. Plusieurs recruteurs parcourent le Plat pays pour surveiller quelques éléments de ce championnat notamment Yannick Aguemon. Sous contrat jusqu’en juin 2019 avec l’OH Louvain, le joueur de 25 ans donne sa position sur son avenir. « Je vais terminer la saison à Louvain. Le club a un énorme projet et j’en fais partie. Le coach a confiance en moi. J’ai envie de remplir le défi de monter en D1. Je suis encore sous contrat avec Louvain et content d’être là. Je travaille avec des personnes qui connaissent mes objectifs et avec qui j’ai une relation fraternelle. Ils savent que je ne veux pas qu’on me perturbe durant ce mercato. Je me sens bien à Louvain et je veux terminer et remplir les objectifs du club et ils connaissent ma position pour cela. »

Dans un environnement favorable à son évolution, Yannick Aguemon envisage de prolonger l’aventure belge en cas de montée avec l’OH Louvain. « Si je parviens à monter avec Louvain, je pense que ça sera le meilleur club pour continuer ma progression. C’est un club qui est extrêmement serein. Les personnes savent où ils veulent aller et où ramener le club. Ils n’ont pas peur de dire à tout le monde qu’ils veulent devenir un club majeur en Belgique. Ce sont des clubs comme ça qui affichent leurs ambitions qui m’intéresse et ce club détient toutes les caractéristiques pour remplir mes critères. »

L’opportunité béninoise

Très ambitieux avec l’OH Louvain, Yannick Aguemon étend sa soif de compétition avec les sélections nationales. Lors de ses débuts chez les pros, il porte le maillot de l’équipe de France des moins de 20 ans en participant notamment au tournoi de Toulon. Il ne connaîtra pas d’autres occasions à cause de sa situation avec le TFC comme il nous a confié : « J’ai signé mon premier contrat pro à Toulouse à l’époque et je ne jouais pas avec l’équipe première donc c’est pour ça que j’ai jamais fait de match officiel avec les Espoirs. » Séduite par ses performances actuelles à Louvain, la fédération béninoise le contacte en 2017 et expose son projet dont l’objectif principal est de se qualifier pour la CAN 2019 au Cameroun. Pas insensible à cet intérêt, Yannick Aguemon reste concentrer sur sa saison en cours avec Louvain mais se tient prêt à représenter le Bénin en cas de convocation.

« Quand on réalise des bonnes performances, on attire les regards et ça serait une fierté de représenter mon pays. Il y a une superbe génération en ce moment au pays et l’objectif est très clair. Quand j’ai eu le sélectionneur au téléphone, l’objectif était de se qualifier pour la prochaine CAN (CAN 2019 au Cameroun, ndlr). On est dans un groupe qui est quand même difficile mais qui est à notre portée avec la nouvelle réforme : les deux premiers passent et on peut espérer se qualifier. Au sélectionneur de mettre la meilleure équipe possible et le meilleur état d’esprit sur le terrain pour qualifier le pays à la CAN. Ça serait une fierté pour le pays et tout le peuple béninois. »

Toulouse, sa première maison

En attendant cette première internationale, Yannick Aguemon suit toujours l’actualité de son club formateur. Il échange de temps en temps via les réseaux sociaux avec la génération Wissam Ben Yedder. «  Toulouse ça reste une partie de ma vie où j’ai passé de superbes moments, j’ai grandi la-bas. Je suis toujours en contact avec eux via Snapchat et Facebook. J’ai des bons amis là-bas comme Steeve Yago. » Actuellement dans la zone de relégation, le club sudiste a décidé de se séparer de son coach Pascal Dupraz.

Michaël Debève a pris les rênes de l’équipe première et a dirigé Yannick Aguemon par le passé.« Je l’ai eu en réserve. J’’espère qu’ils vont redresser la barre. Ils l’ont fait lors des années précédentes. Avec l’expérience qu’ils ont, ils auront les moyens de remonter. Toulouse mise beaucoup sur la formation. C’est un groupe très jeune. Il connaît chaque joueur avec leurs qualités et leurs défauts et il saura en tirer le meilleur de chacun. J’espère qu’ils se sauveront. » Si le chemin de Toulouse s’annonce indécis en Ligue 1 celui de Yannick Aguemon s’éclaire depuis son départ de France.

Source : Footmercato

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.