Ecureuils : Annonce de la liste décalée , Dussuyer plongé au coeur d’un casse-tête

Initialement prévue pour ce mardi après-midi , la conférence de presse d’annonce de la liste des Ecureuils pour les deux dernières journées des qualifications de la Can Cameroun 2022 face au Nigéria le 27 et la Sierra Leone le 30 mars est décalée au jeudi prochain. Le sélectionneur des Ecureuils, Michel Dussuyer doit faire face à la volonté des clubs Européens de s’appuyer sur la nouvelle dérogation de la Fifa liée à la Covid pour retenir les internationaux. Le casse-tête est entier. 

 

La loi qui change tout

Jusqu’à ce que la Covid apparaisse , il était impossible pour un club de retenir un joueur régulièrement convoqué sur une période internationale en équipe nationale. La législation de la Fifa était ferme , intransigeante. C’était une obligation. Mais l’instance a tordu le cou à ce principe sacro-saint récemment avec pour raison principale: La Covid. Les clubs sont désormais autorisés via une récente circulaire diffusée de retenir les joueurs internationaux si la période de quarantaine à observer au retour dans les pays concernés dépasse les cinq jours. Et c’est là où tout se complique.

Impact sur les Ecureuils

Les Ecureuils pourraient être sérieusement impacté par cette loi. Car en France où évoluent une dizaine d’internationaux béninois , il est imposé un isolement de sept jours pour toute personne venant d’un pays hors de l’Union Européenne. Ce qui veut dire qu’à leur retour du dernier match du Bénin qui se jouera le 30 mars à Freetown, les potentiels Ecureuils manqueront les rencontres prévues le week-end du 3 avril parce qu’ils seront encore retenus en isolement. Voici pourquoi les clubs ne souhaitent pas céder.  Gregory Lorenzi , directeur sportif de Brest s’est exprimé chez nos confrères français de Le Telegramme, aujourd’hui , concernant l’attaquant béninois Steve Mounié  et l’algérien Harris Belklebla “J’ai eu les deux sélectionneurs au téléphone,  Je les ai informés que si les mesures ne changent pas d’ici-là, nous retiendrons Haris et Steve. J’ai aussi prévenu les joueurs, qui ont compris. »  Une prise de position assumée comme d’autres.

Le natif de Parakou ne sera pas le seul car Jodel Dossou et Cédric Hountondji (Clermont), Saturnin Allagbé (Dijon) , Sessi d’Almeida (Valenciennes), Désiré Azankpo (Villefranche), Jordan Adéoti (Annecy) , David Djigla (Niort) Youssouf Assogba et Chabel Gomez (Amiens) Djiman Koukou et Melvyn Dorémus (Red Star) pourraient être aussi retenus par leurs clubs en France. Tout comme les deux internationaux exilés en Bulgarie , David Kiki (Montana) et Oliver Verdon (Ludogorets) dont les clubs souhaitent aussi mettre le véto. En Australie , Rudy Gestede devra  également passer quatorze jours en isolement, à son retour, ce qui devrait freiner son club pour sa mise à disposition des Ecureuils.

A moins d’un miracle diplomatique où une négociation à l’amiable avec les clubs, leurs présences est sérieusement compromises. Dussuyer n’a pas eu une nuit tranquille , ce qui justifie sans doute le report de la diffusion de la liste. Le cannais doit sans doute recomposer son effectif  en 48h avec quelle base ?

A quoi pourrait ressembler la liste de jeudi ?

Le Bénin ne dispose pas d’un puissant réservoir de joueurs professionnels à l’étranger comme la Côte d’ivoire où le sélectionneur Patrice Beaumelle  a  produit un pré liste avec près d’une centaine de noms.  Dussuyer n’a pas autant de cartes à dispositions dans tous les secteurs de jeu. Il va devoir jongler intelligemment pour trouver un groupe équilibré.  Le délai est trop court pour organiser un pré stage avec les locaux comme le Togo depuis la semaine dernière , le Boss des Ecureuils doit faire des choix autrement.

Dans les buts , Marcel Dandjinou (JDR Stars/Afrique du Sud) , Harrison Hessou (Bahar Dar Kemana/Ethiopie) donnent une certaine profondeurs des choix. Sans compter sur Fabien Farnolle qui serait en passe de s’engager en Ethiopie ce qui pourrait le rendre immédiatement sélectionnable.

En défense, on devrait compter sur les présences de Moise Adilehou  et Yohan Roche qui seront disponibles, selon nos informations. Seidou Barazé et Emmanuel Imorou sont à considérer. L’expérience des défenseurs  (trois Can ) bien qu’en difficulté sportive sera bien utile. On peut également tenter le pari Arnaud Akakpo pour compléter le groupe.

Au milieu , Mama Seibou également pourrait redevenir un premier choix en comptant aussi sur son vécu , la dernière Can notamment. Arsène Loko également serait une option bien crédible dans ce secteur où les solutions ne pullulent pas. Privé de tous ces milieux défensifs, Imourane Hassane , brillant avec les U20, nouveau pensionnaire de Chabab Mohammedia (Maroc) peut entrer dans les plans. Tout comme Junior Olaitan en bonne progression avec Ayéma. Dans ce contexte compliqué , le retour du capitaine Stéphane Sèssegnon bien que sans club se discute.

En attaque , Les présences de Mickael Poté , Marcellin Koukpo et Jacques Bessan seront logiques. Ils devraient être suivis par Abdel Fadel Suanon, l’attaquant qui enchaînent les bonnes performances à Free State qui peut servir sur les deux ailes. On serait également tenté par le pari Joel Sogbo qui a débuté la phase retour de son championnat en République Tchèque, vendredi dernier.

Entre jeunesse et joueurs d’expérience , le technicien devra trancher.

Le sélectionneur pourrait également puiser dans le dernier groupe des A’ qui a affronté le Togo en amical en janvier dernier ainsi que les joueurs locaux performants en championnat depuis la reprise. Nous ne sommes pas à l’abri de belles surprises ou pas jeudi prochain.

 

Notre liste des 24 ( SANS LES JOUEURS PROBABLEMENT RETENUS EN CLUBS) 

Gardiens (3)Marcel Dandjinou (JDR Stars/Afrique du Sud), Harrison Hessou (Bahar Dar Kenema/Ethiopie), Fabien Farnolle

Arrières droits (2): Seidou Barazé (Schiltigheim), Abdel Bouraima (Ayéma)

Arrières gauche (2): Djalilou Ouorou (JA Cotonou) , Emmanuel Imorou (Evian / France)

Arrières centraux (4): Moise Adilehou (NAC Breda/Hollande), Yohan Roche (Rodez/France), Arnaud Akakpo  (As Vita Club/RD Congo), Nabil Yarou (Enyimba/Nigéria)

Milieux (7): Rodrigue Kossi  (Club Africain/Tunisie), Stéphane Sessègnon,  Imourane Hassane (Chabab Mohamedia/Maroc), Arsène Loko (Al Nasr/Oman), Jérôme Agossa (Djoliba /Mali), Junior Olaitan (Ayéma), Ulrich Quenum (Africa Sport/Côte d’ivoire)

Attaquants (6) : Anaane Tidjani (Menemenspor/Turquie) Abdel Fadel Suanon (Free State Stars/Afrique du Sud) ,  Marcellin Koukpo ( CR Belouizdad/Algérie)  Mickael Poté (Bandirmaspor/Turquie), , Jacques Bessan (Olympique Béjà/Tunisie), Joel Sogbo (Vlasim/R. Tchèque). 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Une réflexion sur “Ecureuils : Annonce de la liste décalée , Dussuyer plongé au coeur d’un casse-tête

  • 17 mars 2021 à 6 h 12 min
    Permalien

    Pensez aussi aux espoirs Noah Awassi (Shalke 04 II/Allemagne (17 matchs), Zeidane Inoussa (SM Caen B), Andréas Hountondji (SM Caen B) et Enzo Adeagbo (Lazio U19).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.