La fédération béninoise de football en crise

 

 Cotonou le 20 décembre 2010
Le Collectif des membres du Comité Exécutif de la Fédération Béninoise de Football

AU 

Président du Comité Exécutif de la
Fédération Béninoise de Football du
BENIN (FBF)
PORTO NOVO
Monsieur le Président,
Nous venons par ce courrier vous présenter notre démission collective du Comité exécutif de la Fédération Béninoise de Football.
En effet, depuis le renouvellement de votre mandat en août 2009 et votre élection en qualité de Président du bureau exécutif, force nous est de constater l’impossibilité d’un exercice serein de notre mission aux côtés d’un président pour lequel nous ne pouvons plus accorder notre confiance.
Nous avons cherché à œuvrer pour le football béninois dans un esprit constructif et vigilant, mais, la réalité est que Monsieur le Président Moucharaf ANJORIN, vous avez une volonté tenace de gérer de façon solitaire. Le Comité exécutif se retrouve être une caisse de résonnance de décisions prises sans concertation. Les bases minimales de réforme sur lesquelles nous nous étions tous engagés lors de notre élection ne sont pas respectées. La représentativité de la FBF dans les instances dirigeantes du Football au niveau régional et mondial est décidée unilatéralement par vous.
Par ailleurs, une institution à gérer implique des comptes à rendre et nous pouvons citer quelques uns de nos griefs par rapport à votre gestion solitaire:

– le point financier de la FBF pour les exercices 2009 et 2010, ont dû être retirés des points de l’ordre du jour de L’assemblée Générale du 15 décembre 2010, suite à une note du Commissaire aux Comptes informant de la non exhaustivité des éléments patrimoniaux dont vous avez connaissance pour avoir pendant tant d’années piloté la plus haute instance du football au Bénin.

– la FBF ne dispose pas d’un bilan financier validé par l’assemblée générale pour l’exercice 2008.

– le Budget 2011, qui nous a été présenté en retard, au cours d’une session du Comité Exécutif est en totale contradiction avec les éléments financiers déjà exécutés pour 2010, de sorte que sa validation par l’Assemblée Générale a été différée et programmée pour une session prochaine.

– les décisions relevant statutairement du Comité exécutif sont régulièrement prises unilatéralement par le Président sous 1e couvert que ce mode de fonctionnement est à l’identique de celui pratiqué à la CAF.

– Alors même que des décisions sont prises par le Comité Exécutif, le Président choisit délibérément de passer outre ou même de les modifier à sa guise, sous prétexte que les membres du Comité Exécutif sont des collaborateurs qui ne sauraient lui en imposer.
Toutes ces violations, cette gestion solitaire et ces usurpations de prérogatives ont induit un dysfonctionnement avéré et dangereux au sein du Comité Exécutif au moment ou des enjeux de la plus haute importance sont à relever.
La situation que nous vivons est exceptionnelle et a appelé de notre part une décision exceptionnelle. Nous ne pouvons continuer notre mission au sein du comité exécutif dans lequel nous jouons des rôles de figurants.
Concrètement, notre démission massive ouvre la voie à une période transitoire avant la tenue d’une Assemblée Générale Extraordinaire; conformément aux statuts de la Fédération Béninoise de Football, adoptés le 23 novembre 2010; pour la mise en place et un renouvellement en profondeur des instances du football béninois.
Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président, nos salutations sportives

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *