Ecureuils : Adénon et Imorou sont restés à quai, quels choix face à la Mauritanie ? la compo probable 

Omar Tchomogo fera face à un sacré casse-tête pour composer son équipe vendredi soir face à la Mauritanie. En plus  des forfaits de David Djigla , Bello Babatoundé et Rudy Gestede , deux  défenseurs n’ont pas pris l’avion pour Nouakchott aujourd’hui.

Ce qui devrait une répétition générale avant la réception de la Gambie en juin prochain pourrait devenir un rendez-vous manqué avec la cascade d’absences qui s’annoncent.  Blessé au pubis depuis plusieurs jours, David Djigla dont l’indisponibilité était connue  n’a pas été remplacé dans la liste. A son absence s’ajoute les rechutes de dernières minutes de Rudy Gestede et Bello Babatoundé, eux aussi n’ont pas été remplacés. Sur les 21 convoqués 18 devraient être disponibles pour la rencontre de vendredi prochain face à la Mauritanie à Nouakchott. Mais les défections se sont prolongées aujourd’hui.

Si les trois néophytes Cédric Hountondji , Oliver Verdon et Moise Adilehou accompagnés des habitués Junior Salomon et Paterne Counou ont décollé de Cotonou avec le staff avec deux escales à Abidjan puis Dakar , Emmanuel Imorou et Khaled Adénon qui devraient partir de la France ont raté leur vol. Adénon aurait eu des complications liées aux escales avec son billet d’avion, Imorou quant à lui n’a pas eu sa lettre de recommandation à temps au moment de l’embarquement.

Alors que dans le même temps David Kiki et Jordan Adéoti ont eu des billets d’avion d’une autre compagnie et se sont envolés dans la matinée.

Des dispositions pratiques qui n’ont rien arrangé puisque les joueurs ont reçu les billets dans la nuit d’hier seulement.

A noter que le capitaine Stéphane Sèssegnon a rejoint le groupe  qui a quitté Cotonou lors de la première escale  dans la capitale ivoirienne.

Le  groupe arrivera à Nouakchott cette nuit après une escale de cinq heures dans la capitale sénégalaise. Ils ont embarqué en direction de la capitale mauritanienne aux alentours après  21 heures de Cotonou

Michael Poté devrait être le dernier arrivé, l’attaquant de l’Adana Dermispor est attendu à la veille du match même.

En 4-4-2 avec Sèssegnon sur un côté ?

Omar Tchomogo aura disposition un groupe de seize joueurs et une séance d’entrainement à la veille du match pour faire son équipe. Pas évident. Le sélectionneur  n’aura pas dix milles possibilités pour aligner son onze. Les Ecureuils pourraient délaisser leur 4-3-3 habituel au profit d’un 4-4-2. Avec l’absence d’Adénon en défense, Hountondji  peut être aligné aux cotés de Salomon pour sa première avec les Ecureuils. Paterne Counou , présent en sélection depuis une année maintenant pourrait aussi connaitre sa première cape dans le couloir droit. Car Jordan Adéoti, arrière droit de dépannage, devrait être repositionné dans son rôle de prédilection en milieu de terrain puisque Bello ne sera pas présent. Une possible association avec le lensois Djiman Koukou au milieu parait comme une la meilleure option. Jodel Dossou et Stéphane Sèssegnon pourraient être appelés à occuper les couloirs. En attaque, un duo Michael Poté et Steve Mounié est favori. On suivra de près les choix tactiques et d’hommes de Tchomogo.

Géraud Viwami

LE ONZE PROBABLE

2 réflexions sur « Ecureuils : Adénon et Imorou sont restés à quai, quels choix face à la Mauritanie ? la compo probable  »

  1. C’est une belle formation mais j’aurai voulu avoir Sartunin en lieu et place de fanolle puisqu’en championnat le jeune est plus meilleur que lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *