Journal des transferts : Bessan rejoint le Club Africain, Marseille discute avec Sèssegnon, Suanon va quitter l’Etoile du Sahel et Kassa non retenu à Sid Bouzi

Suivez en exclusivité sur Bjfoot.com, l’actualité des transferts des joueurs béninois durant tout le mercato estival. Chaque vendredi nous vous proposons les dernières informations sur les mouvements des joueurs béninois. Cette semaine à la une : En Tunisie, l’attaquant Jacques Bessan a été transféré de Gafsa vers le Club Africain pour trois ans. Abdel Fadel Suanon est de retour à l’Etoile du Sahel après son prêt à Dhamak en Arabie Saoudite mais l’attaquant international béninois va quitter Sousse. L’arrière gauche de l’Aspac Antonin n’a pas été retenu par l’ES Sidi Bouzid où il a effectué un essai cette semaine. En France, Marseille a entamé des discussions avec Stéphane Sèssegnon arrivé en fin de contrat à West Brom.

Bessan rejoint le Club Africain

C’était dans les tuyaux depuis plusieurs jours, Jacques Bessan a finalement rejoint le Club Africain de Tunis, cette semaine en provenance de Gafsa . L’attaquant international béninois auteur de 12 buts et deuxième meilleur artificier du championnat tunisien la saison dernière a paraphé un contrat de trois ans en faveur du 6e du dernier championnat. Bessan connaîtra le quatrième club sa carrière en Tunisie après, Zarzis , Bizerte et Gafsa.

Sessègnon vers un retour en France

Alors qu’il a affiché sa volonté de rester sur le Vieux Continent après avoir refuser une grosse offre chinoise, Stéphane Sèssegnon pourrait retrouver le championnat de France cinq ans après son départ du PSG. Le capitaine des Ecureuils a entamé des discussions en vue d’un transfert avec Marseille selon Francefootball. Libre depuis la fin de la saison son contrat avec West Brom, l’ancien cristolien annoncé récemment proche de Middlesbrough fraîchement promu en Premiere League n’a toujours pas choisit son futur club

Essai terminé pour Kassa

Mis a l’essai la semaine dernière par l’ES Sidi Bouzid , club de première division tunisienne, Antonin Kassa ne signera pas avec le club. L’arrière gauche international béninois n’a pas été retenu par le staff du club. Le capitaine de l’Aspac a d’ailleurs déjà levé le camp.

Suanon sur le départ

Après un prêt convaincant à Dhamak en deuxième division saoudienne, Abdel Fadel Suanon auteur de 20 buts toutes compétitions confondues la saison dernière est de retour à l’Etoile du Sahel. Mais l’international béninois ne devrait pas rester à Sousse . Championne de Tunisie 2016, le club ne compte pas vraiment sur l’ancien buteur du Mogas qui est en passe de quitter le club auquel il est lié jusqu’en juin 2018. Sa bonne saison n’est pas passée inaperçue, Suanon aurait reçu des offres notamment en Arabie Saoudite. A suivre.
Géraud Viwami

Journal des transferts : Kassa à l’essai en Tunisie, Un club portugais discute pour Bessan, Dossou suivi par des allemands, Ogounbiyi cherche un club et Johnson ne sera pas conservé.

Suivez en exclusivité sur Bjfoot.com, l’actualité des transferts des joueurs béninois durant tout le mercato estival. Chaque vendredi nous vous proposons les dernières informations sur les mouvements des joueurs béninois. Cette semaine à la une : L’arrière gauche de l’Aspac , Antonin Kassa est observé par l’ES Sidi Bouzid en Tunisie. Le club portugais du Victoria Guimarães discute avec l’attaquant de Gafsa Jacques Bessan. Le directeur sportif de Kaiserlautern a supervisé l’ailier de l’Austria Lustenau, Jodel Dossou cette semaine. Libre depuis son départ du Paris Fc , Mouri Ogounbiyi cherche un nouveau club. Enfin en Angleterre, Reda Johnson ne sera pas prolongé à Coventry City.

Kassa à l’essai en Tunisie
L’arrière gauche de l’Aspac Antonin Kassa (photo) est à l’essai en Tunisie. L’international béninois est observé par l’ES Sidi Bouzid 7e du dernier championnat tunisien. Kassa a débuté les entrainements avec le groupe en début de semaine et devrait être fixé dans les jours à venir. A suivre

Victoria Guimarães sur Bessan !

Alors qu’on l’annonçait proche du TP Mazembe la semaine dernière, Jacques Bessan pourrait filer entre les doigts l’ogre congolais. 2e meilleur buteur du championnat tunisien avec 12 buts, l’international béninois va quitter Gafsa relégué en deuxième division tunisienne. Cette semaine, selon Football365, Victoria Guimarães, 10e du dernier championnat portugais serait enclin à faire une offre pour l’ancien buteur de Soleil qui pourrait découvrir le Vieux Continent puisque le club lusitanien aurait entamé les discussions avec les proches du joueur.

Un club allemand a supervisé Dossou

Même s’il a repris avec l’Austria Lustenau où il s’apprête à débuter la saison en Autriche, Jodel Dossou continue de susciter l’intérêt d’autres clubs. Lors du dernier match de préparation de son club face aux suisses du SC Brulh, l’ailier international béninois s’est bien illustré avec un doublé et deux passes décisives dans un large succès 8-0 sous les yeux de Kaiserlautern, club de deuxième division allemande dont le directeur sportif était présent dans les tribunes afin d’apprécier la performance l’ancien clubiste.

Ogounbiyi cherche un club !

Après avoir résilié son bail avec le Paris FC en fin d’année 2015, Mouri Ogounbiyi est toujours à la recherche d’un nouveau challenge après six mois de chômage. On a retrouvé le milieu offensif qui s’est produit en amical avec l’équipe de l’Union Nationale des Footballeurs Professionnel (UNFP) qui offre une préparation aux professionnels sans contrat en France en vue de les aider à trouver un point de chute. Ogounbiyi a disputé une mi-temps en amical samedi dernier contre Niort. Le footballeur béninois le plus titré est bel et bien sur le marché.

Coventry ne retiendra pas Johnson

Longtemps blessé cette saison, Réda Johnson ne sera pas retenu par Coventry City. Le défenseur béninois n’a pas participé qu’à 12 rencontres la saison dernière en troisième division anglaise. Son dernier match remonte à octobre 2015. En fin de contrat le club ne souhaite pas lui faire une proposition de prolongation. Les SkyBlues devront se passer de leur capitaine cette saison.

Géraud Viwami

Entretien : Antonin Kassa « si on continue comme ça on ira au bout »

L’Aspac invaincu domine son groupe dans le championnat de transition , après la victoire de mercredi dernier à Parakou devant les Buffles (2-1) à l’extérieur , nous avons rencontré  l’arrière gauche international béninois Antonin Kassa (22 ans) qui nous parle ici de son club , leur parcours en championnat et de la sélection nationale.

 

Après une pige à Energie vous êtes revenu cette saison à l’Aspac où vous avez presque tout vécu, était-ce un aller-retour nécessaire ?

Il faut dire que c’était un retour imprévisible. Mais c’était une décision personnelle. Dans une carrière on fait des choix le football est comme cela et je ne regrette pas d’être là.

Votre équipe domine son groupe et vous êtes considéré comme un cadre dans le vestiaire, vous vous sentez capable d’aller au bout sur cette lancée ?

Vraiment ! Notre équipe est très jeune je crois que nous sommes rompus à la tâche et nous récoltons les fruits. Si travaille  bien comme on le fait déjà on ira au bout. Je n’ai même pas peur, j’ai confiance en mes coéquipiers et au staff. On pourra faire quelque chose si on continue sur cette lancée.

Vous étiez à l’essai en Cote d’ivoire puis au Nigéria  récemment pourquoi ne pas être resté à l’étranger ?

J’ambitionne de faire une carrière respectable au-delà de nos frontières comme tout le monde. En cote d’ivoire j’étais à l’As Tanda dans un premier temps mais les négociations ont coincées. Certaines conditions n’ont pas été respectées notamment par l’agent qui dirigeait les opérations. Ensuite il y a eu des contacts avec l’Asec et la  JC Abidjan  mais ça ne s’est pas fait. Au Nigéria, j’ai été également sollicité pour essai quand les clubs étaient en préparation  mais là aussi ce n’est pas fait.  Ces rendez-vous manqués n’étaient pas dû à l’aspect sportif. Mais je reste concentré et je laisse mes conseillers sportifs faire leur boulot. On verra au prochain mercato.

Vous étiez la doublure de David Kiki lors de la première journée des qualifications de la Can Gabon 2017 en Guinée Equatoriale et depuis vous avez disparu des radars de la sélection nationale ?

Jouer sous le maillot national  c’est la consécration dans une carrière de footballeur. J’ai déjà connu une Can avec les juniors et ce sera un honneur de vivre une telle aventure avec les séniors également. J’ai le cœur tranquille, je pense que ma situation en club ne plaidait pas vraiment en ma faveur comme tous les joueurs locaux d’ailleurs. Maintenant nous avons des matches dans les jambes et je fais tous pour être au meilleur de ma forme afin d’être rappelé à nouveau.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Ecureuils : Kassa « ça se voit que tout le monde en a envie »


Remplaçant à Bata en juin, il doit sa présence dans le groupe au forfait d’Emmanuel Imorou (élongation), l’arrière gauche , Antonin Kassa (21 ans) se fait une place le groupe des A, en ce début de stage de préparation, le joueur d’Energie parle du match de dimanche et de ses coéquipiers.

Vous avez effectué les deux séances journalières de ce mardi avec le groupe est presqu’au complet, vous pensez qu’il y a moyen de faire un résultat dimanche prochain ?

Le coach a fait ses choix, le groupe se met en place, par rapport a ce que je vois aux entrainements, Micka (Poté ) est très en jambe , Koukou et Adéoti me font forte impressions défensivement , Djigla également je trouve qu’il a bien progressé. Gestede est un monstre dans les duels aériens. Bref tout le monde est très motivé et ça semble de bonne augure.

Vous avez fait une Can avec les juniors en 2013 en Algérie, là vous êtes réguliers chez les A , vous pensez avoir franchi un cap ?

Carrément. C’est deux mondes différents. Chez les juniors on apprend encore mais chez les séniors c’est le haut niveau tu dois être prêt à tout donner jusqu’au bout. C’est très exigeant.

L’ambiance, l’accueil dans le groupe votre intégration s’est bien déroulée…

Lors de ma première sélection s’était plutôt relax, je connaissais quelques jeunes de l’effectif qui étaient chez les juniors aussi. Les anciens aussi m’ont surpris ils étaient ouverts et m’ont soutenu.

Avec Kiki et Imorou , la concurrence ne pardonnera pas à ce niveau?

Ah oui c’est costaud (rire). Après je travaille pour progresser je ne dors pas sur mes lauriers. Je fais le maximum pour avoir la confiance du coach.

Sans championnat c’est plutôt compliqué …

Très. Mais comme je disais j’ai un préparateur physique personnelle je travaille régulièrement. Je suis encore sous contrat avec Energie, ya quelques jours on a fait un match amical au Togo (ndlr : 2-1 contre AsFosa). On fait avec mais c’est très compliqué on espère que le ballon va rouler bientôt.

Vous aviez eu des approches pendant ce mercato pour aller ailleurs ?

Oui il y a eu des discussions mais ça n’a pas abouti c’est le marché c’est difficile. Mes agents travaillent j’ai confiance. Ca demande beaucoup de patience.

Comment entrevoyez-vous ce choc face au Mali ?

On a de la qualité à mon avis, on sera prêt pou répondre au défi. La différence par rapport au match contre la Guinée Equatoriale où beaucoup étaient en fin de championnat ou en vacances. Tous les championnats ont repris, mes coéquipiers sont en forme et ca se voit. On espère gagner surtout. Et ça se voit que tout le monde en a envie.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Ecureuils: avec Gestede et Gounongbé , retour de Fousséni et Adéoti, Imorou forfait

Le mystère est désormais levé, Omar Tchomogo a dévoilé la liste des joueurs convoqués pour préparer la réception du Mali le 06 juin prochain lors d’une conférence de presse donnée cet après-midi. 23 joueurs sont retenus pour le stage de préparation qui débute le 30 aout prochain, fidélité accordée au groupe présent en juin dernier, on note les retours de Rudy Gestede et Frédéric Gounongbé en attaque. Emmanuel Imorou victime d’une élongation est remplacé par Antonin Kassa.

Farnolle sera bien là …

De retour de blessure, il a joué son premier match en tant que titulaire dans les buts du Havre, vendredi dernier et il est sélectionné. Omar Tchomogo pourra compter sur Fabien Farnolle. Habitué et récent numéro un, Saturnin Allagbé est aussi présent tout comme Steev Glodjinon d’Energie. Pas d’Aifimi ni de Ligali, aucune surprise.

… pas Imorou

Le sélectionneur national a fait le choix de la continuité, il est globalement resté fidèle au groupe qu’il avait emmené en Guinée Equatoriale en Juin dernier. Même si on note un changement qui s’imposait presque c’est la convocation de l’arrière droit Lazadi Fousséni , fraîchement débarqué à Bayelsa United au Nigéria. Il n’avait plus été convoqué chez les Ecureuils depuis septembre 2013. A gauche, Antonin Kassa (Energie) reste dans le groupe, il profite notamment de la blessure d’Emmanuel Imorou. Victime d’une élongation, l’ancien clermontois est contraint au repos jusqu’à la fin de la semaine prochaine. Titulaire à Bata, David Kiki qui a joué son premier match en Ligue 2 la semaine dernière confirme sa présence dans le groupe.

Autre choix forts, les absences de Réda Johnson (Coventry) et Nana Badarou (Wac Casablanca) encore écartés.

Pour le reste c’est du classique, Khaled Adénon , Salomon Junior et Eric Tossavi , présents en juin, sont bien là.

Retour d’Adéoti

Dans ce secteur, Tchomogo n’a rien chamboulé seul le retour de Jordan Adéoti de Caen. Sessi d’Almeida le néo-parisien, Chamsdine Chaona plutôt régulier avec Sunshine Stars au Nigéria ces dernières semaines seront présents tout comme, Arsène Loko qui vient de terminer sa saison avec l’Africa Sports en Cote d’ivoire, Babatoundé Bello, Djiman Koukou et Stéphane Sèssegnon le capitaine y seront aussi. David Djigla le néo niortais conserve aussi sa place dans le groupe.
Tchomogo se passera donc des services de Mouri Ogounbiyi (Paris FC) et Jodel Dossou (Austria Lustenau)

Gestede et Gounongbé reviennent, Mounié (encore) espéré

La hiérarchie est presque connue d’avance avec les retours de Rudy Gestede (1 but en matches cette saison et Frédéric Gounongbé (3 buts en 4 matches) feront leur retour en sélection plus d’un an après leur dernières apparitions respectives avec les Ecureuils. Auteur d’un doublé la semaine dernière, Mickael Poté va devoir faire face à la concurrence dans la maison Ecureuils. Abdel Fadel Suanon, buteur en club cette semaine est aussi confirmé. Enfin le dernier retenu est le mystérieux Steve Mounié, qui a fait deux apparitions, des bouts de matches avec Montpellier en Ligue 1 cette saison, régulièrement convoqué depuis plusieurs mois, il n’a jamais répondu présent. Attendu.
Il n’y a donc pas de Jacques Bessan (ES Zarzis) ni Mohamed Aoudou (CR Belouizdad).
Le stage de préparation devrait débuter le 30 aout prochain à Cotonou

Le groupe retenu, 23 Joueurs

Gardiens (3) : Fabien Farnolle (Le Havre /France) , Saturnin Allagbe (Niort/France) , Steev Glodjinon (Energie)
Défenseurs (7) : Junior Salomon (Bayelsa United/Nigéria), Khaled Adénon (Amiens/France), Eric Tossavi (Avrankou),, Lazadi Fousséni (Bayelsa United /Nigéria), David Kiki (Niort/France) Antonin Kassa (Energie),

Milieux (8) :
Chamsdine Chaona (Sunshine Stars/Nigéria), Djiman Koukou (Niort/France) Jordan Adéoti (Caen/France), Sessi d’Almeida (PSG/France), Mama Seibou (Aspac), Arsène Loko (Africa Sports/Côte d’Ivoire), Babatoundé Bello (Frýdek-Místek/R.Tchèque), Stéphane Sèssegnon (West Brom / Angleterre), David Djigla (Niort/France)

Attaquants (5) :
Frédéric Gounongbé (Westerlo/Belgique), Steev Mounié (Montpellier/France), Michael Poté (Adana Dermispor / Turquie), Abdel Fadel Suanon (Dhamak/Arabie Saoudite) , Rudy Gestede (Aston Villa/Angleterre)
Géraud Viwami

5e journée : L’Aspac garde le rythme, Tonnerres piégé

 

Samedi à René Pleven l’As Tonnerres  accueilli Soleil FC. Un duel entre les clubs du vice-président et du président de la fédération béninoise de football. Mal en point après quatre journées, Soleil s’est contenté d’un nul vierge face à une équipe de l’As Tonnerres plus outillée mais un peu désorganisée et malchanceuse vu le nombre d’occasion vendanger par  les attaquants de Juan Calvet.

Enock Odjo fait craquer  l’Uss Kraké

Kraké a touché le fond ce dimanche au Saint Louis Stadium. Malgré l’ouverture du score de Djamal Fassassi à la 25e. Avrankou Omnisports  va remonter la pente grâce à Enock Odjo. Il égalisé d’abord à la 36e,  au bout d’une action plein d’opportunisme. Il va corser l’addition à la 42e, tout part de la droite sur accélération de Lanignan Gbenga, qui va remettre au point de pénalty pour Odjo qui signe le doublé. Derrière, capitaine-Eric Tossavi et les siens ne laisseront plus rien passer. Les protégés de Bruno Goudjo obtiennent ainsi leur première victoire de la saison sur ce score de 2-1.

 

L’Aspac se défait des Buffles…grâce à Natabi

Dimanche , grâce à un but de  sa nouvelle recrue Natabi Traoré et un autre d’Antonin Kassa, l’Aspac a battu Buffles 2-0 sous les yeux de Manuel Amoros. Le premier était aux Buffles lors du fameux match final de a saison 2009-2010 durant lequel il s’est blessé. Le retour du buteur après cette longue blessure s’est donc fait sous les couleurs de l’Aspac face à laquelle il s’était blessé…

Aubay

Tous les résultats

Tonnerres- Soleil 0-0

Mogas- Panthères 1-1

Aspac – Buffles 2-0

Kraké – Avrankou 1-2

Asos – JA Plateau 3-0

Adjobi – Dragons 0-0

 

 

 

30 Ecureuils locaux pour un stage du 15 au 21 février

 

Reconnaissance du sélectionneur national Denis Goavec

Le ministre Kérékou se démarque d’Anjorin

Le seul sélectionneur reconnu par le ministre Kérékou est Denis Goavec. C’est la substance de la déclaration du ministre Modeste Kérékou qui vient clarifier les doutes semés par une décision prise par Moucharafou Anjorin, tentant de limoger Denis Goavec.

Le ministre des sports vient ainsi démontrer à ceux qui en doutaient son impartialité dans la crise à la Fbf. Ceci est à saluer.

Aubay

 Préparation du match Côte d’Ivoire – Bénin du 27 mars 2010

Le Mardi 15 Février 2011 à 11heures à l’hôtel de l’Amitié au Stade de l’Amitié de KOUHOUNOU, 30 Ecureuils sont invités par le sélectionneur Denis Goavec. Le stage de regroupement prendra fin le Lundi 21 Février 2011 à 12 heures.

Liste

Gardiens

1)  ALLAGBE Saturnin     (ASPAC)

2)  ALLAH Ludovic     (MAMBAS)

3)  SEMEVO Cyrille      (USSK)

Défenseurs

4)  LAZADI Fousséni      (ASPAC)

5)  DANGBE Robert       (REQUINS)

6)  ACAKPO Yacinthe        (CIFAS)

7)  DOSSOU-GBETE Lunel     (MOGAS)

8)  FANOU Vincent        (ASPAC)

9)  SALOMON Junior    (ASPAC)

10) KASSA Antonin       (ASPAC)

Milieux de terrain et attaquants

11) SUANON Abdel Fadel    (MOGAS)

12) MAKARIMI Ousmane     (CIFAS)

13) MAZOU Issa Aboubacary     (MOGAS)

14) DOSSOU Jordel    (REQUINS)

15) YOLOU Gérard    (ASPAC)

16) SAGBO Lionel     (REQUINS)

17) HOUNGBO Charles     (DRAGONS)

18) OLADIPUPO Mansourou   (SOLEIL)

19) ADAM Waïdi      (ASPAC)

20) HOUNSOUKPOE Achille   (REQUINS)

21) LOUTE Isaac      (SOLEIL)

22) SEKA Arnauld        (TONNERRE)

23) AOUDOU Mohamed    (TONNERRE)

24) ADJAI Moussa      (CIFAS)

25) DAGBETO Guy    (PANTHERES)

26) COREA Cédric     (USSK)

27) FASSASSI Djamal    (USSK)

28) BESSAN Jacques      (SOLEIL)

29) KOUNOU Paterne     (CIFAS)

30) OUZEROU Abdoulaye    (BUFFLES)

Ligue1 – 21e journée : L’Aspac éteint Kraké et prend le pouvoir !

Pour les stats, c’est une surprise, car c’est la première victoire de Gaspoz en dehors de Cotonou, la première défaite de l’Us Kraké sur son terrain ! Mais au vu du match, ce n’est pas une surprise, mais une victoire méritée. Le nouveau patron de la Ligue1, c’est l’Aspac.

Aubay, à Kraké

6e minute, Capitaine Sossa de Kraké à l’affût, profite de l’hésitation de Capitaine Fanou en défense et file droit au but. Il centre dans les 16 mètres, personne à la reprise. L’Aspac a eu chaud. Presque 90 minutes plus tard, en fin de match, ce sera le même côté, presque la même action pour l’Aspac. Arouna Sakibou hérite d’une passe d’Assane servi par Sèwanou. Le feu follet va contrôler son ballon et viser les 16 mètres avant de placer un centre tendu. Dassagaté a fait la bonne course, il met en une touche le ballon au fond des filets ! L’Aspac mène 1-0, dans les 20 dernières secondes, car une fois la balle au centre, Moumouni Kouti va siffler la fin. Kraké est effondré, l’Aspac a remporté la première « finale » de ce championnat.

Mais avant d’en arriver là, ce fut un match heurté, fermé, avec « trop de respect » du côté de Kraké. La pression ? Peut-être. Le leader a joué par à coups, laissant parfois à l’Aspac le monopole du ballon. Dassagaté dans une chevauchée, va transpercer la défense adverse et obtenir un coup franc dans les 22 mètre (20e). Ce sera un cadeau de Mohamed Assane pour le gardien adverse Julius Boyé qui reste sur ses appuis. Dans la foulée, Yolou va commettre la faute et offrir le coup franc à Saturday Nanapéré. Même distance, c’est au-dessus ! Le ghanéen va revenir à la charge, seul balle au pied, il place sa frappe des 20 mètres, c’est de peu à côté, l’Aspac peut respirer (28e).

Le danger va partir de la gauche pour l’Aspac avec l’international Kassa qui centre pour Moukaïla qui, gêné, reprend de la tête. La balle est au-dessus. Entré en jeu peu avant pour l’Aspac, Sakibou centre et Abdulai intercepte dans la défense pour Kraké (43e). Les bleus de l’Aspac réclament une main.

Dans les arrêts de jeu, Fayèmi va filer seul face à Boyé, mais manque son lobe.

Une occasion, un but : Kraké craque

La seconde partie va être plus tendue encore au fil des minutes. Sakibou va centrer pour Dassagaté qui va tenter ne reprise du revers du pied, la balle étant arrivée dans son dos. C’est raté ! (50e) L’heure de jeu arrive très vite et l’Aspac va être réveillée par Saturday Nanapéré qui frappe des 20 mètres. Karim répond présent et met en corner.

Kraké va revenir avec capitaine Garel Sossa qui dans les 35 mètres va tirer un coup franc. La balle est vicieuse, mais Karim en deux temps, rassure les siens. Bouraïma alerte Boyé de la tête. Le gardien ne laisse rien passer (69e). Sakibou va remettre une couche. Il centre pour Dassagaté qui met un pointu à ras-de-terre bloqué par Boyé qui se couche bien. Kraké respire. Les 15 dernières minutes sont hachées. Chaque action compte et justement, chacun compte ses armes. Gaspoz va faire entrer Sèwanou. Un premier coup franc pour ce dernier dans les 35m (88e), après le slalom manqué de Wahidi (84e). L’ASpac lance les signaux. Kassa monte aux avant-postes et centre. Abdulai manque de peu de tromper son gardien.

Kraké va répondre avec Essomé dont le coup franc des 40 mètres est capté par Karim. Et pour l’Aspac, Dieu créa Dassagaté, William de son prénom. Souvent en demi-teinte cette saison, il a brillé par à-coups. Mais dans ce match-là, il a répondu présent jusqu’au. C’est-à-dire jusqu’à la 94e minute, explosant les espoirs de Kraké. Une victoire qui place l’Aspac leader avec 34 points. Kraké reste avec 33 points, dans la roue du nouveau leader.