3e tour qualification Can junior 2013 : Bénin – Sénégal « Avec la détermination et la concentration on va y arriver » dixit Giscard Tchato

Ce dimanche à Porto-Novo, les Ecureuils juniors vont accueillir au stade Charles de Gaulle, les Lionceaux Sénégalais dans le cadre, du match aller, du dernier tour des éliminatoires de la Can junior Algérie 2013. Découvrez les confidences de Giscard Tchato, le milieu Béninois et  les enjeux de ce match.



Tombeurs inattendus de la Cote d’ivoire au tour précédent, les juniors Béninois feront à nouveau face à un ogre continental lors de ce dernier tour : le Sénégal. Dans le camp des béninois on affiche une certaine confiance « Nous avons eu une bonne préparation, on a fait des matches d’un bon niveau. On a des certitudes aussi bien offensivement que défensivement », confie Giscard Tchato le milieu des Ecureuils. Ulrich Alohoutadé, le sélectionneur a bien eu le temps de préparer ce match décisif avec des matches amicaux contre les clubs locaux et la sélection nationale cadette avant de conclure sa préparation le dimanche dernier par un  match amical international contre le Nigéria (1-1).

Forts de leur succès, face au Eléphanteaux, les Ecureuils juniors ne semblent pas emporter et respectent l’adversaire Sénégalais sans pour autant le craindre à en croire toujours Tchato « On connait bien cette équipe sénégalaise on les a déjà vu jouer, on  les respecte mais on ne les craint nullement. On a confiance en nos capacités nous sommes en bonne forme. Je sais qu’avec de la concentration et de la détermination on va y arriver, on sera capable de rééditer l’exploit comme face aux Ivoiriens».

Enfin, le milieu du Mogas Fc n’oublie pas de lancer un appel au public « On sait que ce sera un match difficile, on aura besoin du public pour nous doper le moral et nous pousser parce que nous donnerons tout sur le terrain pour accrocher la qualification »  a t-il conclu.

Le match de l’espoir pour la génération !

En cas de qualification ces deniers pourraient être supervisés par les recruteurs Européens et autres agents de joueurs qui peuvent faire des options sur les plus prometteurs. L’enjeu est donc double, puisque le Bénin ne s’est jamais qualifié pour une compétition de jeunes en Afrique. Les cadets sont passés près de l’exploit à deux reprises en 1997 et en 2009. D’ailleurs la seule participation des Ecureuils remonte à la Can Junior 2005 que le Bénin avait organisé et qui a révélé la génération Omotoyossi. Et depuis on attend de voir une nouvelle génération de joueur partir d’ici.

Géraud Viwami

 

 

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *