Super Ligue : Les cinq perles à suivre

La seconde partie du championnat national, la Super Ligue débutera demain  par les affiches de la deuxième journée après le report de la journée initiale. Elle réunira la crème des clubs du pays , les trois premiers des quatre groupes de la première phase. Bjfoot vous présente les cinq perles à suivre. 

 

Malick Tongui (17 ans) ,  Béké Fc  : Le Maestro

Il confirme largement les promesses dont  les premiers signes sont apparus la saison dernière. Milieu offensif capable d’occuper un rôle axial proche des attaquants ou sur les deux flancs. C’est lui qui porte l’équipe de Bembèrèkè avec numéro 10 dans le dos. Joueur élégant techniquement , son intelligence de jeu et son volume de jeu impressionnent tout comme son coup de pied. Il s’est offert un triplé contre Tanéka avec deux coup francs marqués. Un exploit. Leader aussi de l’effectif dont il est le vice-capitaine , il a terminé la première phase avec sept buts et trois passes décisives en seize matches joués. Suivi par les clubs étrangers , il a effectué le stage de préparation avec les Ecureuils U20 en décembre dernier.

PS: Photo : Malick Tongui numéro 10 en jaune contre les Buffles. 

 

Romaric Amoussou (20 ans), Requins : Le détonateur

Formé à Abi Sports , il brille déjà dès sa première saison dans l’élite locale.  En seize matches , il a mis six buts et délivrés autant de passes décisives. Mais au-delà de ses chiffres , le numéro 10 des Awissi-Wassa est un détonateur. Souvent aligné à gauche en faux pied , il sait prendre de la vitesse , partir en dribble et terminer ses actions. Même s’il a encore des progrès à faire tactiquement , sa qualité technique ne laisse pas indifférent. Après avoir planté une vingtaine de buts en troisième division sur un exercice, il a mis tout le monde d’accord sur son potentiel.

Roland Békaou (19 ans) Buffles : L’attraction

Il  a signé une première phase de haut vol. Après deux saisons à la JA Cotonou où il évoluait sur un côté , le gaucher s’est mis tout le septentrion dans la poche en  un éclair. Replacé dans l’axe de l’attaque, il est monté en régime  dans la cité des Koburus où il est devenu titulaire indiscutable. On connaissait déjà ses coups de reins et sa capacité à accélérer le jeu sur un côté mais il a gommé ses déchets dans la finition. Résultats : 13 pions plantés dont deux doublés.  Si Buffles a terminé en tête de sa zone , c’est parce que sa nouvelle révélation a signé près de soixante pour cent des 21 buts totalisés par l’équipe. International avec les U20 à l’UFOA en décembre dernier sans entrer en jeu, il explose littéralement actuellement. Il sera forcément à suivre sur cette nouvelle phase.

 

Augustin Hounzan (19 ans) As Cotonou :  La promesse

Numéro 9 dans le dos mais il ne joue pas comme dossard l’indique. En position d’ailier à gauche ou à droite dans le 4-3-3 des Cotonois, c’est animateur plaisant à voir jouer. Changement de rythme , dribble en vitesse, il a donné du fil à retordre à toutes le défenses du Sud. Joueur important du club qui terminé vice-champion de sa zone , il a marqué un but aussi beau que décisif contre Adidja lors de l’avant-dernière journée. Une superbe reprise du gauche en pleine lucarne. Formé à l’Académie Poté Joseph c’est une belle promesse à polir mais qui mérite d’être suivi.

https://twitter.com/GerovinhoV/status/1384125133103632393?s=20

 

Abiola Katchon (20 ans) Dragons : Le mur

Pour sa deuxième saison en tant que numéro un ,  il est entrain s’affirmer comme un joueur indispensable. Seulement six buts encaissés en quatorze matches  avec neuf clean sheet. Son club a terminé en tête de la zone Sud-Est en étant invaincu , les performances du portier formé à Alodo Sports n’y sont pas étrangères. Il apporte de la sécurité et progresse dans la gestion des émotions. Connu comme un gardien volontaire et fougueux , il a maintenu les siens en vie à maintes reprises sur la première phase. Candidats au titre , les Dragons peuvent bien compter sur leur dernier rempart sur cette nouvelle phase.

 

On aurait pu citer aussi …

Junior Olaitan (19 ans, 14 matches , 3 buts , 8 passes décisives, Ayema FC) :  Il a été l’un des artisans de la qualification de son club en Super Ligue. Meneur de jeu puissant et technique , il confirme le potentiel révélé lors du dernier UFOA. Il fait des parties des joueurs locaux les plus convoités actuellement.

Alain Gandonou (18 ans, 12 matches , 2 buts, 2 passes décisives, Eternel FC) :  Le milieu offensif aussi a  livré un premier acte bien rempli de promesses. Inconnu du grand public , le gamin a séduit par sa qualité de percussion en dribble et sa capacité à créer le danger en permanence. Prometteur.

Baudoin Alitonou  (19 ans, 11 matches , 4 passes décisives, Requins FC) : Ne vous fiez pas à son physique de mannequin , il a l’agilité et la science d’élimination qui va avec. Le gaucher enchante sur son couloir mais dispose d’une grosse marge de progression. C’est un coup qui mérité d’être suivi.

Géraud Viwami 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Une réflexion sur “Super Ligue : Les cinq perles à suivre

  • 21 avril 2021 à 8 h 25 min
    Permalien

    Merci pour le travail abattu . Et le jeune arrière gauche de ASPAC LÀ

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.