Super Ligue : L’équipe type de la première phase

Après les neuf matches de la première phase de la Super Ligue, Bjfoot vous présente l’équipe de type ce premier acte. Explications des choix. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gardien

Sheyi Damilola (Ayéma)

Si Ayéma est la meilleure défense, ses prestations n’y sont pas étrangères. Il est un dernier rempart qui tient son équipe en vie quand ça tangue. A l’image de ce match de la 6e journée à Parakou contre Damissa (0-2) où il s’en sort avec un clean sheet en stoppant un péno. Au final, il termine cette première étape avec 6 matches sans encaisser sur les 9 disputés. L’international béninois de 22 ans monte bien en régime.

Défenseurs

Djalilou Ouorou (Dragons)

Comme un moteur diesel,  l’arrière gauche de 23 ans est monté en puissance. Recruté de la JA Cotonou, il a pris place sans concurrence (9 matches/9). Entre sécurité défensive et apport offensif, l’international A  a remis de la sérénité dans un secteur où le club était en panne. Elu homme du match lors du classique face aux Requins, il a confirmé dans la foulée avec un but et une passe décisive contre Damissa. Leader.

Imourane Ibrahim (Esae)

Dans  une équipe appelée à jouer le haut de  tableau, il s’est imposé comme un titulaire indiscutable dans l’axe de la défense de Mathias Déguénon. Le gamin de 20 ans est apprécié pour son sang froid et ses qualités de sorties de balle. Malgré son mètre 80, son timing en fait un candidat difficile à manoeuvrer sur les duels aériens. Avec 9 matches disputés sur 9, c’est une belle révélation.

Igor Dossa (As Cotonou )

C’est un guerrier qui ne lâche rien. Joueur solide difficile à bouger dans les duels au sol comme dans les airs, il ne fait pas de cadeau. Sa combativité fait de lui un leader par sa fougue. Au-delà de ses attributs athlétiques, il montre aussi des aptitudes quand il s’agit de repartir de derrière avec des choix de passes justes. Régulier, c’est l’homme de base des cotonois avec cent pour cent de matches joués.

Abdel Bouraima (Ayéma)

C’est une mobylette qui ne cesse de prendre son couloir. L’arrière droit est  aussi l’un des grosses satisfactions de cette phase avec deux passes décisives à son actif.  Il fait du bien avec ses appels en profondeurs et sa qualité de centre. Il a aussi pris ses aises à ce poste où il apporte aussi des garanties défensives. Il s’est bien intégré au sein de la meilleure défense du championnat. Un petit patron.

Milieux 

Dodo Dokou (Eternel Fc)

Placé au coeur du jeu, c’est un joueur de l’ombre positionné bas. Il a le volume de jeu pour faire le pressing et répéter les efforts. Il sait aussi ouvrir les espaces par un premier coup de rein comme une sentinelle et relancer proprement. Elégant et fin techniquement, il ne lui manque pas beaucoup de choses pour percer. A 20 ans, c’est une belle surprise qu’on a envie de revoir qui a disputé tous les neuf matches de cette phase .

Mashoud Gambari (Buffles Fc)

C’est l’une des animateurs offensifs du leader du championnat. Important dans le dispositif comme relayeur ou meneur, il fait apprécier sa qualité technique et sa facilité à jouer entre les lignes. Le milieu offensif a pris du poids et quand il va bien, le jeu offensif de son club est agréable à voir. Ne vous fiez pas à son gabarit modeste, il va vite vous surprendre. Il cumule 5 passes décisives en 9 matches. M. Caviar.

Junior Olaitan (Ayéma)

Auteur de trois buts et une passe décisive, il confirme encore plus cette saison par son importance dans le jeu. C’est lui qui dicte le rythme du jeu offensif de son équipe. Joueur technique et puissant, il sait casser les lignes balles au pied, créer des décalages, faire marquer et marquer. Même s’il a encore des progrès tactiques à faire, il déborde d’énergie et est devenu un redoutable client. Un vrai maestro.

Attaquants 

Malick Tongui (Béké Fc) 

Il allie efficacité et précision. Aligné comme attaquant intérieur à gauche, le droitier a planté huit buts sans trembler dont un triplé et un doublé. Précis avec son coup de patte, il s’est offert deux coup francs  direct. Record de la saison. C’est offensif sobre, dribbleur et accélérateur constamment attiré par les buts, il a déjà une finition bien aiguisée pour ses 17 piges. C’est la grosse sensation parce qu’il a crevé l’écran.

Roland Béakou (Buffles)

Après avoir porté l’équipe sur la phase précédente, il n’a pas changé de rôle. Avec six buts marqués, c’est l’attaquant vedette du leader. Gaucher puissant, il porte son équipe dans un rôle axial qu’il découvre sur cet exercice avec une réussite aussi inattendue que précieuse. De loin comme de près, il est clinique. A 20 ans, il attire les regards et répond aussi bien aux attentes comme finisseur à suivre à de près.

Waris Aboky (Dragons)

En marquant dès sa première apparition, la recrue a vite pris de l’importance au sein son équipe. Attaquant intérieur ultra remuant, il sait percuter et accélérer à gauche comme à droite. Il sait secouer les lignes adverses dans les  dernières mètres. Quasi intenable dès qu’il prend de la vitesse, il est un danger permanent. Du haut de ses 23 ans, avec deux buts à son actif, il confirme qu’il est une valeur sûre locale.

Géraud Viwami

 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.