Ecureuils : Les gagnants et les perdants

Après la publication de la liste des 24 Ecureuils retenus pour le stage de septembre dans le cadre des qualifications de la Coupe du Monde Qatar 2022, le sélectionneur n’a pas vraiment  osé dans ces choix. Voici les gagnants et les perdants.

 

Les gagnants

Mickael Poté/ Anaane Tidjani

Mickale Poté sur le départ de Bandirmaspor où sa résiliation est annoncée, l’attaquant qui n’a pris part à aucune rencontre officielle depuis le début de la saison est présent. Dussuyer a retenu un joueur sans club ? Etonnant.

Arrivé dans son nouveau club à Chypre, il y a une dizaine de jours, Anaane Tidjani est aussi retenu à la surprise générale dans cette liste alors qu’il ne figurait même pas le groupe lors de la première journée de championnat le week-end écoulé. Surprenant.

Cherif Dine Kakpo

Malgré un rôle de numéro deux chez A’, le gardien des Buffles conserve un statut de privilégié chez le sélectionneur qui ne se passe pas de lui. Déjà présent en juin alors qu’il était au coeur d’un turn over au sein de son club, le portier tient son rôle de numéro trois sans discussion dans l’esprit du coach malgré les performances mieux cotées des concurrents comme Sheyi Damilola ou encore Batori Douyeme.

Le 5e défenseur central

Même si on sait que le sélectionneur peut opter une défense centrale à trois, il a régulièrement convoqué quatre centraux mais sur cette liste on remarque qu’il y en a cinq. On peut dire qu’il y en a un de plus que d’habitude. Si Cédric Hountondji , Olivier Verdon et Moise Adilehou sont déjà réguliers en club. Leurs présentes étaient incontestables, Dans l’esprit, dernier ticket se jouait entre Yohann Roche et Khaled Adénon. Le premier n’a disputé que cinq minutes en deux journées de deuxième division turque et le second une mi-temps lors de la première journée à Chypre. Les deux ont été retenus tout heureusement.

 

Les perdants

Arsène Loko

Bien que performant entre Al Nasr et Al Akhdar, le milieu est loin de suscité un quelconque intérêt auprès du staff des Ecureuils. Milieu béninois le plus décisif en 2021 avec huit passes décisives et trois buts, il n’entre toujours pas dans les plans de Dussuyer qui a décidé de ne pas ouvrir la porte à l’ancien Oyé. Et s’il était réellement blacklisté?  Puisque des joueurs qui ont été moins performants voire sans compétition officielle  depuis de la saison ont été préférés.

La doublure au poste d’arrière gauche

Privé de Ouorou Djalillou, Dussuyer n’a retenu qu’un seul arrière gauche, Abdou-Samadou Bourou. Ce dernier est le seul défenseur gauche spécialiste du poste retenu pour les deux rencontres à venir. Cité comme arrière droit, Melvyn Dorémus peut aussi jouer à gauche mais est-ce une solution durable?. Le staff n’a pas été capable de trouver une doublure fiable à ce poste au lieu d’empiler un cinquième défenseur central inattendu qui ne servira probablement à rien. Parmi les 35 arrières gauches locaux titulaires en championnat béninois  aucun n’avait le niveau ne serait-ce que pour participer au stage ou être doublure dans ce groupe ? Bizarre.

Jacques Bessan

Troisième  meilleur buteur du championnat tunisien 2021 avec 7 buts, lui aussi n’entre visiblement plus dans les plans du sélectionneur malgré ses performances en club.  En stage de préparation avec l’Olympique de Béja, l’attaquant est resté à carreau alors qu’on s’attendait à ce qu’il soit là concurrence espérée au poste d’attaquant axial. Déjà écarté en juin après avoir été victime du Covid en mars dernier, l’ancien buteur de Soleil est à nouveau frustré.

Géraud Viwami 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.