D1 – 17e Journée: L’Aspac fait un pas de plus vers de titre

C’est peut-être la journée la plus décisive de ce championnat qui s’est joué ce weekend. Comme informations principales on notera le carton 4-0 du leader, Aspac face à Panthères Fc, l’échec 0-1 de son dauphin, Tonnerre Fc, désillusionné à Porto-Novo par l’Asos. La Jap et le Mogas également confirment leur bonne forme actuelle.

Aubay

Aspac – Panthères Fc 4-0 : Le titre n’est plus loin

Hier dimanche au stade René Pleven, l’Aspac n’a fait qu’une bouchée des Panthères. Pourtant en pleine progression cette saison, les amis de Mama Souraka n’ont pu résister aux portuaires et à leur ligne offensive. Un succès acquis grâce aux réalisations de Samuel Loba, Adam Wahidi en première période. Puis Bouraima Moukaila et Mama Kalilou, la nouvelle recrue en seconde période. Conclusion l’Aspac consolide son avance et compte désormais 40 points contre 28 points et 2 matches de retard pour Tonnerres Fc). La victoire d’hier était bien précieuse.

Buffles – Kraké 2-0 : Adjaï signe enfin son retour par un but

En plein renouveau depuis la reprise, les Buffles ont bien confirmé leur bonne forme à domicile contre Kraké. Et ceci ils le doivent en partie à leur flèche, Moussa Adjai auteur d’un but  mais aussi a Gouda Seidou, auteur du second but. Quant aux Kraké boys, la saison noire se poursuit, puisque c’était leur  huitième défaite de la saison.

Asos- Tonnerres Fc 1-0 : Asos oblige Tonnerre à oublier le titre

L’Asos de Yessoufou Lafiou relève enfin la tête en cette phase retour. Ce dimanche, face à Tonnerres Fc challenger déclaré au titre et avide de points pour refaire son retard sur le leader, l’Asos a  mis fin à une triste série de 7 matches sans victoire en s’imposant 1-0. Le coup de grâce porte la griffe de Mama Issa. Tonnerres Fc peut se mordre les doigts parce que distancé à nouveau par l’Aspac.

Mogas – Adjobi 3-1 : super Aboki, buteur et passeur !

Les Pétroliers se sont offert leur quatrième succès de la saison samedi dernier à Kouhounou contre Adjobi en ouverture de la 17e journée. En pleine reconstruction, les jaunes et verts s’en sont remis au génie de Pathmos Aboki, auteur d’un bon match. D’abord buteur sur coup franc des 25 mètres. Puis, le gaucher formé au Cifas se mue en passeur pour le deuxième but signé Mohamed Ismaël. Enfin la troisième réalisation a été l’œuvre de Judicaël Kokodoko, opportuniste qui a  su profiter d’une faute de main du gardien d’Adjobi. A noter que les visiteurs ont réduit le score grâce à Jocelyn Djidé.

Jap – Dragons 2-0 : Sanoussy Adamou a fait le boulot

Face aux Dragons dans leur fief du stade Jean-Pierre Gascon de Pobè, la Jap n’a eu besoin que d’un seul homme pour s’assurer d’une belle victoire 2-0 : Sanoussy Adamou, qui a signé un doublé. Il a été notamment buteur aux 15e et 23e minutes.

Avrankou – Soleil 0-0 : Rien à signaler

 

Premiers matches éliminatoires de la CAN U20 : Le Bénin reçoit la Côte d’Ivoire le 29 juillet

 

L’équipe nationale junior du Bénin n’a pas encore de visage. Pendant ce temps, les équipes engagées dès le premier tour ont débuté leur campagne avec beaucoup de buts marqués. Dans 3 mois, les juniors béninois affronteront la Côte d’Ivoire à Cotonou puis à Abidjan.

Des buts, beaucoup de buts, 32 en huit matches. Un triplé pour Asam Nafati (Maroc). Deux doublés pour Erisa Ssekisambu (Ouganda) et pour Munyaradzi Chiwara (Zimbabwe). C’est ce qu’il faut, en priorité, retenir des premiers matches de qualification pour la CAN juniors dont la phase finale aura lieu l’année prochaine en Algérie.

Les matches aller du premier tour des éliminatoires de la CAN U20 ont presque qualifié le Maroc, l’Ouganda, le Zimbabwe et le Rwanda, une des deux seules équipes à être allées gagner chez l’adversaire avec la Sierra Leone. En face, c’est presque terminé pour la Mauritanie avec cinq buts de retard, le Botswana et le Mozambique qui aborderont la seconde manche avec un lourd handicap de quatre buts. Ce sera difficile aussi pour le Liberia qui s’est incliné 0-3 à Niamey face au Mena junior.

La Sierra Leone a obtenu un résultat positif en s’imposant à N’Djaména avec un but inscrit en fin de rencontre. C’est également en fin de partie, au bout d’un déjà long temps additionnel, six minutes, que la Tunisie a pris le meilleur sur la Libye. Le résultat du match retour s’annonce très incertain. C’est également le cas pour les retrouvailles à Khartoum dans quinze jours entre le Soudan et la Tanzanie.

Plusieurs entraîneurs avaient indiqué avant la première manche qu’ils n’avaient pas beaucoup de vrais repères ni sur leurs joueurs, dont beaucoup peu ou pas expérimentés au niveau international, ni sur leurs adversaires placés dans une situation identique. Cela s’est confirmé sur les différents terrains.

(Avec Caf)

Résultats du 1er tour (matches aller)

Tanzanie – Soudan 3-1

Maroc – Mauritanie 5-0

Namibie – Rwanda 0-2

Zimbabwe – Botswana 4-0

Ouganda – Mozambique 4-0

Tunisie – Libye 3-2

Tchad – Sierra Leone 2-3

Niger – Liberia 3-0

 

 

2ème tour

 

19. Vainq 1-2 vs Gabon

20. Gabon vs Vainq. 1-2

 

21. Guinée vs Burkina Faso

22. Burkina Faso vs Guinée

 

23. Vainq. 3-4 vs Gambie

24. Gambie vs Vainq. 3-4

 

25. Vainq. 5-6 vs Ghana

26. Ghana vs Vainq. 5-6

 

27. Vainq. 7-8 vs Ile Maurice

28. Ile Maurice vs Vainq. 7-8

 

29. Vainq. 9-10 vs Cameroun

30. Cameroun vs Vainq. 9-10

 

31. Vainq. 11 à 12 vs Mali

32. Mali vs Vainq. 11 à 12

 

33. Lesotho vs Zambie

34. Zambie vs Lesotho

 

35. Vainq.13-14 vs Sénégal

36. Vs Sénégal Vainq.13-14

 

37. Bénin vs Côte d’Ivoire

38. Côte d’Ivoire vs Bénin

 

39. Vainq. 15-16 vs Nigeria

40. Nigeria vs Vainq. 15-16

 

41. Congo vs Afrique du Sud

42. Afrique du Sud vs Congo

 

43. Vainq. 17-18 vs Angola

44. Angola vs Vainq. 17-18

 

45. Egypte vs Kenya

46. Kenya vs Egypte

 

Dates:

Match aller : 27, 28, 29 Juillet 2012

Match retour : 10, 11, 12 Août 2012

N.B. Les pays mentionnés en premier jouent à domicile

Tonnerres Fc : Seïdou Barazé et Jodel Dossou sur le départ ?

 

Au lendemain de l’élimination de Tonnerres Fc, le club revient à ses bases et devra enfin lancer la conquête vers le titre national. Pendant ce temps, certains de ses joueurs bien côtés sont sollicités ailleurs…notamment par le Stade Malien, dernier adversaire continental du club.

 

Aubay

L’autre intérêt de participer à certaines grandes compétitions est que les joueurs peuvent se faire remarquer par des clubs ou des agents qui les proposeraient ensuite à des clubs. Au lendemain de sa récente participation, le représentant désigné du Bénin a tiré ses leçons de sa participation. L’autre leçon à tirer est l’intérêt du Stade Malien pour quelques piliers de Tonnerres Fc. Selon des joueurs, un défenseur du club béninois est sur les tablettes du club malien. Seïdou Barazé, pour ne pas le nommer, avait déjà manifesté avant le début de saison, des envies de départ. En test en Afrique du Sud, il était revenu la veille du démarrage du championnat. L’objectif étant de faire monter sa côte avec la ligue des champions. Autre joueur et même objectif, Jodel Dossou. Egalement bien placé sur les tablettes du Stade Malien, le milieu offensif international n’a pas caché ses derniers mois ses envies d’Europe. Mais au lendemain de la ligue des champions, compétition qui a déterminé son choix en faveur de Tonnerres Fc (au détriment de l’Aspac où il s’est entraîné avant la saison), l’ex-joueur des Requins de Cotonou entend quitter le Bénin. Va-t-il pour autant filer à la malienne, lui qui rêve d’Europe ?

Tonnerres, une fin de saison agitée ?

Le président Glèlè voudra-t-il dans sa conquête mal engagée du titre de champion laisser filer des joueurs ? Avec un gros retard de points sur le leader l’Aspac, Tonnerres Fc devra remporter ses 3 matches décalés avant de revenir à 3 longueurs du premier. Et le mercato qui s’annonce chaud n’arrangerait pas les choses. En visant les internationaux, le club de Bohicon n’a pas fait qu’un bon pari, mais pris aussi le risque de les voir partir avant la fin de saison. Mohamed Aoudou, Shakirou Abikoyé et bien d’autres ayant toujours la tête à l’étranger en cas d’éventuelles propositions d’essais.

Le calendrier béninois prévoyant la fin pour juillet, pendant que les essais en général débutent en avril pour finir en juin en général…

Aubay

 

Ligue africaine des champions/ Face au Stade Malien : Tonnerres Fc : une lourde défaite 2-5 qui passe inaperçue

 

 

Le Bénin sportif s’est tant focalisé sur le semi-marathon international de Cotonou que la défaite 2-5 de Tonnerres Fc à Bamako face au  Stade malien est passée inaperçue. Preuve que parfois, le sport-roi peut perdre son trône.

Après un match aller nul et vierge, on savait l’équipe béninoise en danger. En se faisant piéger par le calendrier remanié au gré de l’actualité politique malienne, Tonnerres Fc avait épuisé 2 semaines en trajet, à chercher le bon alliage. Dimanche dernier à Bamako, c’est donc Le Stade Malien de Bamako qui s’est qualifié pour les 8èmes de finale de la Ligue des Champions en l’emportant 5-2.

Une défaite qui n’est pas sans rappeler celle de l’Aspac  0-5 à Tunis face à l’Espérance, future vainqueur, l’année dernière. 5 buts encaissés à chaque fois par les deux représentants béninois à une année d’écart. Cela reste un signal fort que pour nous, le haut niveau est encore un mirage. Les deux buts de Tonnerres Fc resteront anecdotiques. Retour au championnat national où le club de Valère Glèlè devra gagner ses 3 matches en retard pour pour espérer revenir à 5 longueurs de l’Aspac, toujours leader.

Aubay

 

 

 

Premier doublé pour Didavi !

Déjà auteur de 4 buts en championnat cette saison, le germano béninois vient de signer un doublé pour la victoire 4 but contre 1 de Nuremberg sur Shalke 04 pour le compte de la 30 ème journée de bundesliga. Didavi a marqué le 3 ème but de son équipe à la 45 ème minute avant d’enfoncer shalke 04 à la 87 ème minute signant ainsi son premier doublé en bundesliga. Il passe ainsi à 6 buts au compteur en championnat. Nuremberg est 12 ème a 6 points des reléguable à 4 journées de la fin du championnat donc ca sent bon le maintient.
Bon vent a l’homme et puisse le coach Amoros s’intéresser davantage a ce talent…

Tournoi de Pâques U17 du Portel – France : Dimension Foot: 3 nuls, une défaite et une victoire

 

 

 

 

 

 

(Les anglais du Fc Gillingham remportent le tournoi)

 

L’équipe de Béchir Mahamat arrivée à Paris vendredi saint, soit la veille du tournoi du Portel dans la banlieue de Boulogne-sur-mer a essayé de bien s’en tirer. Au plan comptable, le résultat reste plutôt correct avec 3 matches nuls, une défaite lourde de 1-4, mais une large victoire 4-1 qui compense ! C’est la première fois qu’une équipe béninoise prenait part à cette compétition. L’équipe est revenue à Cotonou mardi dernier.

 

Rappelons que c’est grâce Mounirou Daouda, jeune opérateur économique béninois que cette invitation a été obtenue. Le voyage s’est effectué grâce à une subvention conséquente du ministère des sports.

 

Aubay

 

 

 

 

 

Les résultats de Dimension Foot

 

Portel – Dimension Foot 0-0

 

Dimension – Dinamo Minsk 1-4

 

Dimension – Gillingham 0-0

 

Craiov – Dimension 1-1

 

Dieppe – Dimension 1-4

 

 

 

Les buteurs

 

Quentin Debouto, MoukaÏla Mama, Tadjou Agnon (auteur d’un triplé)

 

 

 

Tous les résultats

 

Samedi 07 avril

 

Stade Portelois 0/0 Dimension foot

 

USBCO 1/0 Karpaty Lviv

 

Dinamo Minsk 0/1 FC Gillingham

 

FC Craiova 1/1 FC Dieppe

 

 

 

Dimanche 08 avril

 

Karpaty Lviv  2/1 FC Craiova

 

Dimension foot 1/4 Dinamo Minsk

 

FC Dieppe 1/0 USBCO

 

FC Gillingham 1/0 Stade Portelois

 

FC Craiova 1/1 USBCO

 

Dimension Foot 0/0 FC Gillingham

 

FC Dieppe 0/3 Karpaty Lviv

 

Dinamo Minsk 6/2 Stade Portelois

 

 

 

Lundi 09 avril

 

Stade Portelois 2/1 FC Dieppe

 

Dimension foot 1(5)/1(6) FC Craiova

 

FC Gillingham  2/0  USBCO

 

Karpaty Lviv 0/1 Dinamo Minsk

 

Stade Portelois 1(4)/1(3) FC Craiova

 

FC Dieppe 1/4 Dimension Foot

 

USBCO 1/0 Karpaty Lviv

 

FC Gillingham 0(3)/0(1) Dinamo Minsk

 

 

 

Didavi a encore frappé!

Le germano béninois de Nuremberg a encore frappé ce week-end end contre fribourg en ouvrant le score d’un lobe placé dès la 8 ème minute… score final du match deux buts partout… Espérons que les belles prestations de Didavi accélèrent les démarches du staff des écureuils en vue de faire basculer le cœur de ce talentueux joueur vers sa patrie paternelle.

Arsenal sur Sèssegnon !

Selon le Daily Mirror, Stéphane Sessegnon, le milieu de terrain béninois de Sunderland, figurerait dans les petits papiers d’Arsenal.

Arsenal serait disposé à débourser près de douze millions d’euros pour recruter le milieu de terrain international béninois Stéphane Sessegnon (27 ans, Sunderland), dont le contrat expire en juin 2014. L’ancien Parisien a inscrit sept buts délivré onze passes décisives cette saison en Premier League.

(mercato365)

Sunderland : Sessegnon, l’inévitable départ ?

 

7 buts et 11 passes décisives cette saison. Deux passes décisives samedi avec un très grand match de Sessègnon ont mis Manchester City dans une position délicate pour le titre. Et pourtant, le béninois n’est pas sûr de rester en Angleterre. Voici l’article de nos confrères d’Afrik.com.

 

Arrivé à Sunderland en janvier 2011 après son départ mouvementé du Paris Saint-Germain, Stéphane Sessegnon a mis du temps avant de trouver ses marques en Premier League. Désormais intégré au système de jeu des Black Cats, l’international béninois donne la pleine mesure de son potentiel, au grand bonheur de son entraîneur et des supporters. Sauf que si sur terrain tout les voyants sont au vert pour le milieu de terrain, l’ancien Parisien aurait déjà des envies de départ pour retourner… en Ligue 1.

 

Actuellement en pleine réussite avec Sunderland, de l’autre côté de la Manche, Stéphane Sessegnon est parvenu à faire oublier ses débuts difficiles avec le club du Nord-Est de l’Angleterre. Le Béninois est même devenu le fer de lance de son équipe, une situation tout bonnement impensable au moment de son arrivée au mercato estival de 2011. Débarqué du côté du Stadium of Light sur la pointe des pieds après avoir été au clash avec le Paris Saint-Germain et son entraîneur de l’époque, Antoine Kombouaré, l’ancien Manceau a eu du mal à trouver ses repères au sein de son nouveau club. Pire, lors de ses premières sorties, les Rouge et Noir ont enchaîné une impressionnante série de sept défaites consécutives, ce qui lui a valu le sobriquet de « Chat noir », ironie de l’histoire, puisqu’il s’agit aussi du surnom des joueurs du club (Black Cats).

 

Sauf que depuis ses débuts hésitants dans un nouveau championnat, de l’eau a coulé sous les ponts et Sessegon a eu toute l’intersaison pour s’intégrer au mieux dans son nouvel environnement. C’est donc un joueur métamorphosé qui a attaqué le nouvel exercice et qui enchaîne les performances de qualité outre-Manche. Replacé derrière l’attaquant par son entraîneur, Martin O’Neill, l’international béninois fait des ravages sur les pelouses de Premier League. Et si Sunderland pointe actuellement à une belle huitième place en championnat, c’est en grande partie grâce à son milieu de terrain de poche. Auteur de six buts depuis le début de la saison, l’Ecureuil n’en a pas perdu ses qualités de dribble et de passe. Dernière preuve en date, la réception de Manchester City samedi pour le compte de la 30e journée de Premier League (3-3).

 

Martin O’Neill : « Il a des problèmes de famille là-bas. »

 

Percutant balle aux pieds et dévoreur d’espace, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain a failli jouer un bien mauvais tour au Citizens, qui n’ont du leur salut qu’à une fin de rencontre heureuse. En finissant le match avec deux passes décisives à son actif, le milieu de terrain a de loin réalisé son match le plus abouti depuis son arrivée chez les Black Cats. Une prestation cependant en contraste avec sa situation personnelle. Le joueur a le mal du pays et, à l’image de ce qu’il avait pu faire pendant son expérience parisienne, il ne se cache pas pour exprimer ses velléités de retour dans l’Hexagone. Un mal-être pris très au sérieux par Sundeland, qui vit ici son « cas Tevez ».

 

Et si Martin O’Neill peut comprendre les atermoiements de l’international béninois, il tient à conserver son meneur de jeu. « Il a des problèmes de famille là-bas. C’est quelque chose que nous devons surveiller, surtout maintenant. On le fera, et c’est normal, mais aussi parce qu’il est en train d’attirer l’attention de nombreux clubs » , a-t-il expliqué dans les colonnes du Daily Mirror, avant de rajouter : « Il n’a rien dit. Je n’ai pas eu de contact de son agent. Son nom est balancé à droite à gauche mais je détesterai le perdre. Si c’est parce qu’il a le mal du pays, c’est une chose qu’on peut considérer. Je pense que le club a une bonne réputation quand il s’agit d’aider. On fera tout ce qu’on peut. »

(Afrik.com)

 

12e journée : Buffles surprend l’Asos à Porto-Novo

 

Samedi dernier au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, Buffles s’offre un deuxième succès d’affilé et une première à l’extérieur. Très tôt menés, les amis de Moussa Adjai, réduit à dix,  ont refait leur retard et dépassé les locaux au tableau d’affichage. Et pourtant l’Asos avait eu l’occasion de tuer le match si seulement Ismaël Adjibadé, déjà buteur, n’avait pas manqué l’occasion de faire le doublé sur son pénalty manqué. L’Asos est bien dans une mauvaise passe !

Géraud Viwami

Les buts

28e : A l’entrée de la surface, Ismaël Adjibadé réussi le une-deux avec Jean-marie Guera avant de battre, Soffo Souradjou d’un intérieur du pied parfait.1-0. C’est son sixième de la saison ! Il prend seul la tête du classement des buteurs !

40: Corner tiré à gauche par Amadou Zakari, Ignace Fassinou reprend du pied au premier poteau et rétablit la parité. 1-1

70e : Couf franc bien tiré par Moussa Adjai des vingt mètres, Séidou Abdel commet une faute de main, Ibrahim Salas surgit et marque  2-1.

Autres temps forts

36: Mama Seïdou réussi un slalom dans la défense des Buffles mais il sera stoppé irrégulièrement par  Soffo Souradjou qui écopé d’un deuxième carton et se fait expulsé. Pénalty.

37: Ismaël Adjibadé, manque le pénalty, il tire hors du cadre.

Homme du match : Moussa Adjai

A l’origine du deuxième but, il a été menace numéro un des Buffles face à l’Asos. Aligné seul en pointe il a été très utile dans le pressing et surtout il s’est crée des occasions et a su porter son équipe vers l’avant. Il était dans tous les bons coups des Parakois.

Asos

1-A. Seidou- 17-F. Oré, 25- F. Hounkponou ©, 23- H. Dossa, 12- D. Adenguédé- 13- M. Issa, 21- A. Tundé (10- M. Yessoufou 81e), 9- A. Chanou (19- S. Amonlè 49e), 25- J.M. Guera (7- I. Oudei 52e), 2- Ismael Adjibadé.

Non entrés

30- J. Djovi, 22- E. Ayi, 5- G. Hounkarin, 6- R. Orékan

Coach: Yessoufou Lafiou

Buffles

1-S. Souradjou- 4- M. Moudachirou, 12- M.  Bah yéré, 23- S. Baboni (16- M. Dagari), 26- M. Seibou, 6- I. Fassinou , 11- J. Saka, 7- Z. Amadou, 20- M. Adjai (24- A. Latifou 84e ).

Non entrés

13- G. Azimou, 25- L. Erimuyé

Coach: Delali Agbétrobou

Reactions d’Après-match

Yessoufou Lafiou, coach Asos

« On doit prendre la psychologie des joueurs en compte »

«  On n’a pas pu gagner malgré les occasions, je ne suis pas du tout content. Mais nous sommes entrain de travailler à corriger les imperfections. Mais les joueurs répondent bien aux séances d’entrainement mais ils ont du mal a géré les matches. Il a la psychologie qu’on doit prendre en compte »

Mama Seibou, défenseur, Buffles

« On a beaucoup souffert pour gagner »

«  On a bien travaillé durant la trêve, je suis bien heureux qu’on ait gagné. Parce qu’après une phase aller catastrophique on ne s’est pas découragé on a redoublé d’ardeur. Le maire est venu nous voir nous a remonté le moral. Et ce soir je pense qu’on a été à la hauteur surtout mentalement parce qu’on a beaucoup souffert pour gagner ce soir »

 

Ligue des champions : As Tonnerre – Stade Malien 0-0 , les verts de Bohicon calent à domicile

Après le report d’une semaine, Tonnerre a finalement reçu le Stade Malien hier au stade René Pleven d’Akpakpa. Mais les verts de Bohicon n’ont pas pu faire la différence, ils ont concédé un nul vierge 0-0 pas très rassurant en vue du match retour à Bamako.

Suite à sa belle qualification au tour précédent contre l’As Garde du Niger, l’As              Tonnerres a acceuilli le Stade Malien à Cotonou. Le début de rencontre est très équilibré  mais le jeu est  fermé. La première véritable alerte sera pour Arnaud Séka à la 10e. le petit lutin réalise une percée en drible dans la surface, il arrive a élimine deux défenseurs et même le gardien Soumaila Diakité, mais il sera rattrapé par un retour de la défense. Après cet occasion, les maliens maitrisent le milieu et gagnent beaucoup de duel mais ils n’arrivent pas à ce se créer des occasions. Et c’est encore les locaux qui se signalent à la 30e, Jodel Dossou réussi le petit pont sur son défenseur enchaine une petite percée dans les vingt mètres mais sa frappe sera juste à coté. La pause interviendra sur ce score nul et vierge

Soumaila Diakité, quel diable !

Au retour des vestiaires Tonnerre siège le camp adverse et se crée plusieurs occasions. D’abord à la 48e, Luizan Getheme est bien servi part Jodel Dossou, dans les seize mètres Getheme, trouve le cadre mais Diakité est bien là. Ensuite à la 58e , Mohammed Aoudou décroche un bolide des 20 mètres , mais  Soumaila Diakité s’emploi et met le cuir en coner. Encore Aoudou , à la 70e , cette fois-ci sa tête est capté sans problème par le gardien international malien.   Sur les plus grosses occasions béninoises, diakité a sorti le grand jeu.

Mais Tonnerres a failli se faire surprendre à la 80e, Rachid Compaoré était bien sorti devant Souleymane dembélé.

La rencontre s’achève sur ce score de 0-0. Le match retour sera plus que décisif, Tonnerre n’a plus rien à perdre.

 

 

Les équipes

As Tonnerre : 30-R. Comparoé (C) ; 5-B. Seidou ; 4- D. Ayité ; 2- R. Kiki ; 3- T. Ouro ; 9- D. Flacandji. ; 11- L. Agonhossou  (13-C. Abikoyè/77e) ; 10- L. Gethème ; 14- J. Dossou ; 25- M. Aoudou (20- Y. Bezo/90e) ; 17- A. Séka (12- A. Agbossou/59e)

Non entrés : 21- I. Ado ; 6- E. Tchibozo ; 22-J. Kiki ; 19- O. Makarimi

Coach : Koffi Moses

Stade Malien : 16- S. Diakité (C) ; 12- M. Kondo ; 4- M. Coulibaly ; 5- D. Coulibaly ; 25- O. Koné ; 20- A. Koné ; 8- C. Doumbia (11- S. Dembélé/73e); 7- M. Koïta (13- M. L. Diawara/64e); 21- M. Koumaré ; 19- A. Diarra (23- A. Sissoko/53e).

Non entrés : 22- A. Samaré ; 15- B. Coulibaly ; 26- B. Dembélé ; 24- O. Kida.

Coach : Abdul Razack