Super Ligue : L’équipe type de la saison

Après les 24 journées de la Super Ligue, Bjfoot.com vous présente l’équipe type de la saison et l’effectif de rêve des joueurs qu’il ne fallait pas manquer. 

Gardien

Guillaume Agbegninou  (Asvo)

12 clean à son actif en 21 apparitions , il a régné comme un patron dans ces seize mètres  en gardant ses buts inviolés la moitié du temps. En plus de sa sérénité naturelle, le gardien a sorti des copies correctes qui ont permis à l’Asvo de rester invaincu à domicile sur toute la saison et de lutter aussi pour le titre jusqu’aux dernières journées. Portier dynamique et doué , du haut de ses 22 ans, il a été sans doute une belle révélation sur cet exercice.

Défenseurs


Samadou Meatchi (Eternel FC)

A 18 piges, il porte le brassard et dégage une assurance incroyable sur son flanc. Latéral moderne, il n’a pas peur de prendre son couloir où il fait apprécier ses qualités offensives comme défensives. En plus, il a le don de balancer des longues touches décisives  dignes de la légende mancunienne Rory Délap. Une grosse attraction confirmée en 21 apparitions. 

Émile Mahussi  (Ayema Fc)

Il a bouclé la saison avec 6 passes décisives, si Ayéma est reconnu parmi les équipes les plus joueuses du championnat, il fait forcement partie des joueurs qui sautent à l’oeil. Discret avec son pied gauche, sa technique au dessus de la moyenne et son coup de patte attirent plus d’un. En plus le gamin de 20 ans , aligné à 20 reprises est largement apprécié pour son sang-froid et sa prise d’initiative sur son flanc. 

Bachirou Sika  (Coton Fc)

Vice-capitaine, il est indéboulonnable dans le Onze de Victoir Zvunka. Il n’a manqué que deux rencontres sur 24 possibles parce qu’il était suspendu. Il impressionne par sa stature (1m91) tout en puissance mais aussi par son engagement et ses progrès dans son jeu au pied en devenant  un homme de base dans le jeu du club champion. Discret malgré son coffre, il sort d’une saison sans débat. Un vrai roc.

Imourane Ibrahim (Loto)

Il est monté en puissance au fur et à mesure de la saison en devenant un élément clé aux yeux de son coach Ouddaouh. Associé en défense centrale , il a démontré ses axes de progression dans la concentration tout en conservant ses qualités dans le duel et les sorties de balle. Une saison totalement remplie sur le plan personnel malgré les difficultés de son club à conserver son titre. 

Milieux

Salim Bawa  (Coton Fc )

On le voit pas forcément au premier plan mais l’équilibre de son équipe repose sur ses épaules. C’est lui qui garantit la fluidité de l’équipe à la récupération et dans les sorties de balle. Avec un gros volume de jeu, il est le socle du champion. C’est un leader silencieux, ce n’est pas pour rien qu’il porte le brassard et qu’il est devenu international A ce mois-ci . Il a signé exercice monstrueux à tous les étages avec 2 buts et  4 passes décisives.

Ghislain Ahoudo (Dadjè Fc)

Inconnu du grand du public, il est le seul joueur a avoir disputé en intégralité toutes les rencontres de la Super Ligue dans son club. Une utilisation qui démontre à quel point, Vincent Rautureau  a fait de son numero 6, auteur de trois passes décisives,  un élément incontournable. Positionné au cœur du jeu, il sait tout faire. Ratisser et organiser le jeu, il le fait à la perfection sans bâcler. Élégant balle au pied, il dégage une assurance technique et une intelligence jeu largement au dessus de la moyenne au sein d’une équipe dont le jeu de possession est désignée parmi les meilleures du championnat. Magistrale. 

Offensifs

Abdel Bouraima  (Béké Fc)

Son couloir n’a jamais été tranquille pour ses adversaires, ses accélérations et sa percussion ne font pas de cadeau. Auteur de 5 passes décisives et 2 buts, sur cette phase, sa qualité de centre et sa science de déplacement ne font plus aucun doute. Avec son numéro 14 , il a marqué les esprits au point de point devenir le chouchou du public des Guerriers. Au fil des saisons , il confirme qu’il est l’un des meilleurs joueurs de couloir sur le territoire. 

Ulrich Quenum  (Us Cavaliers)

Au coeur du jeu, il a illuminé jeu des siens par sa qualité technique, ses dribbles et capacité à se mettre au service du collectif. Le meneur de jeu a impressionné malgré la saison compliquée de son équipe, il a surnagé dans un effectif par ses fulgurances  mais aussi mais par sa capacité à guider par le leadership technique. Un régal à voir jouer. Maestro.

Romaric Amoussou (Coton Fc )

C’est le joueur le plus décisif  du club champion, il a été un facteur clé dans le titre. Influent dans le jeu, créateur de danger  permanent , ses chiffres sont à la hauteur de ses performances visuelles. Intenable en un contre un, il a donné le tournis à plus d’un. Auteur de huit  buts et huit passes décisives sur cette phase uniquement, il sort d’une saison de très haute facture (18 buts, 16 passes décisives sur les deux phases). Plebiscité comme le joueur phare de la saison, le phénomène a brillé sans partage en confirmant tout son potentiel. Attraction totale.

Henry Uché (Espoir)

Si son club a longtemps cru au podium sur la seconde partie de saison grâce à son buteur qui a planté 17 buts en 23 apparitions. Le capitaine a affolé les compteurs. Rassurez-vous, il ne sait pas faire que ça, il tout aussi difficile à prendre  dans le jeu par sa percussion balle au pied et sa technique. Ses heures sont surement comptées à Savalou.   

 

On aurait pu citer aussi (banc de touche)…

Batori Douyeme (Dynamo Abomey), NourouDine Gakou (Loto)- Jean Ogouchi (Buffles) , C. Azongnitodé (Dadjè), Gabriel Moulero (Dynamo Abomey)- Dodo Dokou (Eternel) , W. Dassagaté (Dynamo Abomey) – Maxime Kokpon (Asvo), S. Hounkpè (As Cotonou), Didier Chabi (Cavaliers), Roméo Da Costa (Béké) Moustékim Agbadjè (JS Pobè). 

Géraud Viwami 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.