Can Junior Algérie 2013 : Et ils l’ont si bien fait !

Après le succès 3-1, acquis à l’aller, les Ecureuils juniors ont maintenu la tendance en allant s’imposer une nouvelle fois face aux Lionceaux Sénégalais, samedi dernier à Dakar 1-0 sur un but de Raïmi Kola. Une victoire qui confirme la qualification du Bénin à la Can junior Algérie 2013.


Cris de joie de Saturnin Allagbé, assis sur sa barre transversale. Accolades infinis entre le staff et les joueurs, les larmes de joie d’Antonin Oussou ! On retiendra ces images fortes au coup du sifflet final du match à Dakar.

A l’entame du match les béninois sont incisifs notamment grâce à David Djigla et Abdel Bouraima sur les flancs. La meilleure occasion de la mi-temps sera pour Antonin Oussou. L’attaquant de l’Asos décalé à droite de la surface, élimine le dernier défenseur sénégalais, pénètre les seize mètres, pourtant seul, il choisit le centre facile au lieu de conclure. Une belle occasion gâchée. Au bout de la première période le score était nul et vierge le Bénin semblait maitrisé son sujet sénégalais trop timide et peu organisé.

Les béninois se mettent plus en évidence

La seconde période va démarrer en trombe, les sénégalais accentuent d’entrée la pression sur les buts des Béninois. La défense est mise à l’épreuve mais elle résiste. Mama Seibou, en contre, passe près de l’ouverture du score. A la 48eminute son tir croisé dans les seize mètres est sorti par Pape Abdoublaye. Ensuite, les lionceaux vont se créer trois grosses occasions coup-sur-coup en une minute. On jouait la 51e minute. La première est un tir lobé des 40 mètres d’Amadou Boiro claqué in extrémis par Saturnin Allagbé en corner. Il se fait même mal au dos sur le coup. La deuxième intervient sur le corner qui suit, sortie décisive au poing du gardien de l’Aspac devant les attaquants sénégalais. Enfin le cuir va revenir sur Cherif Sané dans les six mètres, Allagbé sort dans les pieds de l’attaquant et remporte le duel et garde ses buts inviolés.

Le Bénin va reprendre le contrôle de la partie,  illustration : Antonin Oussou  auteur de trois buts en trois matches, décroche un tir phénoménal des 30 mètres qui ricoche sur la transversale! Chaude alerte.

Raimi Kola unique buteur

L’ouverture du score interviendra finalement à la 86e, Raimi Kola va ouvrir la voie royale pour l’Algérie. L’ailier de Onze Créateurs, trouve la lucarne de Pape Abdoublaye sur un tir aussi puissant que précis des 25 mètres 1-0. Une réalisation magnifique qui hisse le Bénin à la Can.

Chérif Sané va réagir pour le Sénégal et se créer une nouvelle occasion à la 78e minute mais cette fois-ci il manque le cadre. Allagbé sort encore le grand jeu sur la dernière action Sénégalaise à la 89e.

 

« Les remplacements ont été payants »

Les Ecureuils juniors tiennent la victoire et se qualifient, Ulrich Alohoutadé conclu en ces termes « On savait que ce serait difficile, les remplacements ont été payants, la stratégie de jeu aussi a été payante».

 

Deuxième participation, première qualification

Cette qualification de la bande à Nabil Yarou est historique. En effet c’est la première fois que le Bénin se qualifie pour un championnat d’Afrique de jeunes. Les cadets étaient passés tout près de l’exploit à deux reprises en 1997 et en 2008.  Mais ce sera la deuxième participation des juniors béninois à une coupe d’Afrique puisqu’en 2005, Cotonou avait accueilli la compétition, les Ecureuils avaient terminés troisième et s’étaient qualifiés pour le Mondial Hollandais.

Huit ans après les séniors, en 2004, les juniors aussi écrivent l’histoire du football béninois avec cette première qualification.

Aubay et Géraud Viwami

 

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

2 pensées sur “Can Junior Algérie 2013 : Et ils l’ont si bien fait !”

  1. Une fois encore, FELICITATION à vous et aux techniciens ! Nous sommes fiers de vous. Vous etês dignes, vous n’etês des pseudo beninois, des nigerians transformés, fabriqués. Nous sommes fiers!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *