Bjfoot Awards 2017 : Poté joueur de l’année, Gomez meilleur espoir et Bouraima meilleur joueur local, le tableau complet des lauréats.

Bjfoot.com dévoile en exclusivité les gagnants des Bjfoot Awards 2017 ce soir. Après les votes du public et les choix de la rédaction  voici les verdicts dans les 9 catégories concernées avec les détails des votes.

 

Joueur de l’année : Michael Poté  83%   (Votes : Rédaction 70%, Public 13%)

Etaient nominés : Khaled Adénon 8,4% et Steve Mounié 8,1 %

 

Meilleur joueur local : Abdel Bouraima 86% (Votes : Rédaction 70%, Public 17%)

Etaient nominés : Marcellin Koukpo 9%  et Christian Kotchoni 2%

Prix Médard Zanou (meilleur espoir) : Chabel Gomez 58 % (Votes : Rédaction 46%, Public 12%)

Etaient nominés : Marcellin Koukpo 31% et Ibrahim Ogoulola 9%

Meilleur joueur évoluant en Afrique : Giscard Tchato 55%  (Votes : Rédaction 46%, Public 9%)

Etaient nominés : Arsène Loko 37% , Junior Salomon 6%

Prix Yessouffou Sèmiou (meilleur gardien) : Saturnin Allagbé  63%  (Votes : Rédaction 46% , Public 17%)

Etaient nominés : Fabien  Farnolle 32% et Harrison Hessou 2%

Meilleur binational : Daniel Didavi  61% (Votes : Rédaction 46%,  Public 15%)

Etaient nominés : Yannick Aguémon 31 % et Jules Koundé 6 %

But de l’année : Stéphane Sèssegnon 61%  (Votes : Rédaction 46%,  Public 15%)

Etaient nominés : Rudy Gestede , Giscard Tchato ,  Sessi d’Almeida  et Michael Poté

Prix du développement :  Adam Chabi 66% (Rédaction 46% Public 20 %)

Etaient nominés : Magloire Oké 28%  et Imorou Bouraima 6%

Soulier d’or : Michael Poté , 28 buts

Auteur de 28 buts (26 en club et 2 en sélection nationale)  sur l’année civile 2017 il termine pour la troisième année consécutive meilleur artificier béninois.

Bjfoot.com félicite tous les lauréats et aux 5000  lecteurs qui pris part aux votes.

LA REDACTION

Bjfoot Awards 2017 : les nominés pour le Prix du développement du football

 

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  prix du développement du football. 

Imorou Bouraïma : Directeur des sports  et la formation sportive au Ministère des Sports

Plus de 10 ans après avoir lancé avec un groupe d’amis le club As Cotonou qu’il a emmené de la D3 Régionale en Ligue 2, Imorou Bouraïma gravit bien les paliers. Au sein de la Fbf, il a déjà occupé des fonctions importantes (Secrétaire Général) et semble comme un trait d’union entre le système administratif public (Ministère des sports) et l’esprit d’entreprise ou d’association. Sa nomination dans cette catégorie « Prix du développement du football », il la doit à son travail de fond sur le sujet de la formation des jeunes sportifs dans le cadre du Projet lancé à cet effet par le ministère des sports. Le projet peine à être visible, mais ses actions, à lui, sont déjà entrées dans les annales. Il a notamment réussi à mettre en place une ligne à suivre dans les disciplines principales.

Magloire Oké, Président USS Kraké : Une dizaine d’années après l’accession à la Première division, l’UsS Kraké met en place son académie. Le club de Magloire Oké devient ainsi le premier de la Ligue1 béninoise à se lancer cet immense défi.Cette initiative fera certainement des émules auprès de ses collègues « millionnaires » et ne peut que faire prendre au Bénin et à son football un nouveau virage.

Wahabou Adam Chabi : L’Aspac (club du Port autonome de Cotonou) a un peu plus de 10 ans et pendant ce temps, il a beaucoup appris le rôle de dirigeant de football. De secrétaire général à Président de l’Aspac Football Club, il a su mener le club du Port jusqu’en ligue africaine des champions en privilégiant le recrutement de jeunes joueurs issus des centres de formation béninois. Saturnin Allagbé issu de cette politique, est aujourd’hui gardien de but titulaire des Chamois Niortais en Ligue 2 française. Il a une grande capacité à privilégier les intérêts des joueurs, en les laissant partir, pour leur permettre de progresser ailleurs. Désormais Président de la Ligue de football, au moins jusqu’aux prochaines élections, Wahabou Adam Chabi est une compétence dont le football béninois aura longtemps encore besoin pour faire éclore des talents.

La Rédaction