Afrique : Le cas Barcola interpelle , casse-tête en vue pour les sélections

La Covid pourrait avoir des répercussions sur les effectifs des sélections africaines pour les deux dernières journées des qualifications de la Can Cameroun 2022 prévues lors de la prochaine trêve internationale de ce mois-ci. Comme Lyon sur le cas du gardien togolais Malcom Barcola , plusieurs clubs seraient enclin à retenir les internationaux africains. Une mauvaise nouvelle. Explications.

 

 

Chamboulé depuis la crise du Corona , le football s’adapte à cette pandémie depuis près d’une année. Entre calendrier réaménagé, compétitions reportées , matches à huit clos et protocole sanitaire, les instances ont également revu certains aspects juridiques. La Fifa a par exemple touché à la fameuse loi qui donnait l’obligation aux clubs de mettre les joueurs internationaux régulièrement convoqué à la disposition de leurs équipes nationales sur les fenêtres internationales. Selon la circulaire 1749 ” les modifications temporaires apportées au Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs concernant la mise à disposition des Joueurs auprès des sélections nationales ont été étendues jusqu’à la fin du mois d’Avril 2021 et s’appliquent donc à la prochaine période internationale de mars. Ces modifications prévoient notamment que l’obligation de mise à disposition des joueurs auprès de leur sélection nationale ne s’applique pas si une période d’isolement d’au moins 5 jours au retour dans le pays du Club est imposée.

Cette modification change la donne entre les clubs et sélections à cause des protocoles sanitaires appliqués dans certains pays. Sachant que l’ossature des sélections africaines provient des clubs occidentaux, le contexte n’est plus simple. Entre diplomatie et coup de force , les pays et les clubs tentent de trouver des compromis ou pas. Patrice Beaumelle , lui,  anticipe.Le sélectionneur des Eléphants , a préféré par précaution adressé des pré convocations à plusieurs ivoiriens évoluant sur le continent africain où les déplacements sont plus aisés.

Le cas Barcola, le coup de gueule de Leroy.

Le Togo par exemple fait face déjà au refus de Lyon qui après avoir reçu la lettre de pré convocation de son gardien Malcom Barcola, a immédiatement réagit. Le club ne souhaite pas laisser son joueur rejoindre le nid des Eperviers pour les deux rencontres prévues face aux Comores à Moroni et le Kenya à Lomé. Dans son courrier adressé à la fédération togolaise , Lyon a dévoilé ses arguments en ces termes “Des nouvelles règles ont été mises en place en France concernant les voyages prévoyant que les passagers de retour d’un voyage en dehors de l’Union Européenne doivent respecter une période d’isolement stricte d’une durée de 7 jours à leur retour en France, empêchant dès lors Malcolm Barcola de s’entrainer pendant cette période et de participer à l’un des matchs de championnat de notre équipe professionnelle.
De ce fait et en raison de cette période d’isolement nous ne serons pas en mesure de donner une suite favorable si le joueur concerné figure dans la liste définitive de votre sélectionneur.

Claude Leroy ne cache pas sa colère  “Lyon refuse pour un règlement incroyable”  puis il pointe du doigt les autorités du foot mondial “Ça va tuer les éliminatoires partout. Comment un comité exécutif de la FIFA peut accepter ça ? » La vraie question est là pour le comité de Gianni Infantino.

Casse-tête en vue pour Dussuyer ? 

Les Ecureuils ne sont pas à l’abri de ce type de réaction des clubs, rappelons qu’en novembre dernier , Jordan Adéoti avait été retenu par Sarpsborg  (Norvège) et Cèbio Soukou par l’Arminia Bielefeld (Allemagne) pour des raisons similaires. Les deux avaient manqué la double confrontation face au Lesotho. Le sélectionneur des Ecureuils , Michel Dussuyer pourrait faire face à un casse-tête puisqu’une dizaine d’internationaux béninois évoluent sur le territoire français. La  semaine dernière par exemple , Clermont où évoluent Cédric Hountondji et Jodel Dossou a été confronté à une multiplication  des cas de Covid au sein de son effectif. Prudence.

En attendant , la publication de la liste annoncée pour le mardi 16 mars prochain concernant les matches décisifs face au Nigéria puis la Sierra Leone , le technicien français a déjà un sujet de réflexion supplémentaire.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.