Ecureuils : Après sa masterclass face au Nigéria , Allagbé plus qu’un simple numéro deux? 

Auteur d’une prestation de grande qualité avec pas moins de cinq arrêts décisifs face au Nigéria, samedi dernier , Saturnin Allagbé a été très au niveau. Titulaire pour la troisième fois pendant les qualifications de la Can 2022, le gardien démontre qu’il est plus qu’un simple numéro deux.  Suffisant pour bousculer la hiérarchie? 

 

Cinq arrêts décisifs , Osimhen dégoûté

Dans un match au sommet face à des clients du type de Victor Osimhen , Henry Onyékuru , Samuel Chukwézé et Kelechi Ihenacho , Allagbé n’a pas vraiment tremblé.  Après un début de match compliqué , il monte en puissance. Il est sollicité en début de match sur une frappe lointaine de l’attaquant de Leicester qu’il claque en corner. Ensuite, il se montre vigilant sur les prises de profondeur d’Osimhen avec deux bonnes sorties dans le pieds de ce dernier. Il boucle le premier acte par un arrêt réflexe incroyable sur un tête à bout portant d’Onyékuru juste avant la pause. Si le Bénin faisait un clean sheet à la pause , il le devait à son gardien. Sur le second acte , il ne sera pas au repos. Il se détend pour toucher du bout des gants , cette frappe du buteur napolitain qui termine sur le poteau. Puis, il va sortir deux arrêts dans les ultimes instants de la rencontre. Une première horizontale  sur une tête vicieuse qui retarde l’échéance puis un dernier arrêt réflexe du pied qui ne suffira pas puisque le second ballon sera fatale.

Sans lui, le Bénin aurait pris une valise, son match a été monstrueux malgré la défaite des Ecureuils au bout du temps additionnel. Il est sans doute l’homme du match chez les Ecureuils malgré ce résultat décevant.

Enfin propulsé comme numéro 1 ?

Après sa Can 2019 réussie, Allagbé, héros national, n’a cessé de monter en puissance au sein de l’effectif. Le gardien a gagné en confiance mais il a aussi eu énormément de temps de jeu pour un numéro deux. Depuis septembre 2019 , il a disputé trois matches amicaux et trois matches officiels sur neuf  possibles. Plus de cinquante pour-cent des rencontres. Le portier de Dijon a surtout disputé les trois derniers matches des qualifications de la Can 2019 avec deux clean sheet. Il a profité des absences et défections de l’habituel numéro un, Fabien Farnolle aligné deux fois. Allagbé confirmé sa montée en puissance car il n’a jamais été décevant dans les cages avec les Ecureuils. Sa dernière prestation face au Nigéria relance clairement le débat sur le choix du  numéro un en équipe nationale du Bénin car il a été préféré à Farnolle, qui était sur le banc, cette fois. On sait que le gardien formé à Bordeaux était sans club  depuis deux mois avant de rejoindre Sidima Bunna en Ethiopie, il y a quelques jours. Ceci justifie peut-être cela.

Mais, Michel Dussuyer devra trancher dans lors des prochains regroupements, avec la Can en vue,  car l’ancien portier de l’Aspac bouscule sérieusement la hiérarchie.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.