Ufoa – 2e Tour / Face aux Sharks, Fin de parcours pour L’Aspac de Gaspoz r

 

Les Sharks sont restés sur les acquis de la manche aller remportée 4-1. L’Aspac aura confisqué le ballon et obtenu les meilleures opportunités. Le score final est un nul 0-0 synonyme d’élimination de l’Aspac.

Aubay

Le champion béninois était attendu par ses fans, ses concurrents et les observateurs. Plus de deux mois après avoir remporté le championnat, l’équipe de Gaspoz se présentait hier au stade de l’Amitié avec quelques phases de jeu, sans réelles réussites. Sans championnat (connaissant le niveau du football béninois), il ne fallait pas espérer plus.

1ere minute Sur le terrain, l’Aspac engage la partie et va tenter de se rassurer avec la traditionnelle passe à 10. Sakibou essaye d’accélérer sur son flanc droit. Il obtient une touche.

2e minute Atchègo est l’auteur d’une mauvaise passe pour le buteur des Sharks. C’est la panique. Le corner pour les Sharks ne donne pas grand-chose.

4e La première vraie accélération de Sakibou va donner un centre du feu follet pour Waïdi. La tête est au-dessus ! Dassagaté était aussi à l’affût.

7e une Tête de Sakibou hors du champ et quelques secondes plus tard, un centre de Lazadi pour Dassagaté dont la belle reprise cadrée est captée par le gardien des Sharks (8e).

10e Sèwanou pour Sakibou qui hésite à centrer mais va obtenir le corner. La suite nous donne une frappe de Waïdi pour le gardien Okinaké Adal des Sharks. Cette fois-ci, le corner revient à ce dernier qui met sa frappe au-dessus (11e). Dassagaté emprunte le même chemin (12e).

23e Kassa lifte bien son ballon en profondeur pour Waïdi qui obtient un corner. Deux corners suivent. Le dernier trouve Sèwanou dont la tête passe à côté.

30e La première demi-heure montre une équipe d’Aspac bien en place et solide dans la récupération. Mais devant, les approximations n’autorisent aucun rêve de but pour le public.

36e Atchègo ne parvient pas à lancer Lazadi en profondeur. 38e Le coup décalé sur la droite à la lisière des 16 mètres est tiré par Mohamed Assane qui sert Atchègo. La frappe de ce dernier est au-dessus.

Analyse : Symbole d’une équipe qui n’arrive pas à trouver le bon timing, Atchègo récupère mais relance mal. Yolou va débuter l’échauffement…

45+2 Lazadi par de derrière et frappe sur le gardien, Dassagaté dévie et trompe ce dernier. Le ballon glisse entre les jambes d’Okinanké Adal. Il ne franchira pas la ligne. Quel dommage.

Allagbé sauve deux fois ses buts, Ejidé trouve la transversale !

46e Corner dès l’engagement de la partie pour les Sharks. La fébrilité et les hésitations ne sont pas laissées aux vestiaires.

47e Coup franc pour l’Aspac. Le ballon revient au trio Lazadi- Sakibou – Séwanou. Ce dernier hésite à frapper.

48e L’Aspac investit les 16 mètres des Sharks. Mais sans réellement être dangereux jusque-là.

51e Tête de Waïdi ! Dans les gants du gardien adverse. 56e Sèwanou place un bien mou coup de tête qui n’inquiète pas le gardien adverse, tout comme la frappe de Lazadi qui est captée (57e).

58e Sakibou ose une belle accélération au milieu d’une forêt de jambes. Il obtient la faute. Bouraïma va mal négocier le coup franc.

60e Balle de but ! Tout part d’un mauvais placement de l’axe central. La première erreur tactique du solide Salomon Junior. Ejidé seul face à Allagbé place son ballon. Le jeune gardien béninois reste sur ses appuis et repousse la frappe du pied. C’est un duel gagné. L’Aspac l’échappe belle.

62e Dassagaté dans les 16 mètres est touché. Pas suffisant pour obtenir un penalty. Ça va dans tous les sens.

63e Balle de but ! La défense de l’Aspac est une deuxième fois en difficulté car mal placée. Allagbé, « en vacances » pendant la première période justifie sa titularisation sur un tacle qui sauve les buts des bleus de Cotonou !

65e Sur un duel entre Salomon Junior et Ejidé, le buteur des Sharks, le défenseur béninois est à terre. 66e La faute est jugée injustifiée selon l’entraîneur des Sharks, John Okojo. L’arbitre l’expulse. Il refuse durant deux minutes de sortir. Okojo va finir par s’exécuter.

69e Dassagaté glisse pour Bouraïma sur le flanc gauche. Il centre pour Sèwanou, mais le gardien s’interpose.

75e Lazadi déborde d’énergie et sur cette accélération, va essuyer ses crampons sur l’adversaire auteur d’un tacle également.

76e L’arbitre va siffler la faute en faveur du joueur béninois. Le coup franc ne donnera rien.

80e Sur un énième corner obtenu par Sèwanou, le gardien se rate, mais la reprise de Bouraïma est molle. Il n’avait pas vu le ballon plus tôt…

83e Sèwanou place bien son coup franc, mais le gardien Okinanké Adal capte.

87e Depuis les 35 mètres, Sèwanou contrôle de la poitrine et pivote. Sa frappe lointaine est dévissée mais surtout insensée. Symbole de la frustration du buteur…

90e C’est le meilleur ou presque, que l’auteur du hat-trick de Port Harcourt réserve pour l’Aspac. Ejidé a de l’espace et assène une frappe qui résonne sur la transversale de Saturnin Allagbé. Les buts restent inviolés, Allagbé et sa défense étaient battus…

90+2 Coup franc obtenu par Sèwanou et tiré par Mohamed Assane. Le gardien Okinanké Adal repousse.

Le score final sera de 0-0. Quelques regrets pour le public, mais avec le recul on comprend que le Bénin au niveau des clubs ne fait que débuter son professionnalisme.

Aubay

Encadré1

Encore loin du niveau international…

Il est permis de rêver. L’équipe est jeune et joue au football avec la passe à 10. Les bases sont certaines, mais avec dans les jambes une seule saison de Ligue professionnelle débutante, les Bleus de l’Aspac ont tutoyé leurs limites. Vous cherchez quelques boucs-émissaires ? Trouvez ! Comme depuis 20 ans dans les compétitions internationales, les clubs béninois ne sont que le reflet du niveau du football local. Vous auriez mis en face des équipes comme celles du Bénin face à cet Aspac d’hier, que le score aurait été 4-0. Mais face aux Sharks, il a manqué de l’expérience et le métier des pros. Ceux qui ont pas mal roulé leurs bosses. L’équipe de Gaspoz connaît désormais ses limites et devra travailler pour la prochaine ligue des champions. Octobre n’est pas si loin…

Aubay

Encadré2

Les équipes

Aspac

1-Allagbé – 4-Fanou, 5-Salomon, 8-Kassa, 13-Lazadi – 18-Atchègo (Yolou 45e), 10-Assane – 6-Dassagaté (Yakubu 77e), 7-Waïdi (Bouraïma 53e), 14-Sakibou – 16-Sèwanou.

Coach : Alain Gaspoz

Sur le banc : Afissou Fayèmi – Christian Adjé – Wassiou Salami (Gk) – Assane Sako

Sharks

20-OKinanké – 14 Chukwindi, 10-Thankgod, 5-Savé, 2-Godwin, 15-Agogo, 28-Ejidé, 19-Yusuf (Anubi 57e), 20-Ewol, 26-Okodié, 9-Ezeji (Usman 75e)

Coach : Okojo

Gaspoz et ses joueurs analysent la défaite de Port Harcourt

(Tournoi de l’Union des fédérations ouest-africaines des clubs – 2e tour)

En 40 matches en un an, l’Aspac sous l’ère Gaspoz n’a jamais encaissé 4 buts dans un match. La thérapie Gaspoz pour tirer les leçons d’un scénario presque catastrophe (1-4 face aux Sharks) dimanche dernier à Port Harcourt au Nigeria. Lundi en fin d’après-midi au stade René Pleven, les joueurs et leur coach se sont retrouvés pour se parler…

Aubay

A une demi-heure avant l’entraînement, c’est Adam Waïdi, absent à Port Harcourt parce que suspendu, qui a pris place dans la tribune. A ses côtés, un nouveau joueur à l’essai. Peu à peu, le reste du groupe va se constituer. Le chargé du matériel arrive en deuxième position. 20 minutes avant le début de la séance prévue pour 18h00, c’est le capitaine Vincent Fanou qui a rejoint les abords de la pelouse avec un sourire figé. Suivra Yakubu Adamu titularisé durant la première mi-temps. Puis arrive Emmanuel Joseph, la nouvelle recrue qualifiée pour l’Ufoa et qui, a disputé la seconde période. On est à 10 minutes de la séance d’entraînement. Le nombre grossit avec quelques sourires. Enfin arrive Alain Gaspoz, lunettes de soleil aux yeux, pieds nus, chronomètre en mains. Tout de suite il se rapproche du banc de touche et essaye de déstresser ses joueurs. L’heure approche et le groupe bientôt va se masser autour du coach qui va lancer la discussion.

L’Aspac n’a pas su « s’adapter aux situations »

A entendre les propos des joueurs dans le secret du vestiaire, les conditions imposées par l’environnement immédiat de l’équipe n’ont pas facilité la bonne préparation. Les événements extérieurs, l’organisation d’avant-match ont donc été nocives. L’arbitrage aussi.

Mais on notera que le groupe ne concentre pas sur ces facteurs exogènes. Mea culpa de chacun, puis le coach vient relever les erreurs et écoute ses joueurs pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé dans leurs têtes. Le premier but a été une claque. Penalty injuste pour la plupart.

Gaspoz aborde les cas particuliers, tout en mettant l’accent sur la concentration, la communication et pour finir dira que quelque soit la préparation, il faut savoir, sur le terrain, « s’adapter à des situations imprévues. »

La séance va débuter sur le terrain cette fois-ci. Ceux qui ont joué vont effectuer un décrassage, les autres une séance allégée. Dans les têtes, le dimanche prochain sonne comme un appel à la révolte. Ce mardi sera jour de repos.

L’objectif désormais est de gagner. Juste gagner. Et si la qualification était au bout, ce serait un bon retournement de situation.

Aubay

 

Encadré

Buts

Sharks : Victor Junior Edéji (4e minute (sp) ; 49; 75e) et Opoku 69e

Aspac : Arouna Sakibou (77e)

L’équipe Aspac (réactualisée)

Karim Mamam

Fousséni Lazadi

Assane Sakho

Vincent Fanou

Antonin Kassa

Hubert Atchégo

Mohamed Assane

Mohamed Fofana (45e William Dassagaté)

Adamu Yakubu (Emmanuel Joseph 30e)

Arouna Sakibou

Hyacinthe Sèwanou (Johnson Owunka 75e)