Retour sur France – Bénin 3-0, L’analyse de William CHIDIKOFAN, depuis Montaigu

« J’étais à Montaigu mercredi et j’ai pu suivre le match du Bénin contre la France qui s’est soldé par la défaite des nôtres 0-3. Plusieurs facteurs ont été à la base de cette défaite des béninois à mon avis. Il faisait 10 degrés au stade Maxime Bossis de Montaigu ce qui n’a pas favorisé les béninois qui sont habitués à jouer sous une orte chaleur. Le stress de jouer devant le millier de spectateurs et sur une pelouse impeccable, et n’arrivant pas à bien doser le ballon. Avec un système de jeu en 4 – 4 – 2, les minimes béninois occupent bien le terrain avec de belles intentions d’aller défier la défense française, mais il leur manquait l’agressivité et n’étant pas assez costauds dans les duels les français ont pu utiliser cette force pour trouver le chemin des filets à trois reprises 7e, 58ème et 63ème minutes. Mais dans l’ensemble, l’équipe béninoise n’a pas du tout démérité car y a un fond de jeu, des individualités appréciables qui prouvent vraiment que ces jeunes viennent de centres de formation. L’encadrement technique dirigé par la paire Edmé CODJO – Moussa Latoundji n’a pas arrêté de donner des consignes à ces jeunes qui au retour des vestiaires ont développé un jeu meilleur, avec trois tirs même si cela n’a rien donné.

Les minimes béninois ont eu droit à des applaudissements du public à la fin du match ce qui prouve que c’est une équipe d’avenir. Mais il faut maintenant que les autorités de mon pays prennent les choses en main afin que cette génération ne soit pas sacrifiée. De mon œil de footballeur, je finirai en disant que les minimes béninois même avec cette défaite ont impressionné plus d’un.»

Nos remerciements à William CHIDIKOFAN qui nous a également gratifié des photos exclusives du premier match du Bénin.

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *