Made In Bénin : Abdoul Djalilou Ouorou , le gaucher qui monte

Ouorou (12 en jaune ) en action contre la Guinée au tournoi de l’UFOA Sénégal 2019

A l’heure où tous les marchés sont entrain d’ouvrir leurs portes, Bjfoot  présente une série exclusive consacrée à dix  jeunes béninois  de moins de 23 ans évoluant dans les championnats locaux qui peuvent être de bonnes pioches pour l’étranger. Notre deuxième numéro  de Made In Bénin est consacré à l’arrière gauche international de la Jeunesse Athlétique de Cotonou  Abdel Djalil Ouorou Tchagnirou (23 ans). 

 

10 passes décisives en mode Maestro

A l’image de son parcours , de l’apprentissage aux Dragons à  maturité à la Jeunesse Athlétique de Cotonou , il a fait du chemin. Arrivé sur la pointe des pieds en 2018  en provenance de l’Aspac, le gaucher a pris du poids sans faire du bruit dans le onze du coach Vizir Touré qui en a fait un titulaire intouchable sur son côté gauche. Arrière latéral dans un quatuor défensif ou en position plus avancée comme piston quand il occupe seul le flanc , il est toujours à son aise. Formé comme milieu offensif d’où son surnom  « Maestro » avant qu’il ne recule dans le champ au poste d’arrière gauche, il fait carrière avec réussite  à ce poste « accidentel ».

Auteur de 6 passes décisives lors de son premier exercice (2018-2019) en 34 matches de championnat, il termine avec brio comme deuxième meilleur passeur du club.

En  2019-2020 , il poursuit sur sa lancée. Avant l’arrêt prématuré de la saison il a cumulé 20 matches, 4 passes décisives et 1 but toutes compétitions confondues. Au-delà de ses chiffres, il est devenu une pierre angulaire dans l’équipe. Joueur athlétique , il est doté d’un gros volume de jeu qui lui permet de multiplier les courses offensives  dans son couloir. Avant d’être un contre-attaquant doué , vif, il présente aussi de bonnes aptitudes défensives qui lui permettent de remplir correctement sa mission première. Il affiche une bonne marge de progression même s’il a déjà un bon coup de patte sur les centres mais aussi sur sa concentration. Il s’inscrit parfaitement dans la lignée des latéraux modernes capable de faire le jeu dans la moitié adverse mais aussi de sécuriser son couloir.

 

Satisfaction en Ecureuils

International A’  depuis 2016, il a appris en silence en sélection locale en étant remplaçant lors des qualification du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) 2018 et en prenant part « officieusement » à des stages chez les A sous Oumar Tchomogo. Patient , deux années plus tard ,  il a pris le pouvoir dans le couloir lors des qualifications du Chan 2020. En s’imposant comme titulaire dans le onze de Moussa Latoundji en juillet 2019 , il  a marqué des points au-delà des espérances. Des prestations remarquées pendant les éliminatoires avec les A’ et au tournoi de l’Union Fédération Ouest Africaine 2019 au Sénégal qui ont plu à Michel Dussuyer qui lui a offert sa chance avec l’équipe fanion les mois suivants en matches amicaux. D’abord , il était sur le banc  contre la Côte d’ivoire à Caen en France  et  l’Algérie, championne d’Afrique à Blida  en septembre. Ensuite , confiance lui sera renouvelée contre  la Zambie à Porto-Novo en octobre 2019. Il a profité des absences d’Emmanuel Imorou mais il fait bonne impression aux yeux du technicien français  et son staff qui continuent de le suivre. Il a le bagage nécessaire pour aller bousculer la concurrence sur le flanc gauche dans un futur proche s’il continue sur sa lancée. Ouorou est bien plus qu’une seule simple révélation, c’est une nouvelle option.

Ouorou pose avec Ryad Mahrez à Blida après le match amical Algérie – Bénin de septembre 2019

Des scandinaves sur ses traces

Le sélectionneur des Ecureuils n’est pas le seul qu’il a séduit à Thiès il y un a un an. En effet il a aussi tapé dans l’œil des recruteurs de clubs scandinaves qui ont coché son nom sur leur shortlist pour des clubs norvégiens .

L’arrière gauche était aussi courtisé par les nigérians de Heartland FC mais il préfère patienter. Après une nouvelle saison complète , il semble désormais prêt à franchir le cap car il suscite toujours autant d’intérêts. Désormais reconnu comme une référence locale à son poste , il ne fait aucun doute qu’il peut aller chercher une meilleure expérience à l’étranger. Sa côte est montée en flèche dans la sous-région où plusieurs clubs voisins se sont déjà renseignés sur sa situation récemment. Attendu comme une relève , à 23 balais, il pourrait bien prendre son envol et marcher dans les traces de son idole Jordi Alba.

Géraud Viwami

 

Fiche

Abdoul Djalilou Ouorou Tchagnirou

Arrière gauche ,international béninois

1m73 , 23 ans , JA Cotonou

 

Transfert : Wikky Tourist (Nigéria) récupère Giscard Tchato

 

 

 

 

Arrivé en début de saison  à Heartland , Giscard Tchato (25 ans) a été transféré à la mi-saison du championnat nigérian à Wikky Tourist actuel 13e  de la ligue.

Le milieu relayeur international béninois avait été désigné meilleur joueur étranger du championnat nigérian en 2017 pendant qu’il évoluait MFM. L’ancien de l’As Police a aussi effectué une pige d’une saison à Damac en Arabie Saoudite.

Il devient le deuxième international béninois a porté les couleurs du club après le gardien Rachad Chitou.

G.V.

Nigéria : Antonin Oussou nommé pour le titre du joueur du mois d’Avril

Auteur de 4 buts en 6 matches courant avril, l’attaquant d’Heartland , Antonin Oussou est nommé pour décrocher le titre du joueur du mois du championnat nigérian.  Oussou avait déjà été désigne comme joueur du mois de son club par ses propres fans, la consécration nationale ne serait que la cerise sur le gâteau de la bonne première partie de saison réalisée par l’ancien joueur d’Asos. Il sera en concurrence avec Okiki Afolabi  (Sunshine Stars) , Chinonso Okonkwo (Rivers United) et Esosa Igbinoba (Nasarawa United).  Le vainqueur sera désigné dimanche prochain.

Géraud Viwami

Nigéria –J14: Heartland chute malgré Oussou

Il est décidément l’homme fort de Heartland sur cette première partie de saison, Antonin Oussou (22 ans, en rouge sur la photo) a encore fait la différence, hier lors du déplacement de son club à Ikorodu United.  Passeur la semaine dernière il a retrouvé le chemin des filets. L’ancien buteur d’Asos , a ouvert le score pour les siens de la tête à la 11e minute.  Malheureusement derrière, Heartland va sombrer et perdre 3-1. Oussou compte désormais 3 buts en championnat en 10 apparitions. suite à cette défaite , Heartland reste en milieu de tableau 11e avec 18 points.

Géraud Viwami.

Nigéria-J12 : Antonin Oussou (Heartland)  marque contre Fabiyi (Shooting Stars)

Auteur de son premier but en championnat la semaine dernière Antonin Oussou (22 ans, en rouge sur la photo)  a récidivé cet après-midi à l’occasion de la 12e journée de championnat, son club Heartland jouait contre Shooting Stars du gardien Emmanuel  Fabiyi (30 ans) qui était aussi titulaire dans les buts adverses. Mené 1-0 à la 51e minute, Heartland n’a pas mis du temps à réagir par Oussou.  A la retombée d’une frappe de son partenaire Ubido , il   égalise à la 56e minute. 1-1.Son deuxième but de la saison. L’ancien joueur d’Asos sera remplacé à l’heure de jeu. Malheureusement derrière,  Heathland concède un deuxième but à la 71e minute.  Victoire de Shooting Star 2-1. A noter qu’ Issac  Louté (24 ans)  est entré en jeu pour Heartland à la 85e minute.  A noter aussi que Fabiyi a sorti une parade décisive pour Shooting Stars à la 79e minute sur une grosse frappe d’Anjuwa. Les internationaux ont brillé cet après-midi.  Au classement Heartland est 12e avec 14 points et Shooting Stars 11e avec 15 points.

Géraud Viwami

Nigéria : Louté à la recherche du second souffle.

Face à l’irrégularité des compétitions locales, certains joueurs béninois ont réussi ou réussissent à faire  leur trou  chez le voisin nigérian avec plus de visibilité pour percer plus haut. Notre quatrième  partie du sujet spécial consacré aux béninois du championnat nigérian est consacré à  l’ailier ou arrière gauche Isaac Louté (24 ans) de Heartland, l’ancien fer de lance de Soleil tente de se relancer sur sa terre natale.

On  pourrait se demander comment se fait-il qu’il soit encore dans le championnat nigérian ? Parce que quand on se remémore ses prestations avec Soleil dans le championnat béninois entre 2010-2011 et notamment ses performances avec les Ecureuils locaux au tournoi de l’Uemoa 2011 à Niamey,  ce gaucher  ailier ou attaquant avait la percussion et la technique pour espérer  percer. Il a d’ailleurs eu sa chance avec deux essais non concluants en Norvège en 2011 à Sogndal puis à Viking. Derrière il ne manque pas d’offres. Neuchâtel Xamax en 1e division Suisse à l’époque était chaud sur lui mais sa carrière ne décollera jamais. Il fera des piges  à Manga Sport au Gabon en 2012 puis à l’Uss Kraké au Bénin avant de rejoindre son pays d’origine, le Nigéria. D’abord à Sharks en 2013 il ne sera resté qu’une demi-saison avant de rejoindre Kano Pillars.  Il sera replacé arrière gauche et participe activement au titre de champion décroché par le club en 2014.L’international béninois  dispute même la ligue des champions en 2015. Cette saison il a rejoint Heartland  (11e) où il est déjà apparu à quatre reprises après 11 journées. Il espère retrouver un second souffle dans sa carrière, à 24 ans  tout porte à croire qu’il a laissé passé le train. Mais qui sait ?

Géradu Viwami