Ecureuils : Repartir sur un nouveau cycle pour la Can 2023

Mis en échec pendant les qualifications du Mondial 2022 et la Can 2021, les Ecureuils devront repartir dans les mois à venir avec pour objectif : se qualifier pour la Can Côte d’ivoire 2023. Mais sur quelle base?

 

Préparer le marathon de juin 2022

En procédant au tirage au sort du tour préliminaire, il y a une dizaine de jours , la Caf a aussi annoncé le calendrier des qualifications pour la Can 2023. Exemptés du premier tour, les Ecureuils entreront en groupe directement , le tirage de cette phase aura lieu en mars prochain. Mais la Caf a d’ores et déjà annoncé qu’il y aura quatre journées à disputer lors de la trêve international de juin prochain  entre le 1er et le 14.  Et les deux dernières journées se tiendront en septembre 2022. Ce nouveau format a été choisi car le Mondial Qatar 2022 se jouera novembre  pour laisser un temps de préparation aux cinq pays africains qui seront qualifiés. Les Ecureuils devront vitre replonger dans la compétition dans cinq mois. En attendant la prochaine fenêtre de mars prochain doit être utilisée pour une logique  dernière répétition avant juin. Si une nation comme la Côte d’ivoire a déjà programmé un match amical contre l’Angleterre, le Bénin espère aussi disputer un match amical qui serait bien nécessaire pour remobiliser le groupe avant juin.

Un nouveau sélectionneur  pour un nouveau cycle

C’est la grosse interrogation depuis la fin du contrat de Michel Dussuyer qui a dirigé les Ecureuils pendant trois années. Si le technicien français a mené le Bénin en quarts de finale de la Can Egypte 2019, il a aussi échoué sur les deux dernières qualifications disputées avec des scénarios bien amères. La page est désormais tournée après un silence contrastée des autorités locales après le fiasco de Kinshasa et l’affaire « Dossou ». Les Ecureuils devront trouver un nouveau « Boss » pour incarner et porter le projet dont l’objectif ultime sera de revenir sur la scène continentale lors de la Can Côte d’ivoire 2023. Il devra refaire le ménage en interne et remobiliser son groupe. Un bon chantier. A cinq mois d’un mois de juin qui peut s’avérer déjà décisif, il urge de confier le poste afin que le sélectionneur se mette au travail pour une préparation idoine. S’imprégner du contexte local et travailler sur son effectif. Plusieurs noms circulent en interne depuis plusieurs semaines selon nos informations. Au-delà du staff qui sera forcément renouvelé , les mêmes questions se posent sur l’effectif. Les premiers choix du prochain sélectionneur seront scrutés car plusieurs joueurs sont également au bout de leur parcours en sélection nationale. Certains ont d’ores et déjà confié à leur entourage leur volonté de mettre un terme à l’aventure internationale. Le nouveau cycle c’est aussi cela.

Géraud Viwami

 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.