Journal des transferts : Tidjani arrive en Turquie , Dandjinou priorité d’un club ivoirien et Koukpo désiré par des cadors en Tunisie

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato  on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : on retiendra : En Turquie , Anaane Tidjani s’engage avec MenemenSpor pendant que Stéphane Sèssegnon quitte Genclerbirligi. En Côte d’ivoire , l’Issia Wazy veut tout miser sur Marcel Dandjinou. En Tunisie , Marcellin Koukpo est sur les tablettes de l’Etoile du Sahel et de l’Espérance de Tunis.  Au Bénin , le coach Richard Bio n’entraînera plus Esae.

Anaane Tidjani arrive en Turquie

Après trois saisons régulières en première division tunisienne , Anaane Tidjani (23 ans) va poursuivre sa carrière à MenemenSpor en deuxième division turque. Il s’est engagé pour les deux prochaines saisons en provenance de l’As Soliman en Tunisie qu’il avait rejoint l’été dernier. Les deux clubs ont trouvé un accord pour le transfert du milieu offensif auteur de 4 buts et une passe décisive en 2019-2020. Recruté par l’Espérance de Tunis en 2015 , il s’est aguerri en prêt à Monastir puis à l’US Ben Guerdane avant de s’épanouir à Soliman. L’ancien d’Alodo va connaître sa première expérience en Europe.

Côte d’ivoire : Issia Wazy vise Marcel Dandjinou

Le gardien international béninois d’Esae , Marcel Dandjinou (22 ans) pourrait bien partir à l’étranger la saison prochaine. Le capitaine des universitaires est fortement courtisé par Issa Wazy , le club promu en première division ivoirienne la saison dernière vise un renfort de taille en voulant s’attacher les services d’un dernier rempart qui a signé 15 clean sheet toutes compétitions confondues la saison dernière au Bénin et en coupe de la Confédération Africaine.

Bénin : Richard Bio et Esae, c’est terminé

Vainqueur de la Coupe du Bénin 2019 et premier coach béninois à avoir hisser un club local en phase de groupe de la coupe de la confédération africaine en 2019-2020 , Richard Bio ne sera plus sur le banc d’Esae la saison prochaine. Arrivé au club en 2016 , l’ancien des Requins quitte le club après la meilleure saison de son histoire et de sa carrière. Il figure d’ores et déjà sur les tablettes de certains clubs locaux.

Tunisie: Des cadors veulent récupérer Koukpo

Auteur de 4 buts en 20 matches en 2019-2020 , pour sa deuxième année sous les couleurs d’Hammam-Lif dans le championnat tunisien , Marcellin Koukpo (24 ans) va quitter le club à l’issue de cet exercice. L’ idée de recruter gratuitement , l’attaquant international béninois qui est en fin de contrat intéresse selon plusieurs médias , l’Espérance de Tunis et l’Étoile du Sahel qui seraient en pôle pour recueillir l’ancien des Buffles.

Turquie : Après Genclerbirligi, Sèssegnon sur les tablettes d’Ankaragucu.

En fin de contrat à Genclerbirligi , Stéphane Sèssegnon (36 ans) est à la recherche d’un nouveau point de chute après deux saisons et demies dans son ancien club. L’ancien parisien est sur les tablettes , d’Ankaragucu et d’Hatyasport , tous sociétaires de l’élite turque. Le capitaine des Ecureuils devrait rapidement rebondir.

Géraud Viwami

Afrique : Hervé Renard la passe de 3

Il a sublimé la Zambie, transcendé la Côte d’Ivoire. En offrant à chacun de ces pays la victoire finale en coupe d’Afrique. 20 ans après, Hervé Renard offre au Maroc une qualification à la coupe du monde. 10 ans après ses débuts dans l’ombre de la Légende Claude Leroy, au Ghana, Hervé Renard est en train de devenir « La » référence sur le continent. Si en France ses passages à Sochaux et Lille ont été très peu réussis, il reste un technicien de très bon niveau. A travers ses brillants succès, le français relance clairement le mythe du Sorcier blanc. Très adapté aux réalités locales, très déterminé à atteindre ses objectifs en dirigeant ses équipes d’une main de fer, Hervé Renard démontre qu’il est le meilleur technicien français ayant officié en Afrique ces 20 dernières années. Oui, feu Bruno Metsu a emmené le Sénégal en quart de finale de la coupe du monde après avoir fait une finale de coupe d’Afrique. Hommage à lui. Henri Michel a disputé la coupe du monde avec deux nations africaines : Cameroun et Côte d’Ivoire. Hervé Renard aura gagné deux titres dans deux pays aussi différents que la très australe et anglophone Zambie et la très francophone Côte d’Ivoire. Tout ceci avant de hisser le Maroc à la coupe du monde. Dans des contextes toujours difficiles, il a su bâtir et fédérer autour de son projet : La victoire.

Cette fois-ci avec le Maroc, l’homme à la chemise blanche a réussi à dominer les Eléphants de la Côte d’Ivoire surtout lors de la dernière journée. Sa connaissance de l’Afrique sub-saharienne, lui aura permis d’aborder la décisive rencontre du 11 novembre 2017 d’une manière radicale : Ne rien prendre chez l’hôte ivoirien. Oui, ça sert à cela de connaître l’Afrique en intégrant la culture et les petits détails qui font les différences à l’arrivée. Le Renard n’a rien perdu de son flair. Bravo et maintenant, il va falloir aborder une première coupe du monde sur un banc de touche avec brios !

Aubay

Can U-20/Algérie 2013: les Ecureuils juniors surprennent les Eléphantaux (3-0)

 

Au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo ce dimanche 5 août, dernier, les Ecureuils juniors ont fait d’une bouchée la sélection junior ivoirienne. Le score final est de (3-0) avec des buts d’Antonin Oussou, auteur d’un doublé aux 3è et 58è minute et de Koola Raimi à la 45è minute. A noté la belle prestation de saturnin Allagbé, Nabil Yarou, Lazadi Fousseni. Fadel Suanon est sorti sur blessure en première période. Le match retour est pour la semaine prochaine.

Le Onze entrant côté béninois 

Saturnin Allagbé

Nabil Yarou

Dine Koukpéré ©

Fousséni Lazardi

Kassa Antonin

Mama Seibou

Jérôme Bonou

Koola Raimi (45è) (remplacé par Giscard Tchato)

David Djigla

Fadel Suanon

Antonin Oussou (3è et 58è)

 

Réactions d’après match des deux entraineurs

Ulrich Alohoutadé, coach béninois

« la victoire est certes une belle chose mais il faudra travailler pour améliorer nos performances afin de bloquer les velléités ivoiriennes au retour. Il y a du travail à faire vu le match qu’on a produit ce soir. L’équipe adverse est une très bonne équipe mais il faut davantages travaillé afin que le peuple béninois ne soit pas déçu. L’objectif c’est la qualification pour la suite. »

Coach Ivoirien,

« Il faut dire que ce sont de jeunes gens qui apprennent à jouer au football. L’enjeu a peut être pris le dessus sur eux sans oublier que le gardien de but a offert 2 buts. L’adversaire en voulait certainement plus que nous. Je ne veux pas parler de l’environnement pais l’arbitre a joué aussi sa partition ».

Armel ROLENGA KASSAVI

 

 

Maracana/Can 2012 : le Bénin sera représenté

A l’origine du maracana dans le monde, la Côte d’Ivoire abritera la première édition de la Coupe d’Afrique des Nations de maracana. Cette Can se déroulera du 26 au 27 mai 2012 à la place Jean Paul II de Yamoussoukro avec cinq pays ( la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Togo, Niger et le Benin). Chaque pays présentera deux équipes nationales (seniors et vétérans). Outre ces pays participants, cinq autres pays observateurs seront du rendez-vous (le Sénégal, la Gambie, le Nigeria, le Tchad et le Liberia) pour s’approprier les règles de jeu du maracana.

Interview du sélectionneur national Goavec: « On ne choisit pas la femme avec laquelle on couche!! »

[audio:http://bjfoot.com/wp-content/uploads/2011/03/GOAVECC_1.mp3,http://bjfoot.com/wp-content/uploads/2011/03/GOAVECC_2.mp3|titles=Interview de Goavec]

Dans un interview aujourd’hui devant un panel de journalistes, Goavec revient sur les différents points de sa préparation des écureuils pour le match face à la côte d’ivoire. Il sagit notamment du suivi de potentiels écureuils dans l’hexagone notamment le gardien Christian Bemenou, gardien de but du clb de CFA2 Chambery qui a éliminé trois équipes de L1 en coupe de France, et de jonathan tinhan qui évolue en L2 avec Grenoble.

Il est également revenu sur le retour de Mouri en sélection nationale et ses échanges avec l’actuel capitaine des écureuils Stephane Sessegnon fraîchement arrivé à Sunderland. Il abordera le planning des préparations, le climat politique autour du foot béninois et enfin sa propre situation.

L’expression qui ne vous échappera de son intervention que: « On ne choisit pas la femme avec laquelle on couche!! ».