30 Ecureuils locaux pour un stage du 15 au 21 février

 

Reconnaissance du sélectionneur national Denis Goavec

Le ministre Kérékou se démarque d’Anjorin

Le seul sélectionneur reconnu par le ministre Kérékou est Denis Goavec. C’est la substance de la déclaration du ministre Modeste Kérékou qui vient clarifier les doutes semés par une décision prise par Moucharafou Anjorin, tentant de limoger Denis Goavec.

Le ministre des sports vient ainsi démontrer à ceux qui en doutaient son impartialité dans la crise à la Fbf. Ceci est à saluer.

Aubay

 Préparation du match Côte d’Ivoire – Bénin du 27 mars 2010

Le Mardi 15 Février 2011 à 11heures à l’hôtel de l’Amitié au Stade de l’Amitié de KOUHOUNOU, 30 Ecureuils sont invités par le sélectionneur Denis Goavec. Le stage de regroupement prendra fin le Lundi 21 Février 2011 à 12 heures.

Liste

Gardiens

1)  ALLAGBE Saturnin     (ASPAC)

2)  ALLAH Ludovic     (MAMBAS)

3)  SEMEVO Cyrille      (USSK)

Défenseurs

4)  LAZADI Fousséni      (ASPAC)

5)  DANGBE Robert       (REQUINS)

6)  ACAKPO Yacinthe        (CIFAS)

7)  DOSSOU-GBETE Lunel     (MOGAS)

8)  FANOU Vincent        (ASPAC)

9)  SALOMON Junior    (ASPAC)

10) KASSA Antonin       (ASPAC)

Milieux de terrain et attaquants

11) SUANON Abdel Fadel    (MOGAS)

12) MAKARIMI Ousmane     (CIFAS)

13) MAZOU Issa Aboubacary     (MOGAS)

14) DOSSOU Jordel    (REQUINS)

15) YOLOU Gérard    (ASPAC)

16) SAGBO Lionel     (REQUINS)

17) HOUNGBO Charles     (DRAGONS)

18) OLADIPUPO Mansourou   (SOLEIL)

19) ADAM Waïdi      (ASPAC)

20) HOUNSOUKPOE Achille   (REQUINS)

21) LOUTE Isaac      (SOLEIL)

22) SEKA Arnauld        (TONNERRE)

23) AOUDOU Mohamed    (TONNERRE)

24) ADJAI Moussa      (CIFAS)

25) DAGBETO Guy    (PANTHERES)

26) COREA Cédric     (USSK)

27) FASSASSI Djamal    (USSK)

28) BESSAN Jacques      (SOLEIL)

29) KOUNOU Paterne     (CIFAS)

30) OUZEROU Abdoulaye    (BUFFLES)

L1/14e journée : Mambas Noirs – Buffles 1-0

 

En ouverture de la 14e journée de la ligue 1. Mambas Noirs a accueilli au stade René Pleven d’Akpakpa  les Buffles du Borgou. Grâce au coup de patte de Falikou Coulibaly, les jaunes et noirs ont décroché un succès précieux 1-0.

Géraud Viwami

Le début de partie est à l’avantage des Mambas qui dominent. Emmanuel Kido et Abalo Razack animent bien le jeu. Du côté des Buffles, Junior Mvondo et Sidiki Sylla gagnent beaucoup de duels dans l’axe du milieu. Mais, ils avaient du mal à alerter Jonas Guera et Djalilou Ibrahim en attaque.

Les protégés de Béchir Mahamat ouvrent le score juste avant à la pause. A la 45e minute, alors que Mama Moudachirou l’arrière droit des Buffles étaient touchés et à terre, les jaunes de Mambas relancent dans son couloir. Clément Abalo centre à ras de terre pour Falikou Coulibaly dans les six mètres. Ola Azizou hésite à sortir, Coulibaly conclut tranquillement d’un plat du pied.

Du retour des vestiaires les Buffles vont pousser les Mambas dans leurs derniers retranchements. L’entrée d’Abdoulaye Ouzérou apporte un plus mais insuffisant. Les poulains d’Agoroh Tchagodonou n’arrivent pas à égaliser. La rencontre s’achève sur ce succès étriqué mais précieux pour les Mambas Noirs qui remontent au classement. Quant aux Buffles la tourmente continue.

Ligue1-Bénin / Les Buffles calent à domicile, l’Aspac championne

L'Aspac et Sewanou le buteur-maison (9 réalisations) entrant dans le stade

Partis à Parakou dans la peau du futur champion, les portuaires emmenés par le désormais emblématique Gaspoz en sont repartis forts du très respectable titre de champion du Bénin  pour la première saison professionnelle. Face aux Buffles, ils ont réussi le 0-0 sans faire exprès de le jouer.

Aubay à Parakou

Ils ont fini comme ils ont commencé : à l’extérieur, et avec un match nul. A Porto-Novo le 4 octobre 2009, c’était un but partout pour Aspac- Dragons sous un temps pluvieux. A Parakou huit mois après, le ciel était couvert samedi 5 juin. Le nul sera zéro but partout. La « faute » à Mama Karim et l’organisation défensive de fer de l’Aspac, et à un manque de réalisme sur deux occasions de l’attaque des bleus portuaires. Le talent dans ce match il y en a eu.

Natabi, Lazadi, un blessé partout

Natabi pleure sur la civière au moment où Lazadi prenait place sur le banc de touche après les 45 premières minutes. L’attaquant des Buffles et le défenseur de l’Aspac auront tout donné, et subi la grosse intensité physique du match.

En début de rencontre, les Buffles restent dans leur registre de jeu long pendant que l’Aspac joue son style traditionnel en passant par le côté. Dassagaté (3e), Sèwanou (7e), puis Atchègo (10e) ne cadrent pas leurs frappes sur les buts adverses.

Natabi répond par une frappe molle dans les 18 mètres (15e). Mama capte facilement. Le match va s’accélérer quelque peu après 22 minutes. Guerra échoue sur Salomon, la relance de ce dernier pour Wahidi n’ira pas loin. Hors-jeu. Il y avait un bon coup à jouer (22e). les Buffles se font peur quand Wagbé Gnofam laisse filer le ballon dans son dos. Sèwanou de l’Aspac file au but, mais Ola le devance et dégage in extremis (29e).

Les Buffles après une frappe contrée de Natabi obtiennent un corner. L’Aspac est sous pression. Mama Karim va mal apprécier la trajectoire du ballon. La reprise adverse échoue sur Lazadi resté sur la ligne de but. Le public soupire, l’Aspac respire. Lazadi aux prises avec Natabi reçoit un choc à la cheville.

Dans la suite, Natabi part dans le dos de la défense de l’Aspac, mais Mama veille et dégage des deux poings (32e).

Natabi reviendra à la charge (39e), mais Capitaine Fanou enraye le danger. En face, Gnofam contraint à la faute par Sèwanou, doit une fière chandelle à Ola qui veille (44e).

L’excellent Karim Mama sort deux parades…

Ouzérou du côté des Buffles prend place en attaque tandis que Sako remplaçait Lazadi. Ce ne sera pas de vrais tournants du match, même si Ouzérou face à Salomon Junior a montré de la classe et apporté une fluidité à l’attaque des verts.

Sakibou hérite d’une déviation de Sèwanou dans les 16 mètres. Il y a un contact entre le feu follet et la défense adverses, mais Adadja ne donnera pas de penalty. En face, Mvondo tiré par le maillot parvient à tirer sur Mama  qui s’impose (55e). Kalilou Ibrahim revient à la charge. Karim sort une belle parade ! (61e)

Sakibou servi par Sèwanou, va essayer de montrer la voie aux portuaires, mais sa frappe est au-dessus. Le public avait retenu son souffle ! (66e)

Les Buffles alignent enfin 6 passes offensives et Kalilou va adresser une frape lourde à Mama qui sort une belle parade ! (74e). Ouzérou va revenir à la charge et placer une belle tête. Mama ne laisse rien passer (75e) !

Pour les Buffles, le temps qui passe n’est pas bon signe. Adjai parti à droite parvient à centrer. Mama est battu, le ballon passe devant les buts de l’Aspac, mais Mohamed Sakho dégage en corner (82e). Ce sera la dernière chaude alerte  du match.

L’Aspac obtient son nul et aura au finish, tenu en échec tous ses 3 premiers poursuivants sur leurs propres terrains. Les stats sont impressionnantes, l’aboutissement est le titre de Champion somme toute mérité.

Aubay, à Parakou