Ligue1 – 21e journée : L’Aspac éteint Kraké et prend le pouvoir !

Pour les stats, c’est une surprise, car c’est la première victoire de Gaspoz en dehors de Cotonou, la première défaite de l’Us Kraké sur son terrain ! Mais au vu du match, ce n’est pas une surprise, mais une victoire méritée. Le nouveau patron de la Ligue1, c’est l’Aspac.

Aubay, à Kraké

6e minute, Capitaine Sossa de Kraké à l’affût, profite de l’hésitation de Capitaine Fanou en défense et file droit au but. Il centre dans les 16 mètres, personne à la reprise. L’Aspac a eu chaud. Presque 90 minutes plus tard, en fin de match, ce sera le même côté, presque la même action pour l’Aspac. Arouna Sakibou hérite d’une passe d’Assane servi par Sèwanou. Le feu follet va contrôler son ballon et viser les 16 mètres avant de placer un centre tendu. Dassagaté a fait la bonne course, il met en une touche le ballon au fond des filets ! L’Aspac mène 1-0, dans les 20 dernières secondes, car une fois la balle au centre, Moumouni Kouti va siffler la fin. Kraké est effondré, l’Aspac a remporté la première « finale » de ce championnat.

Mais avant d’en arriver là, ce fut un match heurté, fermé, avec « trop de respect » du côté de Kraké. La pression ? Peut-être. Le leader a joué par à coups, laissant parfois à l’Aspac le monopole du ballon. Dassagaté dans une chevauchée, va transpercer la défense adverse et obtenir un coup franc dans les 22 mètre (20e). Ce sera un cadeau de Mohamed Assane pour le gardien adverse Julius Boyé qui reste sur ses appuis. Dans la foulée, Yolou va commettre la faute et offrir le coup franc à Saturday Nanapéré. Même distance, c’est au-dessus ! Le ghanéen va revenir à la charge, seul balle au pied, il place sa frappe des 20 mètres, c’est de peu à côté, l’Aspac peut respirer (28e).

Le danger va partir de la gauche pour l’Aspac avec l’international Kassa qui centre pour Moukaïla qui, gêné, reprend de la tête. La balle est au-dessus. Entré en jeu peu avant pour l’Aspac, Sakibou centre et Abdulai intercepte dans la défense pour Kraké (43e). Les bleus de l’Aspac réclament une main.

Dans les arrêts de jeu, Fayèmi va filer seul face à Boyé, mais manque son lobe.

Une occasion, un but : Kraké craque

La seconde partie va être plus tendue encore au fil des minutes. Sakibou va centrer pour Dassagaté qui va tenter ne reprise du revers du pied, la balle étant arrivée dans son dos. C’est raté ! (50e) L’heure de jeu arrive très vite et l’Aspac va être réveillée par Saturday Nanapéré qui frappe des 20 mètres. Karim répond présent et met en corner.

Kraké va revenir avec capitaine Garel Sossa qui dans les 35 mètres va tirer un coup franc. La balle est vicieuse, mais Karim en deux temps, rassure les siens. Bouraïma alerte Boyé de la tête. Le gardien ne laisse rien passer (69e). Sakibou va remettre une couche. Il centre pour Dassagaté qui met un pointu à ras-de-terre bloqué par Boyé qui se couche bien. Kraké respire. Les 15 dernières minutes sont hachées. Chaque action compte et justement, chacun compte ses armes. Gaspoz va faire entrer Sèwanou. Un premier coup franc pour ce dernier dans les 35m (88e), après le slalom manqué de Wahidi (84e). L’ASpac lance les signaux. Kassa monte aux avant-postes et centre. Abdulai manque de peu de tromper son gardien.

Kraké va répondre avec Essomé dont le coup franc des 40 mètres est capté par Karim. Et pour l’Aspac, Dieu créa Dassagaté, William de son prénom. Souvent en demi-teinte cette saison, il a brillé par à-coups. Mais dans ce match-là, il a répondu présent jusqu’au. C’est-à-dire jusqu’à la 94e minute, explosant les espoirs de Kraké. Une victoire qui place l’Aspac leader avec 34 points. Kraké reste avec 33 points, dans la roue du nouveau leader.

Les requins, sur le fil face à Aspac 1-1

Bezo Yaovi qui figurait pourtant sur la feuille de match. Son carton jaune dont il a écopé face aux Dragons le week-end précédent, cumulé avec les précédents l’obligeait à perdre un match.

requins de l'atlantiqueFace à l’Aspac 1-1 Les Requins reviennent de loin… La première information de ce match est la mise à l’écart à la dernière seconde, de Bezo Yaovi qui figurait pourtant sur la feuille de match. Son carton jaune dont il a écopé face aux Dragons le week-end précédent, cumulé avec les précédents l’obligeait à perdre un match. Les requis devront faire sans leur inspirateur de la saison.
Dès la première minute, C’est l’Aspac qui s’illustre avec Lazadi qui lobe Houngbèmè. Noumon va dégager son camp, sous la pression de l’attaque adverse.
12e Bouraïma Moukaïla seul au second poteau hérite d’un centre et frappe au-dessus.
16e L’Aspac met la pression et sur une belle combinaison, Sèwanou renverse le jeu dans l’axe de la défense des Requins dont la défense est contrainte à la faute. Monsieur Adadja accorde un penalty logique. Sèwanou bat Houngbèmè Continuer la lecture de « Les requins, sur le fil face à Aspac 1-1 »