Deuil :L’arbitre Euloge Adadja est décédé

L’arbitre Euloge Adadja n’est plus. Habitué des stades de la ligue 1 béninoise , il a rendu l’âme ce matin dans un hôpital de Porto-Novo. Il avait hospitalisé suite à un  malaise contracté pendant un test physique à Porto-Novo. Annoncé comme l’avenir de l’arbitrage béninois , son décès est une grosse perte pour le foot béninois. Bjfoot présente ses condoléances à la famille du défunt.

Ecureuils : Les défis d’Ollé-Nicolle

 

Vendredi dernier à Cotonou, sa nomination a été officialisée pour sa première expérience à la tête d’une sélection nationale, celle du Bénin. Didier Ollé-Nicolle est lancé. Dans un pays où le foot est en quête de renouveau depuis 2010 quelles sont les attentes ?

 

Pour une fois, il n’y a pas de doutes sur les références et les qualités du sélectionneur même si ce facteur ne garantit pas une réussite. Diplômé UEFA A, la qualification suprême pour entrainer sur le Vieux Continent d’ailleurs il a déjà officié en Ligue 1  française à Nice. Loin de la Côte d’Azur dans l’environnement et la culture béninoise Ollé-Nicolle sait qu’il est attendu sur plusieurs plans.

Le premier c’est son approche du travail, quel sera le socle de son équipe ? Par exemple faire venir des expatriés sans niveau ou sans club comme certains de ses prédécesseurs est une erreur à éviter. Présent dans les tribunes du stade René Pleven lors du match Aspac – Adjobi le samedi dernier, il a déjà annoncé qu’il dirigera des stages avec les joueurs locaux. D’ailleurs ce stage devrait démarrer ce jour. Le français ne veut pas perdre de temps. C’est bien.

Un gros test en vue déjà

Dans l’immédiat le Bénin absent lors des deux dernières Can prépare le deuxième tour préliminaire  des éliminatoires de la Can Maroc 2015. Les Ecureuils entreront en compétition en mai-juin. Il a environ trois mois pour bâtir ses premiers piliers.

Au-delà de la question du choix des joueurs, l’autre vrai défi à relever par Ollé-Nicolle est celui de l’identité de jeu. Sans direction technique nationale c’est compliqué, il devra faire avec et faire parler sa réputation et ses méthodes de travail.

Manuel Amoros, proposait un 4-4-2 en losange dans lequel l’équipe peinait à trouver son équilibre. Omar Tchomogo aussi a essayé un 4-4-2 classique certes avec plus de succès mais pas si flamboyant.

On s’accorde tous à dire que le meilleur visage des Ecureuils a été sous l’ère Dussuyer pendant les qualifications de la CAN 2010 et la phase finale. Dans son 4-3-3 modulable en 4-5-1 au besoin avec Sèssegnon au cœur du jeu, l’équipe béninoise a été très compétitive et existait grâce à son jeu.

La guerre de l’entourage

La fédération a annoncé Ollé-Nicolle tout court sans préciser son staff. Or dans le foot moderne il n’y a pas d’entraineur sans staff. Le minimum, son adjoint, son entraineur des gardiens, ses préparateurs physique et psychologique. Des points régulièrement banalisé au pays de Kérékou et qui déteignent indirectement sur nos résultats.

Ensuite il y a les jeux de pouvoirs pour imposer des joueurs aux sélectionneurs. Pour avoir entrainé en D1 française et suisse, Ollé-Nicolle connait les exigences du haut niveau en termes de joueur de calibre international. Certes le Bénin n’a pas un réservoir digne de la Cote d’ivoire par exemple mais  l’ancien entraineur de Clermont aura le devoir de retenir ce qu’il juge meilleur. Car à la fin il sera le premier comptable des performances de la sélection.

Ligue 1-J12 : Aspac garde le cap et reprend la tête !

Sous le regard  de Didier Ollé-Nicolle, en tribune l’Aspac a décroché un précieux succès dans la course au titre. Opposé à Adjobi , la lanterne rouge , l’Aspac a peiné. Mené 1-0, les portuaires s’en remettent à Ezékiel Okotou pour l’égalisation en première période. La libération arrivera au bout d’une seconde mi-temps à sens unique, archi dominée par les bleus. Mohamed Guindo d’une frappe puissante des 25 mètres, aidé par une faute de main du gardien d’Adjobi  donne la victoire aux siens à cinq minutes du terme. Victoire 2-1.

En déplacement sur la pelouse d’Ayéma , grâce un match de haute volée de son gardien international Josiasse Sèssou , le Mogas s’est imposé 1-0.

Panthères continue de créer la surprise  en réalisant un hold up parfait à Kouhounou devant l’As Police, victoire 2-1.

Nul vierge dans le choc qui opposait l’Uss Kraké à Tonnerres tout comme dans le derby du Plateau entre Dragons et Asos. Avrankou et la JA Plateau aussi se sont séparés sur un nul blanc.

Energie s’offre une bouffée d’oxygène devant Buffles, éclatant succès 3-0 grâce à des réalisations signées d’Ariel , Emile Roux et Marcellin Koukpo.

Conséquences aux classements, l’Aspac reprend la tête avec un petit point d’avance sur Tonnerres. Derrière Energie gagne quelques et devient 5e pendant que le Mogas s’éloigne de la zone rouge. Les deux relégables sont toujours Adjobi et JA Plateau. A une journée de la fin de la phase aller c est toujours aussi serré.

Ecureuils : Ollé-Nicolle aux commandes

 

Dans les tuyaux depuis plusieurs semaines, c’est désormais officiel, Didier Ollé-Nicolle est le nouveau sélectionneur des Ecureuils. Il a été présenté en fin de semaine dernière à Cotonou.

Agé de 53 ans très connu en France, sa dernière fonction c’était  Rouen en D3 française qu’il a du quitter en septembre dernier. Un parcours plutôt garni dans les clubs européens, de Clermont en ligue 2, en passant par Nice en ligue 1 et Neuchatel Xamax en Suisse. Une bonne expérience du haut niveau européen. C’est sous ses ordres que Michael Poté s’est révélé à Clermont en 2008. Il n’a jamais dirigé de sélection nationale même s’il a connu un bref passage à l’Usm Alger en 2011-2012, sa seule expérience sur le continent. L’objectif immédiat : les préliminaires de la Can Maroc 2015.

West Brom : Retour en grâce de Sèssegnon

 

Entré à l’heure de jeu , lors de la débâcle 3-0 face à Manchester United la journée précédente, Sèssegnon a fait son retour , en tant que titulaire ,en marquant contre Swansea, victoire 2-1 e West Brom. Le béninois signe une reprise en grâce.

 

Blessé durant tout le mois de février, Stéphane Sèssegnon contraint à un mois de repos suite à une blessure à l’aine à signer majestueusement son retour à la compétition contre Swansea.  A l’heure où West Brom est en plein tourment avec l’affaire de la quenelle d’Anelka, le départ annoncé du sponsor-maillot Zoopla et la lutte pour le maintien, le club de Birmingham n’est pas à la fête.

Alors on imagine ô combien les trois points gagnés samedi dernier sont importants  pour l’équipe de Pépé Mel. L’international béninois a tracé le chemin de ce succès en égalisant à la 52e  alors que son équipe était menée depuis la 2e minute.  Mulumbu marquera le but de la victoire à dix minutes du terme. West Brom n’avait plus gagné depuis le 01 janvier 2014 contre Newcastle.  Quel soulagement !

L’ancien parisien sera très utile dans l’opération maintien. Les baggies actuel 16e avec 28 points ils ont trois points d’avance sur le premier relégable, Sunderland.

Geraud Viwami

France-Ligue 2: Adeoti encore buteur

Jordan Adeoti a inscrit hier soir contre Auxerre son deuxième but de la saison. Il a inscrit le premier but de Laval vainqueurs des Auxerrois 3-0 , un succès qui  leur  permet de croire au maintien car ils ont maintenant  deux points de retard sur premier non relegable  en attendant les derniers  matches de la 28e journée. Ils sont toujours 19eme. Adeoti confirme bien sa bonne forme du moment.

Ecureuils : Quelques détails avant d’annoncer Ollé-Nicolle

Sauf rebondissement , le prochain sélectionneur des Écureuils sera le français Didier Ollé-Nicolle. Il aurait déjà négocié les derniers détails de son contrat avec la fédé et le ministère des sports. Le dossier serait bouclé à plus de 90 pour cent. Il ne reste plus qu’à officialiser.

Laval : Adéoti, sans faire du bruit , il a fait son trou !

 

Il sera en fin de contrat en juin prochain avec Laval, pensionnaire de Ligue 2 française, Jordan Adéoti  a très bien confirmé les attentes placées en lui. Plus régulier en milieu de terrain l’international béninois réalise l’une des meilleures saisons de sa carrière. Peut-être sa dernière en ligue 2 ?

 En juin 2012, alors qu’il s’apprêtait à faire ses débuts internationaux avec le Bénin à Cotonou contre le Mali, on annonçait sa signature à Laval en ligue 2 en provenance de Colomiers en CFA. Jordan Adéoti (1.83m, 24 ans) venait de franchir un palier, un bail de deux ans en poche et  des attentes à confirmer.

Sa première saison 2012-2013, celle qui devrait être dédié à l’apprentissage dans le monde professionnel, Adéoti avec son dossard 12, a pris sa chance et s’installant dès le départ dans l’effectif. Au final il a disputé 21 matches et marqué un but. Le premier de sa carrière pro.  Il doit son temps de jeu à sa polyvalence, arrière droit, gauche,  milieu relayeur, défense centrale, il a connu tous ces postes sous le maillot mayennais. Le club réussi son objectif maintien.

2013-2014, l’année de la confirmation

Cette saison, Adéoti a clairement franchi un cap  dans le club, plus régulier, il s’est stabilisé en milieu de terrain. Laval connait beaucoup de difficultés et reste concerné dans la lutte au maintien. Le club souffre pour sa survie en ligue 2. Philippe Hinschberger, entraineur, en poste depuis 2007 a été remplacé en février dernier par  Denis  Zanko.  Actuellement ils sont relégables, 19e avec 26 unités à quatre points du premier non-relégable. Ils devront lutter jusqu’au bout.

Personnellement, Adeoti  fais déjà beaucoup mieux que la saison dernière, il compte 25 apparitions dont 24 en tant que titulaire d’affilée sur 27 possibles. Il a été remplaçant une seule fois lors de la première journée où il a eu droit à 15 minutes.  Et depuis, il a gagné sa place et marqué une fois. Il a d’ailleurs été plusieurs fois joueur du mois sur les sites des supporters Tangos.

A quatre mois de la fin de son contrat Adéoti n’a va-t-il pas le droit de rêver ?  De ligue 1 ? Il en a les moyens désormais. Ou d’un club plus ambitieux en ligue 2 ou encore prolonger.

Colomiers, le tremplin idéal

Pourtant rien ne  prédisait qu’il pouvait faire carrière professionnelle. Quand il quittait le centre de formation de Toulouse, qui ne lui pas offert de contrat  professionnel en 2008. A 19 ans, il a pris patience pendant quatre saisons à Colomiers (99 matches/12 buts en CFA).  Un tremplin réussi pour lui.

Il compte cinq sélections sous les couleurs béninoises et devrait présent pour les éliminatoires de la Can 2015 à partir de Juin.

Géraud VIWAMI 

Ligue 1-J11 : Tonnerres reprend la tête, Energie plonge, l’As Police frappe très fort, JA Palteau lanterne rouge

 

La 11e journée de ligue 1 s’est jouée ce weekend, comme faits saillants, on note la victoire précieuse de l’As Tonnerre qui lui permet de prendre la tête du championnat. On constate qu’Energie n’y est plus et Adjobi s’est offert son deuxième succès de la saison pendant que l’As Police frappait fort à Charles de Gaulle. A deux journées de la fin de la phase aller ça s’annonce bien serré.

 

Tonnerres, nouveau leader avec 21 points. Les verts de Bohicon peuvent remercier, Thomas Viza Kocou auteur de l’unique but de la partie qui a assuré un succès 1-0 devant Energie. Le club de Vizir Touré n’y est plus du tout, cinquième défaite de la saison et ils sont à cinq points de la zone rouge. Tonnerres grâce à son succès prend la tête du championnat.

Ils profitent surtout du nul vierge concédé par l’Aspac à Tchaourou devant les Buffles.  Les portuaires sont désormais relégués à deux points du nouveau leader.

L’autre bonne affaire du weekend est signée de l’As Police, en déplacement à Charles de Gaulle, les policiers se sont baladé trois buts à zéro devant les Dragons. L’As Police réalise une belle série de trois victoires d’affilée et pointe désormais à la troisième place à trois points du leader Tonnerres. Dragons qui n’a plus gagné depuis la septième journée chute en milieu de tableau.

Le Mogas a encore confirmé son statut de club inconstant en concédant sa sixième défaite de la saison et c’était à domicile 1-0 contre Avrankou Omnisport. Les pétroliers naviguent vers les relégables, six points les séparent du premier concerné. Les vers d’Avrankou sont quant à eux bien campés en milieu de tableau, l’objectif maintien est bien parti.

Panthères poursuit sa série, trois matches sans défaite et une belle victoire 2-1 face à Ayéma.  A trois points du deuxième Aspac , les amis d’Azime Gounou confirment leur statut de vice-champion en titre.

Adjobi aime les clubs qui jouent en jaune, après le Mogas lors de la 3e journée , ils se sont imposé , samedi dernier 1-0 devant l’Asos, un adversaire direct dans la course au maintien. Deuxième succès seulement de la saison. Ils cèdent la  lanterne rouge à JA Plateau et  reviennent à deux points du premier non-relégable Asos. Ils peuvent toujours y croire.

Enfin le dernier résultat, le nul 1-1  , entre la JA Plateau et l’Uss Kraké qui n’arrive toujours pas à enchaîner.  La JA Plateau devient lanterne rouge. Le champion en titre est vraiment en galère.

Géraud Viwami

Tunisie: Bessan et Zarzis joueront les plays off pour la montée en Ligue 1

L’ES Zarzis de Jacques Bessan (20 ans) jouera les plays off de la ligue 2  tunisienne.

Rappelons le principe , la première phase du championnat se joue en deux groupes de 10 qui s’affrontent en aller-retour. Les trois premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les plays off. Un mini-championnat à six aura lieu , toujours en aller retour et les deux premiers seront promus en ligue 1.

Zarzis a réussi à décrocher la troisième place du groupe A avec 30 points. Ils lutteront avec AS Djerba,AS Gabes les deux premiers du groupe A et les trois premiers du groupe B que sont l’ US Ben Guerdene, Stade Sportif Sfaxien et Jendouba Sports pour la montée.
Jacques Bessan (N°11, en bas à droite sur la photo) l’attaquant international béninois a inscrit six buts à l’issue de cette première étape de la saison.
 Relégué la saison dernière seulement , Zarzis espère vite retrouver l’élite.

Coupe Caf : Suanon et Salomon passent en huitième de finale.

Après la défaite un but à zéro concédée il y a une semaine au Congo devant CARA , l’Etoile du Sahel d’Abdel Fadel Suanon a fait le boulot à domicile en s’imposant à Sousse 3-0 , le vendredi dernier. Les tunisiens passent autour suivant.
Samedi , le défenseur Junior Salomon a fait de même avec son club nigérian de Bayelsa United. Nul vierge à l’aller face à Kondzo Fc au Congo, et une victoire sans bavure deux buts à zéro, à domicile, pour s’assurer une place en huitième aussi. Salomon était bien sûre titulaire en défense centrale.
Les huitièmes se joueront dans ce mois -ci , l’Etoile du Sahel affrontera les sud-africains de Super Sport United . Match aller au pays de Mandela.
Bayelsa United sera opposé aux zimbabwéens de How Mine. Match aller au Nigéria .
Les matches aller se joueront le weekend du 21 22 et 23 mars, retour une semaine plus tard.
Géraud Viwami

Ligue 1- Joueur du mois de Février : Kabirou Koutché au-dessus du lot !

 

En collaboration avec la station de radio Ocean fm , Bjfoot.com vous présente l’élection du joueur du mois récompensant, le joueur le plus performant en ligue 1.  Le milieu offensif de l’Aspac Kabirou Koutché s’est fortement distingué pour février.

 

Il succède à son coéquipier Afissou Tamou élu pour le mois de janvier.  Kabirou Koutché , ce milieu offensif gaucher monte en puissance dans l’effectif d’Edmé Codjo.  Utilisé à plusieurs poste (attaquant, ailier gauche-droit, milieu axial) , il est toujours aussi performant malgré les changements. On a découvert la puissance  dans le jeu et la technique de ce joueur très énergique. On pourrait bien le comparer par son style au parisien Ezekiel Lavezzi. Il a ouvert son compteur-but  contre Avrankou, le 16 février lors de la 7e journée.

Il a réalisé un bon mois de vérifier et est logiquement récompensé. Il recevra son prix dans les jours à venir et sera en interview sur Ocean fm.

Ligue 1- Joueur du mois de Janvier : Afissou Tamou élu !

 

En collaboration avec la station de radio Ocean fm , Bjfoot.com vous présente l’élection du joueur du mois récompensant, le joueur le plus performant  le championnat ( débuté le 29 décembre 2013).  Auteur d’un très bon début de saison, l’attaquant de l’Aspac Afissou Tamou a été élu pour le mois de janvier.

A l’issue des votes combinés des rédactions des deux partenaires, l’attaquant de l’Aspac, Afissou Tamou a été élu. Auteur de quatre buts et trois passes décisives, il est l’homme le plus décisif des portuaires qui sont tête du championnat.  Il s’était illustré dès la première journée, en devenant le premier buteur du championnat puis en délivrant dans la foulée sa première passe décisive à Ezekiel Okotou lors du succès inaugural de l’Aspac  2-1.  Pour rappel, il est transfuge du Mogas où il a été meilleur buteur du championnat la saison dernière avec 10 réalisations.  Il semble bien décidé à poursuivre sur sa lancée.

Tamou a réalisé un mois de janvier de toute beauté. Félicitations. Il recevra son prix dans jours à venir et sera en direct en interview sur les ondes de la radio Ocean Fm.

Ecureuils: Rajevac prêt au sacrifice financier , Vélud impossible , Ollé-Nicolle déjà à Cotonou?

  La fédération et le ministère n’ont visiblement pas encore trouvé d’accord pour le futur sélectionneur des Ecureuils. Hedi Jebali l’agent de l’entraineur serbe qui affirme que ce dernier serait prêt au sacrifice pour prendre la tête des Ecureuils pendant que la piste Vélud s’éteint, Ollé-Nicolle tiendrait la corde.  

 

Dans notre récente  publication au sujet de la nomination du futur sélectionneur national nous annoncions une short liste de trois noms retenus. La fédération par la voix du président Ahouanvoebla donnait sa préférence serbe mais affirmait également que le ministère ne pouvait pas s’aligner sur les exigences de l’ancien coach du Ghana. Ce qui semblait logique.  Mais rebondissement, l’agent de l’entraineur serbe, Hedi Jebalia , qui a contacté notre rédaction,  renvoie la balle dans le camp de la fédération « Je suis très étonné de ça, Milovan Rajevac  (photo) est prêt à se plier aux exigences de la prestigieuse fédération béninoise de football »  nous a-t-il confié. Voilà qui jette un petit flou sur  l’argument de la fédération. La qualité et l’expérience du serbe ne font aucun doute, la fédé n’était-elle pas en contact avec son agent pour discuter des conditions financières ? Surprenant.

Ensuite la piste menant au français Hubert Vélud semble morte d’avance. A l’USM Alger actuel leader du championnat algérien, où il réussit depuis deux saisons. Un agent algérien proche du club algérois n’a pas hésité à nous confier «Vélud ne viendra pas au Bénin j’en suis sure, il est mieux ici ».   Si ça devrait être le cas, il ne pourrait s’engager avec les Ecureuils qu’en fin de saison.  La fédé n’a plus vraiment le temps. Toutefois on pourrait se demander, s’il ne peut être délogé, pourquoi a-t-il postulé ? Surprenant aussi.

Selon nos informations, le sélectionneur est arrivé à Cotonou en fin de semaine dernière en compagnie de  son agent, un béninois vivant en France. Tout porte à croire que ce sera le français Didier Ollé-Nicole, sans club depuis son départ de Rouen en Aout 2013 après que le club ait déposé le bilan et s’est vu relégué en championnat amateur. On attend toujours l’annonce officielle de la fédération et du ministère des sports

Ligue 1 : JA Plateau, champion en péril !

 

On dit souvent que le plus difficile n’est pas d’arriver au sommet mais de s’y maintenir. Cet adage trouve parfaitement son illustration entre deux saisons sportives comme celle de la JA Plateau en ligue 1 béninoise, championne surprise la saison dernière et relégable après dix journées sur vingt cette saison. Analyse.

 

La JA Plateau n’a pas la tête à la fête cette saison, auréolé de son statut de champion en titre le club de Pobè est au fond du trou. 13e avec avec  6 points, une seule victoire en dix journées et ils sont  relégables depuis la 3e journée. Plusieurs raisons expliquent cette chute libre.

Les adversaires sont devenus plus conscients du statut de l’équipe, qui était considéré comme un promu en apprentissage et qui a profité de son statut de d’outsider pour se hisser vers les sommets. C’est donc aux poulains de Jonhson Babatayo d’hisser leur niveau de  jeu, capacité qu’ils n’ont visiblement pas tant leurs résultats sont médiocres.

L’équipe a perdu quelques cadres, comme le milieu offensif international Femi Adjai, qui a rejoint les Dragons ou encore son gardien de but Patrice Vodounou qui a signé au Mogas. Même si d’autres éléments clé sont restés comme le capitaine-milieu Armand Aziankoui ou le meneur de jeu international junior Bamidélé Tokoumbi . Dans son recrutement d’habitude elle s’appuie sur une forte colonie nigériane mais  la Jap est loin d’être au niveau.

 

Nouvelle saison, triste réalité….

La saison dernière la Jap a été championne en se spécialisant dans les victoires étriquées. Ils ont remporté sept matches  sur le score d’un but à zéro et concédé huit nuls vierges. Record absolu. La défense était son point fort. Cette saison l’équipe a déjà encaissé seize buts après dix journées. Alors qu’il avait encaissé neuf sur toute la saison dernière.  L’attaque n’est pas plus tranchante trois buts seulement inscrit en dix journées. La saison dernière ils en avaient marqué déjà vingt-deux sur les vingt-six journées de de championnat. Soit une moyenne de 0.84 but/match. D’ailleurs l’équipe n’a jamais marqué trois buts dans un même match.

La saison écoulée ils étaient invaincus jusqu’à la 16e journée ils avaient concédé deux défaites (contre Asos et Dragons). Cette saison ils sont déjà triplés le total en dix  journées soit six défaites. Ils sont devenus très prenables.

Et pour illustration la claque 4-0 reçue lors de la 6e journée contre As Police. Seul l’Asos avait réussi à leur mettre deux buts au cours d’un même match lors de l’exercice précédent.

 

La défaite de Didavi aux élections…

Autre facteur notable, le manque d’ambition et de moyens financier. Championne du Bénin et qualifié en ligue des champions le club n’a pas pu s’aligner en compétition continentale faute de moyens financiers. Un forfait qui a marqué mentalement les joueurs qui auraient l’impression d’avoir accompli des efforts pour rien. Mieux, le club  est parrainé par Bruno Didavi, candidat malheureux aux dernières élections à la fédé. Cet échec a aussi son effet sur les performances dans un contexte bénino-béninois, la JA Plateau aurait bénéficié de l’influence de ses dirigeants  sur les décisions arbitrales pour s’assurer son titre alors que ses parrains dirigeait la fédération.

Rééditer l’exploit cette année serait une belle réponse aux détracteurs en attendant ils ne peuvent pas viser si loin. Ils sont à trois points du premier non relégable, le maintien est encore possible mais ils sont presque sûrs de ne pas conserver leur titre.  L’Aspac championne en 2010 avait  terminé 8e  lors de la saison inachevée en 2011 et a occupé le même rang en 2013 à la suite de son titre de 2012. La Jap va-t-elle va faire mieux l’année après le titre ?

Géraud VIWAMI

Ecureuils : Rajevac trop cher, ce sera Vélud ou Ollé-Nicolle

 

Sur la vingtaine  de profils en course, la fédération béninoise a fini par trancher, trois noms sont finalement retenus, Rajevac, Ollé-Nicolle et Vélud. Selon nos informations ce dernier serait en passe d’être nommé.

 

La fédération s’est enfin prononcé dans le choix du futur sélectionneur  sur la vingtaine de postulants le prochain sélectionneur sera parmi les trois noms cités ci-dessus.  Dans un communiqué officiel sorti dimanche soir, la fédération a donné sa préférence pour le serbe Milovan Rajevac, ancien sélectionneur du Ghana lors de la Can et du Mondial 2010 dont la dernière adresse professionnelle remonte au Qatar en 2011.

Mais Augustin Ahouanvoebla et son bureau n’ont pas obtenu gain de cause auprès du ministère des sports. En effet le choix définitif doit être approuvé par le ministère et  l’Etat béninois n’est pas disposé à s’aligner sur les exigences financières du serbe jugées trop élevées.

Deux autres noms figurent sur la short list finale. Didier Ollé-Nicolle (photo), actuel entraineur de Rouen en National il est notamment passé par Nice en ligue 1 et Neuchâtel Xamax en Suisse. Il était aussi passé par Clermont en 2008 où il a révélé Michael Poté. Le technicien français n’a jamais dirigé de sélection nationale.

La piste Hubert Vélud tiendrait plus la corde au sein du ministère des sports  et de la fédé. Son passé d’ancien  sélectionneur du Togo  militerait  en sa faveur.

Selon nos informations le futur sélectionneur est déjà à Cotonou pour régler les derniers détails avant l’officialisation de son accord.  Ollé-Nicole ou Vélud ? Selon ce même communiqué de la fédération d’ici la fin de semaine on sera fixé.

Ligue1-J10: Tonnerre et Ayéma au ralenti , l’Aspac reste en tête !

L ‘Aspac a bel et bien repris la tête du championnat , les portuaires peuvent remercier Aboubakar Guindo buteur décisif  dès la 5e minute contre Asos samedi et leur gardien de but Saturnin Allagbé auteur d’un grand match. Notons que l’Aspac a été réduit à dix après l’expulsion de Mama Seibou à la 25e minute.

 

Dans les autres matches de ce dimanches , trois nuls vierges lors des duels Dragons – Ayéma , Tonnerres – Buffles et Avrankou – Tonnerres. Match nul 1-1 également entre Energie et JA Plateau. Le classement est donc presque le même que samedi soir vu qu’il n’y a pas eu de vainqueur ce dimanche.

Ligue1-J10: L’Aspac repasse provisoirement en tête !

En ouverture de la 10e journée l’Aspac était en déplacement , samedi à Porto-Novo, grâce à u but d’Aboubakar Guindo , les portuaires se sont imposés 1-0.  Une victoire qui leur permet de repasser en tête avec  19 points en attendant les matches d’Ayéma (17 points) et Tonnerres (17 points) cet après-midi.  Ces deux clubs ont été d’ailleurs rejoints par l’Uss Kraké vainqueur du Mogas 1-0. Enfin l’As Police aussi a confirmé sa bonne forme en enchaînant un deuxième succès d’affilée contre la lanterne rouge Adjobi 1-0. Ces trois vainqueurs gagnent des places au classement en attendant les rencontres de cet après-midi.

coupe de la confédération: CARA – ES Sahel 1-0

Titulaire avec l’Etoile du Sahel cet après-midi à Pointe-Noire contre CARA , Abdel Fadel Suanon et les siens se sont inclinés 1-0 sur un but d’Uboah encaissé à la 43e minute. Manche retour à Sousse dans une semaine.

Ligue 1 : L’entraineur d’Adjobi suspendu six mois !

 

Adjobi, lanterne rouge du championnat  est vraiment mal barré cette saison, suite aux tensions survenues le dimanche  dernier sur son terrain contre Kraké, la ligue n’a pas hésité a sanctionné le club. L’entraineur Symphorien Theou a été suspendu pour six mois avec une amende financière le club est également condamné à jouer ses deux prochains matches à domicile à huit clos.