Interview : Gestede « On a de bonnes armes pour se qualifier pour la CAN 2017 »

Il vient de claquer un doublé à Anfiel Road et toute l’Angleterre apprend à prononcer son nom, Rudy Gestede reçu dans l’émission Match Of Ze Day ExtraTime hier soir sur Canal + voit sa côte grimper.Arrivé en successeur du belge Christian Benteke, l’international béninois se fait déjà apprécié chez les Villans. Il a accordé un entretien cette semaine à nos confrères de So Foot. « Rudy, Rudy, Rudy, Rudy ! Ahaa-ahaa-aaaa… »

Tu as signé à Aston Villa le 31 juillet dernier, mais les fans ont déjà concocté une chanson (sur l’air de Ruby, des Kaiser Chiefs) pour toi. Ça doit te faire plaisir !



La chanson, je ne l’ai pas encore vue, mais en effet, mon entourage m’en a parlé. C’est agréable de savoir que les supporters sont derrière moi. J’apprécie. Si c’est la première fois ? À Cardiff, je n’ai pas beaucoup joué, donc les supporters n’ont pas fait de chanson (rires), mais en revanche à Blackburn, j’en avais bien une.

voici un extrait de cette fameuse chanson


Idrissa Gueye, Jordan Amavi, Jordan Ayew, Jordan Veretout, Charles N’Zogbia, toi… Les Villans commencent à devenir un repaire de francophones. Ça a facilité ton intégration ?

Il y a aussi l’ex-Valenciennois Carlos Sánchez. Cela fait une bonne petite communauté francophone. C’est toujours sympa de parler français et d’être tenu au courant de l’actualité du championnat de France – que je suis plutôt de loin. Mais changer de ville, ce n’est pas un problème pour moi. C’est ma cinquième année en Grande-Bretagne, comme je parle correctement anglais depuis un moment, je n’ai pas connu de souci d’intégration de ce côté-là. De temps en temps, c’est plaisant d’échanger en français, mais il ne faut pas pour autant rester simplement entre nous et s’écarter du groupe.

Justement, est-ce que le vestiaire est divisé ?

Naturellement, on a tendance à se rassembler entre francophones. Ce n’est pas pour ça que ça crée un différend avec le reste du groupe. Charles N’Zogbia, Jordan Ayew et moi parlons anglais. Les autres ont un peu plus de mal, mais ils font des efforts. Ça va de mieux de mieux. 



Ton entraîneur, Tim Sherwood, est arrivé au club en février dernier alors que l’équipe était dans la zone rouge. Il a réussi à redresser la barre et à accrocher une finale de Cup (perdue 4-0 face à Arsenal). C’est quel genre de coach dans le vestiaire ?

C’est un coach émotif. Il joue vachement sur les sentiments, il communique beaucoup, mais il ne crie pas énormément. C’est un coach intelligent, c’est sûr. En tant que joueur, Sherwood a gagné des titres, donc pour nous les joueurs, c’est mieux de travailler avec un entraîneur qui a du bagage plutôt qu’un coach sans expérience. Moi, j’apprécie sa méthode. Je préfère ça plutôt que les coachs qui mettent la pression, qui ne se canalisent pas…

Tu habites désormais à Birmingham. Comment est la vie là-bas, dans la deuxième plus grande ville d’Angleterre ?



J’ai vécu auparavant à Cardiff, qui est une petite ville excentrée en Grande-Bretagne, où il n’y a pas grand-chose à faire. Quand je jouais à Blackburn, j’habitais à Manchester, c’est une belle ville. Là, à Birmingham, je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir le centre-ville, parce que je réside encore à l’hôtel. Mais sur le peu que j’ai pu voir, il y a du monde, ça bouge le soir. C’est cosmopolite, les cultures – indienne, chinoise… – se mélangent. Je ne sais pas s’il y a une spécialité particulière, la nourriture par exemple, ce n’est pas leur spécialité en Angleterre (rires).

Il y a deux ans et demi, tu nous racontais que tu avais fait tes débuts avec le FC Metz au Vélodrome, en 2007. Tu te disais « absorbé par le stade et les supporters ». Est-ce qu’à présent, il y a des ambiances qui t’impressionnent en Premier League ?

J’ai fait quelques grands stades, mais pas tous. J’attends de voir les fans de Newcastle à St James’ Park. Je suis déjà allé jouer à Anfield, en Cup, la saison dernière, mais je pense qu’en championnat, il y aura plus de bruit (interview réalisée avant le match Liverpool – Aston Villa, ndlr). À Leicester, en début de saison, à cause du scénario favorable aux Foxes, il y avait énormément d’ambiance. C’est toujours agréable d’évoluer dans ce type d’atmosphère. À domicile, Villa Park, c’est pas mal : il y a du monde, de l’ambiance et on a un beau stade.



Tu as débarqué à Cardiff, à l’intersaison 2011, après avoir été handicapé par des blessures. C’était l’opportunité du moment où tu as toujours voulu rejoindre la Grande-Bretagne ?

Oui, c’était mon plan de carrière. Quand j’étais à Cannes (2009-10), j’ai déclaré à mon agent que mon but était de rejoindre la Premier League. C’était pas un parcours facile, mais je suis heureux que ça se passe comme prévu. Il faut croire en ses forces, travailler et ça paye !

En 2012, tu disputes une finale de League Cup face à Liverpool avec les Bluebirds. Même si vous perdez aux tirs au but au bout d’un scénario incroyable (2-2, 2-3 t.a.b), as-tu déjà ressenti autant de frissons depuis ? 


Après, j’ai eu la chance de jouer contre Manchester City, Chelsea, Liverpool à nouveau… Mais dans ce genre de contexte, c’était unique. Ce jour-là, je manque mon tir au but. C’était la première fois de ma carrière que je loupais un penalty. Ça reste dans un coin de ma tête. J’espère revivre une finale avec la victoire au bout.



Qu’est-ce qu’on ressent lorsqu’on envoie son tir au but sur le poteau, en finale à Wembley, devant 89 000 personnes ?



Tu te sens seul. Tu te dis « oh merde, qu’est-ce que j’ai loupé ! » Je savais qu’il y avait ma famille dans les tribunes, t’es déçu pour eux. Mais il ne faut pas s’arrêter sur cet échec, il y en aura d’autres. Ce jour-là, même Steven Gerrard a loupé, ça peut arriver à tout le monde.

En 2013, Cardiff est promu de Championship en Premier League, mais toi, tu es transféré dans la foulée à Blackburn… en Championship. Ça t’a foutu les boules ?



Forcément, il y a de la déception. À ce moment-là, je dispute seulement trois matchs en PL. Mais je voulais trouver plus de temps de jeu, et la seule manière de jouer davantage, c’était d’évoluer en Championship. J’ai eu la chance que ça se passe bien à Blackburn. Je marque 13 buts en six mois – puisque j’arrive en décembre -, et la deuxième saison (2014-15), je plante à 20 reprises, plus deux fois en Coupe. C’est la première fois de ma carrière où j’évolue en tant que titulaire. Tu sais que t’es en confiance, que tu peux tenter des choses…

Tu as bien connu le Championship. Sans parler du niveau, est-ce que c’est le même football en Premier League ? 



Dans l’élite, c’est quand même plus technique. Les défenseurs sont plus complets et intelligents dans leur façon de jouer. Pour l’instant, je découvre, il y a certaines occasions que je me procurais plus facilement en D2, mais je ne m’inquiète pas. Ça va venir. Le premier but en PL, je l’attendais ! J’ai marqué pour ma première apparition avec les Villans, c’est une bonne chose de faite. Maintenant, il faut enchaîner. J’espère continuer ma progression et accrocher le top ten avec l’équipe. Vu notre effectif, on en a les moyens. 



Évoquons à présent la sélection. Tu as choisi de jouer pour le Bénin. Pas mal de sélectionneurs se sont succédé, comment l’as-tu vécu ?



Oumar Tchomogo est en poste depuis bientôt un an. En fait, il avait déjà pris l’intérim après le départ de Manuel Amoros en 2013. Ensuite, il y a eu Didier Ollé-Nicolle. Je crois que le retour d’Oumar est positif. Il est du pays, il connaît les jeunes, les plus anciens. Il a aussi joué en Europe, donc il est capable de faire le lien entre les joueurs du pays et les « européens ». Au niveau du groupe, je trouve qu’on a beaucoup de qualité. La stabilité, c’était le problème de notre sélection, maintenant c’est réglé.


Dans une interview à bjfoot.com, tu évoquais récemment des « problèmes extrasportifs » autour de la sélection. Tu peux nous en dire plus ?


Il y avait un litige entre la Fédération et le ministère. À présent, la Fédération n’existe plus, c’est le ministère qui est en charge de la sélection. Ça ne nous regarde pas, les joueurs, mais moi, j’attendais que ce soit réglé pour revenir en sélection dans des conditions correctes. Désormais, tout est réglé… J’ai été sélectionné début septembre, ça faisait plusieurs mois que je n’étais pas venu. C’est clair que le niveau a progressé : on joue beaucoup mieux, tactiquement on est plus costauds. On a de bonnes armes pour se qualifier pour la CAN 2017, même si ça ne sera pas simple de dominer le Mali. 



Tu marques beaucoup de la tête, c’est ton arme fatale ?



Vu ma taille et mon physique, c’est plus facile pour moi. Depuis que je suis jeune, je marque de la tête. C’est dans la continuité des choses. Après, c’est vrai que j’affectionne particulièrement le jeu aérien. Je demande aux milieux de terrain et aux latéraux de mettre le ballon dans la surface, et après, c’est à moi de conclure le travail !

Entretien réalisé par Florian Lefèvre pour SoFoot.com

Ecureuils : sans Gestede, première d’Aifimi , retours de Dossou et Badarou.


Omar Tchomogo a dévoilé, la liste des 20 joueurs retenus pour le match amical du 14 octocbre prochain à Brazzaville contre le Congo. L’attaquant d’Aston Villa, Rudy Gestede sera absent. Parmi les présents, on note la première convocation de Christophe Aifimi de l’As Tanda et les retours de Jodel Dossou (photo), Jacques Bessan et Nana Badarou précédemment écartés.

Omar Tchomogo fait dans la continuité, il n’a pas chamboulé son effectif a quelques détails près c’est le même groupe convoqué lors de deux premiers matches officiels de l’année.
Une seule véritable surprise, la première convocation du gardien de l’As Tanda , champion de Côte d’ivoire, Christophe Aifimi.
Le milieu offensif, Jodel Dossou de l’Austria Lustenau effectue son retour dans la maison jaune tout comme l’attaquant de Bizerte buteur, samedi dernier Jacques Bessan et le défenseur Nana Badarou du WAC Casablanca.
Un seul joueur évoluant au Bénin fait partie du groupe, Mama Seibou de l’Aspac.

Djigla blessé, Gestede absent

Un absent de taille ce sera l’attaquant d’Aston Villa qui a eu une discussion avec le sélectionneur national au sujet de son absence. Touché à la tempe, l’ailier de Niort David Djigla est blessé et indisponible. Enfin l’autre absent surprise est Babatoundé Bello qui était titulaire lors des deux premiers matches éliminatoires qui est sorti du groupe.
Le match se jouera le 14 octobre prochain au complexe olympique de Kintelé à 16H. Les Ecureuils auront un vrai test avec de défier le Burkina Faso pour les préliminaires du Mondial Russie 2018.

Géraud Viwami


Les 20 Ecureuils

Gardiens (3) : Fabien Farnolle (Le Havre /France) , Saturnin Allagbe (Niort/France) , Christophe Aifimi (As Tanda/Côte d’ivoire)

Défenseurs (7) : Junior Salomon (Bayelsa United/Nigéria), Khaled Adénon (Amiens/France), Jordan Adéoti (Caen/France) Nana Badarou (Wydad Casablanca/Maroc), Lazadi Fousséni (Bayelsa United /Nigéria), David Kiki (Niort/France) Emmanuel Imorou (Caen/France)

Milieux (5) : Djiman Koukou (Niort/France) ,Sessi d’Almeida (PSG/France), Mama Seibou (Aspac),Stéphane Sèssegnon (West Brom / Angleterre), Jodel Dossou (Austria Lustenau/Autriche)

Attaquants (5) : Frédéric Gounongbé (Westerlo/Belgique), Steev Mounié (Montpellier/France), Michael Poté (Adana Dermispor / Turquie), Abdel Fadel Suanon (Dhamak/Arabie Saoudite), Jacques Bessan (CA Bizerte/Tunisie)

Sélectionneur : Omar Tchomogo

Perf’ des béninois : Doublé de Gestede et Poté, Koukou, Bessan, Mounié et Johnson décisifs!

Nouvelle saison, nouvelle formule, votre rubrique revient avec une autre configuration pour plus d’info sur l’actualité des footballeurs béninois à l’étranger. Nous avons connu un week-end exceptionnel avec les internationaux béninois avec huit buts marqués par six joueurs différents. La palme d’or revient à Gestede et Poté auteurs d’un doublé. Koukou, Mounié , Johnson et Bessan ont aussi été décisifs, ils figurent tous parmi les tops. Point global.

Les Tops du Week-end

En tête des tops on retiendra d’abord les doublés de Rudy Gestede (photo) et de Michael Poté. Les efforts du premier n’auront pas suffit pour éviter la défaite d’Aston Villa 3-2 sur la pelouse Liverpool. Le second a été plus utile puisqu’il a permis l’Adana Dermispor de décrocher un nul 2-2 sur le terrain d’Analyaspor. Poté brille puisqu’il a pris la tête du classement des buteurs avec 7 réalisations. Gestede en est à 3 en Premiere League.
Réda Johnson a marqué son deuxième but de la saison mais Coventry s’est incliné 2-1. Emmanuel Imorou a quant à lui débloqué son compteur en ligue 1 française en inscrivant le deuxième but de Caen facile vainqueur du promu Gazélec Ajaccio.
En Ligue 2, Djiman Koukou a sauvé le point du nul pour Niort en marquant d’une superbe frappe puissante en fin de match contre Clermont. Pendant ce temps, Steve Mounié a été l’homme du hold up de Nîmes sur le terrain de Metz, passeur décisif puis buteur pour une victoire 2-1.
En Tunisie, Jacques Bessan a été précieux puisqu’il a inscrit l’unique but du CA Bizerte qui battu le Stade Tunisien 1-0.

Les flops

En France il y a eu une journée en milieu de semaine et c’est là bas que nous sommes allés chercher les flops de la semaine. En commençant par l’arrière gauche David Kiki exclu à Brest pour un tacle dangereux. Du coup il était suspendu contre Clermont, vendredi soir. Le gardien franco-béninois de Montpellier a aussi raté son match en milieu de semaine contre Monaco. Coupable de n’avoir pas bien fermé son angle sur un but de Coentrao et auteur d’une mauvaise sortie qui occasionne le pénalty de la victoire des monégasques en fin de match. Jonathan Ligali a rendu une pâle copie jeudi dernier. Du coup il a perdu sa place dans les buts, hier contre Lorient, c’est l’habituel numéro 3, Pionnier qui a été aligne. Même si Rolland Courbis, l’entraineur de Montpellier justifiait son absence comme un besoin de repos ça sonne plus comme une punition.

Le club du moment : Caen, 6e de Ligue 1 française

Caen reste notre club du moment. Samedi dernier, seul Imorou était titulaire, Adéoti est entré en fin de match. 6e avec 15 points. La belle histoire continue pour les normands qui sont actuellement à un point de Saint-Eteinne , 2e derrière le PSG avec 16 points. Pourvu que ça dure !

La réaction

Auteur de son premier but en ligue 1, Emmanuel Imorou , twittos incorrigible n’ a pas cacher sa satisfaction sur Twitter. « Quand t’as plus de buts en Ligue 1 que CR7 et Messi réunis » a-t-il posté fièrement sur compte. Chambreur.

Le chiffre de la journée : 3

Samedi Emmanuel Imorou a marqué le troisième but de sa carrière. Ses deux autres dataient du 24 septembre avec Clermont en Ligue 2 et le 9 octobre 2009 avec Guegnon en National il aura marqué dans les trois premières divisions du foot français. Complet ! Et Quant il marque son équipe ne perd jamais. Talisman.

Le nombre de buts inscrit par Gestede cette semaine. Buteur unique en Coupe de la Ligue mardi contre Birmingham, il est monté en puissance samedi avec son doublé contre les Reds. Trois, c’est également son total de buts rien qu’en Première League. Serial buteur.

Comme le nombre de matches de championnat tunisien que l’attaquant Jacques Bessan a mis pour ouvrir son compteur cette saison. Même si c’était son deuxième match officiel seulement avec le CA Bizerte, il était entré en jeu avec son ancien club Zarzis lors de la première journée.

Comme le nombre de buts inscrits par Djiman Koukou sous les couleurs de Niort. Il en a mis deux cette saison. Son premier et unique but avec les Chamois avant cette saison datait du 6 décembre 2014 en coupe de France. Evolution.

Ils n’ont pas joué…

Au Maroc, Nana Badarou n’était pas dans le groupe Wydad Casablanca ce week-end. En France, comme depuis le début de la saison, l’entraineur du Paris FC , Denis Renaud s’est passé des services de Mouri Ogoubiyi en Ligue 2 non convoqué pour la réception de Nancy. L’international béninois a joué pour ses premières minutes avec la réserve francilienne la semaine dernière. A suivre. West Brom de Stéphane Sèssegnon joue ce soir contre Everton. Le capitaine des Ecureuils a joué en coupe de la ligue anglaise milieu de semaine contre Norwich, les Baggies ont perdu 3-0. En Algérie, le CR Belouizdad de Mohamed Aoudou accueille le CS Constantine ce soir. Au Koweït, Seidou Baraze et Al Fahaheel étaient au repos tout comme Dhamak d’Abdel Fadel Suanon à cause de l’Eid. En Belgique, l’attaquant Frédéric Gounongbé était indisponible et ne s’est pas produit avec Westerlo.

La vidéo

Le deuxième but de Gestede contre Liverpool, un modèle du genre ! précision et puissance ! Admirez .

Qui a fait quoi ?

.
Autriche
D2-J11
Austria Lustenau- Kapfenberger 1-2
Titulaire : Jodel Dossou , ailier . 90 minutes (Lustenau)
Stats saison : 9 matches/ 1 but / 3 passes
Classement : 7e/10 : Lustenau 13 points

Allemagne
D1-J7
Stuttgart – Borussia M’Gladbach 1-3
Titulaire : Daniel Didavi, ailier à la 63e minute (Stuttgart)
Stats saison : 7 matches/ 2 buts
Classement : 17e/18 : Stuttgart 3 points

Angleterre
Première League-J7
Liverpool – Aston Villa 3-2
Titulaire : Rudy Gestede, attaquant, 90e minute. (Aston Villa)
Stats saison : Gestede 7 matches / 2 but.
Classement : 17e /20 Aston Villa 4 points

League One (D3) – J9
Bury- Coventry 2-1
Titulaire : Réda Johnson, défenseur central. 90 minutes. (Coventry)
But : Johnson 62e minute
Stats saison : 9 matches /2 but
Classement : 4e/24 : Coventry 16 points.

France
Ligue 1 –J8
Caen-Gazélec Ajaccio 2-0
Titulaires : Emmanuel Imorou arrière gauche (Caen) 90 minutes
Entré en jeu : Jordan Adéoti , milieu défensif, 86e minute
Stats saison : Adéoti 8 matches. Imorou 6 matches/1 but
Classement : 6e /20: Caen 15, points.

Ligue 2 –J9
Niort –Clermont 1-1
Titulaires : Djiman Koukou milieu défensif – 90 minutes
Non entré : Saturnin Allagbé (Niort)
Blessé : David Djigla
Suspendu : David Kiki
Stats saison : Koukou 9 matches/ 2 buts.
Classement : 16e /20: Niort 6 points

Metz – Nîmes 1-2
Titulaire : Steve Mounié , attaquant, 90 minutes (Nîmes)
But : 78e Mounié
Stats saison : 4 matches/1 but/ 1 passe
Classement : 20e /20 : Nîmes -1 point,

Créteil – Le Havre 2-1
Titulaire : Fabien Farnolle, gardien, 90 minutes (Le Havre)
Stats saison : 4 matches/1 clean Sheet
Classement : 15e /20 : Le Havre 10 points,

Auxerre 1-0
Titulaire : Cédric Hountondji , défenseur central, 90 minutes. (Auxerre)
13e/20 : Auxerre 9 points
Stats saison : 3 matches
National –J8
Amiens – Consolat Marseille 3-0
Titulaires : Khaled Adénon , défenseur central, Jonathan Tinhan, milieu offensif – 90 minutes (Amiens)
But : Adénon 63e
Stats saison : Adénon 6 matches/ 1 but. Tinhan : 8 matches / 1 but
9e/18 : Amiens 10 points

Strasbourg – Colmar 1-0
Entré en jeu : Yannick Aguémon , milieu offensif, 57e minute
Stats saison : 1 match
Classement : 5e/18 : Strasbourg 13 points

Malte
D1-J5
Valetta – Naxxar Lions 3-1
Titulaire : Sidoine Oussou attaquant. 85 minutes (Naxxar Lions)
Stats saison : 4 matches/1 but
Classement : 12e/12 : Naxxar Lions 0 point

Nigéria

D1-J31
Bayelsa United – Hearthland 3-1
Titulaire : Junior Salomon, défenseur central, 90 minute
Stats saison : 27 matches
Classement : 20e/20 : 26 points

R. Tchèque
D2-J8
Frýdek-Místek-Taborsko 3-3
Titulaire : Babatoundé Bello , milieu offensif. 90 minutes
Stats saison : 6 matches/ 0 but
Classement : 14e/15 : Frýdek-Místek 2 points

Turquie
D2-J5
Adana Dermispor – Gaziantep BB 1-2
Titulaire : Michael Poté , attaquant . 90 minutes (A. Dermispor)
Stats saison : 6 matches/ 7 but.
Classement : 4e/18 : Adana Dermispor 11 points

Tunisie
D1-J3
CA Bizerte – Stade Tunisien 1-0
Titulaire : Jacques Bessan attaquant. 90 minutes (CA Bizerte)
Stats saison : 3 matches/1 but
Classement : 4e/15 : CA Bizerte 6 points

Réalisé par Géraud Viwami

Toute personne qui copie cet article sans citer la source s’expose à la rigueur de la loi.

Turquie-D2-J6 : nouveau doublé de Poté !

C’est décidément le week-end des internationaux béninois, cet après-midi, pour le compte de la 6e journée de deuxième division turque, l’Adana Dermispor de Michael Poté se déplaçait sur le terrain d’Analyaspor. Et l’attaquant international béninois a signé son deuxième doublé de la saison. Il a ouvert le score à la 25e minute, entre temps les locaux sont repassés devant 2-1 et Poté va se muer en sauveur et égaliser à la 64e minute de jeu. Score final 2-2. L’ancien niçois porte son total à 7 buts prend la tête du classement des buteurs. Dermispor reste en haut de tableau, 4e avec 11 points.

Géraud Viwami

Tour du mercato : Gestede, d’Almeida, Aoudou et Badarou , les gros coups de l’été !

Le marché des transferts est officiellement fermé partout, Bjfoot.com vous propose un point exceptionnel de tous les mouvements des joueurs béninois durant cet été. Des gros coups au plus petit nous avons tout recensé à travers sept sujets d’exception pour vous jusqu’au dimanche prochain. Notre septième et dernier sujet est consacré aux gros coups du mercato. Gestede, d’Almeida, Aoudou et Badarou sont à l’honneur.

1- Gestede (26 ans, photo), joueur le plus cher

C’est le nom que tous les footeux béninois ont bout des lèvres désormais, Rudy Gestede, nouvelle icône des Ecureuils. Convaincant en deuxième division anglaise sous le maillot de Blackburn où il a inscrit 33 buts en une saison et demi, l’attaquant a été transféré cet été à Aston Villa en Premiere League anglaise. L’ancien messin a d’un coup battu le record précédemment détenu par Stéphane Sèssegnon (8 millions d’euros)s en devant le joueur béninois le plus cher avec une indemnité de transfert estimé à 8.4 millions d’euros. Gestede confirme bien chez les Villans avec 4 buts marqués en 8 matches joués dont un doublé hier contre Liverpool ! La grosse sensation c’est bien lui!

2- Le PSG mise sur D’Almeida (19 ans)

Ce n’est qu’une signature en pour jouer avec la réserve pourrait-on dire mais ça reste une grosse et belle surprise pour le milieu défensif laissé libre par Bordeaux qui ne lui a pas proposé de contrat pro. Cette chance l’aura avec le club francilien le PSG. Il a paraphé un bail professionnel d’une saison. A recherche des meilleures pépites du monde pour préparer son avenir, le PSG tente un pari en misant sur le natif de Bordeaux. Sa marge de progression sera une clé importante pour avenir dans la capitale. L’international béninois jouera avec la réserve où il devra faire ses preuves pour espérer une prolongation en fin de saison. Il a déjà fait trois apparitions en CFA, le chemin qui lui ouvrira les portes de l’équipe fanion est encore long.

3- Aoudou (25 ans), l’homme qui valait 150 000 $

Auteur de 15 buts en deux saisons en 44 matches avec la JS Saoura dans le championnat algérien , l’attaquant fait partie des plus réguliers de la compétition. A un an du terme de son contrat, le CR Belouizdad n’a pas hésité à mettre 150 mille dollar sur la table pour le recruter. L’ancien buteur d’Evian était la priorité absolue du nouveau coach du CRB , Alain Michel qui l’avait déjà eu sous ses ordres pendant sa première saison à la JS Saoura. Arrivé en super star , il s’est rapidement imposé comme un titulaire indiscutable. Un but marqué et trois passes décisives tel est son bilan après 5 journées.

4- Badarou (24 ans), chez le champion du Maroc

Après deux saisons très convaincantes avec l’ASO Chlef dans le championnat algérien , Nana Badarou a débarqué au Wydad Casablanca champion du Maroc. Titulaire à 42 reprises sur ses 44 matches joués en deux saisons, en championnat, il a rendu des copies souvent très propres , à différents postes, arrière droit , défense centrale et milieu défensif. Son bilan personnel est positif malgré la relégation de l’Aso Chlef en fin de saison dernière. L’international béninois aura un challenge à la hauteur de ses ambitions. Un des meilleurs clubs du championnat marocain, champion en titre et une équipe attendue en ligue des champions africaine. A lui de relever le défi.

Géraud Viwami

Angleterre-D3-J9 : Johnson buteur, Coventry perd

Auteur d’un bon début de saison, Coventry a chuté cet après-midi en déplacement sur le terrain de Bury , les Sky Blues du défenseur – capitaine Réda Johnson se sont inclinés 2-1 dans un duel de haut de tableau. Alors qu’ils étaient déjà menés 2-0, l’international béninois va réduire la marque sur un coup de tête consécutif à un coner d’Amstrong à la 62e minute. Johnson compte deux buts en championnat en neuf apparitions. Coventry reste en haut de tableau 4e avec 16 points.

Géraud Viwami

Tunisie-J3 : Bessan propulse Bizerte !

Il a promit mettre des buts et il l’a fait cet après-midi devant son public, le CA Bizerte accueillait le Stade Tunisien pour le compte de la 3e journée de championnat. L’attaquant international béninois a marqué l’unique but du match à la 11e minute. Bessan a parfaitement coupé la trajectoire d’un centre à ras de terre au premier poteau. Score final 1-0. Son premier but en deux apparitions, Bizerte est 3e avec 6 points.
Géraud Viwami

Ligue 1-J8: Imorou, deux ans plus tard !

C’est un mini-événement, Emmanuel Imorou a marqué son premier but en Ligue 1 deux ans après son dernier but en club. C’était le 24 septembre 2013 avec Clermont en ligue 2 et c’était contre… Caen (ndrl : 2-2) !
Ce soir , Caen où il est arrivé la saison dernière, recevait un mal classé le Gazélec Ajaccio et s’est imposé 2-0 pour le compte de la 8e journée de Ligue 1. Le deuxième but des normands est signé Imorou qui a parfaitement repris au second poteau un centre Denis Appiah. L’international béninois marquait ainsi son premier but avec Caen qui confirme son bon début de saison avec sa cinquième victoire de la saison. Ils sont 5e avec 15 points en attendant les matches de demain.


Géraud Viwami

Tour du mercato: Le point express!


Le marché des transferts est officiellement fermé partout, Bjfoot.com vous propose un point exceptionnel de tous les mouvements des joueurs béninois durant cet été. Des gros coups au plus petit nous avons tout recensé à travers sept sujets d’exception pour vous jusqu’au dimanche prochain.Notre sixième et avant-dernier est un récapitulatif de tous les autres mouvements de joueurs béninois sur le marché. Le dernier sujet sera consacré aux gros coups du mercato à lire en exclusivité demain.

Le défenseur central ou milieu défensif international, Seidou Baraze (24 ans) a quitté le KAC Marrakech dans le championnat marocain pour Al Fahaheel (Koweit).

Le défenseur Khaled Adénon (30 ans) a rejoint Amiens en provenance de Luçon en 3e division française. Il côtoie un autre béninois arrivé au club cet été aussi, le milieu offensif Jonathan Tinhan (26 ans) qui avait passé la deuxième partie de la saison dernière au Red Star.

Meilleur buteur (15 buts) de la phase régulière du championnat chypriote la saison dernière avec l’Omonia Nicosie, l’attaquant Michael Poté (30 ans, photo) a filé en Turquie cet été. Il signé pour deux saisons avec l’Adana Dermispor en deuxième division.

Après une saison presque morte malgré un détour par le Dinamo Bucarest, Fabien Farnolle ( 30 ans) est revenu en ligue 2 française et s’est engagé avec Le Havre.

Romuald Boco (30 ans) après une pige en Inde a signé son retour en Angleterre en signant à Portsmouth en 4e division

En Afrique, le milieu offensif, formé à Alodo Sport, Anaane Tidjani (18 ans) s’est engagé avec l’Espérance de Tunis.
En Ethiopie, l’ancien gardien des Dragons Harrisson Hessou (22 ans) a débarqué à Coffee Club.

Au Nigéria, l’attaquant d’Almeida Ayité (21 ans) a étoffé les rangs de Sunshine Stars pendant que l’arrière droit Lazadi Fousséni (22 ans) débarquait à Bayelsa United.

Géraud Viwami

Angleterre-J7 : Gestede voit double , Villa dans le dur

Buteur mardi en coupe de la ligue anglaise, Rudy Gestede a remis ça , ce samedi en déplacement à Anfield Road sur le terrain de Liverpool, l’attaquant signé un doublé mais Aston Villa s’est incliné 3-2. Gestede a marqué à la 66e. seul au deuxième poteau, il a poussé un centre de Hutton au fond. Le but du 2-1. Puis à la 71e minute, il a usé de son point fort, un coup de tête puissant sur un nouveau centre de Jordan Amavi. Le but du 3-2. Son premier doublé en championnat. Son total personnel passe à 3 buts en 7 apparitions. Il est bien loin des deux meilleurs Vardy et Mahrez (Leicester) auteurs de six réalisations. Des débuts personnels plutôt réussis même Aston Villa est 18e et relégable avec 4 unités.

Géraud Viwami

France-L2-J9 : Premier but de Mounié , l’exploit de Nîmes !

Il aura fallu juste deux titularisations à Steve Mounié pour débloquer son compteur en Ligue sous les couleurs de Nîmes qui se déplaçait ce soir sur le terrain Metz deuxième du championnat. Menés à la pause, les crocodiles vont réussir un holp up incroyable en seconde période. Mounié égalisera à la 78e minute. Servi par Sergio seul devant le but, l’attaquant béninois ne s’est fait pas prier pour marquer. Sissoko inscrira le but de la victoire à la 82e minute. Score final 1-2. Nîmes est toujours lanterne rouge avec – 1 point. Le club a presque refait son retard de huit points de pénalités suite au scandale des matches truqués en 2013-2014.

Géraud Viwami

France-L2-J9 : Un bijou signé Koukou !

Sauveur lors de la 3e journée grâce à son but en fin de match, qui avait permis aux chamois de décrocher leur premier point de la saison contre Evian, Djiman Koukou a remis ça ce soir. Niort recevait Clermont pour le compte de la 9e journée de Ligue 2 française et il a été encore buteur. Menés depuis la 70e minute, les chamois peuvent remercier le milieu international béninois qui égalise à la 88e minute d’une superbe frappe des 20 mètres. Un petit bijou. Score final 1-1. Auteur de son deuxième de la saison, l’ancien cristolien vient de battre son record personnel sur une saison qui était bloqué à une réalisation. Au classement Niort est 17e avec 8 points.

Géraud Viwami

FBF : La Fifa recommande un comité de normalisation , nouvelles élections en vue!

Après l’envoi deux missions à Cotonou, la FIFA a fini par rendre sa décision au sujet de la crise qui mettait en conflit la fédération béninoise de football et le ministère des sports, depuis le retrait de l’agrément par le ministère en mars dernier. L’instance recommande la mise en place d’un comité de normalisation et l’organisation de nouvelles élections.

Le 28 mars dernier, le ministère des sports a pris tout le monde à contre pied en retirant l’agrément à la fédération béninoise de football. Les championnats locaux seront arrêtés dans la foulée, le Bénin tombe dans une nouvelle crise en attendant l’arbitrage des instances faitières. La Fifa et la Caf ont dépêché deux missions à Cotonou, une première menée par Primo Corvaro en mai dernier et une seconde conduite par Prosper Abega en juillet dernier. La Fifa a fini par trancher en recommandant la mise en place d’un comité de normalisation.

De nouvelles élections avant Avril 2016

La Fifa a recommandé l’installation d’un comité de normalisation jusqu’à l’organisation de nouvelles élections. Précisons que le mandat du comité tiendra jusqu’en Avril 2016, les élections auront donc lieu avant expiration. Ce comité qui sera mis en place par la Fifa elle-même et comme au Togo, voisin, il sera constitué de cinq membres. Il aura pour mission principales toutes les responsabilités liées aux équipes nationales ainsi que l’organisation des prochaines élections.

Ahouanvoebla officiellement déchu, Agrément rétrocédé ?

La première incidence de la décision confirme le départ d’Augustin Ahouanvoebla et son comité, ils ne dirigeront plus le football local alors que leur mandat devrait expirer en 2017. Mais le désormais ex-président de la fédération peut à nouveau être candidat tout comme n’importe quel membre de l’ex-comité.
Une nouvelle redistribution des cartes sur l’échiquier de la gestion du football béninois s’annonce. Certaines rumeurs parlent déjà du retour du mécène Sébastien Ajavon. La course à la gestion du football béninois n’aura jamais été aussi ouverte. Les semaines à venir nous dirons plus sur les intentions des uns et des autres.

Le ministre des sports Safiou Affo vient ainsi de gagner son bras de fer contre l’ancien bureau de la FBF. La suite c’est quoi ? Rétrocéder l’agrément. Ce qui parait plutôt logique pour la remise en marche de l’organisation de la gestion du football béninois. Pourrait-on s’appuyer sur les conclusions du comité de réunification et d’orientation nouvelle du football béninois mis en place le ministère des sports pour repenser le football béninois ? Les championnats nationaux vont-ils reprendre avant les élections ? Voici quelques questions urgentes qui attendent déjà le comité de normalisation. A suivre !

Photo: Safiou Affo , ministre des sports et Augustin Ahouanvoebla ex-président de la FBF

Géraud Viwami

Tour du mercato: A la relance…

Le marché des transferts est officiellement fermé partout, Bjfoot.com vous propose un point exceptionnel de tous les mouvements des joueurs béninois durant cet été. Des gros coups au plus petit nous avons tout recensé à travers sept sujets d’exception pour vous jusqu’au dimanche prochain.Notre cinquième sujet est consacré aux béninois qui ont choisi des challenges pour se relancer cette saison après une saison précédente compliquée. Il s’agit d’Abdel Fadel Suanon , prêté à Dhamak en Arabie Saoudite , Sidoine Oussou et Jodel Dossou arrivés libres respectivement à Naxxar Lions (Malte) et Autsria Lustenau (Autriche).


Sidoine Oussou, 22 ans, Naxxar Lions (Malte)

Après ses prêts manqués et blessures, l’attaquant a souffert entre la Norvège, la Belgique, la Hongrie, il s’est ressourcé pendant six mois en France avant de partir à la relance à Malte cet été où il a rejoint Naxxar Lions pour une saison. Arrivé modestement, son implication et son engagement ont tôt fait de lui un cadre dans une équipe en difficulté en ce début de saison. Attaquant rapide et puissant, il vient d’enchaîner quatre titularisations d’affilée et a déjà débloqué son compteur. Conscient de son potentiel, l’attaquant ne perd pas de vue ses objectifs « Jouer et me faire remarquer » nous faisait-il savoir il y a quelques semaines. L’ancien portuaire vise plus haut et compte faire de ce passage Malte, une simple étape dans sa carrière. Rendez-vous en fin de saison.

Abdel Fadel Suanon , 20 ans, Dhamak (Arabie Saoudite, photo)

Lui aussi a dû faire face à une grave blessure au genou en 2012 qui a retardé ses débuts avec l’Etoile du Sahel où il est sous contrat jusqu’en 2018. L’international béninois aura juste faire une dizaine d’apparitions en équipe première. Après son prêt de six mois peu concluant la saison dernière à la JS Kairouan en première division tunisienne, Suanon a fait ses valises pour Dhamak en deuxième division saoudienne. L’objectif est « retrouver la confiance et la forme » précise t-il quelques jours après l’officialisation de son prêt. Buteur rapide avec un goût pour le jeu en profondeur, il peut aussi jouer sur un côté. Après quatre apparitions, l’ancien pétrolier du Mogas a déjà signé deux réalisations et son club pointe à la 3e place. Un début de saison plutôt prometteur. Il a de quoi passer la barre des dix buts en fin saison. Rendez-vous en fin de saison pour le bilan.

Jodel Dossou, 23 ans, (Austria Lustenau)

Arrivé en trombe au Rebull Salzbourg en janvier 2014, l’ailier béninois aura du mal a se fait une place chez l’ogre autrichien. En fin de contrat cet été, il a pris la direction de l’Austria Lustenau, en deuxième division, avec un esprit de revanche pour prouver sa valeur dans un pays où il a plutôt bonne réputation. Véloce et dribleur auteur d’une préparation très convaincante, il a maintenu le cap en compétition officielle. Il a marqué son premier but en sept apparitions cette saison la semaine dernière, signe de sa renaissance. Il compte également trois passes décisives. Il devrait être sur le terrain encore ce soir à l’occasion de la 11e journée de championnat. Sa relance est très bien partie puisqu’il est considéré comme l’une des recrues les plus satisfaisantes au club où il s’est engagé pour deux saisons. Rendez-vous en fin de saison pour voir s’il continue sur sa lancée.

Géraud Viwami

Entretien: Aifimi : « Si le sélectionneur me donne ma chance »

Champion de cote d’ivoire 2015 avec l’As Tanda où il est reconnu parmi les gardiens les plus réguliers de l’élite, Christophe Aifimi (25 ans), l’homme aux quinze clean sheet revient sur l’incroyable saison qu’il vient de vivre avec l’As Tanda, son mercato et sur la sélection nationale. Entretien exclusif.


Vous quittez le Stella Club d’Abidjan au bon moment, le club est relégué et vous êtes sacrés champions dès votre première saison avec l’As Tanda , vous aviez tout prévu?

Rires ! Non je n’ai rien calculé ! C’est la volonté de Dieu. J’ai passé six formidables années au Stella où j’ai tout connu. La Coupe Ufoa , la coupe Caf , on a remporté la coupe nationale. Il y a eu des moments de joie. Mon seul regret c’est de n’avoir pas été champion avec le Stella. Je suis un peu frustré de ça. Le Stella m’a révélé, j’ai été trois fois nominés au titre de meilleur gardien de la saison. Je suis vraiment déçu pour le club qui va connaitre la deuxième division la saison prochaine. C’est regrettable mais c’est aussi le football. Je ne pensais non plus être champion avec l’As Tanda dès cette saison. Mais le club a fait un recrutement intelligent et l’encadrement a été rigoureux. Au fur et à mesure on a pris conscience de ce que nous étions capables de faire. On n’a pas volé ce titre de champion.

Vous avez finalement décroché le titre de champion avec l’As Tanda , qu’est ce qui a permis de faire la différence comparé aux années passées au Stella ?

En signant à l’As Tanda c’était pour avoir une autre expérience, prouver que ce n’était pas un faux choix. Parce que le public beaucoup parlé de mon départ vers l’As Tanda. Le club a fait un profond renouvellement d’effectif plus de la moitié des joueurs étaient nouveaux. Une dizaine d’anciens et environ seize nouveaux dont je faisais partie. Il y a eu un nouveau coach et un nouveau staff. Le coach a mis l’accent sur la discipline malgré les joueurs d’expérience présents. Il y avait par exemple, Koffi Bouah , ex-meilleur buteur du championnat. Nous étions tous conscients qu’on nous attendait. Des joueurs sont arrivés de l’Asec , de l’Africa Sports et du SC Gagnoa. C’est un championnat où si vous avez un président qui paye régulièrement les salaires, vous avez beaucoup de chances de figurer en haut de tableau. Quand le salaire est régulier vous jouez tranquillement la tête reposée. C’était difficile. On recevait nos matches à 300 kilomètres d’Abidjan à Bougnoukou. Chaque semaine après nos entrainements à abidjan on était sur la route pour notre base. On a cru à nos chances dommage pour l’Asec qui nous a poussé jusqu’au bout.

En parlant de mérite, l’As Tanda a été meilleur défense du championnat avec seulement 11 buts encaissés, le gardien titulaire que vous êtes n’est étranger à cette performance, si vous devriez dresser un bilan personnel de votre saison ?

On a fini deuxième meilleure défense, c’est remarquable ! Personnellement j’ai encaissé neuf buts sur les vingt-deux où j’étais aligné. J’ai encaissé les neufs buts en sept matches dont j’ai réussi quinze matches sans encaisser de buts. Ce qui est plutôt intéressant. La défense a été notre première force. On a manqué des matches mais on a tenu bon. On encaissait rarement. Sur le plan personnel je pense c’est ma meilleure saison en première division ivoirienne. Je pense que j’ai gagné en maturité dans mon jeu , beaucoup de calme et d’expérience. Le coach m’a même confié sur le brassard de capitaine sur les cinq derniers matches de la saison alors que c’est ma première saison. Je suis un gagneur dans l’esprit et ça se ressentait.

Après le sacre national, la saison prochaine le club va découvrir le haut niveau africain avec la Ligue des champions, vous avez déjà joué en coupe africaine, qu’est-ce qu’il faut à l’As Tanda pour être prêt ?

.C’est une belle opportunité de pouvoir se frotter aux grands clubs du continent. Ce sera une nouvelle expérience après celle que j’ai eu avec le Stella , le bilan était plutôt mitigé. Maintenant je me sens mieux et ce sera le moment de prouver ce que nous valons. C’est un autre monde qu’on va découvrir. On pourra compter que sur nos forces. Si le club peut recruter quelques éléments en renforts. On espère faire un bon parcours, si nous pouvons accrocher les phases de groupe ce serait très bien. On attend le tirage pour voir nos futurs adversaires. Beaucoup vont jouer pour la première fois dans ce genre de compétition mais je pense qu’on peut y arriver.

Quand on fait partie des meilleurs gardiens du championnat ivoirien on est forcement sollicité ou pas ?

A chaque mercato il y a toujours des contacts même s’il y a beaucoup de rumeurs. Je ne voulais pas quitter l’As Tanda pour quitter comme on dit. Je voulais rester pour honorer ma dernière année de contrat avec le club. S’il y a un meilleur challenge je ne dirai pas non. Je suis gardien aussi et je veux être sur le terrain. Je reste avec l’As Tanda pour continuer ma progression en Ligue des Champions.

On parle de vous chez les Ecureuils du Bénin mais aussi chez les Eléphants de Cote d’ivoire, mais finalement vous n’êtes jamais convoqué…

Aucune des deux sélections ne m’a encore officiellement convoqué. Je n’ai pas encore eu cette opportunité. Lors du dernier match de la sélection ivoirienne, beaucoup de rumeurs citaient mon nom comme sélectionnable mais rien. Après je suis originaire de Sakété au Bénin et j’ai fait toute mes classes de footballeur en Côte d’ivoire. J’ai cette chance unique d’avoir les deux nationalités. Je suis performant en club, je ne ferme pas la porte aux Ecureuils. L’équipe nationale est faite pour les meilleurs si le coach décide me donner ma chance je répondrai présent.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Photo: Aifimi en rouge et noir au centre de la photo.

Fiche
Christophe Aifimi
Gardien, 25 ans
Nationalité : bénino-ivoirien
Club : As Tanda (Côte d’ivoire)

Amical : Congo – Bénin le 14 octobre à Brazza

Les Ecureuils du Bénin vont rejouer un match amical international un an après celui disputé contre la Tanzanie et le Maroc. Cette fois-ci, les Ecureuils se déplaceront à Brazzaville pour y affronter les Diables Rouges du Congo le 14 octobre prochain. Un accord officiel a déjà été trouvé entre les deux pays.Cette rencontre amical servira a préparé la double confrontation décisive contre le Burkina Faso en novembre prochain pour le compte des préliminaires de la Coupe Monde Russie 2018.

Géraud Viwami

Tour du mercato: prêtés pour être prêts!

Le marché des transferts est officiellement fermé partout, Bjfoot.com vous propose un point exceptionnel de tous les mouvements des joueurs béninois durant cet été. Des gros coups au plus petit nous avons tout recensé à travers sept sujets d’exception pour vous jusqu’au dimanche prochain. Notre quatrième sujet sera consacré aux béninois qui ont fait l’objet d’un prêt d’une saison avec pour objectif principal : avoir plus de temps de jeu. Mounié,Hountondji et Bello sont concernés.

Steve Mounié, 20 ans, Prêté par Montpellier (Ligue 1) à Nîmes (Ligue 2)

Né à Parakou, dans le nord du Bénin, il y a 20 ans, l’attaquant du haut son mètre 89 à un profil idéal en tant que pivot. Sous contrat avec Montpellier jusqu’en 2018, il avait signé six réalisations la saison dernière avec la réserve. Il a fait toute la préparation estivale avec l’équipe première. Entré en jeu lors des deux premières journées de Ligue 1 contre Angers puis Rennes. Les 37 minutes cumulées lors de ces deux rencontres l’ont vite convaincu de trouver un challenge pour avoir plus de temps de jeu. Dans les ultimes instants du marché français, Mounié sera prêté à Nîmes en Ligue 2 juste avant de rejoindre les Ecureuils pour la première fois en début de mois. Après Mouri Ogounbiyi, il sera le deuxième béninois a porté les couleurs des crocodiles. Il a fait ses débuts contre Ajaccio le 11 septembre et fêté sa première titularisation cette semaine contre Paris FC. Il a 105 minutes de jeu à son actif en trois apparitions déjà. Il ne reste plus qu’à se montrer efficace puisque son compteur est toujours vierge.

Cédric Hountondji (photo) , 21 ans, prêté par Rennes (Ligue 1) à Auxerre (Ligue 2)

Barré par Armand, Mexer et Fallou Diagne dans une équipe de Rennes qui marche bien en ce début de saison, 3e de Ligue 1, le défenseur franco-béninois n’a pas vraiment autre choix que de partir pour jouer. Malgré ses 18 apparitions pour un but lors de la saison 2013-2014 avec Rennes en Ligue 1,Hountondji n’a toujours pas la confiance de son club formateur . Déjà prêté la saison dernière en Ligue 2 à Châteauroux où il a fait 28 apparitions, malheureusement les castelroussins ont été relégués en National.
Cette saison, plusieurs clubs de Ligue 2 s’alignent pour accueillir, l’international espoir français en prêt. Finalement il va débarquer à Auxerre dans les ultimes instants du mercato. Remplaçant lors de sa première apparition contre Evian juste après la trêve internationale, il sera exclu une semaine plus tard contre Clermont lors de sa première titularisation. En deux apparitions en Bourgogne, il a joué 85 minutes. Il a purgé sa suspension contre Nancy la mardi dernier et devrait être de nouveau sur le terrain dès vendredi prochain. Cette saison sera probablement décisive, puisqu’il est dans sa dernière année de contrat avec le club breton. Pisté par la Juventus il y a quelques années, Hountondji peut donc complètement relancer sa jeune carrière en cas de très bonne saison.

Babatoundé Bello, 25 ans, prêté par Vysocina (D1 Tchèque) à Frydek-Mistek (D2 Tchèque)

Après six saisons en Slovaquie où il a tout vécu avec Zilina. Le milieu offensif a gagné tous les titres nationaux et en prime un parcours historique en ligue des champions en 2011 dont le point culminant aura été son but à Stamford Bridge contre Chelsea. Ce but qui l’as fait entrer dans l’histoire du football béninois puisqu’il est l’unique international béninois à avoir marqué dans cette compétition.
Depuis les choses ont évolué, à l’été 2014, il a rejoint FC Vysocina en première division Tchèque, six mois après son arrivée, il peinait à avoir du temps de jeu et il sera prêté à Frydek-Mistek en deuxième division, en janvier 2015. En six apparitions il convainc le club de renouveler l’expérience. Il fera l’objet d’un nouveau prêt sur la saison 2015-2016. L’ancien joueur de Soleil s’est installé comme un élément incontournable, cinq titularisations en autant de journées de championnat disputées. Cette aventure Tchèque sonne comme une renaissance pour le joueur désormais régulier avec les Ecureuils.

Géraud Viwami

Tour du mercato: Bessan , le vrai faux départ

Le marché des transferts est officiellement fermé partout, Bjfoot.com vous propose un point exceptionnel de tous les mouvements des joueurs béninois durant cet été. Des gros coups au plus petit nous avons tout recensé à travers sept sujets d’exception pour vous jusqu’au dimanche prochain. Notre troisième sujet est consacré au faux départ de Jacques Bessan (22 ans) vers l’Ittihad Alexandrie.

Finalement transféré au dernier moment vers le CA Bizerte dans le championnat tunisien, l’attaquant Jacques Bessan a été l’une des attractions de ce mercato après un vrai faux départ vers Ittihad Alexandrie en Egypte. Retour sur cet épisode incroyable.

Mi- juillet, l’information a fait la une des principaux site locaux, Jacques Bessan venait d’être transféré de l’Espérance Sportive de Zarzis vers l’Ittihad en Alexandrie. Quelques jours plutôt l’attaquant est arrivé à Alexandrie et s’est même entraîné avec le groupe. Tombé d’accord avec le club égyptien il paraphe un contrat de cinq ans. Mais contacté par nos soins au lendemain de cette signature il faisait déjà part de ses doutes « Il y a encore un détail à régler entre les deux clubs » nous révélait-il.Début du flou.

Zarzis et l’Ittihad Alexandrie s’étaient entendus pour transfert à 150 000 dollars mais le mode de payement proposé par les égyptiens va faire perdre patience au club tunisien. Alexandrie ne voulait verser que la moitié du montant dans un premier temps puis l’autre plus tard. Une configuration que les tunisiens ont rejeté et n’ont pas validé le transfert du béninois obligé de rentrer à Zarzis. Un faux départ !

Bizerte, dernier larron

Bessan avait des envies de départ comme il nous l’a révélé dans l’interview qu’il nous accordé la semaine dernière « j’avais envie de découvrir autre chose ». Et ça va se faire. Plusieurs clubs se renseignent sur lui mais finalement c’est le CA Bizerte, club de première division tunisienne, qui va réussir le coup parfait dans les ultimes instants du marché local. Son arrivée est officialisée le jour même de son 22e anniversaire, le 15 septembre dernier. Joli cadeau.
Cette fois-ci, Bessan est bel et bien parti. Avec son nouveau maillot bizertin floqué du numéro 9 il a fait ses débuts le dimanche dernier contre Sfax. Fin de l’épisode.

Géraud Viwami

Aston Villa : Gestede libère les villans !

17e en championnat, Aston Villa peut remercier Rudy Gestede, ce soir les villans ont battu Birmingham, club de deuxième division anglaise, 1-0 en coupe de la ligue anglaise. Une victoire à double saveur puisque c’était un derby face à un grand rival. L’international béninois a placé une tête victorieuse sur un centre de Jordan Amavi à la 62e minute. Titulaire, l’ancien messin a disputé l’intégralité du match. Gestede marque son deuxième but officiel avec Aston Villa après celui inscrit lors de la première journée de championnat contre Bournemouth en Premiere League. C’était également son premier but à Villa Park devant son public ! Les Villans passent au tour suivant.

Géraud Viwami

Tour du mercato: chamois made in Benin !

Le marché des transferts est officiellement fermé partout, Bjfoot.com vous propose un point exceptionnel de tous les mouvements des joueurs béninois durant cet été. Des gros coups aux plus petits nous avons tout recensé à travers sept sujets d’exception pour vous jusqu’au dimanche prochain. Notre deuxième sujet sera consacré aux quatre internationaux béninois de Niort dont deux sont arrivés cet été.

Cela ne pouvait pas passer inaperçu puisque c’est une grande première dans l’histoire du football béninois d’avoir quatre internationaux béninois dans une même équipe en Europe.
Niort peut presque se vanter de sa colonie béninoise. En déplacement Brest, pour le compte de la 8e journée de Ligue 2 française, ce soir après sa première victoire obtenue vendredi dernier contre Nîmes, seul Djigla (20 ans) blessé à la tempe est absent. L’incontestable Djiman Koukou (24 ans), l’apprenti Saturnin Allagbé(22 ans) et le surprenant David Kiki (21 ans) seront tous seront présents.

Les nouveaux !

Régulier en CFA avec Belfort où il venait de monter en National la saison dernière, l’arrière gauche David Kiki va changer de cap cet été. Après ses débuts internationaux avec les Ecureuils, quelques semaines plus tard il signe son premier contrat professionnel avec Niort de deux ans. Sa période d’adaptation terminée, depuis la 4e journée, il est titulaire sur le coté gauche de la défense chamois et devient de plus en plus en convaincant après quatre apparitions d’affilée.

C’est le dernier arrivé avec un esprit de revanche. Après deux années en réserve avec Bordeaux, l’ailier David Djigla libéré de sa dernière année de contrat par les girondins va redescendre d’une division pour faire ses preuves et surtout lancer enfin sa prometteuse carrière. Avec son maillot floqué du numéro 7, il a déjà fait cinq apparitions cette saison sans marquer. Il prend toujours ses marques. Touché à la tempe contre le Mali à Cotonou, il devrait être indisponible minimum quatre semaines en plus.

René Gaillard est habitué à voir ses noms béninois fouler sa pelouse chaque week-end.Niort n’a disputé aucun match cette saison sans aligner un béninois. Djigla, Koukou et Kiki ont déjà été aligné ensembles. Seul Allagbé, régulièrement convoqué mais toujours sur le banc, attend ses débuts officiels.


Les anciens

Expérimenté de ses 80 matches disputés avec les chamois Ligue 2 , il est plus qu’un titulaire mais un cadre.
Djiman Koukou, premier arrivé en janvier 2012, en nette progression, il devrait viser plus haut puisque c’est sa dernière année de contrat.

Jeune gardien prometteur au Bénin et régulier dans le sillage des Ecureuils, Allagbé a été le deuxième à rejoindre les chamois l’été dernier. Actuel gardien remplaçant en équipe première, Il a encore deux ans de bail. Après une saison satisfaisante avec la réserve. Il attend toujours de faire ses débuts professionnels dans les cages niortaises.


Géraud Viwami

Photo: Allagbé , en jaune debout. Accroupi de la gauche vers la droite, David Kiki et David Djigla.