Ecureuils: Le duo Koukpo – Mounié en attaque, pourquoi ça peut marcher

Avec trois buts marqués en cinq journées de qualifications, le Bénin cherche un second souffle pour dynamiser son attaque depuis que son meilleur buteur, meneur de jeu et capitaine Stephane Sèssegnon est hors service. Le sélectionneur des Ecureuils pourrait miser sur un duo Steve Mounié et Marcellin Koukpo en attaque. Pourquoi ça peut marcher.

 

Mounié est un pivot idéal

Ce n’est pas pour rien qu’il est surnommé Air Mounié par les observateurs, il rayonne dans les airs. Son jeu de tête est impeccable à l’image de cette saison où il a été reconnu comme le joueur qui gagne le plus duel aérien dans le championnat français. Injouable. Il a autant d’adresse dans le jeu aérien en finition que de la justesse sur les déviations. Un vrai atout. Dans un rôle en pivot, il sait aussi peser sur les défenses avec sa puissance athlétique. Il a aussi le flair du buteur pour être à la conclusion dans les derniers mètres . Le buteur de 26 ans a terminé l’exercice avec 10 buts tous inscrits à l’intérieur de la surface de réparation.Puis le natif de Parakou ne s’économise pas quand il s’agit d’activer un premier rideau de pressing sur les défenses adverses. Chez les Ecureuils, il n’y pas à chercher un meilleur pivot mais trouvent esseulé.

Koukpo, le vrai neuf et demi

Souvent sélectionné comme un joueur de couloir c’est à ce poste qu’il est entré en jeu contre le Nigéria en mars dernier. C’était la première fois qu’il foulait une pelouse avec le maillot des Ecureuils depuis l’arrivée de Michel Dussuyer. L’attaquant du CR Belouizdad n’a jamais vraiment eu sa chance chez les A. Pourtant en club, il a pris du poids en Algérie en retrouvant son rôle de prédilection, dans l’axe, en électron libre autour d’un attaquant. Le numéro 25 compte quatre passes décisives et cinq buts toutes compétitions confondues. En plus de ces chiffres, il pèse encore plus dans le jeu. Sa science du déplacement entre les lignes, sa qualité technique au-dessus de la moyenne et ses coups de rein lui permettent de créer aisément des décalages. Une créativité qu’il a encore démontré en brillant au plus haut niveau africain cette saison en ligue des champions. Il ne fait aucun doute que ce rôle est naturellement le sien. C’est dans ce registre qu’il a explosé chez les A’ avant débuter chez les A en 2017 et s’exporter en Tunisie.

Comment les associer

Il s’agit d’installer un duo complémentaire. Mounié est déjà habitué à la pointe de l’attaque des Ecureuils, Koukpo serait donc recentrer en soutien du brestois. Le premier a livré ses meilleures saisons en club en étant associé à un deuxième attaquant complémentaire ou un playmaker en soutien. En Bretagne sur l’exercice qui vient de s’achever c’était encore le cas avec Gaétan Charbonnier, Jean Lucas ou Irwin Cardona à ses cotés. En sélection, il se retrouve bien esseulé dans le trio d’attaque et s’use dans le jeu. Koukpo peut devenir le binôme idéal dans un rôle qu’il connait à la perfection. Aligner ce duo donnera une  une présence offensive pesante sur la ligne d’attaque béninoise. D’abord parce qu’il permettra aux milieux d’avoir deux points d’appuis sur les sorties de balles. On pourrait aligner un autre duo de milieux travailleurs dans l’entre-jeu pour l’équilibre défensif. Ensuite, le staff et le duo trouveront les circuits de combinaisons pour une meilleur utilisation du ballon. Koukpo a largement le niveau technique et tactique pour jouer entre  les lignes et lancer Mounié. Enfin avec deux joueurs généreux positionnés plus haut, l’équipe pourra commencer par défendre en avançant. Tester ce duo en amical contre la Zambie ne serait pas une mauvaise idée.

Géraud Viwami

 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.