Raimi Kola, l’unique buteur face au Sénégal : « On va à la Can pour la remporter et être présent en Turquie »

Grâce à son but face au Lionceaux du Sénégal, le Bénin a validé son ticket pour prendre part à la prochaine Can junior qui se tient en mars. Raimi Kola, c’est bien de lui qu’il s’agit. Le joker de luxe béninois à Dakar a bien voulu se prêter à nos questions du retour de l’historique qualification des Ecureuils pour Algérie 2013. Il parle de la qualification, de son but et de la suite c’est-à-dire la Can. Lire plutôt… !

Il vous fallait tout au moins le nul et vous êtes allé ramener la victoire synonyme de qualification ; vous y avez crue jusqu’au bout ?

Oui. Ce match face au Sénégal devant leur public n’a pas été facile. Un match nul ou une victoire nous qualifierait donc on s’est battu, on s’est donné à fond pour obtenir la victoire. On a su gérer et le but est venu par la suite.

Vous débutez sur le banc. L’entraineur décide de vous lancer à la 60è minute. Un coaching payant plus que vous allez inscrire le but de la victoire ?

Oui, j’ai débuté la rencontre à la touche. Mais le coach m’a fait rentrer en deuxième période. Il s’avait à quel moment j’allais entrer en jeu. Ce qui fut fait et quelques minutes après je reçois un ballon d’Ezéchiel ; je ne me pose pas de question, control-frappe et c’est le but. Ce but est venu grâce à l’effort de tout le groupe.

Qu’as-tu ressentis à cet instant précis ?

C’était tout simplement grandiose. C’est mon premier but en sélection et je n’en revenais pas. Ce fut un instant magique, énorme. Je n’ai pas pu contenir ma joie.

La suite désormais c’est la Can. L’objectif, c’est faire moins, mieux ou égalé la performance de vos aînés de 2005 ?

Je vous assure qu’on va à la Can pour la remporter. Nous voulons être présents au mondial en Turquie raison pour laquelle on va se battre et donner le meilleur de nous afin d’offrir une belle prestation en Algérie. Je sais qu’on doit beaucoup travailler pour ça mais on va y arriver en étant solidaire et courageux. Le monde entier entendra parler du Bénin.

Un appel à l’endroit des autorités et du public sportif béninois ?

Aux dirigeants sportifs, je vais demander de nous accompagner un peu plus dans nos efforts. Qu’ils mettent les moyens à notre disposition pour faire une bonne préparation. Ce qui nous permettra de réaliser une excellente compétition en Algérie et nous ouvrira les portes du mondial. Au public sportif, je dirai de continuer à nous soutenir comme ils l’ont toujours fait. Je les remercie d’ailleurs pour ça. On ne va pas en Algérie pour vendre des carottes ou faire de la figuration, nous allons pour défendre les couleurs du pays. Je crois que tous ensemble, nous allons réussir cette mission.

Interview réalisé par Armel R. KASSAVI 

un vrai battant….
L’objectif pour lui c’est le mondial