Maroc – Bénin 6-1 : Les lions de l’Atlas trop forts , les Ecureuils humiliés

Les Ecureuils, trop limités dans le jeu ,  n’ont pas pu résister au Maroc ce soir en match amical à Agadir , lourdement battus 6-1 par un adversaire supérieur et surtout réaliste. Le Bénin subit une humiliation internationale après la raclée d’il y a un mois en Tanzanie (ndlr: 4-1).

Didier Ollé-Nicolle et ses Ecureuils ont passé une sale soirée à Agadir. Pour sa sixième sortie officielle à la tête des Ecureuils , le technicien a connu sa troisième défaite d’affilée et surtout la plus lourde défaite de l’histoire du foot béninois depuis le 6-2 de juin 2011 ramassé contre les ivoiriens à Cotonou.

 

Dès la 7e minute, les locaux prennent rapidement l’avantage, Amrabat est à la retombée d’un coner bien tiré et place un coup de tête victorieux. Le camp béninois est assiégé et les Ecureuils vont couler en deux minutes . 28e minute , Hamdallah est à la conclusion dans la surface d’un débordement initié depuis le coté gauche. 2-0 Dans la foulée, toujours sur le même coté El Kaddouri profite des largesses de la défense béninoises pour porter la marque à 3-0.

Petite réaction des Ecureuils dans les arrêts de jeu de la première période, Badarou dépose parfaite un centre du pied droit sur la tête de Rudy Gestede qui confirme sa bonne forme du moment en réduisant l’écart.

A la reprise, le Maroc reprend le contrôle du match, les Ecureuils, dépassés vont reculer sans faire le poids et encaisser trois nouveaux buts. El Khaliqi se signale à l’heure de jeu. Puis Hamdallah s’offre le doublé à la 81e minute , suite à un mauvais alignement de la défense béninois , bien servi dans la surface il marque facilement son doublé. Le coup final sera porté dans les arrêts de jeu , par Marouane Chamahk, qui avait remplacé le premier buteur match, touché en première période.

Une défaite somme toute logique , face à des marocains mieux outillés et ultra réalistes les Ecureuils n’ont pas fait le poids. Ils entrent tristement dans l’histoire en concédant l’une des plus lourdes défaites du Bénin en match officiel.

A noter également, que Jonathan Tinhan, qui était convoqué pour la première fois avec les Ecureuils , n’a pas fait son entré en jeu , il devra donc patienter pour faire ses débuts sous les couleurs nationales béninoises

Géraud Viwami

 

Bénin

 

Farnolle – Badarou (Omotoyossi 78e) Adénon , Johnson , Imorou (Oré 60e )- Koukou , Adéoti , Mama – Poté (Martins 68E ) , Gestede , Sèssegnon © (Djigla 90e)

8 réflexions sur « Maroc – Bénin 6-1 : Les lions de l’Atlas trop forts , les Ecureuils humiliés »

  1. 6-1 cest tro,comment le equipe nationale maintenant,le diligent,entrenieur ne pas faites bien pour la selectionier d jouer elle invite, elle invite son jouer seulment

  2. Moi je vous l’avais dit! Tout matchs se prépare ! Mais chez les notre c’était le contraire! Pas aussi le problème de coaching l’homme qu’il faut était a la place qu’il fallait ! Selon moi seul le gardien qui était en voyage touristiques. Se regrouper a 24 h du match et attendre le résultat magique

  3. 7 tres grave pour une nation qui preten vouloi ce qualifier pou la can 2017,,formons juste les locaux ,7 xa l vrai sujet,les espatrier a eux seul ne peuvent pa fai lekip

  4. A force de jouer les matchs amicaux nos joueurs finiront bien par acquerir l experience des grands matchs.Ils ne faut jamais perdre espoir quant aux victoires.Elles ne sont que le reflet du travail abattu.ainsi faut il donc etre patient, former les jeunes joueurs et etre serieux au travail.

  5. on se regroupe à 48h du match en rangs dispersés avec un effectif réduit qui plus est pour soi disant un manque de moyens.à cause des défections en cascade on embarque une série d’amateurs à court de compétition depuis 6mois pr la Tanzanie et on vient tirer sr lui? ramenez nous olle-nicole il est l’homme de la situation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *