Europa League: Poté débloque son compteur européen , l’Omonia prend une sérieuse option

L’Omonia de Nicosie recevait ce soir les macédoniens de FC Metalurg pour le compte du troisième tour aller des préliminaires de l’Europa League. Les chypriotes ont battu confortablement les macédoniens 3-0. Michael Poté (29 ans) vivait sa première titularisation en coupe européenne et a débloqué par la même occasion son compteur dans la compétition. Avec son maillot floqué du numéro 39 il a disputé toute la rencontre et inscrit le deuxième but des siens à la 14e minute. Cristovao a signé un doublé (9e et 87e minute). L’Omonia prend une avance considérable avant la manche retour dans une semaine.

Au tour précédent , l’Omonia avait sorti le club monténégrin de Budućnost Podgorica. A l’aller, le 17 juillet Poté était entré en jeu à quatre minutes du terme pour ses débuts européens. L’Omonia s’était imposé 2-0 à l’extérieur. Au retour le 24 juillet il a eu droit à un quart d’heure en fin de partie. Le match s’était soldé par nul vierge. C’était donc sa troisième apparition européenne ce soir.

Pour accéder aux phases de poules , les chypriotes devront déjà assurer leur qualification pour les barrages dans une semaine . Ensuite ce sera le dernier obstacle à franchir pour entrer en poule.

Géraud Viwami

Ldc: Sans Dossou , Redbull perd en Azerbaïdjan

Redbull Salzbourg a disputé cet après-midi le troisième tour préliminaire de la ligue des champions , les autrichiens se sont inclinés en déplacement 2-1 chez les azerbaïdjanais de Qarabag Agdam. Très tôt mené grâce à une réalisation de Danilo Dias 2e minute , Redbull est revenu dans la partie suite à l’égalisation de Leitgeb à la 77e minute. A quatre minutes de la fin , Reynaldo va offrir la victoire au Qarabag. L’international béninois Jodel Dossou en route pour le Malawi n’était pas dans le groupe convoqué. Match retour dans une semaine en Autriche.
Géraud Viwami

Abdel Fadel Suanon « Il n’y a aucun calcul à faire, il faut gagner ce match »

Quelques heures avant le départ des Ecureuils pour le Malawi nous avons rencontré, Abdel Fadel Suanon (à droite sur la photo en compagnie de Seidou Barazé) , l’international béninois qui nous parle de ce match décisif et de son mercato.

Après les juniors, les espoirs et les A’ vous êtes enfin parvenu à jouer avec les A, est-ce une satisfaction ?

Rires. Evidemment. Après je n’ai que 19 ans je garde la tête froide ce n’était qu’une entrée en jeu. Le plus difficile maintenant ce sera d’être régulier dans ce groupe. Donc je savoure ce que je vis.

Vous avez été surpris d’avoir eu votre chance sitôt ?

C’était une semaine de fou. En début de début de semaine j’étais en observation à Huelva. J’ai été convoqué le jeudi et dimanche je jouais déjà mon premier match avec l’équipe nationale A. Honnêtement comme j’étais arrivé à la dernière minute je ne pensais pas que le coach me ferait jouer. Il avait besoin d’un attaquant j’étais disponible. Après quand il m’appelle après mon échauffement, je me dis ça y est je l’ai fait. J’ai ressenti une pression positive quand même.

Qu’est ce qui a manqué à cette première sélection ?

C’est déjà bien d’avoir joué, il ne faut pas être prétentieux. Si j’avais marqué ça aurait été encore plus parfait

Vous êtes resté en regroupement depuis le match aller contre le Malawi pour préparer le retour, vous sentez le groupe prêt ?

Oui on peut le dire parce qu’on a beaucoup travaillé, le groupe n’a rien lâché. C’est vrai qu’on n’était pas au complet, on le sera à quelques jours du match comme c’est souvent le cas en sélection. On sera d’attaque. Nous sommes assez motivés pour cela.

Ce soir, vous allez prendre la direction du Malawi avec quel objectif ?

Gagner ce match et accéder à la phase de poules. Il n’y a aucun calcul à faire.

Revenons sur votre mercato , on annonce que vous serez bientôt prêté par l’Etoile du Sahel au Récréativo Huelva en deuxième division espagnole ?

C’est possible, j’étais en Espagne avant de rejoindre la sélection, j’ai travaillé avec le club pendant une semaine qui devait se ponctuer par un match amical contre Barcelone où le staff prendrait sa décision. Malheureusement le weekend j’étais retenu en sélection je n’ai pas joué. Nous sommes toujours en contact avec le club mais rien n’est encore fait.

Selon nos sources on apprend que des clubs de ligue 2 française vous convoite ?

C’est des possibilités également, il y a des ouvertures avec quelques clubs , mais ce n’est pas encore concret. Il y a une piste turque aussi. Après c’est une situation un peu compliquée parce que j’ai envie d’avoir plus de temps de jeu maintenant que j’ai retrouvé mes pleines capacités j’espère que ça se fera vite.
Réalisé par Géraud Viwami.

Ecureuils: Départ prévu pour mercredi , amical annulé.

Les Ecureuils quitteront Cotonou mercredi soir pour prendre la direction du Malawi via le Kenya. Samedi , ils seront opposés aux malawites pour le compte du match retour du deuxième tour des préliminaires de la Can Maroc 2015. A l’aller à Cotonou les Ecureuils s’étaient imposés 1-0 grâce un but de Stéphane Sèssegnon.
Le match amical annoncé contre la Tanzanie ne serait plus possible puisqu’il était prévu pour mardi or le groupe quitte Cotonou mercredi pour jouer son match samedi à Blantyre.
Géraud Viwami

Westerlo: Une victoire inaugurale avec Gounongbé

Le championnat belge de première division a démarré ce soir. A l’occasion de la première journée , Westerlo club de l’attaquant Frédéric Gounongbé recevait Lokeren. Westerlo a obtenu sa première victoire de la saison 1-0 grâce une réalisation de Maxime Annys à la 13e minute. Gounongbé qui disputait son premier match en première division était titulaire. Averti à la 89e minute il va céder sa place à Rentmeister dans les arrêts de jeu.
Géraud Viwami.

LFP: 1500 euros d’amende et trois matches de suspension pour Imorou

Impliqué dans une affaire de paris illégaux la saison dernière Emmanuel Imorou a été sanctionné par la LFP. Rappelons les faits , Imorou avait parié sur une défaite de Clermont en ligue 2 la saison dernière alors qu’il était titulaire avec les auvergnats. Or la Ligue de Football Professionnel interdit aux joueurs professionnels ce genre de paris. Imorou figurait dans le groupe des joueurs dont les cas étaient plus grave.

Les sanctions sont tombées ce weekend , si la LFP s ‘est montrée relativement clémente , Imorou fait logiquement partie des joueurs les plus sévèrement réprimandés. Le néo-cannais , écope d’une amende de 1500 euros et trois en matches de suspension avec sursis. L’avocat Sébastien Deneux, président de la commission de discipline de la Ligue a expliqué les sanctions «Si eux cinq ont été un peu plus sanctionnés, c’est parce qu’ils étaient titulaires dans leurs clubs et qu’il s’agit de joueurs aguerris, et non de jeunes qui n’ont pas disputé un seul match avec leur club».

Espérons que Manu a retenu la leçon.

Géraud Viwami.

Journal des transferts : Biaou débarque à Quevilly, Kano Pillars s’offre Louté, Sunshine Stars craque pour Salomon, Angan vers Al Taaoune et Ogoubiyi a rejoint Paris Fc.

Bjfoot , vous résume en exclusivité l’actualité du mercato des joueurs béninois évoluant au Bénin comme à l’étranger, chaque vendredi. Episode 7.

David Biaou passe à Quevilly.

Le milieu défensif international béninois, David Biaou (25 ans) quitte les Herbiers (CFA) mais reste dans la même division, il s’est engagé avec Quevilly. Aucune précision n’a été donnée sur la durée du contrat. Formé à Caen, où il a passé quelques saisons en équipe réserve, il n’a jamais su percer en équipe première. Il était passé par Cherbourg en National avant de s’engager avec Les Herbiers. La saison écoulée il a joué 17 rencontres pour un but, trois avertissements et un carton rouge. Le club a fini 3e de son groupe derrière Saint-Malo et Avranches. Biaou peu connu du public béninois a porté une fois les couleurs du Bénin chez les espoirs à l’été 2011, en éliminatoires des JO 2012 contre l’Afrique du Sud alors qu’il était encore à Caen.

Isaac Louté rejoint Kano Pillars

L’attaquant ou ailier gauche, bénino-nigérian, Isaac Louté ( 22 ans) a rejoint le leader du championnat nigérian Kano Pillars en provenance de Sharks (4e) où il était arrivé en mars au début de saison. A la recherche d’un renfort sur son flanc gauche après 19 journées, Kano Pillars a choisi l’ancien joueur de Soleil comme renfort pendant cette mi- saison.

Sunshine Stars sous le charme de Salomon

Très régulier avec Bayelsa United (Nigéria D1) , le défenseur international béninois Junior Salomon (28 ans) continue d’attiser les convoitises. Sunshine Stars (11e), championnat s’est aligné pour l’enrôler. Si Sunshine Stars est prêt à mettre le prix qu’il faut, les dirigeants de Bayelsa, 16e du championnat ne semblent pas prêts à se séparer de leur capitaine puisqu’ils ont besoin de lui pour sauver leur saison catastrophique jusqu’ici. En quête d’un meilleur challenge, Salomon réfléchirait à prendre une décision. A suivre.

Angan vers Al Taaoune

Toujours sous contrat avec le CR Belouiziad , club de première division Algérienne, Pascal Angan est à la recherche d’un club preneur. Après un prêt de six mois au club koweïtien d’Al Nasr, l’international béninois remplaçant dimanche contre le Malawi, pourrait reprendre la direction du golf. En effet le club saoudien d’Al Taaoune a fait une offre au CR Belouiziad. La proposition est à l’étude actuellement. A suivre.

Ogoubiyi quitte Nîmes pour Paris Fc.

Mouri Ogoubiyi (31 ans) va jouer en National cette saison. Le milieu offensif international béninois a quitté Nîmes (Ligue 2) pour rejoindre Paris Fc (National).Après trois saisons chez les crocodiles, Ogoubiyi retrouve une division où il a déjà connu deux promotions avec Guingamp puis Nîmes. Ce sera le 6e club de sa carrière après, Dragons (Bénin), Enyimba (Nigéria), Etoile du Sahel (Tunisie), Guingamp (France), Nîmes (France) et Paris Fc.
Géraud Viwami.

Coupe de l’indépendance: Une finale, As Police – Ayéma !

La finale de la Coupe de l’indépendance opposera le vendredi 1er aout prochain, l’As Police à Ayéma. En demie-finale , Les policiers sont venus à bout de l’As Cotonou , club de ligue 2 aux tirs aux buts pendant qu’Ayéma (photo) s’est imposé in extremis devant Energie. Il faut rappeller que la Coupe de l’indépendance tient lieu de coupe de la fédération (Ex Coupe du Bénin). Le vainqueur sera donc qualifié pour la prochaine coupe Caf.
Géraud Viwami

Ecureuils: Ils préparent déjà le retour contre le Malawi

Les Ecureuils poursuivent la préparation en vue du match retour contre le Malawi le 02 août prochain. Ollé-Nicolle,si la plus part des internationaux sont retournés dans leur club , six sont restés, Fadel Suanon , Seidou Barazé, Mohammed Aoudou, Nicolas Dognon , Apollinaire Danvide et Pascal Angan. le groupe est complété par neuf joueurs locaux qui porte le total à 15 joueurs. Une partie du groupe sera retenu pour rejoindre la Tanzanie le 29 juillet pour un match amical avant le rendez-vous décisif de Blantyre contre le Malawi le 02 aout.
Géraud Viwami

Bordeaux : Djigla , pépite en attente de confirmation.

Il est arrivé en gironde il y a un an en provenance d’Onze Créateurs (ligue 2-Bénin), David Djigla (18 ans, il aura 19 ans dans un mois) a encore deux années de contrats sur les trois pour lesquelles il s’était engagé. Alors qu’il vit sa première préparation complète avec le groupe pro, il s’apprête à connaître une première saison professionnelle qui peut déjà se révéler décisive.

Il fait toute la préparation avec le groupe professionnel sous les ordres de Willy Sagnol , le nouvel entraîneur de Bordeaux qui a succédé à Francis Gillot. Bien que David Djigla ait passé toute la saison dernière en CFA, il a été retenu avec le groupe pro pour préparer la saison qui débute le 08 aout prochain. Après une saison d’adaptation souvent diminué par des blessures, élongation notamment , il n’a joué qu’onze matches en CFA et marqué deux fois, l’international béninois va découvrir l’environnement professionnel.

La confiance de Sagnol ?

Sagnol ne manque pas de confiance envers l’ailier gauche, il a été aligné pendant les matches amicaux, contre Nice (victoire 2-1, 12 juillet) il est entré à la 55e. Contre le Shakthar (défaite 2-1) , trois jours plus tard il a disputé toute la seconde mi-temps. Le 19 juillet contre Brugges (0-0) il n’est entré en jeu tout hier contre Nantes, il était dans le groupe. Djigla sait qu’il ne serait pas un titulaire à part entière mais il peut aller cherche un temps de jeu conséquent. Sur le flanc, il peut jouer à gauche comme à droite. Il fera donc la concurrence avec des joueurs mieux affutés et internationaux comme le sénégalais Henri Saivet, la nouvelle recrue tunisienne, Wabi Kharzi, le malien Abdou Traoré, les français Maurice-Belay – Hadi Sacko et même Diego Rolan , l’attaquant uruguayen qui peut aussi dépanner sur le flanc. Dans la saison faudra compter avec les méformes des uns, les blessures des autres et les matches de coupe pour grappiller du temps de jeu. Sagnol lui accorde un minimum de confiance, l’ancien joueur du Bayern Munich a décidé de le retenir la semaine dernière alors qu’Ollé-Nicolle souhaitait renforcer son effectif avec Djigla contre le Malawi.

Première mission être dans le groupe des 18 pour la première journée contre Montpellier à la Mosson le 09 août prochain . Sinon après l’hypothèse du prêt n’est pas à exclure comme pour Emiliano Sala, le jeune attaquant argentin prêté à Niort la saison dernière et qui est considéré actuellement comme l’une des valeurs sûres du groupe de Sagnol.

Une saison décisive

Djigla a signé pour trois saisons le 25 aout dernier, il lui reste donc deux années contractuelles avec l’équipe de Jean-Louis Triaud. L’objectif principal cette saison sera de mesurer sa marge de progression après une saison d’adaptation en CFA. Djigla devra confirmer les attentes placées sinon l’expérience peut bien tourner court. Si le staff des girondins s’accordent à dire qu’il en a les capacités requises pour gagner progressivement sa place, il devra le prouver. Il a un modèle à suivre, le gabonais André Poko, arrivé au girondins en 2011 dans un contexte similaire à su s’imposer après une saison d’apprentissage en CFA pour voir son bail prolonger jusqu’en 2017. Espérons que Djigla en fasse autant.
Géraud Viwami

Ecureuils : un match amical contre la Tanzanie le 29 juillet?

Sauf tout cataclysme, les Ecureuils devraient livrer un match amical avant de rallier le Malawi, le 2 août pour la manche retour du deuxième tour des éliminatoires de la Can Maroc 2015. Le match amical aura probablement lieu le 29 juillet prochain contre la Tanzanie à Dar Es Salem. En attente de confirmation officielle, Ollé-Nicolle aura une répétition générale avant le premier match le plus décisif sous son ère.
Géraud Viwami

Transfert: Ogoubiyi est parisien!

Après trois saisons sous les couleurs nîmoises, Mouri Ogoubiyi (31 ans) le milieu offensif international béninois s’est engagé avec le Paris Fc , club de National en France.

Considéré comme une recrue de choix dans un club de National (3e division française) qui ambitionne de jouer la montée en Ligue 2. Ogoubiyi a notamment disputé 111 matches de ligue 2 et 67 en National. En France il a déjà gagné la coupe avec Guingamp en 2009 puis connu deux promotions de National vers la L2 avec Guingamp puis Nîmes. L’international béninois ne cache pas sa satisfaction de rejoindre son nouveau club. « C’est avec un grand plaisir que je rejoins le Paris FC, savoure Ogounbiyi sur le site officiel du Paris FC. Je vais faire tout mon possible pour aider l’équipe à finir en haut du classement. Je vais pouvoir amener mon expérience même si je ne suis qu’un des membres de l’équipe. Je prône surtout des valeurs de solidarité. Mon style de jeu ? J’aime jouer de l’avant et donner des bonnes passes décisives ! ». Paris FC avait terminé 9e du championnat en la saison dernière.
Paris Fc reçoit le CA Bastia , le vendredi 08 août pour la première journée de championnat.

Pour rappel , Ogounbiyi a débuté sa carrière aux Dragons avant de passer Enyimba (Nigéria) où il remporté deux ligues des champions africaines puis l’Etoile du Sahel (Tunisie) où il a soulevé une coupe Caf. Il d’ailleurs le joueur béninois le plus titré.
Géraud Viwami

Ecureuils: Faut-il replacer Ogoubiyi dans l’axe ?

Il est sorti mécontent, dimanche dernier contre le Malawi. A l’origine de l’unique but béninois de la rencontre, alors qu’il régulièrement utilisé sur le côté gauche en sélection depuis plusieurs années , est-ce qu’il ne serait pas plus utile de replacer Mouri Ogoubiyi dans l’axe du milieu pour mieux profiter de sa vista ?

Mouri Ogoubiyi (31 ans), international béninois depuis plus de 10 ans est le plus ancien des Ecureuils actuellement. Cette longévité sous les couleurs nationales, il le doit notamment à sa régularité dans ses performances. Il l’un des rares à avoir pris part aux trois Can du Bénin. Nous sommes toujours sous le charme de sa qualité technique et sa précision chirurgicale dans les dernières passes. Celui qu’on surnomme le Docteur, toujours utilisé sur le flanc à gauche comme à droite n’a plus ses jambes de vingt ans mais n’a rien perdu de sa technique et sa vision de jeu. Ses qualités peuvent mieux servir ailleurs que sur le flanc gauche où est aligné par Ollé-Nicolle ? Dans l’axe !

Ogoubiyi derrière l’attaquant, Sèssegnon sur le flanc ?

Dimanche dernier, s’il manquait de cohésion évidente avec Fortuné Oré dans le couloir gauche, toutes les fois où Mouri a été dangereux c’est quand il s’est recentré en témoigne sa louche qui amène la tête de Gestede sur la transversale et le but. La spontanéité et la capacité à orienter le jeu il l’a pour être totalement à son aise dans l’axe en tant que meneur de jeu ou même en neuf et demi. Car sur le côté il déborde moins, centre peu et prend très rarement son couloir. Ce changement de position pourrait occasionner de sérieux chamboulements.
Ollé-Nicolle devra revoir le positionnement de Sèssegnon qui évolue en position de milieu offensif. L’efficacité du capitaine trois buts en trois matches complique l’hypothèse. Au-delà, de ses réalisations, Sèssegnon n’a pas eu l’influence escompté sur le jeu en termes d’alimentation des attaquants. Ogoubiyi est meilleur dans ce registre, d’ailleurs il a été passeur pour Sèssegnon sur son but contre le Sao Tomé à domicile. Donc condamner, le nîmois sur un flanc dessert plus que ça ne sert.

Sèssegnon pourrait être replacé à gauche ? Il va plus vite qu’Ogoubiyi et a un meilleur démarrage sans compter sa qualité de drible en un contre un. Difficile à imaginer tout de même, puisque Sèssegnon n’aime pas jouer sur le flanc et abandonne carrément les tâches défensives quand il joue dans cette position. En club comme en sélection il n’a jamais préféré cette possibilité.

Un duo offensif avec Sèssegnon ?

L’autre hypothèse qui s’offre à Ollé-Nicolle est d’associer les deux leaders techniques dans l’axe du milieu. Dans son contre 4-3-3, c’est possible. Avec Barazé en sentinelle, en plus de qualité technique il serait bien complémentaire d’avoir Ogoubiyi et Sèssegnon avec lui dans l’axe. L’équipe aura une puissance offensive certaine en plus de retour de Poté qui peut occuper un flanc et Dossou sur l’autre. Cette configuration offensive semble très alléchante. Seul bémol, les deux milieux offensifs ne sont pas très actifs dans les tâches défensives et le replacement. Dans ce registre ils peuvent bien pénaliser qu’ils n’avantage s’ils ne défendent pas. A Ollé-Nicolle de choisir.
Géraud Viwami

Côte d’ivoire: Pas de finale pour le Stella Club

Alors qu’il rêvait déjà de son premier titre majeure, Cristophe Aifimi et les siens n’ont pas pu résister au Séwé Sports. Battu 2-1, hier , le parcours s’arrête en demie pour le gardien bénino-ivoirien. La finale de la 51e édition de la coupe de Côte d’ivoire opposera l’Asec , champion en titre au Séwé Sports le 6 août prochain au Félicia.
Géraud Viwami

Christian Gourcuff était à Cotonou

Fraîchement nommé à la tête des Fennecs d’Algérie , Christian Gourcuff était dans les tribunes du stade de l’amitié de Kouhounou pour superviser son futur adversaire. Il faut rappeler qu’en cas de qualification devant le Malawi , le Bénin entrera dans un groupe composé de l’Algérie , le Mali et l’Ethiopie. Gourcuff a déjà commencé son travail, première nation africaine au classement Fifa , l’Algérie, huitième de finaliste au Brésil fait les choses en grand.

Géraud Viwami

Ecureuils: Barazé raconte l’expulsion de Badarou

Beaucoup n’ont pas vu la scène ayant occasionné la double expulsion de la 81e minute pour Badarou et de Nyirenda , Seidou Barazé , présent dans la surface de réparation nous a raconté ce qu’il a vu  » Il y avait coup de pied arrêté , donc duel entre eux , Badarou essayait de faire écran devant le joueur malawite avec bras et lui il a riposté avec un coup de coude, c’est suite à ça que Badarou s’est écroulé » La suite vous l’a connaissez déjà

Bénin – Malawi : Les notes des Ecureuils

Troisième apparition des Ecureuils sous l’ère Ollé-Nicolle et troisième victoire d’affilée. Face au Malawi, hier, bjfoot vous présente les notes des joueurs. Seuls les joueurs ayant disputé au moins une demi-heure sont notés sur 10.

Allagbé , 5 : quelques arrêts tranquille, il n’a presque rien eu à faire. Seul bémol, trop approximatifs sur certaines relances au pied.

Badarou, 4: Solide comme d’habitude il a su fermer son couloir. Offensivement il était plus volontaire et actif. Son match sera gâché par cette expulsion inutile pour antijeu en fin de match.

Adénon, 7 : après deux matches tranquilles contre le Sao Tomé, il a été impeccable hier. Serein dans toutes ses interventions, il a défendu proprement sur chaque action. Il s’est aussi montré très impliqué par ses relances verticales. Gros match.

Johnson, 6.5 : Il a fait un bon match dans son style, avec de la puissance et de la fougue , il n’a rien laissé passer. On a eu un peur pour lui suite à son choc tête contre tête. Gros match aussi avec une complémentarité affichée avec Adénon.

Oré, 5 : pour sa troisième cap d’affilée, il a bien tenu son flanc défensivement, souvent peu inquiété. Mais il a été à la peine offensivement, une seule montée dangereuse en 90 minutes.

Ogounchi 4.5 : s’il a été bon sur ses deux premières apparitions en défense centrale contre le Sao Tomé, aligné en milieu défensif hier il n’était pas du tout à son aise. S’il a gagné quelques duels, il l’avait l’air absent et emprunté dans ses relances et son placement. Un flop total. Logiquement remplacé par Barazé à la 51e minute

Barazé, 6 : Il a fait une très bonne rentrée en milieu de terrain en stabilisant le jeu avec plus de fluidité vers l’avant et des duels importants gagnés en milieu de terrain.

Mama, 5.5 : actif comme souvent, il a parcouru beaucoup de kilomètres dans le replacement, compensant le manque d’effort d’Ogoubiyi et Sèssegnon. Son apport offensif n’a pas été terrible mais utile il aurait pu être plus réaliste sur sa grosse occasion obtenue en seconde période.

Sèssegnon, 5.5 : il a été décisif en marquant tôt. Derrière il a fait un match sans pression et n’a pas été si remuant que ça et peu impliqué dans le replacement défensif. Lui aussi a manqué une grosse occasion en seconde mi-temps.

Ogounbiyi 5.5 : A l’ origine de l’ouverture du score, il a encore fait apprécier sa qualité de passeur. Il a longtemps essayé de prendre le jeu à son compte. Pas au top physiquement mais enthousiaste. Dépité par sortie à un quart d’heure de la fin par Abdel Fadel Suanon (non noté) dont c’était la première cape.

Dossou, 6.5 : sans aucun doute l’un des meilleurs béninois hier, super actif sur son coté, à gauche comme à droite il a toujours apporté le danger. D’ailleurs l’ouverture du score est parti d’une ses nombreuses accélération. Son péché, ses deux grosses occasions manquées en seconde période, notamment son plat du pied sur la transversale et son manque de vista sur certaines actions. Sinon sa copie est propre.

Gestede, 5 : Il touche la transversale sur l’action qui amène le but et offre un caviar à Dossou en seconde période. A part ça plus rien, il s’est beaucoup usé dans le pressing et le replacement et manquait de cohésion avec ses milieux. Remplacé par Aoudou (non noté) à un quart d’heure de la fin.

Géraud Viwami

Qualification Can Maroc 2015 : Service minimum pour les Ecureuils

Le Bénin a accueilli au stade de l’amitié de Kouhounou, cet après-midi, le Malawi , dans le cadre de la manche aller du 3e tour des qualifications de la Can Maroc 2015. Dominateurs, les Ecureuils se sont imposés 1-0 grâce à une réalisation de Stéphane Sèssegnon, sous les yeux du président Boni Yayi. Résumé.

But

18e minute : Tout part du côté droit, combinaison à une touche entre Badarou et Dossou. Ce dernier déborde en puissance pénètre la surface de réparation et centre au point de pénalty. Ballon dégagé plein axe sur Ogounbiyi , qui tente une passe en cloche sur Gestede , tout seul l’attaquant devant le gardien Malawite et place sa tête sur la transversale , le ballon revient sur Sèssegnon qui temporise dans les six mètres et marque en deux temps presque facilement.1-0

Temps forts

51e minute : Gestede à gauche , déborde son défenseur et centre pour Dossou tout seul au point de pénatly , son plat du pied est trop puissant et ricoche sur la transversale. Grosse opportunité.
53e minute : Dossou est lancé en profondeur dans le dos de la défense, face au gardien ,son petit ballon piqué passe à côté.

61e minute : Magnifique offrande, en passe lobée de d’Ogouniyi pour Sèssegnon , il contrôle bien le ballon mais dévisse son tir dans les seize mètres.

63e minute : Magnifique action collective, des béninois initiée par Barazé au niveau de la ligne médiane, à la conclusion dans la surface de réparation, Mama tout seul , manque le cadre. Incroyable.

Des regrets et des satisfactions.

Si l’on se réjouit déjà de cette victoire acquise à domicile, on regrette également toutes occasions franches manquées. Face à un adversaire trop timide mais bien en place qui n’a presque pas été dangereux, les Ecureuils se contentent du minimum. La première période des Ecureuils a été très moyenne, trop d’approximations dans les transmissions au milieu de terrain. Le Bénin a marqué sur sa meilleure occasion de la partie. A la reprise, les Ecureuils ont pris l’ascendant dans le match mais pas assez efficace dans la finition. Défensivement le Bénin était imprenable. Seul point noir l’exclusion de Badarou à la 81e et de Kayira pour le Malawi pour anti-jeu. A noter les matches pleins réalisés par l’axe centrale Adénon- Johnson et Dossou sur son côté droit. Aussi la bonne rentrée de Barazé au milieu.
Le Bénin devra assurer dans deux semaines à Blantyre pour espérer rentrer dans un groupe composé du Mali, Ethiopie et Algérie. D’ailleurs Christian Gourcuff , nouveau sélectionneur des fennecs étaient dans les tribunes.

Feuille de match
Stade de l’amitié de Kouhounou
Arbitre : Youssef Essrayi
But : Sèssegnon 18e minute
Carton rouge : Badarou 81e minute (Bénin) et Kayira 81e minute (Malawi)

Bénin -Allagbé- 5- Badarou, 3- Adénon, 6- Johnson, 12- Oré- 14- Ogounchi (2- Barazé 53e) ,15- Mama, 17- Sèssegnon- 11- Ogounbiyi (10-Suanon 75e) , 20- Dossou ,Gestede (4-Aoudou 75e)

Non entrés : 16- Fabiyi, 8- Sossa , 18- Azankpo, 13- Angan.

Coach : Didier Ollé-Nicolle

Malawi : 1- Mc Donald Harawa- 3- Mulimbika , 20- Malata (cap), 17- Nganlande, 7- Nyirenda (18-Mkandawire 59e) , 9- Chatsalira, 4- Msowoya (2-Banda 49e), 12- Kayira, 10- Kamwendo, 5- Sangala- 19- Lanjesi.

Coach: Yound Chimodzi

Qualif Can U17: Ibilola cruscifie encore le Mali.

Pour le compte du match aller des qualifications de can cadet Niger 2015, le Bénin s’est imposé 1- 0 face au Mali au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo.

Les Ecureuils cadets ont fait le boulot à domicile contre le Mali, grâce á un coup franc magnifique transformé par Aaron Ibilola á la 50e minute , le Bénin s’est imposé 1-0. Ibilola comme à Lomé en Avril dernier a fait mal aux maliens en inscrivant le but de la victoire dans les derniers instants de la prolongations. Les poulains d’Emile Enassouan qui aurait pu corser le score si Amoussou (25e et 90e) et Semiou (79e et. 89e) n’avaient pas manqué de réalisme sur les grosses occasions obtenus. Globalement , les béninois ont bien tenu la dragée haute aux maliens après un dèbut de match difficile. Une victoire logique á confirmer pour passer ce deuxième tour dans deux semaines à Bamako.

Géraud Viwami

Ecureuils: Toujours en 4-3-3, Dossou sur le flanc droit, Johnson dans l’axe.

Didier Ollé-Nicolle a effectué l’une de ses dernières mise en place lors l’entrainement de cet après-midi. Réda Johnson va prendre place dans l’axe de la défense pendant que Dossou prendra probablement sur le coté droit de l’attaque.

La tactique travaillée est la même que face au Sao Tomé , le 4-3-3 offensif. Une seule modification en défense , Réda Johnson absent au tour précédent, est associé dans l’axe de la défense à Khaled Adénon. Ogounchi ne devrait pas jouer en défense. Sur le côté droit Nana Badarou garde son poste , à gauche le jeune Fortuné Orè aussi conserve son poste.

Le milieu restera à trois avec Stéphane Séssègnon à la pointe du triangle en meneur de jeu. Plus bas il va y avoir du changement, si Mama Seibou semble déjà inconrtournable dans son rôle de relayeur, Seidou Barazé pourrait perdre sa position de milieu défensif au profit de Jean Ogounchi. Ollé-Nicolle a fait monter Ogounchi d’un cran il veut profiter de son agressivité plus haut.

En attaque, Rudy Gestede est déjà assurer d’etre en pointe tout comme Ogounbiyi à gauche. En l’absence , de Michael Poté, Jodel Dossou devrait tenir sur le flanc droit. L’ailier Salzburg déjà buteur en semaine , s’est montré en verve lors des différentes oppositions.

Géraud Viwami.