Tic2f 2018 : l’Académie Poté Joseph triomphe

L’académie Poté Joseph a été sacrée dimanche dernier au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo devant Asp Abomey à l’issue d’une finale cent  pour cent béninoise pour l’épilogue de la 8e édition du tournoi internationale des centres de formation de Cotonou (Tic2f). 1-1 puis 6-5 aux tirs buts pour le premier titre de l’académie de l’attaquant de l’Apoel Nicosie Mickael Poté qui succède aux ghanéens de Rising Stars et devient la seconde formation béninoise à remporter le tournoi après Abi Sports. Le podium est complété par une autre académie béninoise le Cefes qui a battu aussi au tirs aux buts les ivoiriens du Fc San Pédro dans le match pour la troisième place.

Au titre des récompenses individuelles, Francis Nwonko (Hearts/Nigéria) a été désigné  meilleur joueur. Attah Kadiri (Sunsel/ Nigéria) meilleur buteur et Issa Fofana (San Pédro) a été meilleur gardien.

G.V.

Allemagne : Didavi porte Wolfsbourg avec un doublé !

Même si Wolfsbourg (15e) lutte encore pour se maintenir en Bundesliga cette saison Daniel Didavi (27 ans , 27 matches , 8 buts)  réussi son deuxième exercice chez les Loups. Hier après-midi , c’est essentiellement grâce au  doublé du milieu offensif  allemand d’origine béninoise, buteur à la 2e puis à la 83e minute que Wolfsbourg a signé un précieux succès 0-2 sur le terrain de Fribourg (14e) et possède désormais deux unités d’avance sur le premier barragiste après 29 journées. Le gaucher portait ainsi son total de réalisations à 8 buts. ll a doublé son total de la saison dernière.

Géraud Viwami.

Angleterre : Mounié sauve un point pour les Terriers et rejoint Sèssegnon !

Dans la course au maintien , Huddersfield (16e) a ramené un point du duel de promu qui l’opposait cet après-midi à Brighton à l’occasion de la 32e journée de Premiere League anglaise. Menés sur un but malheureux du gardien Lossl contre son camp (29e) les Terriers s’en sont remis au flair de Steve Mounié (22 ans, 24 matches , 7 buts) pour revenir dans la partie trois minutes seulement plus tard. L’attaquant international béninois titulaire pour la 17e fois de la saison a profité d’une passe en retrait mal assurée pour éliminer le gardien adverse et égaliser. 1-1. A cinq journées de l’épilogue de la saison , Huddersfield possède 32 points et quatre unités seulement d’avance sur le premier relégable. Quant à l’ancien attaquant de Montpellier soigne bien ses stats pour sa première saison en Angleterre. Avec ses 7 pions il égale le record d’un joueur béninois sur une saison en PL détenu par Stéphane Sèssegnon  avec Sunderland en 2012 et 2013.

Géraud Viwami

Niger : Affissou Tamou « faire gagner ton équipe, c’est important »

Arrivé au pays du Sahel cette saison, l’attaquant Affissou Tamou (22 ans, 9 matches, 2 buts) s’est confié à nous sur son nouveau club l’As Douane du Niger, son adaptation et sa situation personnelle. L’international béninois nous accordé un  entretien exclusif.

Après un début de saison difficile l’As Douane termine un peu mieux cette première partie de saison ?

Effectivement. On a eu des débuts très compliqués avec peu de victoires. L’équipe ne se connaissait pas encore assez. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs comme moi. Une grosse partie de l’équipe a été transférée dont des cadres. On découvrait la compétition et les résultats ne suivaient pas. Depuis quelques journées on perd moins. Nous sommes 9e bien loin du premier Sonidep (36 points). On joue la dernière journée de la phase aller ce week-end (15e journée). Nous sommes conscients de nos forces quand même, on se doit de remonter.

Les mauvais moments sont donc derrière vous ?

On espère en tout cas. Personne n’aime perdre. En plus dans un club habitué à jouer le haut de tableau. L’As Douane a joué en coupe Africaine il y a deux saisons à peine encore. Ce n’est pas une équipe taillée à jouer le milieu de tableau d’où la nécessité de faire une seconde phase de meilleure qualité.

Personnellement, on ne vous attendait pas au Niger au cette saison ?

C’est la vie d’un footballeur quand vous faites ce métier vous devez être prêt pour toutes les opportunités qui se présente en fonction de votre situation.  C’est un pays que je découvre, leur culture la manière de jouer et tout le reste. J’ai eu la chance d’arriver assez tôt  pendant la présaison afin d’avoir le temps de m’adapter. Car ici il fait très chaud (rires).

Vous étiez attendu en Israël l’été dernier mais ça ne s’est pas fait ?

Comme vous le dites, ça ne s’est pas fait pour plusieurs raisons. Vous savez le football professionnel a plusieurs exigences qui ne dépendent pas que de la performance du joueur. J’ai fait un essai à l’Hapoel Rishon Lezion en deuxième division. J’ai fait le stage de préparation en entier avec le club mais ça a capoté pendant les négociations on n’a pas eu d’accord avec le club. Et le marché tendait déjà vers la fin du coup je n’ai pas pu rebondir ailleurs. Ce n’est que partie remise. A mon retour l’As Douane s’est manifesté et j’ai préféré me relancer.

Alors quels sont vos objectifs avec l’As Douanes ?

Le premier c’est de retrouver du temps de jeu. Pour l’instant ça va mais je veux bien jouer plus, tous les matches si possibles. Ensuite faire gagner l’équipe, être décisif. Dans les matches j’ai créé pas mal d’occasions je ne suis qu’à deux réalisations. J’ai une quinzaine de matches pour m’améliorer. Je suis conscient de cela.

Vous êtes reconnu comme un joueur assez explosif et rapide votre positionnement sur le terrain est aussi à la base de l’influence que vous avez au sein de l’équipe ?

Bien sûr. J’ai été formé au poste d’attaquant axial mais en plus j’ai souvent été utilisé à gauche comme à droite mais je me suis très bien adapté. Et puis ça m’arrange d’être capable d’évoluer à tous les potes offensifs. A l’As Douane je joue plus souvent sur un flanc mais j’aime jouer devant les buts comme tout attaquant. On le voit aujourd’hui dans le foot moderne dès que t’es un joueur offensif, tu dois faire gagner ton équipe peu importe ton positionnement devant. Quand vous voyez un joueur comme Mo Salah avoir des statistiques incroyables avec Liverpool en Angleterre alors qu’il joue à la base sur le côté, il faut juste prendre conscience de son rôle et s’améliorer.

On s’imagine alors que vous n’allez pas rester longtemps dans le sahel…

C’est une étape intermédiaire mais pour réussir un tremplin il faut avoir le niveau qui va avec pour espérer mieux. Je ne suis pas obsédé par un départ à tout prix…

Vous n’avez rien en vue pour le mercato d’été. ?

Honnêtement je ne pense même pas à ça en ce moment. Je suis concentré sur l’As Douane, aider le club à faire une très bonne saison finir le plus haut possible en championnat ou gagner la coupe nationale en étant décisif. Bien terminer la saison c’est primordial. Après si j’ai une offre qui correspond à mes ambitions je verrai avec  mes agents. Pour l’instant je ne me précipite pas. J’avoue qu’on  a déjà refusé des destinations « bizarres » récemment. En même temps il faut reconnaitre qu’il y a des opportunités sur lesquelles on ne réfléchis pas beaucoup.

Comme ?

Le PSG ! (Rires). Non sérieusement vous comprenez déjà ce que je veux dires. Si c’est un championnat qui offre une meilleure visibilité, professionnel d’un bon niveau. Je prendrai le pari.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

 

 

Tic2f 2018 : Porto-Novo, tirage au sort et invités de prestige , tout ce qu’il faut savoir avant le début du tournoi !

Porto-Novo sera la capitale de la 8e édition du tournoi internationale des centres de formation de football (Tic2f) réservé aux U17, 12 équipes s’affronteront pour désigner le successeur des ghanéens de Rising Stars qui défendront leur titre du 2 au 8 avril prochain. Présentation.

Bienvenu dans la capitale

Après sept éditions d’affilée dans la capitale économique Cotonou où le stade Mathieu Kérékou a été le temple d’explosion des pépites, le comité d’organisation du Tic2f a délocalisé pour la première fois le tournoi à Porto-Novo, capitale du pays. Le stade Charles De Gaulle sera le théâtre des débats.

3 académies béninoise, 7  nouveaux  Rising Star favori

Après la phase nationale disputée en février dernier, 3 académies sur 12 porteront les couleurs du Bénin sur cette édition. Asp Abomey, Académie Poté Joseph et Cefes. Et c’était le même trio en 2017. Elles seront donc 9 académies étrangères, dont le champion Rising Stars (Ghana) et le vice-champion Etoile du Mandé (Mali). Pour le reste c’est du tout neuf. Les ivoiriens de CEAF et San Pédro , les nigérians de Sunsel FC et FC Heart d’Abuja, les ghanéens de Lizzy Sports de Marcel Dessailly , les togolais de Cefak et les maliens de M’barakou vont découvrir le tournoi.

Invités de prestige

Comme souvent, le Tic2f attire de plus en plus des invités de marque. Les français Michael Sylvestre, ex international français et ancien conseiller sportif à Rennes, Olivier Kapo ancien auxerrois et le légendaire Jean-Pierre également. Sans oublier l’habitué Olivier Kapo. Promoteur du tournoi, Mounirou Daouda verra une fois encore son tournoi supervisé par de nombreux recruteurs Hexagonaux et occidentaux.

Coup d’envoi dès demain à 7h30 pour les premières affiches. Tournoi à suivre en temps réel sur https://tic2f.org/

Groupe A : Apj (Bénin) , Rising Star (Ghana), Sunsel (Nigéria) , San Pédro (Côte d’ivoire) , Mbarakou (Mali), Cefak (Togo)

Groupe B: Aspa (Bénin) , Etoile du Mandé (Mali), CEA Fa (Côte d’ivoire) , Lizzy Sport (Ghana) , Fc Heart (Nigéria), Cefes (Bénin)

Géraud Viwami

Jour des premières : Abdel Fadel Suanon raconte…

En ce 1er avril Bjfoot.com vous présente en exclusivité la deuxième de l’année 2018 de notre série réalisée le premier jour de chaque mois où notre invité nous raconte ses premières. Pour ce mois-ci l c’est l’attaquant de Dhamk (D2 Arabie Saoudite) , Abdel Fadel Suanon (22 ans, 21  matches 10 buts) qui s’est confié à nous.

 

Premier  numéro de maillot ?

Le 8.

premier club ?

JS Komondor. C’était un club amateur populaire à Gbégamey le quartier où j’ai grandi.

Votre premier carton rouge ?

C’était avec Komondor en D3 amateur dans un match contre Astec organisé par l’ambassade du Venezuela.

premier salaire ?

Mon premier salaire professionnel était de 1000 dollars. Et c’était beaucoup à l’époque (rires)

Première voiture ?

Wolfswagen Touareg.

Premier autographe ?

C’était en Norvège en 2012 alors que j’étais en essai à Honefoss Bk.

Première sélection ?                                        

En 2010 avec les U20 contre le Burkina Faso au premier tour des qualifications de la Can.

Premier but pro ?

Je n’en ai pas mis un mais deux d’un coup. J’ai marqué un doublé avec l’Etoile du Sahel contre l’Olympique de Beja c’était ma première titularisation d’ailleurs avec Roger Lemerre. Ce jour-là (4 janvier 2014) on gagne 3-0.

Premier trophée ?

Collectivement je retiens la coupe nationale gagnée avec le Mogas en 2011 contre Dragons. On gagne 3-0 et je signe un doublé en plus.

Premier souvenir fort dans le foot ?

Mon doublé avec la sélection national espoir en qualification pour les JO 2012 on a joué contre l’Afrique du Sud j’ai été buteurs à l’aller on s’était imposé 3-1. Et au retour on perd 5-1 à l’extérieur mais je marque encore.

Première visite sur Bjfoot.com ?

2011 , je crois.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

 

Ecureuils-Exclu : Pascal Dupraz nouveau sélectionneur !

Après quelques semaines d’agitations le successeur d’Omar Tchomogo à la tête des Ecureuils est désormais connu il s’agit du français Pascal Dupraz.

 

Quatre mois après la fin du contrat d’Omar Tchomogo, le Bénin tient finalement son nouveau sélectionneur en la personne de Pascal Dupraz (55 ans). Il était donc le troisième nom inconnu qui figurait sur la shorlist déposée cette semaine. Le Savoyard s’est engagé en toute discrétion hier pour une durée de trois ans avec l’Etat béninois dans une rencontre secrète dans un palace parisien. Selon nos informations, le technicien français devrait toucher environ 25 millions de FCFA comme salaire mensuel  un peu plus du double des émoluments de son prédécesseur.

Il aura pour mission de dynamiser le  foot local et permettre à l’équipe fanion de se qualifier pour la Can 2019.

Dupraz va connaître sa première expérience à la tête d’une sélection nationale et en Afrique. Il a essentiellement passé sa carrière en France avec Evian qu’il a mené du National à la Ligue 1 (2012-2015)  puis à Toulouse (2016-2017) qu’il a réussi à maintenir de façon inattendue en 2016.

Merci pour la lecture et votre fidélité, il s’agit d’un poisson d’avril. Le Bénin n’a toujours pas sélectionneur.

Géraud Viwami