Qualif’ Chan 2018 : Pourquoi le Bénin doit y croire !

Les Ecureuils accueillent demain au stade Mathieu Kérékou de Cotonou, le Togo pour le compte du match retour du premier tour des qualifications du Chan Kenya 2018 après le 1-1 décroché à Lomé il y a une semaine. Voici trois raisons qui peuvent laisser croire que les Ecureuils ont les armes pour passer ce tour.

Le public

Comme pour l’équipe fanion en juin dernier, l’entrée sera libre et gratuite. Le ministère des sports et la fédération béninoise de football veulent garantir un maximum de soutien aux Ecureuils locaux. Souvent dans l’ombre comme une sélection de seconde zone, ce sera l’occasion pour le public  de découvrir en masse la future génération. Dans une affiche aussi décisive face au voisin rival , le public va jouer un rôle non négligeable parce qu’il y a une semaine les tribunes du stade de Kégué à Lomé étaient clairsemés. Le record d’affluence demain au stade Mathieu Kékérou sera déjà une première victoire avant le coup d’envoi. Alors annulez vos rendez-vous demain après-midi, la nation a besoin de vous.

Le combat physique

Même si les Ecureuils ont eu du mal à rivaliser à plein temps dans le défi de production de jeu, ils ont été irréprochables dans le défi physique. Ils ont su bouger les togolais jusqu’au bout. Les sept matches amicaux disputés ne sont pas étrangers à cette fraicheur physique qui pourrait encore faire la différence demain. Si les Ecureuils affichent le même entrain athlétiquement ils seront difficiles à jouer les Eperviers qui ont perdu cette bataille à l’aller.

Un boulot à terminer.

A la faveur du but de Marcellin Koukpo , le Bénin sera qualifié au coup d’envoi grâce à la règle du but marqué à l’extérieur. Si on veut être minimaliste un simple nul vierge suffira pour être qualifié au second tour face au Nigéria pour l’ultime combat le mois prochain. Si on veut être ambitieux quand on tient tête à l’extérieur on doit pouvoir faire mieux à domicile même si le foot n’est pas mathématique. En témoigne les résultats généraux des matches aller ponctués par quatre  victoires à l’extérieur sur neuf affiches. Les Ecureuils savent à quoi s’en tenir pour terminer le boulot à domicile.

Géraud Viwami

2 réflexions sur « Qualif’ Chan 2018 : Pourquoi le Bénin doit y croire ! »

  1. Je pense que pour de grandes ambitions il faut les grands moyens. Le coatch Omar est vraiment limité pour conduire le Bénin aux grandes victoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *