Bénin – Zambie: Les notes des Ecureuils

Après le nul 2-2 du Bénin contre la Zambie hier , nous avons noté la prestation des Ecureuils. 

 

Saturnin Allagbé 4 

Le portier n’a pas été fortement sollicité. Si sur le premier but, il ne pouvait rien, sa sortie sur le second est très discutable. On en vient presque à oublier qu’il a sorti deux parades importantes. Une première dès l’entame de la rencontre et une seconde juste avant le deuxième but. Sinon une prestation normale.

Khaled Adénon 7 

Comme à son habitude il a sorti un match de grande qualité. Le capitaine a dirigé sa défense avec intelligence et rigueur. Il n’a rien négligé. Injouable sur les duels et dans l’anticipation, il n’a jamais été dépassé. Le numéro 3 s’est même permis de s’impliquer un peu dans la construction sur les transmissions vers l’avant. Un match de patron.

Moise Adilehou 6 

Jusqu’à sa sortie après l’heure de jeu, il sortait une copie impeccable. Juste dans  les relances et solide dans les interventions défensives. Il a assuré son rôle dans la charnière centrale dans son style sobre entre agressivité et détermination. Il a confirmé sa montée en puissance dans l’équipe. Mention honorable.

Youssouf Assogba 5,5 

Son début match offensif, illustre parfaitement sa progression dans ce secteur où son entente avec Dossou commence à être intéressante. Latéral généreux, il ne s’est pas économisé. On peut lui reprocher sa passivité sur l’action qui amène le corner de l’égalisation sinon sa copie est acceptable.

Djalilou Ouorou 5,5

Lancé dans le grand bain, il a occupé son couloir gauche avec sécurité. En jouant simple il s’est voulu rassurant sauf sur quelques relances jetés. Mais on retient son envie offensive et ses deux centres sur Mounié qui auraient pu être décisifs. Il a fait une entrée plutôt convaincante par son activité et sa présence défensive. Prometteur.

Rodrigue Kossi 4

Le ballon perdu sur l’égalisation fait tâche pour le milieu défensif qui a lutté dans une bataille sans pitié dans sa zone. Il sera diminué par une blessure au pied jusqu’à sa sortie. On a pu vu sa capacité à jouer simple même s’il a manqué de lucidité sur certains choix. Pour une première il a digéré la pression au fil des minutes. Passable.

Jordan Adéoti 6

Dans un rôle de box to box,  il a beaucoup couru comme souvent. Il a su orienter le jeu quand il fallait vers l’avant, se projeter pour offrir des solutions. Il a régulièrement contribué à l’équilibre du double-pivot dans son replacement défensif. Avec moins de déchets technique, il a sorti un match quasi irréprochable comme un vrai leader.

Cèbio Soukou 7,5

Dans un nouveau rôle de meneur de jeu, il a bien assumé. Il a été l’homme clé de l’après-midi. Au cœur du jeu, il joué simple et dicter le tempo des Ecureuils. Sa vista était au dessus de la moyenne. Sa prestation est ponctuée par son but où il fait apprécier son déplacement entre les lignes et sur le second son coup de pied est l’origine. Maestro.

Mickael Poté 4 

Aligné à gauche, il a traversé le match comme un fantôme. Après son occasion manquée en début de match, on l’a vu décrocher pour venir chercher des ballons mais offensivement il n’a quasiment pas existé. Un match oublier carrément même s’il n’a pas manqué d’envie. Insuffisant.

Jodel Dossou 5 

Il a enflammé le début de match tout seul. Ses combinaisons avec Assogba ont réveillé l’équipe. L’ailier de Clermont offre un ballon de but gaspillé par Poté avant de servir Soukou sur l’ouverture du score. Mais il s’est éteint au fil des minutes. On l’a déjà dans un meilleur jour qu’hier. Peut mieux faire.

Steve Mounié 5,5 

Il était au four et au moulin à la pointe de l’attaque. Il s’est montré décisif avec sa remise de la tête sur le second but. Le brestois a aussi essayé de décrocher pour combiner et trouver de l’espace sans succès. Il n’a pas pu bonifier un centre d’Ouorou en première période sinon il n’a pas eu d’occases nettes.

Fabien Farnolle 5 

Entré à la pause, il aurait pu s’installer avec son canapé dans les cages. Le gardien n’a eu rien à faire. Pas inquiété, il s’est contenté de relancer sans plus. Un match plus que tranquille tellement les joueurs de champs ont assiégé le camp adverse.

Yohan Roche 6 

Il n’oubliera pas de sitôt son premier but international qui a sauvé le nul. Entré après la blessure d’Adilehou en défense centrale, il a tergiversé sur les relances derrière sans grande conséquence. Même si les Ecureuils n’ont pas été bousculés en seconde période. Son but soigne sa prestation. Super sub.

Djiman Koukou 5 

Son entrée a donné un second souffle au milieu qui prenait l’eau après l’heure de jeu. Il a gratté quelques ballons et gagné des duels qui ont fait du bien. Mais il s’est fait avoir une perte de balle qui aurait pu coûter cher. Il a fait retour  sérieux sous le maillot national comme un vrai soldat au combat.

Marcellin Koukpo 6

C’est sans doute, le remplaçant qui a marqué le plus de points par son activité sur la ligne offensive. Sa tête à bout portant qui profite à Roche sur le deuxième but. Il s’est crée deux bonnes occasions. La première a été contrée et la seconde a fuit le cadre. Il a changé le visage offensif de l’équipe presque tout seul. Convaincant.

Chabel Gomez 5 

Discret à son entrée, il a d’abord joué simple sans vraiment oser. Il a eu du mal à trouver des espaces pour faire la différence. Il se crée une bonne occasion en allant gagner un ballon dans la surface. ll aurait pu faire mouche. L’amiénois est à encourager.

Seuls les joueurs qui ont joué au moins trente minutes sont notés 

Géraud Viwami

 

 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Une réflexion sur “Bénin – Zambie: Les notes des Ecureuils

  • 9 juin 2021 à 20 h 19 min
    Permalien

    Bravo à Bjfoot pour l’excellente qualité de vos publications.
    Cependant, Je voudrais me convaincre qu’après avoir relu vos notes que vous vous êtes persuadé du caractère fantaisiste de la note attribuée à Ouorou qui ne devrait pas mériter mieux que son compagnon du couloir Poté.
    Vous auriez pu donner une meilleure note à DOSSOU qui est resté avec SOUKOU pour qui il s’est mué en passeur décisif, le 2nd créateur de danger!

    Répondre

Répondre à Papa Yan Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.