Ecureuils : Les clés pour garder la dynamique

Leader du groupe J à mi-parcours des qualifications du Mondial Qatar 2022 avec sept unités, le Bénin crée une belle surprise qui pourrait durer. Les Ecureuils reçoivent la Tanzanie pour la quatrième journée ce dimanche, une affiche qui peut se révéler décisive. Voici les clés pour conserver la tête du groupe.

 

Se bonifier sur la phase retour

Les Ecureuils ont tourné à plein régime sur les trois premières journées des qualifications contre toute attente. Grâce à Steve Mounié, les Ecureuils sont allés chercher deux victoires à l’extérieur pour la première fois de son  histoire en compétition officielle. Le nul concédé à domicile face à la RD Congo, le favori groupe passe presque inaperçu. Mais les Ecureuils, invaincus, n’ont pas encore fait le plus dur. Il faudra faire aussi bien sur la phase retour en commençant par la réception de la Tanzanie, demain au stade Général Mathieu Kérékou. La dernière fois que les Ecureuils se sont qualifiés pour la Can 2019, ils ont pris plus de points sur la phase retour qu’aller. Et c’était le contraire sur les qualifications de la Can 2022. Michel Dussuyer et les siens savent à quoi s’en tenir pour espérer conserver la tête du groupe, pour viser les barrages, devant les Leopards qui sont à deux points des Ecureuils.

Eviter l’excès de confiance

Jeudi dernier, les Ecureuils ont réalisé un exploit à Dar Es Salam. Mais, le résultat ne reflétait pas forcément le visage du match. Les Taifas Stars ont été supérieurs dans le jeu. Ils ont manqué de réalisme comme sur le ballon sauvé par Khaled Adénon sur sa ligne où les multiples parades de Saturnin Allagbé qui ont maintenu l’équipe en vie. Entre la justesse du temps de récupération entre les deux matches et la ferveur des quinze mille supporters autorisés, le Bénin doit monter d’un cran sur le terrain pour espérer tenir la dragée haute à ses hôtes revanchards. Le contenu n’était pas à la hauteur il y a trois jours. Pratiquer un jeu plus cohérent pour aller chercher les points à nouveau amènera plus de garantie que de jouer sur le fil car il peut rompre incessamment comme face au Nigéria. Malgré la solidarité de l’équipe, défendre autant n’est jamais de bon augure.

Concerner tout l’effectif

Les délais sont courts entre les matches, la profondeur de l’effectif sera également l’une des clés de la réussite des Ecureuils dans ces qualifications. Le mois dernier, le manque de fraîcheur a pesé lors de la deuxième rencontre face à la RD Congo à domicile. La production était moyenne comparée au premier match. Le technicien français doit faire tourner son effectif avec intelligence. Un seul changement avait été opéré entre les deux matches de la première journée et ceci avait eu une incidence sur le rendement global des béninois. Aussi bien physiquement que pour surprendre l’adversaire tactiquement. Les choix à faire sur le second match aussi détermineront l’ambition et la compétitivité de l’équipe. ils seront scrutés.

Géraud Viwami

 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.