France : Ligue 2 , 2020-2021 , les internationaux béninois à suivre

La ligue 2 française 2020-2021 sera lancé ce soir. Six voire sept internationaux béninois seront à suivre dans cette compétition. Découverte.

Saturnin Allagbé (26 ans, Niort) , dans la peau d’un capitaine

. Titulaire indiscutable dans les cages depuis 2016 , ce sera son cinquième exercice d’affilée en tant que numéro un. Avec 111 matches en L2 au compteur , il s’est vu confié le brassard de capitaine. Une nouvelle responsabilité pour l’ancien portier de l’Aspac qui a vu sa saison écoulée tronquée par une blessure à la cheville où il n’a disputé que 13 rencontres pour 4 clean sheet  au final. Si les chamois doivent réussir  leur année , ce sera pas sans compter sur leur dernier rempart qui en plus est devenu un cadre dans le vestiaire. Sauvé in extremis par la 17e place , la précédente saison est à oublier pour un club qui part sur un nouveau cycle avec un nouvel entraîneur et une nouvelle présidence. Au club depuis 2014, le gardien des Ecureuils entame ce qui pourrait être sa dernière sous les couleurs niortaise, tant il figure les tablettes de clubs plus huppés depuis plusieurs mois.

David Djigla (24 ans, Niort) , Enfin pour l’éclosion

Freiné par de multiples blessures , on espère toujours qu’il pourra (enfin) réaliser un exercice à la hauteur de tout son potentiel. L’ailier international béninois a du vécu dans un championnat où il cumule 117 matches mais doit soigner ses chiffres seulement 8 buts et 8  passes décisives depuis 2015. Des axes de progrès évidents pour l’ancien bordelais qui va débuter sa sixième saison sous les couleurs de Niort qui l’a prolongé d’une année supplémentaire. Un peu comme une dernière chance pour l’ancien bordelais.  A l’image de son ami et coéquipier , cité plus haut , il figure aussi dans le groupe retenu pour affronter Guingamp ce soir.

Cédric Hountondji (26 ans, Clermont Foot), la montée en puissance

Après des expériences mitigées aux USA puis en Bulgarie, il a retrouvé la lumière en Auvergne où il a débarqué en juillet 2019.  Le joueur formé à Rennes s’est rapidement imposé dans l’axe de la défense en sortant des copies très correctes en 21 matches. Nommé parmi les meilleurs défenseurs dans l’équipe type des Fans de Ligue 2 , le club s’est empressé de lui proposer une prolongation jusqu’en 2023. Une belle marque de confiance. Cadre dans le groupe , l’international béninois est vice-capitaine et bénéficie de la confiance de  son coach Pascal Gastien. 5e  avant l’arrêt prématurée de la saison 2019-2020 , le club repart avec autant d’ambitions pour aller titiller les premières places et peut compter sur son numéro 4 qui débutera sixième saison dans l’antichambre de l’élite française.

Jodel Dossou (28 ans, Clermont Foot) , le factor X  attendu

C’était l’une des surprises du mercato de le voir débarquer au club. L’ailier arrive avec pour objectifs principal de porter le club vers une promotion. Considérée comme une recrue de poids , il sort d’une saison accomplie en première division autrichienne , 7 buts et 5 passes décisives et une qualification en tour préliminaire décrochée avec son ancien club, Hartberg. Joueur de vitesse et de percussion, Il est attendu comme le facteur X pour faire des différences avec son numéro 24 dans le dos , il rejoint un autre international béninois. Baptême de feu , espéré ce soir lors de la réception de Caen au stade Gabriel Montpied pour sa première  en France.

Sessi d’Almeida (24 ans, Valenciennes) , en route pour la confirmation

En quittant, Yeovil Town (D4 anglaise), il  a pris un pari de revenir en France après une Coupe d’Afrique réussie avec les Ecureuils en Egypte l’été dernier. En 24 apparitions et un but (magnifique) il a mis tout le Nord d’accord sur son potentiel. Bagarreur et travailleur dans l’âme , il a affiché des progrès tactiques et techniques au point où le club n’a pas hésité à étendre son bail jusqu’en 2023. Désormais indéboulonnable dans le onze du coach Olivier Guégan , l’ancien parisien doit monter en régime sur ce deuxième exercice afin de viser plus haut à l’image de son club qui a terminé 7e en 2020. Premier test ce soir contre Pau.

Chabel Gomez (19 ans, Amiens), la pépite en apprentissage

C’est une promesse pour l’avenir , cité parmi les plus gros espoirs du foot béninois , une saison entre les U19 et la réserve du club a suffi pour convaincre  le coach Luka Elsner de l’intégrer au groupe professionnel pour la reprise cet été. L’international béninois marque des points en quatre matches amicaux disputés dont une titularisation. Relégué, cette saison le club picard n’a toujours pas fixé son effectif définitif, entre les départs et les arrivées espérées , il devra surement patienter pour avoir sa chance en championnat. Le staff a un œil positif sur lui.

On pourrait également également citer, son coéquipier ,  l’arrière droit Youssouf Assogba qui après avoir été lancé en amical , a été  mis à disposition de la réserve après le recrutement de l’expérimenté Mickael Alphonse pour occuper le poste d’arrière droit. A suivre tout de même.

Géraud Viwami

Journal des transferts : Retour au Mans pour Khaled Adénon ?  Rodrigue Fassinou suivi par un cador africain et Adéoti rêve d’un retour en Ligue 1

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato  on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : on retiendra : En France ,  Didier Ollé-Nicolle pourrait rapatrier Khaled Adénon au Mans, Sessi d’Almeida a été prolongé à Valenciennes et Oumar Tchomogo a été nommé à la tête des U17 à Niort.  En fin de contrat à Auxerre , Jordan Adéoti veut revenir en Ligue 1.  Les congolais de Vita Club surveillent l’arrière droit international Rodrigue Fassinou.

 

Khaled Adénon relancé par Ollé-Nicolle au Mans ?

Sans club depuis son départ du club saoudien d’Al Weddah en septembre dernier , Khaled Adénon (34 ans) devrait reprendre du service cet été. Le profil du formé à l’Asec plait beaucoup pour son expérience ,  62 matches de Ligue 1 et 127 de Ligue 2. Le vice-capitaine des Ecureuils pourrait retourner là où tout avait commencé pour lui en Europe à Lemans (2008-2013) , fraîchement relégué en National 1. Le club sarthois qui vient de s’attacher les services de l’ancien sélectionneur des Ecureuils , Didier Ollé-Nicolle qui a de bonnes relations avec l’ancien amiénois. Le technicien français avait relancé , Adénon en juin 2014 en le convoquant en sélection nationale contre le Sao Tomé pour le tour préliminaire des qualifications de la Can 2015 , alors qu’il sortait d’une année de suspension par la Fifa et qu’il était sans club. Ollé-Nicolle s’est même entretenu avec Adénon avant sa prise de fonction  » J’ai reçu pas mal de manifestations me disant que j’avais fait le bon choix, dont celles de Stéphane Sèssegnon et Khaled Adenon que j’avais eu sous ma coupe lorsque je dirigeais l’équipe nationale du Bénin. » a confié l’ancien niçois.  Les retrouvailles seraient parfaits pour le club qui avait soutenu Adénon pendant ses soucis avec la Fifa et lui avait même offert une prolongation à l’époque. L’ancien Mimo connait bien la National 1 où il cumule 57 apparitions entre Amiens et Luçon.

L’As Vita Club (RD Congo) surveille Rodrigue Fassinou

En pleine opération de dégraissage de son effectif où  une quinzaine de joueurs sont libérés , l’As Vita Club envisage un renouvellement massif pour le compte de la saison prochaine afin d’être compétitif dans le championnat congolais et en Ligue des Champions. Le club vice-champion de la RD Congo 2020 , viserait un nouvel arrière droit après le départ de l’ivoirien Zana Coulibaly.  L’international béninois Rodrigue Fassinou (24 ans)  serait parmi les noms sur la shortlist du  club entraîné par Florent Ibengué. Le profil et le vécu international  (12 capes) du capitaine de l’Aspac , quart de finaliste de la dernière Can avec les Ecureuils sont appréciés. A suivre.

Jordan Adéoti  rêve de revenir en Ligue 1

En fin de contrat le 30 juin prochain à Auxerre , Jordan Adéoti (31 ans) va changer de club. Le milieu défensif polyvalent se dit prêt à retrouver un projet dans l’Hexagone. Suivi par plusieurs clubs de Ligue 2 il garde un œil sur la Ligue 1 où il a un objectif précis « j’aimerais pouvoir rejouer dans l’élite et atteindre la barre des 100 matches, ce serait quelque chose de beau » a t-il révélé dans un interview accordé  au Petit Reporter du Foot cette semaine. Il a évolué dans l’élite à Caen de 2014 à 2017 avec 87 apparitions au compteur.

Valenciennes prolonge Sessi d’Almeida de deux ans

Sessi d’Almeida (24 ans) a prolongé son contrat avec Valenciennes, cette semaine ,  jusqu’en juin 2023. Arrivé libre l’été dernier en provenance de Yeovil Town en Angleterre après une Can réussie avec les Ecureuils en Egypte , le milieu défensif est revenu dans l’Hexagone trois années après avoir traversé la Manche. L’ancien parisien était lié au club jusqu’en 2021 avant d’étendre son bail aujourd’hui.

Auteur d’un retour gagnant en France , en Ligue 2 sous les ordres d’Olivier Guégan où il a aligné 24 matches pour un but , le joueur formé à Bordeaux s’est imposé dans le cœur des supporters et dans le onze type nordiste.

Oumar Tchomogo propulsé à la tête des U17 de Niort

Oumar Tchomogo est le nouveau patron des  U17 nationaux de Niort pour le compte de la saison 2020-2021. L’annonce a été fait ce mardi  dernier par le président du club , Karim Fradin lors de la présentation du nouvel entraîneur de l’équipe fanion ,Sebastien Desabre.

Membre du staff des U19 la saison dernière , l’ancien sélectionneur des Ecureuils connaît bien déjà le club. Il dirigera une catégorie désormais essentielle au club après la suppression de l’équipe U19 à partir du prochain exercice. Une belle marque de confiance dans la formation niortaise.

Géraud Viwami

Transfert : Valenciennes prolonge Sessi d’Almeida jusqu’en 2023 !

Sessi D’Almeida of Valenciennes during the Ligue 2 match between Valenciennes and Nancy at Stade du Hainaut on August 2, 2019 in Valenciennes, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport via Getty Images)

Sessi d’Almeida (24 ans)  vient de prolonger son contrat  avec Valenciennes jusqu’en juin 2023.  Arrivé libre l’été dernier en provenance de Yeovil Town en Angleterre après une Can réussie avec les Ecureuils en Egypte , le milieu défensif est revenu dans l’Hexagone trois années après avoir traversé la Manche. L’ancien parisien était lié au club jusqu’en 2021 avant d’étendre son bail aujourd’hui.

Auteur d’un retour gagnant en France , en Ligue 2 sous les ordres d’Olivier Guégan  où il  a aligné 24 matches pour un but , le joueur formé à Bordeaux s’est imposé dans le cœur des supporters et dans le onze type nordiste.

Géraud Viwami

France : En progression , Sessi d’Almeida s’éclate à Valenciennes

Sa magnifique reprise de volée inscrite contre Grenoble, élue but de la journée, a fait le tour de la toile cette semaine,  nommé dans l’équipe type des fans pour la 28e journée, Sessi d’Almeida (24 ans), indiscutable à Valenciennes est entrain d’entrer dans une nouvelle dimension en Ligue 2 française. L’ancien bordelais s’éclate.

 

600e  but de la saison

Cette semaine, il fait la Une, son but est pur bijou. Puissante et précise, sa frappe a tout de la perfection. Sa première  réalisation avec Valenciennes a été comptabilisée comme la 600e réalisation de la saison 2019-2020 en Ligue 2. Elle sera forcément l’une des réalisations de cet exercice puisqu’elle a été désigné comme le but de la 28e journée sur la page officielle de la Domino’s Ligue 2.

Et pour couronner sa prestation, Sessi d’Almeida a été retenu à juste titre dans l’équipe type de la 28e journée, élue par les fans de la Ligue 2 française.

Il n’est plus un simple titulaire, il est devenu un homme de base  dans un milieu à deux ou à trois à Valenciennes.

5e joueur le plus utilisé

Après des débuts tonitruants où il a été désigné, joueur du mois d’août et septembre, l’ancien bordelais réalise sans doute la meilleure saison de sa carrière à 24 piges en maintenant le cap. Ce n’était pas qu’un simple tube de l’été après la Can Egypte 2019 , il ne fait que monter en puissance. Cinquième joueur le plus utilisé  de l’effectif nordiste, il totalise 1894 minutes sur le terrain le tout en  23 titularisations en 24 apparitions. Des chiffres qui confirment qu’il est un homme-clé dans le dispositif d’Olivier Guégan par son activité et son volume de jeu. A dix journées de la fin de la saison, le joueur champion de France 2016  avec le PSG réalise une saison pleine avec de bons signaux.

Fougueux, il avait pour mauvaise habitude d’accumuler les fautes inutiles sanctionnées de cartons jaunes dans une débauche d’énergie , peu contrôlée. Il en a d’ailleurs récolté dix  cette saison et un rouge.  Mais, il affiche déjà de la progression sur cet aspect avec un seul jaune récolté sur les six derniers matches. Sa meilleure série sans avertissement.

Valenciennes septième à huit points de la cinquième place qualificative pour les pour les barrages pour la promotion  accueille  demain soir  Caen (13e) pour la 29e journée  de championnat  et peut compter sur numéro 4 et ses dreadlocks.

Géraud Viwami

 

France : Sessi d’Almeida signe un but sensationnel !

De retour de suspension , Sessi d’Almeida (24 ans , 24 matches en Ligue 2 en 2019-2020) a montré la voie du succès à Valenciennes (7e), vainqueur 1-3 à Grenoble (9e) ce soir en inscrivant un but sublime d’une reprise volée à la 10e minute. Sa première réalisation sous les couleurs du club nordiste n’est pas des moindres. Elle sera sans doute parmi les buts de la saison en France.

G.V.

 

Média : Géraud Viwami évoque les futurs patrons des Ecureuils sur Breaking Foot de Network Tv

Notre rédacteur en chef , Géraud Viwami était encore invité sur Breaking Foot dans les studios de Network Tv sur les Champs-Elysées à Paris sur un nouveau numéro entièrement consacré au football béninois en compagnie de notre confrère Bilal Nedman. Il a notamment évoqué les futurs patrons des Ecureuils par compartiment de jeu. Emission à voir en intégralité sur le lien ci-dessous.

 

 

Envoyé Spécial : Hountondji accueille d’Almeida,  le film du match

Comme de vieux camarades, de longues minutes après le coup de sifflet final, hier soir , ils sont restés au milieu du terrain pour une dernière causerie, épilogue d’une soirée à quatre buts , où les deux numéros 4 du soir étaient internationaux béninois. Le défenseur  clermontois Cédric Hountondji avait le sourire dans le froid d’Auvergne pendant que le milieu valenciennois Sessi d’Almeida était cuit. Récit d’un duel bénino-béninois au stade Gabriel Montpied à l’occasion de la 24e journée de Ligue 2 française.

 

Clermont domine, Hountondji concentré

A domicile, Clermont pose rapidement le pied sur le ballon, aligné à droite de la défense central avec Florient Ogier , Cédric Hountondji , est à la relance dès l’entame avec trois ballons touchés en moins de trois minutes de jeu. Mais les locaux vont se faire surprendre. Brassier centre fort au cœur de la surface de la surface, le défenseur béninois est court, Teddy Chevalier jaillit et  fait mouche 1-0. Clermont est cueilli à froid. Au loin, Sessi d’Almeida sprinte pour célébrer avec le buteur (4e)

Hountondji commet une grosse faute maladroite sur Benjamin Moukandjo et fait sermonner par l’arbitre (11e)

D’almeida, positionné en milieu défensif ,  va  toucher ses premiers ballons avec deux interceptions à droite puis à gauche (13e) Son match est enfin lancé. Il va même gagner un duel aérien suite à corner dans la surface devant Hountondji (18e). Ce dernier va s’illustrer en dégageant son camp sur centre à ras de terre, sur une action initiée par une orientation de jeu d’Almeida (20e) en face. Belle intervention.

Clermont pousse et finira par égaliser sur un centre aussi. Jimmy  Allevinah sert  le latéral droit Akim  Zédaka qui égalise d’une reprise au cœur de la surface. Positionné au second poteau sur le corner décomposé, Hountondji court féliciter le passeur (31e).1-1. Logique.

Dans la foulée les locaux font le break , sous pression ,Cuffaut marque contre son camp sur un centre de Vital N’simba. Hountondji était au départ de l’action sur une relance courte (33e). Mérité.

Malgré l’avance des siens, l’ancien rennais reste concentré et maîtrise parfaitement Chevalier sur un ballon en profondeur vicieux (36e).

Disparu sous la domination locale, d’Almeida ratisse superbement deux ballons avec un tacle glissé (37e) Il reste tout aussi vigilant en couverture sur corner, il coupe intelligemment le contre entamé par Allevinah. (38e).

Toujours concentré, Hountondji coupe une nouvelle fois une trajectoire de ballon dangereux dans la course du buteur valenciennois. (41e)

Après avoir beaucoup couru pour le collectif, timide offensivement, d’Almeida tarde à prendre sa chance sur un décalage à vingt mètres des buts, sa tentative sera contrée.

Dominateur , Clermont mène logiquement à la pause.

Le festival d’Almeida, Valenciennes craque

A la reprise,  Hountondji est toujours aussi propre sur ses deux premières interventions de la tête (47e) et (54e)

En face,  Valenciennes change d’organisation, Moukandjo descend aux côtés de d’Almeida au milieu. L’ancien parisien récupère et oriente le jeu sur une longue passe, en face Hountondji gagne à nouveau son duel (55e)

L’homme aux drealocks va même s’offrir une action de classe en s’extirpant au milieu de deux adversaires puis oriente sur Moukandjo (56e). Impeccable.

D’Almeida touche plus de ballons sur ce second acte, il en perd un qu’Allevinah n’était pas loin de transformer en but (64e). Premier avertissement.

Valenciennes fera le break avec un troisième but, sur l’action d’Almeida est devancé par le buteur Kocik bien servi en profondeur par Adrian Grbic. 3-1. Le match est plié.

Peu sollicité en seconde période, Hountondji est touché à la tête, il sort se soigner puis revient. (72e).  Il sera bien utile sur la fin. Le défenseur va dégager correctement deux ballons chauds sur centre coup sur coup (79e) et (80e).

Il va remettre ça encore avec deux dégagements précieux de la tête (88e) et (90e).

3-1, score final. Clermont, qui aligne un record d’invincibilité de onze matches sans défaites, conserve sa quatrième place après 24 journées avec 41 points et reste au contact pour la montée en Ligue 1 pendant qu’en face les barrages s’éloignent pour Valenciennes 8e avec 35 unités.

Les bonnes stats

Alignés sur l’intégralité du match, les deux internationaux ont sorti des copies plutôt correctes. A la récupération, d’Almeida a disputé et gagné quatorze ballons et affiche de réels progrès dans l’utilisation du ballon. En face, serein Hountondji a gagné neuf duels, sans trembler avec une vingtaine de passes réussies à la relance. »On a su bien réagir. On est invaincu depuis longtemps. On continue sur notre lancée » a conclu Hountondji au micro de nos confrères de Bein Sport.

 

Deux  selfies pour la route

Au stade Gabriel Montpied de Clermont , Géraud Viwami

Ecureuils : nouvelle hécatombe à gérer pour Michel Dussuyer

Alors que les Ecureuils doivent entamer ce lundi le stage de préparation en vue d’affronter la Zambie en match amical le dimanche 13 octobre prochain au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, Michel Dussuyer sera privé de  trois éléments initialement convoqués.

Il s’agit des milieux de Toulon Mama Seibou (23 ans, 5 matches en N1 en 2019-2020)  touché à la cuisse et Sessi d’Almeida (23 ans, 8 matches en L2 en 2019-2020) , blessé à la hanche suite à une mauvaise chute hier en Ligue 2 française contre Grenoble. Le joueur de Valenciennes a d’ailleurs été remplacé après 24 minutes de jeu seulement. Même s’il a disputé une dizaine de minutes pour son retour à la compétition hier, Rudy Gestede (30 ans, 4 matches en Championship en 2019-2020) est aussi victime d’une rechute aux ischios.

Au milieu, cette vague de forfait qui pourrait profiter à un retour d’Arsène Loko (24 ans, 6 matches, 3 passes décisives en D1 Congolaise) du DC Motema Pembé , Ulrich Quenum (23 ans) de Gbohloesu/Togo d’avoir une chance d’être vu par le technicien français. Ou encore un retour de Jean-Marie Guéra d’Enyimba dans le groupe.

Enfin en attaque, auteur d’un bon tournoi de l’Ufoa avec les A’, Marcellin Koukpo (23 ans, 3 matches en L1 Tunisienne) d’Hammam-Lif (Tunisie) pourrait aussi signer son retour en équipe fanion ou Abdel Bouraima (3 matches en D1 ivoirienne) du Williamsville Ac.

Le sélectionneur devra combler ces absences dans les heures à venir alors qu’il était déjà privé de Cédric Hountondji et Khaled Adénon en défense  sur blessure.

Géraud Viwami

Valenciennes : Sessi d’Almeida (encore) élu joueur du mois

Comme en août dernier , Sessi d’Almeida (23 ans, 7 matches en Ligue 2 en 2019-2020) est encore élu joueur du mois de septembre par les supporters de son club , Valenciennes. Deux apparitions seulement auront suffit pour récolter 27% des votes et conserver ce titre honorifique. Une nouvelle récompense individuelle qui confirme le bon début de saison du milieu défensif des Ecureuils dans le Nord de la France.

G.V.

France : Sessi d’Almeida, nouveau roi du Nord ?  

 

Revenu en France cet été après une bonne Can sous les couleurs du Bénin en Egypte, Sessi d’Almeida (23 ans)  a poursuivi sur sa lancée à Valenciennes en Ligue 2 française. Le milieu défensif fraîchement élu joueur mois d’août au sein de son club réalise un début de saison presque parfait.

En deux matches internationaux contre la Côte d’ivoire et l’Algérie sur la trêve internationale, il a bien confirmé son nouveau statut d’homme de base dans le milieu à trois de Michel Dussuyer. Son activité et son pressing sont devenus vitaux pour l’équilibre défensif des Ecureuils. En confiance avec le volume de jeu qui va avec, l’homme aux dreadlocks n’hésite plus à se projeter vers la surface adverse avec ou sans ballon. Des aptitudes d’un milieu box to box qu’il a développé lors de son passage en Angleterre. A 23 balais, il doit encore progresser dans la gestion de son déplacement et contrôler  sa débauche d’énergie  pour éviter des fautes inutiles souvent sanctionnées par des cartons jaunes (3 jaunes récoltés en 5 matches de championnat)  mais il apparaît déjà comme un élément en nette progression et pas que chez les Ecureuils.

Nouveau roi du Nord

Alors qu’il avait des propositions en Angleterre et Turquie, l’ancien parisien  a rejoint Valenciennes en Ligue 2 française. 13e la saison dernière le club ignorait que sa dernière recrue deviendrait le poumon de son entre-jeu. D’Almeida n’a vraiment pas perdu de temps, aligné une semaine après son arrivée, il réalise des débuts convaincants pour conserver sa place dans le onze d’Olivier Guégan. Actif et combatif il gagne rapidement le cœur des supporters en étant élu joueur du club pour le mois d’août. En 395 minutes soit cinq matches disputés dont quatre titularisations, il a mis tout le monde d’accord dans le Nord de la France. Sa bonne forme du moment n’est pas étrangère au bon début de saison du club actuel 3e  du championnat à un point du leader grâce un d’Almeida taille patron. Elu meilleur espoir lors des Bjfoot Awards 2015 , le milieu bordelais arrive bien à confirmer son potentiel. Et si c’était lui le nouveau roi du Nord?

Géraud Viwami

Ecureuils : Allagbé , Aguémon et l’organisation défensive, les satisfactions de la trêve internationale

Face à la Côte d’ivoire et l’Algérie en matches amicaux sur cette trêve internationale, le Bénin a tenu tête à deux adversaires réputés sur le continent africain avec plusieurs satisfactions à la clé pour les hommes de Michel Dussuyer.

Saturnin Allagbé , la montée en puissance continue

Au fil des matches, il prend du volume dans les cages béninoises.  Il a encore sorti deux prestations de classe internationale. Contre l’Algérie sur neuf tirs cadrés concédés, le niortais a multiplié les parades pour finir par s’incliner sur un pénalty de Slimani après avoir stoppé la première tentative de l’attaquant monégasque. Contre la Côte d’ivoire , il avait déjà laissé entrevoir sa confiance et son assurance devenu habituelle dans les buts. Une montée en puissance qui se confirme.

L’organisation défensive

En deux matches, les Ecureuils ont certes encaissé deux buts mais la prestation défensive était dans la moyenne. Face à des attaquants ivoiriens et algériens incisifs, le Bénin n’a jamais été dépassé.  Le duo central Verdon – Hountondji alignés pour la première fois a démontré des affinités une concentration de tous les instants. Prometteur. Sur les côtés, à gauche David Kiki, en manque de temps de jeu en club a sorti deux copies de grande qualité. Face aux Fennecs, il a éteint Ryad Mahrez tout seul sans flancher. Défensivement il était très au niveau. A droite, Youssouf Assogba a été une bonne surprise. Le nouveau joueur d’Amiens est une belle promesse à un poste où le Bénin galère à trouver un spécialiste depuis des années. Du haut de ses 18 ans, on a tous apprécié sa rigueur défensive et sa puissance. Malgré le pénalty concédé, on devrait le revoir.  Le quatuor qui a disputé intégralement les deux rencontres a montré plusieurs signaux prometteurs. Puis au milieu, le duo d’Almeida – Adéoti a encore prouvé toute son importance dans l’équilibre de l’équipe. Le premier de plus en plus indispensable dans le pressing et le second à la relance. Sans eux , ce n’est plus la même assise défensive.

Yannick Aguémon,  c’est du bon

Longtemps courtisé pour rejoindre les Ecureuils, l’ancien toulousain a rejoint l’équipe en mars dernier sans jouer. Réserviste lors de la Can 2019, il a enfin effectué ses débuts sur cette trêve internationale. Titulaire contre la Côte d’ivoire et entré en jeu contre l’Algérie, l’ailier a rapidement exhibé ses qualités de percussions, de dribbles et créativité sur le côté gauche. Entreprenant et pas englouti par l’enjeu ,  le joueur de OH Louvain a sorti des copies dignes d’un habitué. Il a bel et bien marqué des points.

Géraud Viwami

Transfert : Sessi d’Almeida est de retour en France

Trois années après son départ de la France , Sèssi d’Almeida (23) revient cette fois-ci en Ligue 2. Libre , le milieu défensif a signé un contrat avec Valenciennes. La durée n’a pas encore été officialisée. Il s’est d’ailleurs entraîné avec ses nouveaux coéquipiers ce matin.

Formé à Bordeaux , d’Almeida avait signé professionnel au PSG avant de filer en Angleterre avec un triplé Coupe de France-Ligue 1-Coupe de la Ligue dans son palmarès en 2016. A Barnsley (Deuxième division) , Blackpool (troisième division) et Yeovil Town sur sa dernière saison en quatrième division , il avait disputé 35 matches pour un but. Apparu à  quatre reprises en phase finale , il sort également d’une Can prometteuse avec les Ecureuils en Egypte.
Géraud Viwami

Ecureuils : Les 23 à la loupe , le fougueux

Jusqu’à l’entrée en lice du Bénin le 25 juin prochain contre le Ghana à Ismaila pour le compte de la première journée de la Can Egypte 2019, Bjfoot.com vous propose de découvrir les 23 joueurs retenus par Michel Dussuyer. Portrait du jour consacré à Sessi d’Almeida. Episode 6.

Il va faire ses débuts sur la scène africaine , sélectionné pour sa première coupe d’Afrique avec les Ecureuils. Il a gagné sa place dans le groupe et le onze type de Michel Dussuyer. Après avoir choisi les Ecureuils au détriment des Eléphants de la Côte d’ivoire , il est d’abord passé par la case des U20 avant d’être lancé chez les A en novembre 2014 contre la Tanzanie par Didier Ollé-Nicolle.
Milieu défensif fougueux , il déborde d’envie et pratique un pressing de tout instant qui perturbe les lignes adverses. Avec ses drealocks, il ne lui manque qu’une paire de lunettes pour être la réplique du légendaire hollandais, Edgard Davids en plus de son volume de jeu et son activité au milieu.

Éloigné de la sélection  depuis 2015 , il fera son grand retour trois ans après sa dernière sélection à l’arrivée de Michel Dussuyer. Il débute sur le banc contre le Togo en septembre 2018. Puis en octobre , il entre en jeu neuf minutes au matche aller à Blida contre l’Algérie. Quatre jours plus tard, titularisé , il sera le héros de la victoire historique contre les Fennecs à Cotonou, 1-0. En plus d’être le buteur , il est crédité d’un match très correcte et sera encore titulaire la Gambie le mois suivant. Suspendu contre le Togo lors de la dernière journée, il demeure un candidat crédible pour une place de titulaire dans un milieu à deux comme à trois.

Formé en Girondes , il est y sera lancé en Europa League en décembre 2013 puis en Ligue 1 en Août 2014 sous les couleurs de Bordeaux où il était capitaine de la réserve. Mais c’est au PSG qu’il va signer son premier bail professionnel à l’été 2015. Son palmarès est garni d’un prestigieux triplet (Ligue 1, coupe de la Ligue et Coupe de France en 2016) malgré une saison avec la réserve francilienne. Ensuite, il va traverser la Manche pour rejoindre l’Angleterre. Handicapé par une grave blessure au genou à Barnsley (D2) en 2017. Il va redescendre pour se relancer d’abord en troisième division (2017-2018) à Blackpool. Cette saison , il signe sur le plan personnel une saison complète en quatrième division avec les verts de Yeovil Town, 35 matches , 1 but. Le club sera malheureusement relégué mais en fin de contrat il va lever le camp. De bonnes prestations en Egypte ce mois-ci ne seraient pas une mauvaise idée pour faire monter sa côte sur le marché.

Géraud Viwami

Fiche de joueur
Sessi Octave Emile d’Almeida , milieu défensif, 1m78, 23 ans
Club actuel : Yeovil Town (Angleterre)
international depuis : novembre 2014
nombres de capes : 6 capes , 1 but
surnom : Passe-partout (en référence à son hyperactivité sur le terrain)

Angleterre : Sèssi d’Almeida va quitter Yeovil Town

Auteur d’une bonne saison Sessi d’Almeida (23 ans , 33 matches , 1 but en D4 anglaise) va quitter Yeovil Town relégué en division inférieure. Le milieu défensif international béninois arrive en fin de contrat le mois prochain. Son club a d’ailleurs annoncé son départ cette semaine. Libre de s’engager avec le club de son choix , l’ancien joueur du Paris Saint Germain devrait rester en Angleterre. Il pourrait être fixé sur son avenir avant de disputer la Can avec les Ecureuils en Egypte.

Géraud Viwami

Bénin – Algérie : les notes des Ecureuils.

Après l’exploit réussi  en battant l’Algérie 1-0 hier au Stade Mathieu Kérékou Bjfoot.com a  noté la prestation des Ecureuils sur 10.

 

Fabien Farnolle 7

En première période il était tranquille, pas inquiété car ses joueurs de champ maîtrisaient leur sujet. Mais en seconde période il sort deux arrêts décisifs dans le temps additionnel et une dernière sortie plus que rassurante sur le dernier corner des algériens. Irréprochable.

Emmanuel Imorou 6,5

Il a sorti un match très accompli dans son couloir gauche. Très présent offensivement il régulièrement lancé ou suivi les actions menées dans son sillage. Il n’était pas loin d’obtenir un pénalty dans le premier acte.  Puis il s’est appliqué à fermer son couloir quand Ryad Mahrez est rentré. Le caennais qui n’avait plus joué à Cotonou depuis sept ans était dans son élément.

Seidou Barazé 6,5

Il commence à prendre la mesure du poste. Aligné à droite dans une défense à quatre il a montré plus de garanties.  Dans le placement défensif et les interceptions il n’a jamais été dépassé. Ses sorties de balle également étaient sans déchet. Il aurait même pu être passeur décisif si Steve Mounié avait trouvé le cadre sur son centre de la 25e minute. Une prestation correcte.

Khaled Adénon 7

Habitué à l’art de la discrétion à couvrir, replacer, gagner ses duels sans vice, alterner convenablement jeu court et long, le défenseur amiénois a fait un match sans faute. Homme discret, il est devenu le leader des siens quand il a pris le brassard après l’exclusion de Stéphane Sèssegnon. C’est lui qui a guidé l’équipe pendant son infériorité numérique, sans faille. Boss.

Olivier Verdon 7

Ça commence à devenir un classique de le voir défendre avec autant d’autorité pour un gamin de 23 ans. Il aligne à la perfection la présence dans les duels, l’anticipation et les choix de relances verticales sans s’affoler. On ne peut rien ou presque lui reprocher tant sa prestation était aboutie. Il est de plus en plus  à son aise aux côtés d’Adénon. Convaincant.

Jordan Adéoti 7,5

Le régulateur, le premier relanceur, le boucheur c’est lui qui a permis à l’équipe de garder un constant équilibre dans l’entrejeu sans se débrider. L’Auxerrois a été encore plus énorme quand l’équipe est passée à dix. Pas avare dans les efforts offensifs, il affiche un volume jeu impressionnant et une justesse technique très utile dans la moitié adverse. Bluffant.

Sessi d’Almeida 8

Première titularisation en A à Cotonou, premier but international qui offre une victoire face à un adversaire invincible depuis 35 piges. Sinon a aimé sa fougue, son activité dans l’entrejeu et son pressing de tous les instants. Sa débauche d’énergie a surpris et dérangé les adversaires. Même s’il a des progrès à faire dans le placement et les relances, il marque sur son unique tir du match. Tueur.

Stéphane Sèssegnon 5

Son expulsion de la 53e minute gâche un peu le match de patron qu’il faisait. Même si personne ne sait les mots échangés avec Mr Pavaza , le capitaine doit être plus exemplaire. Il amène tout seul le premier but en mystifiant Ghezzal et Bensebaini avant de servir d’Almeida, le Sèssegnon qu’on aime était résumé sur une action. Créateur et utile.

Michael Poté 5,5

C’est clairement un match à oublier pour l’attaquant qu’il est. Pas souvent servi dans le bon tempo sur les phases offensives, il n’a carrément pas existé. Il s’est quand même beaucoup dépensé pour fermer son couloir  au point d’être averti. C’est une nouvelle confirmation qu’il n’est plus à son aise sur un côté. Il était tout de même au départ de l’action qui amène le but. Réconfortant.

Jodel Dossou 7

L’homme qui embrase le match sur chaque ballon touché en phase offensive c’est lui. A gauche comme à droite, la défense verte a souffert de ses coups de reins. Devenu le leader technique après la sortie du capitaine, son match aurait plus parfait, s’il était plus juste dans la surface adverse sur les dernières passes tout comme sur ses tentatives personnelles. Remuant.

Steve Mounié 6,5

Il n’a pas marqué mais son travail sur la défense a été énorme. Présent sur tous les ballons aériens, il a encore obtenu des coups francs qui méritent d’être mieux exploités. L’attaquant d’Huddersfield a bien participé au jeu défenseur en formant presque tout seul un premier rideau défensif. Unique regret sa tête plongeante de la 25e minute non cadrée. Sa meilleure occase du match. Bagarreur.

Géraud Viwami

NB : seuls les joueurs alignés pendant au moins  trente minutes minimum sont notés.

 

Qualifications Can Cameroun 2019 : Sexy (Sessi) Victory, les Ecureuils se sont sublimés

Au bout du suspense et réduit à dix après l’expulsion de Stéphane Sèssegnon en début de seconde période, le Bénin a pris le dessus sur l’Algérie cet après-midi au stade Mathieu Kérékou devant 30 mille supporters sous un temps pluvieux. Sessi d’Almeida a marqué l’unique but d’un match à haute tension pour un succès qui ramène les Ecureuils à hauteur des Fennecs en tête du groupe avec 7 unités.

 Homme du match : Les 30 mille supporters

La forte pluie qui s’est abattue sur la ville pendant toute la journée n’a pas empêché 30 mille supporters de prendre d’assaut les gradins. Ils ont fait la « Hoola » avant le début du match, du clapping  pendant la rencontre pour pousser les Ecureuils. Et quand c’était dur ils n’ont pas lâchés les joueurs une seule seconde. Ils ont chanté. Ils ont mêmes répondu à l’appel du sélectionneur pour donner de la force aux Ecureuils. Que dire quand ils ont  entonné l’Aube Nouvelle à deux reprises pendant les dix minutes d’arrêts de jeu. C’était tout simplement. Enorme.

 C’était parfait 

On a presque rien a trouvé à dire sur la première période des Ecureuils. En plus dans un nouveau système en 4-3-3, le Bénin prive rapidement l’Algérie du ballon et va lancer son match au quart d’heure. Esseulé à droite, Sèssegnon élimine deux algériens puis pénètre dans la surface avant de servir d’Almeida lancé au point de pénalty. D’un plat du pied bien appliqué, le milieu de Yeovil Town ouvre le score. Le stade explose.

L’Algérie cafouille son  jeu, la faute forcément aux cinq changements effectués dans le onze par Djamel Belmadi. Les Ecureuils en confiance, produisent du jeu et dominent.

A droite, Seidou Barazé tente une percée après un crochet puis adresse un centre parfait au second sur Steve Mounié qui voit sa tête plongeante fuir le cadre pour peu. (28e).

Les Ecureuils rentrent aux vestiaires sur un premier acte abouti où l’Algérie n’a pas existé.

C’était plus que parfait !

L’Algérie entame mieux sa seconde période avec des offensives. Pas exempt de tout reproche, l’arbitrage Jackson Pavaza sera l’homme du match avec l’exclusion de Stéphane Sèssegnon. Le capitaine des Ecureuils qui réclamait une faute de Feghouli, après un échange de mots, le   namibien dégaine un carton jaune  puis un rouge dans la foulée (54e).

A dix , un autre match commence pour les Ecureuils qui passe en 4-4-1 avec deux blocs de quatre bien soudés. Poussé par un stade Mathieu Kérékou en feu, le Bénin ne craquera pas.

Mounié s’offre un rush solitaire mais sa frappe passe juste au-dessus (60e). L’envie est toujours là.

Les Ecureuils défendent très bas et procèdent par contre-attaque.  A bout Michel Dussuyer n’hésite pas à demande aux supporters de donner la force aux joueurs (73e et 88e). Son appel a été entendu. Le stade gronde et les dix Ecureuils ne lâchent rien.

Entré en jeu, Désiré Azankpo n’était pas loin de faire le break mais son tir en angle fermé suite à une combinaison avec Jordan Adéoti est bloqué par Rais Mblohi (80e).

Ryad Mahrez foule la pelouse en seconde période pour mettre la pression. Les  Fennecs  poussent fort devant les buts de Fabien Farnolle et passent près de l’égalisation à deux reprises. D’abord devant Bagdad Bounedjah mais sa tentative est maîtrisé par le gardien de Yeni Malatyaspor d’une main ferme (96e). Puis Adam Ounas, trouve l’équerre  de la transversale (100e). Ouf !

Le Bénin tient sa deuxième victoire à domicile au bout de dix minutes de temps additionnel dans ses qualifications et recollent aux algériens en tête du groupe.

Ce n’est pas encore fait 

Avec ce succès le Bénin partage la tête du groupe avec 7 points et tient son destin en main malgré la victoire du Togo en Gambie 0-1 (Floyd Ayité 92e) ce soir. Le Togo grappille 5 unités désormais. Les scorpions sont d’ailleurs éliminés après cet échec avec 2 points en 4 journées. Ainsi, les Eperviers, les Fennecs et les Ecureuils  sont en course pour les deux billets du groupe. Les béninois devront valider leur billet lors de la prochaine journée en Gambie sans où  un succès pourrait être suffisant se qualifier pour la Can.

Géraud Viwami

 

Feuille de match

4e journée , Qualifications Can Cameroun 2019

Stade : Mathieu Kérékou

Groupe D : Bénin – Algérie 1-0

Arbitre : Jackson Pavaza (Namibie)

But : Sessi d’Almeida 15e.

Bénin : Farnolle – Adénon , Verdon , Imorou , Barazé (Chaona 83e) – Adéoti , d’Almeida, Sèssegnon © – Poté (Azankpo 71e) , Dossou (Djigla 88e ) , Mounié.

Coach : Michel Dussuyer

Algérie : Mbolhi – Mandi , Tarhat , Bensebaini , Farès – Guédioura , Bentaleb (Mahrez 62e), Feghouli – Ghezzal (Bounedjah 45e), Brahimi , Belfodil (Ounas 72e).

Coach : Djamel Belamdi

Angleterre : première pour Sessi d’Almeida avec Yeovil Town

Yeovil Town (7e) a signé son deuxième succès de la saison cet après-midi à l’issue de la 5e journée de quatrième division anglaise  2-0 face à Stevenage. Titulaire pour sa  cinquième apparition , Sessi d’Almeida (22 ans, 5 matches , 1 en D4 anglaise) a inscrit le second but des siens (42e). Le premier but  , de la saison avec les verts , de l’international béninois qui devrait faire son retour lors du prochain regroupement chez les Ecureuils.

Géraud Viwami 

Journal des transferts : un attaquant béninois  file en Slovaquie, Adénon prolongé, Koukpo courtisé, Ligali vers la Ligue 2, Koukou et d’Almeida sont libres !

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : Deux signatures, celles de l’attaquant Désiré Azankpo en première division slovaque et la prolongation de Khaled Adénon à Amiens. Les tanzaniens de Young Africans font les yeux doux à Marcellin Koukpo tout comme les clubs de Ligue 2 français au gardien de Montpellier Jonathan Ligali. Enfin Djiman Koukou , Sessi d’Almeida et Richard Bakary sont à la recherche d’un club.

 

Désiré Azankpo file en Slovaquie

Auteur d’une bonne saison avec Epinal (National 2) 15 buts en 24 matches toutes compétitions confondues, Désiré Azankpo (25 ans) file en première division slovaque. L’attaquant international  béninois s’est engagé pour deux saisons avec le FK Senica. 11e du précédent exercice et maintenu à l’issue des play off le club compte sur son nouveau buteur pour jouer sa survie cette saison. L’ancien joueur du FC Metz va connaître son troisième championnat après la France et le Luxembourg. Il retrouvera au club le milieu Bissau-guinéen Zezinho et l’ancien attaquant d’Auxerre le franco-congolais Lynel Kitambala comme coéquipiers.

Il sera le quatrième joueur béninois à jouer dans cette ligue après Moise Adilehou (Slovan Bratislava) Tony Toclimiti et Babatoundé Bello (Zilina)

Khaled Adénon prolongé jusqu’en 2020

Arrivé au club en 2015 en National 1, Khaled Adénon (32 ans)  va poursuivre l’aventure avec Amiens désormais en Ligue 1. Le défenseur international béninois a signé cette semaine une prolongation de deux ans jusqu’en 2020. Cadre du vestiaire et vice-capitaine, l’ancien mimo de l’Asec a disputé 34 matches en Ligue 1  la saison dernière. Il va donc entamer sa quatrième année au club l’esprit tranquille.

Young Africans accélère sur Marcellin Koukpo

Il avait déjà fait part de leur intérêt lors du mercato de janvier, 3e du dernier championnat tanzanien et engagé en phase de groupe de la Coupe Caf, Young Africans envisage sérieusement de s’attacher les services de Marcellin Koukpo (22 ans). Selon nos informations, l’attaquant international béninois dispose actuellement d’une offre du club entre les mains et devrait se décider dans les jours à venir. Plusieurs médias annoncent déjà que les deux parties sont proches d’un accord même rien n’est encore officiel. A suivre.

Jonathan Ligali vers un départ en Ligue 2

Après un prêt réussi à Dunkerque en National 1 (29 matches) le gardien Jonathan Ligali (27 ans) voudrait quitter Montpellier à un an de la fin de son contrat vu qu’il ne sera que la doublure de Benjamin Lecomte la saison prochaine en Ligue 1. Elu meilleur joueur du club Dunkerquois par les supporters, le franco-béninois jouit d’une belle cote et figure dans les petits papiers de quelques clubs de Ligue 2 qui pourrait lui offrir un rôle de numéro 1. Une option qu’il privilégie car il aurait refusé de prolonger chez les héraultais sans assurance d’avoir plus de temps de jeu. Clermont et le Gazélec Ajaccio sont à l’affût.

Djiman Koukou , Sessi d’Almeida et Richard Bakary sont libres

En fin de contrat, trois internationaux béninois sont actuellement sans club depuis le 30 juin dernier. Non conservé par Lens le milieu défensif  Djiman Koukou (27 ans, 17 matches en L2 en 2017-2018) serait pisté par d’autres clubs de Ligue 2 française. En Angleterre, le milieu Sessi d’Almeida (22 ans, 23 matches en D3 anglaise) est aussi libéré par Blackpool après une saison tout comme l’arrière droit Richard Bakary (20 ans, 5 matches en U23) non prolongé par Southampton, ils sont à la recherche d’un nouveau club.

 

Géraud Viwami

 

Bjfoot Awards 2017 : but de l’année, les nominés !

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  but de l’année   

Vous voulez voir des bijoux ? Vous allez avoir l’embarras de choix. Entre les reprises acrobatiques de Rudy Gestede et Michael Poté. Quel est le plus beau ?  Les boulets de canons de Sessi d’Almeida et Stéphane Sèssegnon, lequel est plus impressionnant ? Ou vous préférez enchaînement, appel en profondeur puis frappe en angle fermé avec transversale de Giscard Tchato. Régalez-vous sur le lien ci-dessous mais surtout votez !

Ecureuils : les énigmes du milieu   

En l’absence de Bello Babatoundé, blessé de longue date, le milieu des Ecureuils est en manque. Stéphane Sèssegnon  le capitaine, Ibrahim Ogoulola la pépite des Requins, Djiman Koukou remplaçant à Lens et Jordan Adéoti incontournable à Auxerre sont les milieux axiaux convoqués. Le sélectionneur Omar Tchomogo se passe toujours de plusieurs profils de  joueurs pourtant brillants en club qui ont rarement ou jamais fait leur apparition en sélection nationale qu’ils seraient pourtant intéressant d’essayer. Enigme, choix ou problème de riche.

 

Giscard Tchato , 21 ans , MFM (Nigéria)

Il sort d’un exercice accompli au Nigéria avec MFM.  Avec 3 buts en 34 matches  son club  a terminé Vice-champion et qualifié pour la prochaine ligue des Champions. L’ancien pétrolier des Mogas est devenu un cadre incontestable chez les Violets où il assure son rôle de box-to-box dans le trio de l’entrejeu. Il  a déjà connu la Can Junior en 2013 avec les Ecureuils, il est déjà apparu dans le sillage des A sous Didier Ollé-Nicolle en  2014. Mais il n’a jamais eu sa chance même au tournoi de l’Ufoa depuis la prise de fonction de l’actuel sélectionneur. Bizarre.

Arsène Loko , 22 ans, Darin Club Motema Pembe (RD Congo)

Bien connu sur le plan local où il s’est révélé  à Onze Createurs, il a passé quatre saisons avec progression dans le championnat ivoirien dont les trois dernières à l’Africa Sports d’Abidjan. Vainqueurs de la Coupe Nationale, il est apparu à 14 reprises pour 4 passes décisives et 1 but. L’international béninois qui n’a plus été convoqué par Omar Tchomogo depuis 2015 a vu sa bonne forme être récompensé avec un transfert chez les congolais du Daring Club Motema Pembe qualifiés pour la prochaine Coupe Caf. S’il est apparu le mois dernier sur la liste des A’ contre le Maroc, il n’a jamais reçu de billet d’avion pour rejoindre le groupe. Buteur en match amical avec son nouveau club il y a quelques jours, il devra encore patienter pour espérer revenir chez les Ecureuils.

Anaane Tidjani ,  20 ans, US Monsatir (Tunisie)

Après deux exercices d’apprentissage chez les jeunes de l’Espérance de Tunis,  il  découvre le haut tunisien cette année avec un prêt à l’Us Monastir. Milieu offensif polyvalent avec un gros volume de jeu, l’ancien pensionnaire d’Alodo prend ses aises avec 8 apparitions dont 3 titularisations. Prometteur, il a marqué son premier but pro contre son club propriétaire il y a une dizaine de jours. Une bonne curiosité.

Sèssi d’Almeida,  21 ans,  Blackpool (Angleterre)  

Après une saison galère en D2 où il n’a joué que 30 minutes de toute la saison la faute à une rupture des ligaments de croisés, il revit avec Blackpool en troisième division. Buteur cette semaine pour la première fois en pro, le milieu défensif formé à Bordeaux retrouve ses sensations, aligné à 11 reprises en championnat. Il n’a plus connu le groupe des Ecureuils depuis novembre 2015 et  le sélectionneur ne semble pas prêt à le faire revenir sitôt.

Géraud Viwami