Caen: Imorou “j’e n’en serai que plus heureux de pouvoir rejouer”

La reprise du Stade Malherbe de Caen est programmée au 4 juillet mais six de ces joueurs ont repris avant l’heure. C’est le cas d’Emmanuel Imorou, de retour après une 5e blessure contractée lors d’une saison contrariée par les pépins physiques. Le latéral gauche caennais voit le bout du tunnel.

Emmanuel Imorou n’aura pris que deux semaines de vacances cet été. C’est la condition nécessaire pour voir le latéral gauche du stade Malherbe de Caen revenir à temps physiquement pour la reprise le 4 juillet. Malgré les efforts et encore des douleurs liées à la rupture partielle de son tendon, Emmanuel Imorou garde le sourire et relativise.

“Il y a plus grave dans la vie. J’ai la chance de pouvoir vivre de ma passion”

“Il y a plus grave dans la vie. Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir courir, de pouvoir reprendre et de pouvoir vivre de ma passion. Cela fera quatre mois sans compétition, j’e n’en serai que plus heureux de pouvoir rejouer.”

Emmanuel Imorou avait connu déjà dans sa carrière une grosse blessure, quand il jouait à Braga au Portugal (2011-2012) mais jamais une telle succession de coups durs. La saison dernière, il n’a pu jouer que quinze matchs en raison de cinq pépins physiques. Le dernier en date, la rupture partielle de son tendon lors du match face à Lorient l’avait atteint au moral.

Des facéties dans les vestiaires : “Je suis tout seul, il faut bien que je m’amuse”

“J’ai eu une élongation à chaque mollet, une sciatique de chaque côté énumère le défenseur caennais et j’ai eu donc la rupture partielle du tendon d’achille. C’est sûr que cette dernière m’a fait mal, pas la blessure en elle-même mais l’impression de ne pas s’en sortir.”

Il en faut plus pour ruiner le moral d’Emmanuel Imorou. En reprenant 15 jours plus tôt que ses partenaires, il a gardé son humour et son esprit facétieux sur les réseaux sociaux en piquant le numéro 9 d’Andy Delort ou le shampoing de Damien Da Silva dans son casier. “Dans le vestiaire je suis tout seul, il faut bien que je m’amuse de temps en temps (rire)”

Source: francebleu.fr

Montpellier : Mounié prolonge jusqu’en 2019 !

Après un prêt convaincant à Nîmes en Ligue 2 où il a marqué 11 fois et signé passes décisives , Steve Mounié ( 21 ans) est de retour à Montpellier pour cet exercice. L’attaquant béninois va faire long feu au club, à un an de la fin de son contrat, il a prolongé de deux saisons jusqu’en 2019. Frédéric Hantz , le coach héraultais a déjà annoncé qu’il comptait bien utiliser le natif de Parakou en Ligue 1. Mounié devra rendre la confiance du club sur le terrain.

Géraud Viwami

Ecureuils : Les cadets battus en amical par l’ESAE

Qualifiés suite au forfait de la Sierra Leone au premier tour des qualifications de la Can 2017, les Ecureuils cadets poursuivent leur préparation sous la direction du sélectionneur Edmé Codjo. Les jeunes ont perdu hier au stade Mathieu Kérékou 1-0 en match amical contre l’ESAE , club pensionnaire de première division béninoise.

11 entrants Ecureuils : A. Bachirou- Y. Assogba, C. Gomez, J. Vidékon, A. Gandonou, L. Michodigni, S. Dosse, A. Salim, F. Chabis, D. Houssou.

Réseaux sociaux : les dix footballeurs béninois les plus suivis sur Facebook

Les réseaux sociaux sont devenus un outil presque indispensable pour les personnalités publiques y compris pour nos footballeurs. Même si le récent dérapage de Serge Aurier a relancé le débat sur leur utilisation, nos footballeurs béninois sont aussi actifs à leur manière. Nous avons notés les dix plus suivis sur le plus populaire des réseaux sociaux : Facebook. Nous avons répertorié uniquement les comptes authentiques et certifiés.


1- Nana Badarou (photo) , 11 572 abonnés

Il n’est peut-être pas celui que vous vous attendiez à voir en tête mais la page du défenseur du MC Oujda devance de loin celui de tous ses compatriotes. Comme à son image sur le terrain, sa page est dynamique et manque rarement d’activité.

2- Sidoine oussou , 3035 abonnés

Même si la dernière publication officielle sur sa page date de 2015, il est aussi suivi par ses fans. Il doit sa popularité à ses nombreuses expériences sur le Vieux Continent.

3- Jordan Adeoti , 2724 abonnés

Sa page reflète bien son identité de footballeur, sobre et efficace. Elle se contente de relayer ses performances sportives sans faire plus. Ça tombe puisque ses fans l’aiment comme cela.

4- Saturnin Allagbé, 2170 abonnés

C’est l’une des deux pages d’internationaux béninois certifiée, régulièrement animée. Pas grand-chose à reprocher. Il a un petit faible pour la publication des photos. Le gardien de Niort semble satisfaire ses inconditionnels.

5- Emmanuel Imorou , 2103 abonnés

On est tenté de dire que sa page Facebook est un cimetière comparé à son hyperactivité sur d’autres réseaux sociaux. Même s’il est bien suivi, il faut dire que l’arrière gauche doit faire mieux.

6- Fabien Farnolle , 1856 abonnés

Le gardien titulaire des Ecureuils malgré sa bonne côte on peut dire sa page face book est loin d’être un succès populaire. Il n’est pas loin des 2000 abonnés, c’est plutôt acceptable.

7- Djiman Koukou , 1748 abonnés

Très discret dans les médias, sa page Facebook ne dit pas plus sur le milieu défensif. Actif par moment, ses fidèles sont toujours présents.

8- Mouri Ogounbiyi, 1670 abonnés

Sans club depuis son départ du Paris Fc , le footballeur béninois le plus titré peut être fier de sa fan base malgré son inactivité. En même temps il faut que reconnaitre que sa page officielle est récente

9- Frédéric Gounongbé , 1480 abonnés

L’ancien attaquant de Westerlo a sans doute l’une des pages les mieux animées. En plus de la qualité de ses publications. On note aussi, une interactivité exemplaire avec ses fans, il a récemment fait gagner un de ses maillots sur sa page. Bien qu’elle soit récente, sa page est en nette progression.

10- David Kiki ,1229 abonnés

C’est le second compte de footballeur béninois certifié, il faut croire que c’est une mode niortaise. En tous cas, le jeu arrière gauche est bien aidé par son canal officiel et régulièrement présent.

Géraud Viwami

Journal des transferts : prolongation pour Poté , Dossou vers un retour en première division autrichienne, Strasbourg pense à Koukou, des offres du golf pour Bessan et Trabzonspor rêve de Gounongbé.

Suivez en exclusivité sur Bjfoot.com, l’actualité des transferts des joueurs béninois durant tout le mercato estival. Chaque vendredi nous vous proposons les dernières informations sur les mouvements des joueurs béninois. Cette semaine à la une : Michael Poté a prolongé son contrat d’une année et restera lié à l’Adana Demirspor jusqu’en 2018. Jodel Dossou serait sur les tablettes de plusieurs clubs de première division autrichienne. Fraichement promu en Ligue 2 Strasbourg penserait à Koukou pour renforcer son milieu. Jacques Bessan aurait reçu des offres de clubs saoudiens. Enfin Trabzonspor rêve d’enrôler Frédéric Gounongbé ;

Poté prolonge avec l’Adana Dermirspor

Michael Poté (31 ans,photo) est parti pour rester avec l’Adana Demirspor en deuxième division turque. Auteur de 25 buts en championnat en 2015-2016, l’attaquant vient de prolonger son contrat d’une année. Il est désormais lié au club jusqu’en 2018. L’Adana Dermispor avait manqué de peu sa promotion en première division après son échec en finale des Play Off , le club pourra compter sur son buteur la saison prochaine. A en croire un proche du joueur qui s’est offert une jolie revalorisation salariale, l’ancien niçois « se sent bien en Turquie ».

Dossou vers un retour en première division autrichienne

Annoncé en Serie A où la Sampdoria serait prêt à miser sur lui, Jodel Dossou (24 ans) pourrait bien reste en Autriche. En effet, plusieurs médias autrichiens ont révélés cette semaine que l’ailier intéressait quelques clubs de première division autrichienne. Après sa courte expérience au Red Bull Salzbourg, Dossou pourrait bientôt faire ses preuves dans l’élite autrichienne après une saison très convaincante en deuxième division sous le maillot de l’Austria Lustenau. Le club qui l’avait recruté librement l’été dernier va toucher un bon chèque pour laisser filer l’international béninois.

Strasbourg sur Koukou ?

Libre de s’engager avec le club de son choix, Djiman Koukou (26 ans) est à la recherche d’un nouveau challenge après trois saisons et demi à Niort en Ligue 2. Son expérience dans l’antichambre de l’élite française semble plaire à un promu. Selon les rumeurs le RC Strasbourg espère convaincre l’ancien joueur de Soleil pour renforcer son entrejeu la saison prochaine.

Des offres saoudiennes pour Bessan

Son nom circule partout puisqu’il affole les recruteurs, deuxième meilleur buteur du championnat tunisien avec 12 réalisations avec Gafsa , Jacques Bessan (23 ans) a de nouveaux prétendants. Deux clubs saoudiens auraient déjà formulés des offres pour l’attaquant des Ecureuils qui n’a visiblement pas encore choisit son futur club. Bessan avait déjà failli rejoindre l’Arabie Saoudite en janvier 2015, pas étonnant que les clubs reviennent à la charge après sa belle saison.

Trabzonspor rêve de Gounongbé

Auteur de 13 buts avec Westerlo en division belge la saison écoulée, Frédéric Gounongbé (28 ans) a une belle côte en Turquie. Après Bursaspor, Trabzonspor aussi veut enrôler le buteur international béninois. Libre de tout contrat, l’attaquant béninois serait en discussions avancées avec son futur club mais il ne devrait pas prendre la direction de la Turquie selon nos informations.

Géraud Viwami

FBF : rencontre entre les trois « clans » et le président Talon !

Après l’élection controversée d’Anjorin Moucharafou à la tête de la fédération béninoise de football le 10 juin dernier, la crise est loin d’être fini et les trois clans sur initiative du ministre des sports ont rencontré le président Patrice Talon ce jour. Compte rendu.

Le ministre des sports Oswald Homeky poursuit sa médiation afin de réconcilier les principaux acteurs du football béninois. Divisé en trois clans majeurs, le premier conduit par l’ex-président de la FBF Augustin Ahouanvoebla , le deuxième regroupe les alliés du mécène Sébastien Ajavon et le dernier qui a sa tête Anjorin Moucharoufou, les clans se sont rencontrés une voile fois ce mercredi . C’est d’ailleurs l’élection de ce dernier pour présider aux destinées du football béninois qui est inacceptable pour les deux autres clans.

Transition recommandée par le président Talon

Les trois clans étaient représentés ce jour lors d’une rencontre de haute importance initiée par le patron des sports national avec le président de la république Patrice Talon. Le locataire de la Marina a recommandé une solution transitoire demandant à chacun des trois clans de recommander trois représentants afin de former un comité de gestion transitoire de deux ans tout en respectant la volonté de la Fifa et de la Caf. Suspendu pour un mois du 11 mai au 10 juin dernier, le Bénin ne veut plus s’attirer les foudres des instances faitières. Reste à savoir si une proposition pareil reste applicable dans le contexte actuel où le nouveau bureau exécutif de la FBF peine à prendre fonction puisque la justice locale s’insurge publiquement contre sa légitimé. La crise est loin d’être terminée si les actes ne suivent pas la parole du président de la république.

Géraud Viwami.

Qualif’ CAN U17 -1er tour: La Sierra Leone disqualifiée, les Ecureuils cadets joueront la Côte d’ivoire au deuxième tour

Les Ecureuils cadets sont qualifiés pour le deuxième tour des qualifications de coupe d’Afrique de la catégorie qui se jouera au Madagascar l’année prochaine pour cause la Sierra Leone, adversaire du Bénin est forfait.

Les Ecureuils cadets devaient entrer en lice dimanche prochain à Cotonou contre la Sierra Leone pour le compte du match aller des éliminatoires de la 12e édition de la Can U17 qui se tiendra sur l’île malgache en 2017 mais l’adversaire sierra léonais a été épinglé par la Confédération africaine de football qui s’est retrouvée dans l’obligation de recaler plusieurs joueurs après les tests d’âge selon nos informations. Les « gamins » dirigés par Edmé Codjo devront poursuivre leur préparation pour le tour suivant.

La Côte d’ivoire au tour suivant

Pour atteindre la phase finale, le Bénin doit encore passer deux tours. Le prochain qui sera le deuxième des qualifications se jouera au mois d’aout, les béninois affronteront la Cote d’Ivoire. Si les Ecureuils passent ce second tour ils défieront lors du troisième et dernier tour le vainqueur de l’opposition entre le Ghana et le Burkina Faso.

Géraud Viwami

Amiens : Adénon, le retour béni

Promu en Ligue 2 avec Amiens, Khaled Adénon sort d’une saison pleine sans doute l’une de ses meilleures en club. Suspendu par la FIFA il y a trois années, le défenseur a su relancé sa carrière malgré cette période noire. Récit.

On joue la 34e et dernière journée de National, Amiens a besoin d’une victoire pour assurer sa promotion en Ligue 2. A la 36e minute comme un symbole Khaled Adénon va marquer de la tête l’unique but du match. Amiens surclasse Belfort 1-0. Amiens termine 3e et accroche le dernier billet disponible pour la Ligue 2 grâce un petit point d’avance sur Marseille Consolat.Les supporters jubilent au stade de la Licorne grâce à leur capitaine.. Deux ans après sa relégation, Amiens va retrouver l’antichambre de la Ligue 1 et ils peuvent remercier l’ancien défenseur de l’ Asec Mimosas qui a brillé lors de chacune de ses 27 apparitions et n’a récolté que 3 petits cartons jaunes et marqué quatre fois. Son meilleur total sur une saison en club d’ailleurs.

Un mental d’acier et une âme de leader

Après une saison 2014-2015 de relance réussie à Lucon en National (D3 France) suite à son année de suspension, Adénon s’est vite vu confier le brassard au stade de la Licorne à son arrivée à l’été dernier. Débarqué en leader son expérience a été très utile au groupe. Il retrouvera cet été une division oú il avait déjà brillé avec Bastia et Le Mans il y a quelques années.
Pourtant en septembre 2012 il avait été suspendu une année par la FIFA suite aux échauffourées survenues après son expulsion contre le Rwanda à Kigali lors des qualifications du Mondial 2014 2012. L’inactivité du bureau exécutif de la FBF noyé dans une crise latente l’avait empêché de plaider sa cause devant l’instance faîtière. Alors qu’il sortait d’un bon exercice avec son club Le Mans. Il avait plusieurs prétendants qui le suivaient. Ça ne pouvait pas plus mal tomber il sera écarté des terrains lors de la saison 2013-2014.
Mais il va revenir plus fort qu’on le croyait. Sa force mentale et sa famille seront le socle sa relance réussie. Recalé à Frejus-Saint-Raphaël en janvier 2014, c’est Lucon qui va lui donner une nouvelle chance à l’été de la même année et il l’a bien saisi. La suite vous la connaissez.
A 30 piges l’international béninois devrait prolonger son engagement avec Amiens et mener encore la barque amiénoise la saison prochaine en Ligue où il compte déjà 91 apparitions.

Intouchable chez les Ecureuils

International depuis 2005, le natif d’Abobo est proche de se qualifier pour une troisième coupe d’Afrique avec les Ecureuils, il est un titulaire indiscutable dans les plans du sélectionneur Omar Tchomogo. Auteur de son troisième but sous le maillot national contre la Guinée Equatoriale, Adénon aura connu une année 2016 de haute facture et peut être fier de ce retour béni.

Géraud Viwami

Social : un match de gala pour lutter contre l’insuffisance rénale.

Cet après-midi le stade Mathieu Kérékou accueillera un match de gala pas comme les autres. Initiée par l’ONG African Galaxy, la rencontre opposera la nouvelle génération des Ecureuils menée par Stéphane Sèssegnon contre les anciens des années 2000 qui ont conduit le Bénin à sa première coupe d’Afrique. Le sélectionneur actuel Omar Tchomogo rechaussera ses crampons, tout comme Moussa Latoundji et Vizir Touré actuel adjoint chez les Ecureuils. Aux dernières nouvelles, le ministre des sports Oswald Homeky également devrait se produire aux cotés des anciens.
Les fonds de la recette de ventes de billet serviront à l’ouverture d’un centre de santé spécialisée à Akpo-Missrété pour lutter contre l’insuffisance rénale.
Géraud Viwami

Journal des transferts : Hountondji arrive en Corse, un espoir béninois non conservé à Rennes , D’Almeida quitte le PSG pendant qu’un autre jeune béninois prometteur débarque et deux grosses pointures tunisiennes sur Bessan.

Suivez en exclusivité sur Bjfoot.com, l’actualité des transferts des joueurs béninois durant tout le mercato estival. Chaque vendredi nous vous proposons les dernières informations sur les mouvements des joueurs béninois. Cette semaine à la une : De retour de prêt Cédric Hountondji ne restera pas à Rennes, il vient de rejoindre le Gazélec Ajaccio. Un espoir béninois en fin de formation, Pierre Houssou quitte aussi le club rennais. Du mouvement au PSG, Sessi d’Almeida ne sera pas conservé après une année dans la capitale dans le même temps le club engage un jeune arrière droit prometteur d’origine béninoise. Enfin en Tunisie, l’Etoile du Sahel et le Club Africain veulent Jacques Bessan .

Hountondji prend la direction de la Corse

Après deux prêts consécutifs en Ligue 2 à Châteauroux puis à Auxerre, Cédric Hountondji (22 ans) va rester dans cette même division en France. Sous contrat jusqu’en juin 2017 avec Rennes, le défenseur central s’est engagé avec le Gazélec Ajaccio fraîchement relégué en Ligue 2. Hountondji sort d’une bonne saison où il est apparu à 31 reprises sous le maillot des bourguignons. Il rejoint d’ailleurs s Jean Luc Vannuchi nouveau coach des ajacciens qui était déjà son entraineur à Auxerre. Il connaîtra le troisième club de sa carrière.

Houssou aussi quitte Rennes …

Pierre Houssou (19 ans) quitte Rennes cet été. Après huit ans dans son club formateur, le milieu défensif ne s’est pas vu proposé un contrat professionnel. Jeune espoir d’origine béninoise a évolué la saison dernière avec la réserve rennaise et les équipes de jeunes. Houssou devrait rebondir ailleurs.

Un espoir d’origine béninoise débarque au PSG

A la rechercher des meilleurs jeunes du monde entier, le PSG vient de s’attacher les services de Colin Dagba (17 ans, photo). Arrière droit franco-béninois débarqué en provenance de Boulogne il va renforcer les équipes de jeunes du club francilien. Crédité d’une très bonne saison selon les observateurs, Dagba a un match de National à son actif et 18 capes en CFA 2 la saison écoulée. Il devrait signer un contrat pro stagiaire de deux ans et évoluer avec la réserve parisienne dès le prochain exercice.

PSG : D’Almeida ne sera pas conservé

Apparu à 16 reprises avec la réserve du PSG, Sessi d’Almeida (20 ans) ne verra pas son contrat prolongé par les champions de France. L’ancien bordelais est apparu aussi à une reprise sur le banc en Ligue 1. D’Almeida est la recherche d’un nouveau club désormais.

Bessan dans le viseur de l’Etoile du Sahel et du Club Africain

Deuxième meilleur buteur du championnat tunisien avec 12 réalisations, Jacques Bessan (22 ans) est très courtisé cet été. L’attaquant international béninois de Gafsa dont le club a été relégué en deuxième division devrait changer d’air. Au nombre des prétendants, à en croire nos confrères de GlobalNet Tunisie, l’Etoile Sportive du Sahel, récent champion de Tunisie et engagé en coupe Africaine désire s’offrir les services de l’ancien buteur de Soleil tout comme le Club Africain de Tunis qui est à la recherche d’un successeur à Saber Khalifa. La lutte sera rude pour décrocher la signature de l’attaquant des Ecureuils. A Suivre.

Géraud Viwami

Bénin – Guinée Equatoriale : les notes des Ecureuils

Vainqueurs de la Guinée Equatoriale dans la douleur hier, Bjfoot.com a noté la prestation de chaque Ecureuil.

Fabien Farnolle. 6
Deux arrêts importants réalisés en première période et deux sorties du même accabit dans les pieds des attaquants équato guinéens. Le géant havrais a manqué de promptitude sur le but encaissé mais il a fait un match sérieux et rassurant.

Jordan Adéoti, 6
Pas aligné à son poste naturel, il a bien dépanné. Sa science du placement et sa culture de la relance ont rendu bien des services sur son côté. Rarement mis en difficulté il s’est montré très intéressant sur plusieurs montées.

 

 

Junior Salomon 6
Le roc a tenu son rang en défense centrale. Avec du coeur et de l’agressivité il n’a rien laissé passer. Aucun duel perdu il a rendu une copie très propre hier.

 

 

 

 

Khaled Adénon 7
Il a fait un match dans le style qu’on lui connaît. Sobre et appliqué, il n’a même pas été inquièté. Et il a ouvert le score d’une belle tête plongeante. Un match de leader en somme.

 

 

 

David Kiki , 6
Il a pris parfois quelques risques défensivement mais il comme souvent bien sécurisé son côté gauche. Offensivement il a été actif mais pas trop incisif. Bon match dans l’ensemble.

 

 
Djiman Koukou, 4
Bon dans les duels comme à son habitude la fluidité technique et la vision de jeu lui ont encore manqué. Match très moyen.

 

 

 
Bello Babatoundé 5
Il s’est beaucoup battu à vouloir organiser le jeu mais a disparu pendant une bonne partie du match. Il s’est créé deux bonnes occases sur des tirs qui auraient pu faire mouche.

 

 

 
Stephane Sessegnon 5
Si le Bénin a été à la peine dans la production du jeu c’est que le capitaine a été loin du niveau qu’on lui connaît. Genereux il a montré de l’envie jusqu’à la fin. Il aurait pu marquer sur coup franc en fin de première période.

 

 
Jodel Dossou 6.5
L’homme du match c’est lui sans aucun doute l’un des meilleurs béninois sur la ligne offensive. Remuant et approximatif parfois il n’a cessé d’aller de l’avant et inquièter les défenseurs adverses sur son côté. Il a été passeur décisif sur les deux buts des Ecureuils.

 

 
David Djigla 6
Entreprenant en début de rencontre il s’est éteint au fil des minutes. Percutant par intermittence. Il sera béni puisque son premier but en sélection offre une victoire très importante aux Ecureuils. Décisif et il est  à féliciter.

 
Michael Poté. 4
Il a fait un match très ingrat en pointe. Beaucoup de courses dans les espaces mais jamais servi idéalement jusqu’à sa sortie. Un match à oublier.

Géraud Viwami

Qualif Can 2017: Bénin – Guinee Équatoriale 2-1, les Ecureuils recollent au Mali en tête.

Dans le dernier match de la 5e journée des qualifications de la Can Gabon 2017, Les Écureuils du Bénin ont battu cet après-midi au stade Mathieu Kerekou la Guinée Equatoriale 2-1 grâce à des buts de Khaled Adénon et David Djigla.

Les buts
24′ coup franc tiré par Jodel Dossou à droite, Khaled Adénon jaillit et marque du d’une tête plongeante au second poteau. 1-0
57′ sur un coup franc similaire à celui du Bénin en première période, Ivan Edu dépose le cuir sur la tête d’Ivan Essono qui trompe Farnolle.
59′ Dossou encore lui déborde à droite et centre à ras de terre dans la surface. Seul au point de penalty David Djigla ne se fait pas prier pour inscrire son tout premier but en sélection nationale et c’est celui de la victoire.

On s’est ennuyé !
La première période des Ecureuils a été loin d’être convaincante. A la peine dans le jeu, les Ecureuils ont marqué sur coup de pied arrêté. Plus libérés les équatos guinéens s’offrent les meilleures occases Farnolle sauve deux fois sur une frappe croisée de Pépin Machin à la 17e et une autre en angle fermée d’Akapo à la 32e. Sèssegnon n’était pas loin de corser l’addition sur coup à la 39e, Ovono aussi était à la parade. On s’est presque ennuyé sur la première période.
Deux minutes de folie, deux expulsions, et une pluie battante
A la reprise le match va s’emballer. Les équatos guinéens attaquent sans complexe et finissent par égaliser sur coup de pied arrêté à la 57e sur l’engagement David Djigla redonne l’avantage aux Ecureuils sur une offrande de Jodel Dossou. L’ailier des chamois Niortais marquait ainsi son premier but international et Dossou signait sa deuxième passe décisive du jour. Derrière les visiteurs vont craquer. D’abord Ivan Edu qui est expulsé à la 64e. Le milieu écope d’un second carton jaune pour contestation et son entraîneur sera renvoyé dans les tribunes pour le même motif à la 80e. En supériorité numérique les Ecureuils gèrent leur avance et s’imposent sous une forte pluie qui s’est abbatue sur le stade en début de seconde période.
Le Bénin reste deuxième du groupe C avec 11 unités mais revient à deux points du leader malien et ses 13 unités. Pour rappel la dernière journée, les Ecureuils se déplaceront à Bamako pour la finale groupe C en septembre. Les Ecureuils reprennent la tête du classement des meilleurs deuxièmes des 13 groupes de qualification. Un grand pas a été fait cet après-midi vers le Gabon.

Géraud Viwami 

Fiche technique
Stade : Mathieu Kerekou
Arbitre : Papa Gassama (Gambie)
Bénin – Guinee Equatoriale 2-1
Buts : Adénon 24e et Djigla 59e – Essono 57e
Bénin
Expulsion. : Ivan Edu 64;

Bénin : Farnolle – Kiki, Adénon, Salomon, Adéoti – Koukou, Bello, Sèssegnon – Poté (Bessan 73e), Dossou (Suanon 73e) Djigla (Aoudou 90e)
Coach : Omar Tchomogo
Guinée Equatoriale. Ovono- Anvene, Engonga, Mbele, Machin (Enrique 87e),Mitogo (Balboa 46e), Ivan Edu, Akapo, Ellong, Bikoro (Belima 70e), Essono.
Coach : Esteban Becker

Ecureuils : Adéoti arrière droit, Poté en pointe, la compo officielle, Vivez le direct sur notre compte Twitter @Bjfoot_officiel à 16h!

Omar Tchomogo a dévoilé la compo officielle des Ecureuils cet après-midi à 16h contre la Guinée Equatoriale au stade Mathieu Kérekou. Il a confirmé notre compo probable d’hier. Sans surprise il a aligné presque la même équipe que face à au Sud Soudan en mars dernier. Jordan Adéoti sera aligné sur le côté droit de la défense en remplacement préféré à Nana Badarou. Michael Poté sera aligné à la pointe de la l’attaque. Il sera épaulé par David Djigla à gauche et Jodel Dossou à droite. Le match est à suivre en commentaire live sur notre compte Twitter @Bjfoot_officiel.
Géraud Viwami.

Ecu GEQ

Ecureuils : Adéoti “ça serait merveilleux de jouer la Can “

A la veille du duel décisif face à la Guinée Equatoriale demain après-midi au stade Mathieu Kerekou, le milieu défensif polyvalent Jordan Adéoti s’est confié à nous en exclusivité. Entretien.
A deux matches du terme des qualifications, les Ecureuils ont leur destin en main, dans quel état d’esprit allez vous disputer ces deux dernières rencontres en commençant par celle de demain ?
Avec l’envie de l’emporter tout simplement.On a un match important demain qui sera compliqué à jouer face à cette équipe de la Guinée équatoriale. Il faut l’aborder avec confiance et humilité.
En parlant de confiance, la situation administrative actuelle qui a entraîné le report du match ne vous a-t-elle pas perturbé ?
On a essayé de faire abstraction de ça et de se concentrer sur le terrain.Mais il est vrai, que ne pas savoir quand on va jouer, si on va jouer, être dans une constante incertitude n’aide pas du tout à la préparation de l’équipe et c’est vraiment dommage que ça se soit passé ainsi.
Vous étiez absent au match aller face à la Guinée Equatoriale est-ce un sentiment de rachat qui vous anime à la veille de ce match ?
Non absolument pas. Juste envie avec ce groupe d’aller le plus loin possible.

Apparemment vous tenez à disputer votre première Can avec les Ecureuils ?
On se concentre avant sur ce match très important pour nous et la suite de la compétition.Une victoire nous permettrait de rêver.Disputer une CAN avec le Bénin fait forcément parti de nos objectifs, ça serait vraiment merveilleux.
Parlons maintenant de votre rôle au sein de l’équipe vous êtes le pompier de service, arrière droit ou défense centrale, alors que vous aviez plus jouer devant la défense à Caen, quel poste vous convient le mieux ?
J’ai toujours eu la capacité de m’adapter au poste, d’être polyvalent donc je m’en sers pour répondre aux demandes du coach.Mais je dirais que le poste de défenseur central est celui dans lequel je suis le plus performant ces derniers temps.
Allez mouillez vous un peu, quel serait le scénario idéal demain. ?

Une victoire tout simplement.
Entretien réalisé par Géraud Viwami

Ecureuils : pourquoi gagner est impératif

2e de son groupe C avec 8 points et un match en moins derrière le Mali, les Ecureuils sont obligés de gagner contre la Guinée Equatoriale pour espérer se qualifier pour la Can Gabon et nous vous disons pourquoi en trois points.

 

Parce que le Mali est déjà qualifié !
Favoris du groupe les maliens invaincus n’ont pas lésiné en totalisant 13 points après 5 journées. Les hommes d’Alain Giresse sont déjà assurés d’être au Gabon. Au pire, ils termineront parmi les meilleurs deuxièmes. Le Bénin est donc obligé de s’imposer demain pour totaliser 11 unités ce qui permettrait de mettre la pression sur le Mali avant l’ultime journée de Bamako en septembre prochain. Les Ecureuils pourront en cas de hold up au Mali  prendre la tête du groupe. Donc si les Ecureuils ne gagnent pas demain, le Mali sera assuré de terminer premier du groupe et le Bénin perdrait presque tout espoir de finir parmi les meilleurs deuxième.
Parce que ça ferait un bien fou au public
Dans ce contexte politique sportif très compliqué seul le terrain peut faire oublier les différends. Une victoire avec la manière va apaiser bien des coeurs demain. Seuls les résultats positifs peuvent rassembler là où les discours ont du mal à se faire entendre. Message reçu et connu des joueurs. Espérons que le public ait entendu l’appel du ministre des sports.
Parce que ça serait un gâchis de s’arrêter là
Les joueurs en ont envie la preuve beaucoup ont sacrifié leurs vacances après le report du match. Cette génération veut offrir au Bénin la quatrième Can de son histoire six ans après sa dernière participation en 2010. Rappelons que toute l’Afrique attend ce duel parce qu’en cas de victoire les Ecureuils deviendront meilleurs deuxièmes de tous les 13 groupes. Une situation qui sera confortable avant de déplacer à Bamako lors de la dernière journée. Une victoire sera idéal pour décrocher son ticket directement ou même un nul peut être suffisant pour se qualifier comme meilleur deuxième. Avouons que ce serait dommage de ne pas s’imposer demain et tout griller.
Géraud Viwami

  1. IMG_20160611_193242S

IMG_20160611_192507

Ecureuils : la compo probable de demain !

Après de multiples rebondissements les Ecureuils joueront enfin contre la Guinée Equatoriale , match comptant pour la 5e journée des qualifications de à Can Gabon 2017, demain après -midi au stade Mathieu Kerekou de Cotonou. Après deux semaines de préparation voici la compo probable qu’Omar Tchomogo pourrait aligner demain.

Privé de Gestede, Gounongbé et Mounie avec un groupe réduit à 19 joueurs il y a peu de suspens dans les choix à faire demain. Première certitude, Omar Tchomogo va reste fidèle à son 4-3-3. Fabien Farnolle sera sans doute dans les buts. Le quatuor défensif sera identique à celui aligné face au Mali en septembre. Jordan Adeoti pourrait être préféré à Nana Badarou à droite, et David Kiki à gauche. La paire centrale Salomon – Adénon devrait être reconduite. Une défense qui va conserver ses repères. Au milieu, fidélité sera renouvelée au trio Koukou-Sessegnon-Bello. Même si Jodel Dossou a été essayé dans un rôle de relayeur axial à plusieurs reprises pendant la préparation il devrait être aligné à droite en attaque. A gauche petite hésitation entre Fadel Suanon et David Djigla. Buteur contre en mars dernier, Michael Poté sera à nouveau aligné en pointe. En somme Omar Tchomogo devrait aligner une équipe proche de celle qui a débuté contre le Sud Soudan en mars dernier. Nous serons fixés demain en attendant voici notre compo probable.
Géraud Viwami

Ecu GEQ

Ecureuils : Le ministre Homeky appelle à l’union sacrée et s’engage à poursuivre la médiation.

Après l’élection controversée d’Anjorin Moucharafou hier à la tête de la fédération béninoise de football, le ministre des sports Oswald Homeky a effectué une déclaration de presse ce midi à son département au sujet de la situation.

L’agitation générale déclenchée par la tenu des élections à la FBF hier qui se serait tenues à l’encontre de l’ordonnance du tribunal de Porto-Novo, n’a pas laissé le ministre de sports insensible, Oswald Homeky a effectué une sortie médiatique afin d’éclairer sur la position de son ministère.
En somme il a confirmé que son ministère n’était pas représentée dans la salle pendant la tenue du congrès électif comme annoncé et que l’ordonnance qui interdit la tenue du congrès a été notifiée à son département jeudi après-midi donc la veille des les élections. “Nous avons pris acte de la décision et nous avons décidé de ne pas participer à l’assemblée générale… le ministère des sports n’a donc pas bravé de décision de justice” a-t-il déclaré.
Mais le comité de normalisation n’a reçu ledit courrier à son tour que le lendemain après les élections.

Un appel aux supporters !
L’autre aspect important évoqué concerne la rencontre décisive de demain qui opposera les Ecureuils à la Guinée Equatoriale comptant pour la 5e journée des qualifications de la Can Gabon 2017, Homeky a demandé qu’on “sépare le sportif du politique ” et invite le public à faire le déplacement pour encourager les Ecureuils demain. Enfin il s’est engagé à poursuivre les discussions de médiation afin de régler les différends. Et il a conclu en ses termes ” j’invite donc le public a faire massivement le déplacement pour la stade Mathieu Kerekou demain en attendant que la médiation ne se poursuive”
Géraud Viwami

FBF : Anjorin Moucharafou élu sans surprise (Exclu)

Il n’y avait pas de suspens et c’est désormais terminé la liste conduite par Anjorin Moucharafou vient d’être élu à la tête de la fédération béninoise de football pour les quatre prochaines années. Unique liste en cours , le corps électoral à approuvé le retour d’Anjorin aux commandes du football béninois avec 40 voix pour sur 42 votants. Plus de détails à venir !

Géraud Viwami
Le nouveau bureau exécutif de la fédération
Président : Anjorin Moucharafou
1er vice-president : Bruno Didavi
2e vice-president: Magloire Oke
3e vice-president : Mathurin De Chacus
4e vice-president: Pedro Ayema
5e vice-president : Saka Oussou
6e vice-president : William Fangbedji
Membres
Rigobert Koutonin,Clément Adechian, Wahabou Adam Chabi, Radji Fousseni, Noël Oke-Veh, Ibrahim Bello , Chabi Mama Ibrahim, Agbolan Ibrahim.

URGENT : L’assemblée générale élective a bel et bien lieu en ce moment !

Alors qu’on annonçait un nouveau blocage suite à une nouvelle ordonnance qui aurait été prise par le juge Ahiffon hier, l’assemblée générale élective de la fédération béninoise de football vient de débuter au palais des Congrès de Cotonou. Les émissaires de la FIFA sont aussi présents dans la salle tout comme le corps électoral. Les assises sont évidemment présidées par le président du comité de normalisation Rafiou Paraiso. Dénouement à venir. A suivre !

Géraud Viwami