Ecureuils : Nicolas Dupuis, le vrai favori?

Après l’illusion de la piste Raymond Domenech qui se dirige vers la direction technique nationale algérienne ou encore l’échec de celle menant à Gernot Rhor, les autorités locales étudient d’autres options. Désormais cité parmi les noms pour succéder à Michel Dussuyer à la tête des Ecureuils, Nicolas Dupuis semble se dégager comme le vrai favori  pour prendre la tête de l’équipe nationale du Bénin. Explications. 

 

La bonne affaire

Pour avoir officié pendant cinq années à la tête des Baréas, Nicolas Dupuis dispose désormais d’un bon crédit sur le continent. Libre depuis la fin de son bail en avril 2021, le technicien français présente un certain avantage pour l’Etat béninois d’un point de vue économique. Ses émoluments seraient dans les cordes du budget prévu par les autorités béninoises pour le poste. Il  serait également ouvert à l’idée de collaborer avec les pièces locales. En place actuellement à la tête des locaux, Moussa Latoundji, ancien adjoint de Dussuyer , en charge de la sélection locale, qui est sous contrat pourrait tenir son rôle sans problème dans le futur staff. A Madagascar, Dupuis avait déjà fait confiance aux compétences locales car Michael Rabeson et Leonni Rakotovao étaient intégrés à son staff avec succès sur l’île. Un point remarquable apprécié qui suscite davantage de l’intérêt auprès des autorités béninoises. Une bonne opportunité sur tous les plans.

Compatible au projet béninois

Le profil de l’ancien coach d’Yzeure cadre avec le projet à venir des Ecureuils. En plus d’être francophone, le technicien de 54 ans présente l’avantage d’avoir été déjà qualifié et disputé une Can récente. En plus des résultats, il avait réussi a insuffler une philosophie de jeu plaisante à Madagascar avec des prestations abouties entre 2016 et 2021. Une longévité exemplaire. Il a notamment signé 15 victoires en 26 rencontres disputées. Un bilan sportif aussi bien positif. Son bon travail a été couronné par une première Can en Egypte 2019. La première pour les Baréas. Le Madgascar avait été éliminé en quart de finale par la Tunisie avec sept buts marqués et trois matches gagnés contre le Burundi, le Nigéria et la RD Congo. Son équipe avait été reconnue comme l’une des belles surprises du tournoi surtout dans le jeu. En plus d’être un bon tacticien,  Dupuis est apprécié pour ces qualités humaines et sa dévotion dans sa fonction à rester surplace pour implication au quotidien. Pour avoir réussi à convaincre une dizaine de binationaux à rejoindre les Baréas dont Jérémie Morel , l’ancien défenseur de Lyon et Marseille, Dupuis a également le discours et le  savoir-faire pour faire pareil avec de possibles renforts à l’effectif des Ecureuils. Un apport qui pourrait être déterminant pour les Ecureuils en vue de rallier de futures recrues avec les bons arguments.

Éliminé des qualifications de  la Can 2021 et du Mondial 2022, le Bénin tient peut-être le profil idéal pour se remettre sur les rails sur le terrain et dans les vestiaires suite aux derniers événements tendus en interne. Difficile d’avoir mieux actuellement sur le marché à cinq mois du début des qualifications de la Can Côte d’ivoire 2023 et quatre semaines de la prochaine trêve internationale de mars. En interne, son profil est bien apprécié par les dirigeants également.

Des discussions à venir ?

Le Bénin n’est pas la seule nation à avoir cocher le nom du technicien français, ce dernier est également suivi par d’autres nations ouest africaines notamment en vue des prochaines qualifications de la Can 2023. Son nom suscite logiquement de l’attention. De sources proches, Dupuis  ne serait pas insensible à l’intérêt du Bénin. Des discussions pourraient être enclenchées avec les autorités béninoises dans les jours à venir au risque de se faire coiffer au poteau. A suivre.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.