Ecureuils de France/ L1 et L2 : Fortunes diverses

 

France/ Ligue1

Nice domine le Psg 1-0

(Poté sur le banc, Sessègnon sur le terrain)

 Le Psg pensait tenir  au moins le point du nul, mais les niçois mal en points ont inscrit par l’inévitable Rémy le seul but du match.

Côté béninois, Si Sessègnon a disputé toutes les 90 minutes du match, Mickaël Poté quant à lui, est resté au repos sur le banc.

Le Psg est désormais 12e et Nice 16e.

Encadré

Buteurs

79 ‘  REMY 

Avertissements

Nice

62 ‘   COULIBALY

70 ‘   APAM

Psg

 18 ‘  TRAORE

Sessègnon : Ce n’est pas évident de jouer dans un stade vide

Sur le site officiel du club de la capitale, Stéphane Sessegnon avoue avoir eu du mal à évoluer dans une enceinte vide : « Ce n’est pas évident de jouer dans un stade vide car nous avons l’habitude de jouer devant un public nombreux. Mais cela ne doit pas être une excuse. On a eu des opportunités qu’on n’a pas su saisir. Il nous reste deux matches à huis clos. Celui-là doit nous servir de leçon.»

(Footmercato)

Ligue2 – Guingamp stoppe Metz 2-1

Ogunbiyi et Omotoyossi entrent après l’heure de jeu

Vendredi dernier, les deux Ecureuils élus « homme du match » lors de la dernière coupe des nations avaient rendez-vous. Chacun sous ses couleurs, Ogunbiyi et Omotoyossi avaient débuté le match sur le banc. A la pause, les deux équipes étaient à 1-1. Sans faire exprès, les deux coaches ont décidé de lancer leurs deux béninois presque au même moment. Ogunbiyi entre à la 65e, Omotoyossi à la 67e.  Ce sont les locaux guingampais qui vont le plus bénéficier du remplacement opéré dans leur rang avec le but de Gilmar dans le dernier quart d’heure. 2-1. Le score en restera là. Metz reste 3e avec 46 pts et Guingamp désormais 17avec 31 pts a sorti la tête de la zone rouge.

STADE MUNICIPAL DE ROUDOUROU

9965 spectateurs / 12,0°

Buteurs

19 ‘  SCARPELLI 

77 ‘  GILMAR 

Metz

 25 ‘  HAMROUN ( csc ) 

Avertissements

35 ‘   KONE

Metz

 58 ‘  FALLOU

Adénon sur le terrain, Bastia pas toujours au point

Battus 1-3 au Havre, Khaled Adénon et les bastiais restent dans une spirale négative qui les emmènent vers l’étage inférieur.

 

STADE MUNICIPAL JULES DESCHASEAUX

7863 spectateurs / 10,0°

Buteurs

13 ‘  DIALLO 

15 ‘  JOVIAL 

89 ‘  DIALLO 

Bastia

 73 ‘  ROBAIL

                             Réalisé par Aubay

Le point les autres stades

Vendredi
Mogas 90 –Dynamo Parakou 1-0
M.Ismael libère les pétroliers
En ouverture de la 18e journée de la Moovligue1.Le Mogas (8e) a accueilli au stade l’amitié de Kouhounou Dynamo Parakou (14e).Dans le vif du sujet les jaunes et verts de Cotonou font circuler le ballon sans se créer des occasions franches. Du coté des parakois le nul est déjà satisfaisant. Du retour des vestiaires Stanislas Akélé effectue un double changement Mounirou et Ismael remplace respectivement Gahou et Ayayi.Un coaching qui ne tarde pas à porter ses fruits.(55’) Ismael est lancé en profondeur par Loko ,Soffo vide sa cage mais l’attaquant ne cadre pas. Ce n’est que partie remise pour lui.(68’) Sur un centre de Menongbé venu de la droite ,Ismael se retrouve seul au second poteau dans les six mètres et marque du plat du pied.1-0.Les pétroliers dominateurs sont enfin libéré et vont s’imposé sur ce score étriqué. Les parakois déjà lanterne rouge s’enfoncent davantage pendant que le Mogas gagne deux places au classement.
Résultats du dimanche
Espoirs – Dragons 1-1
Le nul qui compromet les savalois
Délocalisé et joué à Bohicon pour raison de sanction du terrain de savalou, le derby espoir de savalou et dragons de l’ouémé s’est soldé par un score nul de un but partout
Démarrée sur chapeau de roue à 16h pile au stade paulin tomalaga de bobicon les offensives des dragons étaient nets et ils ont pris dans un premier temps le jeu à leur propre compte mais contées parfois par le bastillon défensif de savalou. 45mn pas grandes choses à mettre sous la dent en action spectaculaire. la seule véritable action de but survint à la 35eme mn où Agbo René de Espoir a été rudoyé en pleine surface de réparation par Houessou Roméo des dragons : Espoir bénéficie d’un pénalty sifflé par l’arbitre de la rencontre KIagou moumouni et transformé par Dégnidé Paul à la 36eme mn .le score est resté inchangé jusqu’à la mi temps A la reprise de la deuxième partie précisément à la 56eme mn les dragons reviennent dans la partie sur coup franc magistralement exécuté par Soulé Mohamed des Dragons .Au finish les deux équipes se sont tournées dos un but partout
gérovinho

Dynamo Abomey –Mambas Noirs 2-1
Les verts d’Abomey soufflent
Deux sur deux c’est le bilan des poulains de Kamel Djabour à Porto-Novo. Après les Requins le dimanche dernier, ils ont battu Mambas noirs hier. Même si ce sont ces derniers qui ont ouvert le score à la 7e grâce à Bessan Léon, qui faisait son retour après plusieurs semaines d’absence. A la reprise Mensah Fabrice égalise pour les Aboméens (58’) .C’est Toundé Adébayo qui va inscrire le but victorieux. Cette victoire permet à Dynamo d’Abomey de sortir timidement de la zone rouge et de revenir à quatre points des Mambas de Yusif Haruna.
Buffles –Uss Kraké 2-0
La victoire qui donne des ailes
Ce n’était pas gagné mais ils l’ont réussi. Dans l’un des rencontres les plus attendu de cette 18e les Buffles ont défait le leader Kraké à Parakou deux à zéro. Des buts de Moussa Ajai (27’) et Natabi Traoré (63’) .Grace à ce succès les Buffles réintègrent le top 3 à quatre points de Kraké qui reste leader malgré la défaite avec deux longueurs d’avance sur l’Aspac.
Avrankou –Soleil 1-0
Ishola assure l’essentiel
Il est devenu l’homme providentiel du coté d’Avrankou.Ce dimanche grâce à un nouveau but de Razack Ishola, Avrankou a pu prendre le dessus sur Soleil et remonter au classement. Une victoire importante pour les hommes de Bruno Goudjo qui joue le mainitien.Quant à Soleil il pointe désormais à quatre points du premier relégable.

Requins- Panthères 3-1
Dossou régale, Bézo aussi
Les buts
47’ Requins : Centre de Stanley venu de la droite, Bézo récupère dans les six mètres mais son tir est contré, Dossou suit et marque 1-0.
51’ Requins : Odoun-Ifa lance correctement Bézo, seul face à Imourana l’attaquant marque son treizième but de la saison 2-0
71’ Panthères : Centre de la droite de Laissi sur la tête de Latifou qui réduit le score pour les panthères
86’ Requins : L’homme du match, Dossou, décalé à droite slalom dans la surface avant de battre Imourana dans un angle fermé.
Grace à ce succès les Awissi-Wassa, grimpent à la 5e place a cinq points du leader Kraké .
Réalisé par Géraud Viwami (coll.)

Gros Plan : Aspac –Tonnerres 2- 1

Les portuaires à deux points de Kraké

Annoncé comme le véritable choc de la 18e entre l’Aspac (2e) a accueilli Tonnerres (2e) au stade René Pleven de Cotonou. Devant plus de 15.000 spectateurs ce sont les  poulains d’Alain Gaspoz qui ont frappé fort  en s’imposant par deux buts à un. Un succès vital pour le sprint final.

Gérovinho

Les buts

10’ : Bouraima dos au but dans les 18 mètres, remet sur Wahidi.Ce dernier s’en amène le cuir à l’intérieur de la surface  élimine Akapko puis ajuste Nato au premier poteau 1-0

35’ : Doublé pour  Wahidi ! Tout part d’un mauvais dégagement d’Akapko à 20 mètres des buts sur Adamu.Ce dernier décalé à droite de la surface récupère le ballon. Ensuite il  efface Akapko avant d’adresser un  centre à ras de terre au second poteau pour Wahidi qui marque du plat du pied 2-0

90+5 : Dans les arrêts de jeu Tonnerres réduit le score .Centre de Tchibozo de la droite Dépko seul au second poteau place une tête hors de portée d’Allagbé. 2-1  

Les autres temps forts

38’Sakibou à droite près du poteau de coner, déborde Munlegbe et remet un centre  à ras de terre  pour Bouraima qui enlève trop sa frappe.

39’ Coner tiré par Dramé pour Tonnerres, Allagbé manque sa sortie mais  Lazadi dégage sur la ligne

51’ Enorme occasion pour l’Aspac.Fayémi décalé à gauche  se joue de Dramé  et centre superbement au second poteau pour Bouraima pourtant  seul mais il pique trop sa tête au dessus.

89’ Fayèmi étrangement seul dans les 25 mètres décroche une puissante frappe du gauche, Nato claque en coner.

Homme du match

Adam Wahidi  

Repositionné en attaque aux cotés de Bouraima.Il a beaucoup apporter par sa technique et sa percussion. Il a  surtout mis à profit son drible et  son sens du but  qui lui ont permis de signer le doublé et assurer le succès aux portuaires.

Le jeu de l’Aspac

Ils ont évolué dans un 4-4-2 classique avec le retour de Gaspoz  sur le banc de touche. Les portuaires ont mis la pression dès les premières minutes au milieu de terrain. En insistant sur le flanc gauche, grâce à Sakibou intenable qui a rendu une copie très propre. Dans l’entrejeu Fayémi a su dispenser l’absence de Yolou suspendu. Le jeu dos au but de Bouraima a beaucoup aidé les bleus et blancs dans la remontée des balles. A noter également le bon match de Lazadi qui a su contrecarré Séka sur le coté droit. Globalement les poulains de Gaspoz ont fait un bon match, concentrés, discipliné, tactiquement et surtout motivés par l’enjeu de la rencontre.

Le jeu de Tonnerres

Samedi dernier les poulains de Wabi Gomez n’ont pas effectué un grand un match. Trop vite étouffé par les jeunes de l’Aspac Tonnerres a réagit très timidement et a subit le jeu notamment en première période malgré l’entrée en jeu de Wassiu Oladipupo.En seconde mi-temps ils ont essayé de relever la tête avec Séka à la baguette mais la défense portuaire était bien en place. A force de pousser ils vont se consoler avec la réduction du score en fin de rencontre. Mais collectivement Tonnerres n’a pas fait autant que l’Aspac qui mérite amplement son succès. Wabi pourra profiter de la pause Ufoa qui débute le weekend prochain pour mieux s’armer pour la dernière ligne droite.

La déclaration de Gaspoz

Ce n’était pas un match facile à gagner

«C’était un match pas facile à gagner pour nous à l’entame du  match l’équipe a bien respecter les consignes  à gagner les duels. C’est ce qu’il fallait pour gagner ce match donné beaucoup d’énergie, monter  beaucoup de cœur. Je regrette ce but dans les derniers instants. Je vais leur remonter les bretelles. On ne doit pas se relâcher un match est fini quand l’arbitre siffle la fin. »

Les notes sur 10

Arbitre : Brice Egounleti  4  

Aspac

Allagbé 5,Fanou 6,Junior 6,Kassa 6,Lazadi 6,Atchègo 5.5,Fayèmi 6,Adamu 5,Sakibou 7,Bouraima 6,Wahidi 7.5 .

Onwuka 4 (entré 56’) Sewanou 4(entré58’)

Tonnerres

Nato 4,Adjavon 5,Akakpko 4,Munlegbe 4.5,Adjovi 5,Dramé 5,Getheme 3.5,Edoh 3,Kambou3.5,Séka 5,depko5,.

Wassiu 3.5 (entré 30’)

Origine du surnom « Ecureuils »

Depuis sa création en 1970, l’équipe nationale de football du Bénin a hérité du surnom d’écureuils. Au fil des années, plusieurs soulèvements ont été enregistrés contre ce surnom alors que la plupart des grosses écuries en matière de foot porte des surnoms plutôt de nature à impressionner dans le style lions, aigles, léopards, guêpes(d’accord un peu moins celui là), guerrier braves (la Namibie y a échappé bel, parce que « rats du désert », ça faisait un peu trop écrasable), diables rouges…

Mais bon sang, pourquoi « écureuils »? Pourquoi pas « Jarre trouée », ou « canari ». Ah j’oubliais, le Brésil l’avait déjà réservé celui-là (Seleção Canarinha ou Auriverde pour dire Sélection Petit Canari ou Vert-doré).

Plusieurs symbolismes sont donnés au terme écureuils en fonction de la région du monde.  Ainsi en Europe, les écureuils étaient considérés autrefois avec une grande méfiance. Les mythes des Germains du Nord relatent l’existence d’un écureuil appelé Ratatöskr (« dent de rat ») qui ne cessait de monter et de descendre sur le tronc de l’arbre du monde Yggdrasil (voir Frêne) et semait la discorde entre l’aigle installé sur sa cime et le serpent Nidhogr, en racontant à chacun ce que l’autre avait dit de lui (si seulement on pouvait faire au moins pareil à la CAN!!). L’écureuil fut aussi rapproché du dieu germain Loki. Cet animal roux qui fuit sans cesse à toute vitesse et ne se laisse jamais attraper fut considéré à l’époque chrétienne comme une véritable incarnation du Diable.

Pour les indiens d’Amérique, avoir la force de l’écureuil se dit de l’homme qui est toujours en mouvement. Rêver d’un écureuil est une invitation à se préparer pour un grand changement (Yayi devrait peut-être revoir ces affiches pour les prochaines élections?). Il apprend aussi à réserver son énergie pour un besoin ultérieur mais aussi à réserver son jugement pour l’avenir.

En héraldique (science qui étudie les armoiries) l’écureuil est le symbole de la prévoyance, de l’agilité, de la vivacité et de l’indépendance ou bien encore des contrées boisées (Après tout ce n’est pas aussi mauvais que ça le surnom). S’il est d’azur, il symboliserait la foi dans le commerce, s’il est de sable il symboliserait « un homme juste qui corrige les vices »(Ah oui, pour ça on a beaucoup à corriger!!). Nicolas Fouquet, intendant général des finances de Louis XIV, portait sur ses armes un écureuil accompagné de la devise « quo ne ascendet ? » (jusqu’où ne montera-t-il pas ?). Et au Bénin alors?

Norbert Imbs, Inspecteur des PTT sera le premier président de l’histoire de la Fédération béninoise de football qui donnera le nom d’écureuils au joueurs béninois de l’époque aux petits gabarits mais très agiles et « débrouillards »( ok pour les Sessegnon, Seka and co, mais pas sûr que les Omotoyossi et Chrysostome soient du même avis).

Norbert Imbs, un des premiers arbitres internationaux africains (notre popularité ne date pas de l’époque de Codjia pour ceux qui se le demandaient), aura été le père du football béninois, reconnut pour son combat contre l’ingérence de la politique dans les affaires du football au temps du régime militaire marxiste de Mathieu Kérékou (1972-1989). Il  tirera sa révérence le dimanche 21 février dernier à Cotonou à l’âge de 93 ans. Il a été inhumé dans l’après-midi du Vendredi 19 Mars dernier au cimetière Pk 14 route de Ouidah. L’équipe de bjfoot présente ses condoléances à sa famille et au foot béninois. Qu’il repose en paix!

C’était l’instant histoire sur bjfoot…

Mondial minime: Le programme

38ème MONDIAL MINIMES MONTAIGU VENDEE 2010

Les camerounais vainqueurs de l'épreuve en 95. Sur cinq finales disputées, ils en ont remporté 4, et ont fini une fois 3ième. La côté d'ivoire, la Tunisie et le Gabon ont aussi pu atteindre une fois la troisième place. Tous les autres pays Africains sont souvent passés à la trappe. Les écureuillets feront-ils mieux?

Impossible de charger le modèle standings-compact.php


Impossible de charger le modèle standings-compact.php

Le Bénin au tournoi minime de Montaigu

C’est une tradition à Montaigu, à Pâques la ville s’anime au rythme du football, les chocolats prennent la forme du ballon rond et la population se donne rendez-vous au bord des terrains pour encourager les équipes. Cette 38ième édition qui se déroulera du 31 mars au 5 avril 2010 dans les communes de Montaigu, la Guyonnière, Saint Hilaire de Loulay, Saint Georges de Montaigu, La Copechagniere, Saint Gilles de Croix de Vie et Venansault verra les écureuils de moins de 17 ans se frôler à

Le Tournoi de Montaigu est une compétition de football, organisé pour la première fois en 1973 par André Van Den Brink, alors à la tête du FC Montaigu. Le « Mondial Minimes », comme il est souvent appelé, rassemble entre 16 et 30 équipes de jeunes footballeurs de moins de 17 ans, autour de deux challenges : clubs et nations. Le nombre important de fédérations de football représentées, ainsi que le nombre de talents détectés, font de ce rassemblement l’un des plus réputés et visités des tournois de jeunes en Europe. Pour info, ce tournoi a vu passer des joueurs comme Cristiano Ronaldo, Andrea Pirlo, Pavel Nedved, Gheorghe Hagi, Carlos Tevez, Marcel Desailly, Didier Deschamps, Thierry Henry, Karim Benzema, Yoann Gourcuff.

C’est une tradition à Montaigu, à Pâques la ville s’anime au rythme du football, les chocolats prennent la forme du ballon rond et la population se donne rendez-vous au bord des terrains pour encourager les équipes. Cette 38ième édition qui se déroulera du 31 mars au 5 avril 2010 dans les communes de Montaigu, la Guyonnière, Saint Hilaire de Loulay, Saint Georges de Montaigu, La Copechagniere, Saint Gilles de Croix de Vie et Venansault verra les écureuils de moins de 17 ans se frôler à d’autres cadors du monde et s’offrir des possibilités de détection. La délégation béninoise quittera Cotonou le 26 mars à bord d’un vol régulier d’Air France. Dès son arrivée à Nantes, elle se rendra à Vannes où les joueurs vont s’acclimater avant de rejoindre Montaigu le 29 mars 2010 pour un premier choc face à la sélection française. Ci-dessous les résultats du tirage:

Groupe A
France
Portugal
Benin
Emirats Arabes Unis

Groupe B
Ukraine
Angleterre
Gabon
Japon

Les détails sur la sélection béninoise très prochainement sur bjfoot.com….

Omotoyossi pour relancer Ogounbiyi et les guingampais

Ce duel dans le cadre de la 29ième journée de ligue2 entre les deux béninois aura finalement tourné l’avantage de Mouri et l’EAG 2-1. Guingamp après 12 matchs sans victoires, gagne finalement à domicile sur une frappe déviée par Mouri pourtant hors jeu à la 77ième. Guingamp souffle un peu donc et par la même se lave de la zone de relégation. Omotoyossi habitué à entrer en cours de jeu (67ième cette fois-ci) n’aura rien pu faire pour changer la donne.

Weekend décisif pour les buffles

Les quatre équipes du haut du classement s’affrontent entre elles ce weekend. Si l’USS KRAKE est sûr de garder le trône à l’issue de cette journée, tous les scénarios sont envisageables pour le podium entre les trois équipes suivantes.

Match Score
7 mars 2020 16 h 00 min N/A
Tonnerres FC ASVO

1 - 1

7 mars 2020 16 h 00 min N/A
Buffles FC Dynamo Parakou

0 - 0

7 mars 2020 16 h 00 min N/A
Energie FC JA Cotonou

0 - 1

8 mars 2020 16 h 00 min N/A
Panthères UPI ONM

3 - 2

8 mars 2020 16 h 00 min N/A
ASPAC Ayéma

2 - 0

8 mars 2020 16 h 00 min N/A
Béké Dragons FC

2 - 0

8 mars 2020 16 h 00 min N/A
ESAE JS Pobè

1 - 0

8 mars 2020 16 h 00 min N/A
AS Réal Sports USS Kraké

2 - 0

Particularité de ce weekend, les quatre équipes du haut du classement s’affrontent entre elles. Si l’USS KRAKE est sûr de garder le trône à l’issue de cette journée, tous les scénarios sont envisageables pour le podium entre les trois équipes suivantes, même si Tonnerres et ASPAC partent avec un léger avantage qui fait qu’un match nul les maintient sur le podium. Les buffles retrouveront-ils le podium?

La febefoot bientôt gâtée?

1,059 milliard de dollars, c’est le chiffre d’affaires qu’a réalisé la Fédération Internationale de Football (FIFA) durant l’exercice 2009 pour un bénéfice net de 145 millions d’euros. Comme à l’accoutumée, un dividende reviendra à chacune des 208 fédérations membres, plus précisément pour cette année 147.000 euros, soit quasiment 100 millions de FCFA. A coup sûr, la fédération béninoise de foot aura bientôt sa part du gâteau, de quoi relancer un tas d’activités sur place (on veut bien l’espérer).

Par ailleurs, le Comité Exécutif de la FIFA a approuvé aujourd’hui, 19 mars 2010, l’attribution d’un financement spécial aux Fédérations Chilienne(1.2M) et Haïtienne(3M) de Football destiné à les aider dans la reconstruction de leurs infrastructures détruites à la suite des catastrophes naturelles qui ont récemment frappé leurs deux pays.

Moovligue1/18e journée : Deux duels au sommet

Aspac : ils acceuillent Tonnerres dans un duel au sommet

Ce weekend  on disputera la 18e journée de la Moovligue1.Deux duels retiennent l’attention celui devant opposé Aspac et Tonnerre et l’autre entre les Buffles et Kraké à Parakou

Géraud Viwami (coll.)

Mogas(8e) -Dynamo Parakou (14e)

Les pétroliers à la relance ?

Cette le Mogas fait une saison en demi-teinte .Impressionnants face aux Requins (15e journée), impuissant face à Soleil le weekend dernier. Les amis d’Agbo Robert  reçoivent ce vendredi  en match avancé de la 18e journéen, Dynamo Parakou la lanterne rouge. Les pétroliers partent logiquement avec la faveur des pronostics et sont dans l’obligation de faire un résultat positif. Mais les jeunes de Dynamo montrent des signaux positifs dans le jeu attention à l’excès de confiance coté Mogas.

Joueurs à suivre : Romuald Zocli (att/Mogas) et Pégo Idrissou (mil/D.Parakou)

Aller : Dynamo Parakou –Mogas  0-1

Aspac (2e) –Tonnerres (3e)

Malheur au vaincu

Ils totalisent le même nombre de points au classement. Ils sont  tous deux à cinq petits points de l’Uss Kraké.La victoire est impérative des deux cotés. Tonnerres est une équipe bien à l’aise à l’extérieur quand l’Aspac elle incontournable à domicile. Les verts de Bohicon sont revigorés depuis leur victoire à domicile devant les Buffles, un autre adversaire direct. L’Aspac sort d’un nul décevant face aux Mambas Noirs. Le vainqueur pourra mieux suivre Kraké pour le vaincu ce sera un peu plus compliqué .De quoi dire que ce samedi ce ne sera pas une partie de plaisir pour Fanou Vincent et ses coéquipiers. Le jeu sera-t-il à la hauteur de l’enjeu ?

Joueurs à suivre : Arouna Sakibou (mil/Aspac) – Wassiu Oladipupo (mil/Tonnerres)

Aller : Tonnerres –Aspac 0-0

Buffles (4e)  –Uss Kraké (1er

Un duel de haut de tableau

Kraké est en pole position avec cinq points d’avance sur  l’Aspac et Tonnerres. Ce dimanche les Buffles recevront au stade municipal de Parakou le leader. Un match qui s’annonce très compliqué pour les poulains de Xavier Bernain en difficulté de la reprise. Quant aux amis de Garel Sossa ils ont déjà obtenu quatre succès à l’extérieur cette saison les Buffles sont prévénu. Les verts de Parakou devront gagner pour se relancer. Car en cas de défaite le champion de la phase Aller  pourrait dire adieu au titre.

Joueur à suivre : Natabi Traoré (att /buffles) et (Bangoura A. att/Kraké )

Aller : Kraké – Buffles  1-0

Les autres affiches

Les Requins de Michel de Sorin (7e)  accueilleront les Panthères (5e)  de Djougou ce dimanche au stade de l’amitié de Kouhounou.Le stade de Goho étant suspendu c’est à  Porto-Novo que  Dynamo Abomey(13e) recevra  Mambas Noirs(10e)  dans un duel important de bas de tableau.En cas de succès les aboméens pourront sortir de la zone. Une autre rencontre à suivre a Savalou entre les Dragons et  Espoirs(12e).Enfin la dernière affiche de cette 18ieme Avrankou(11e) recevra Soleil (10e) un match intérressant entre deux clubs qui jouent le maintien.   

Aspac: ils reçoivent Tonnerres dans un duel au sommet

Ligue A / Kraké toujours leader,Bézo Yaovi roi des buteurs

Sept rencontres ont lieu comme d’habitude pour cette journée de ligue 1.Kraké, Tonnerres et Dyanmo Abomey ont réalisé les meilleures opérations du weekend.Pendant que Bézo reprend la tete du classement des buteurs .
Gérovinho

Le tour des stades

Samedi

Soleil –Mogas 1-0

Manzourou Oladipupo assure l’essentiel

Les poulains de Touré Vizir n’étaient pas donnés favori face aux Mogas 90, mais ils ont réussi un « grand » coup en s’imposant samedi dernier au stade Réné Pleven de Cotonou.( 13e) Sur un centre venu de la gauche Djibril Awalou le portier du Mogas gené par deux attaquants de Soleil , relache le cuir Bessan suit et tire sur l’épaule d’Agbo .Pénalty pour Soleil et biscotte rouge pour le capitaine du Mogas.C’est le tournant du match.Le pénalty sera transformé par Manzourou Oladipupo malgré le bon plongeon d’Awalou.C’est le tournant du match.Après ce but les jaunes d’Apkapka ,restent en place mais les pétroliers ne renverseront jamais la tendance. Pire les poulains d’Akélé Stanislas, le nouveau coach du Mogas montrent un manque de motivation et d’envie.Les amis de Gérard Adanhoumè plus présent remportent logiquement le gain de la partie sans vraiment impressionner.

Tonnerres – Buffles 2-1

Est-ce la fin de la malédiction ?

Samedi dernier au stade Paulin Tomanaga de Bohicon, l’As Tonnerres a acceuilli le Buffles du Borgou un adversaire direct au classement.Les amis de Comlanvi Acapko ont battu les parakois par deux à un.Un succès très précieux qui rapproche les verts du duo de tete.Les hommes de Xavier n’arrivent plus à enchainer les bons résultats.Pour Wabi Gomez c’est peut-etre la fin de la malédiction des matchs à domicile sans succès ?.
Dimanche

Aspac –Mambas Noirs 0-0

Les portuaires tenus en échec par Mambas

Ce dimanche au Stade de l’amitié de Kouhounou l’ Aspac a acceuilli les Mambas Noirs.La première était dans l’obligation de s’imposer pour mettre la pression sur le leader.La seconde ne voulait surtout par perdre.La première période semble un peu équilibré mais Mambas se crée les meilleurs occasions sur coup franc grace à Adah et Kido.L’Aspac insiste sur le flanc gauche bien animé par Kassa et Sakibou sans succès.Du retour des vestiaires les portuaires montrent plus d’envie et deviennent dominateurs.A l’heure de jeu Assane est victime d’une poussette flagrante en pleine surface Brice Igué ne bronche pas.Quelques minutes plus tard Junior marque mais il est signalé logiquement hors-jeu .Mambas subit mais en craque pas.Soulignons l’expulsion d’Assane pour acte d’anti-jeu en fin de rencontre.Le match s’achève sur ce nul vierge.Les jaunes et noirs s’en contentent,l’Aspac aurait préférée une victoire.

Uss Kraké-Avrankou 2 -1

Kraké solide sur son fauteuil

Plus rien n’arrète Kraké ou du moins Avrankou n’a pas pu stopper le leader Kraké dans sa lancée.Face une équipe d’Avrankou poursuivie par les démons de la rélégation, c’est en fin de partie que Nanapéré signe le but de la victoire après l’ouverture du score de Bangoura à la 8e .Grace à ce succès Kraké compte cinq d’avance sur son dauphin.Avrankou cale mais garde espoir.

Dynamo Abomey-Requins 3-2

Abomey ,l’espoir renait

Le stade municipal de Goho est suspendu suites aux évènements survenu lors de la 15e journée.C’est à Charles de Gaulle que Dynamo a été contraint d’acceuillir les Requins de l’Atlantique.Les rouges et blancs et ont été supris car c’est la modeste formation d’Abomey qui va s’imposer.Grace au doublé de Fabrice Mensah, ex-joueurs des Requins et un autre but de Christopher que Dynamo s’offre son premier succès en 2010.Les buts de J. Dossou et de Bézo pour les Requins n’ont pu empecher la victoire des abomméens qui reste dans la zone rouge mais à deux points du premier non relegable.Soulignons que grace à son but Bézo creuse l’écart au classement des buteurs

Dynamo Parakou –Dragons 0-0

Les Parakois toujours en panne

La lanterne rouge n’aura pas crée la suprise lors de cette 17e journée.Dynamo Parakou a acceuilli au stade municipal de Parakou les Dragons de l’Ouémé.Les hommes de Tchagodonou ont été contraint au nul par les ouéménous.Ce nul ne fait l’affaire d’aucne formation les parakois restent lanterne rouge et les oranges noirs sont toujours coincés en milieu de tableau.

Panthères –Espoirs 2-0

Samadou montre la voie aux siens…

Les Panthères ont renoué avec le succès au stade Atchoukouma de Djougou.Face à Espoirs de Savalou c’est enfin de partie que tout se débloque par l’ouverture du score de Samadou à la 77′ avant que Latifou ne corse l’addition à la 88′.Une victoire qui permet à l’équipe septentrionale de remonter à la sixième place pendant qu’Espoirs se rapproche de la zone rouge.

Le Classement

Impossible de charger le modèle standings-extend.php

Meilleurs Buteurs
Yaovi 12 buts
Kotchoni 11 buts

Charte de la sélection des écureuils A

LA CHARTE

PREAMBULE

Le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin doit contribuer, par son exemple, à préserver l’esprit de fair-play. Tout joueur de football doit s’efforcer d’observer en toute circonstance un comportement exemplaire, de nature à valoriser l’image du football tant dans son club qu’en sélection. La fédération béninoise de Football a établi les dispositions qui suivent en s’appuyant sur la Charte du sport de haut niveau. Elle peut être saisie de toute difficulté d’interprétation soulevée par l’application de la présente Charte.

CHAPITRE 1ER : DES JOUEURS

Règle 1 : Dans le plein exercice de ses droits, chaque joueur de football sélectionné en équipe du Bénin est responsable de la bonne conduite de sa carrière sportive. Il veille à l’exécution de ses obligations à l’égard de la Fbf à laquelle, en tant que licencié, il a volontairement adhéré.

Règle 2 : Il est dit que le joueur de football en équipe du Bénin est titulaire de la licence-assurance Fbf. Il bénéficie d’une assurance couvrant les risques dans son activité sportive pendant la durée de sa carrière sportive.

Règle 3 : Le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin participe il la lutte contre le dopage et à la responsabilité assumée conjointement dans ce domaine par l’Etat et sa fédération. Il s’interdit de recourir à l’utilisation de substances ou de procédés interdits par sa fédération. Il accepte de se soumettre le cas échéant à tous contrôles sollicités par l’Etat, la Fbf et par toute Commission régulièrement mandatée. En cas de non-respect de cet engagement, une procédure sera ouverte devant le Conseil fédéral de la Fbf.

Règle 4 : Le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin est tenu de suivre, à la lettre, les lois ainsi que les règles de la circulation routière. II évite à tout prix de conduire à une vitesse trop élevée ainsi que sous l’influence de l’alcool ou de drogues. Il s’engage il ne consommer de l’alcool qu’avec modération et raison, surtout en public.

Règle 5 : Pendant la saison sportive, le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin participera aux actions de promotion initiées par la Fbf et ses partenaires.

Règle 6 : dans l’exercice de sa liberté d’opinion, de sa liberté de communiquer des informations ou des idées et dans son comportement sur le terrain, le joueur de football sélectionné en équipe du bénin est tenu de préserver l’image de la Fbf, de l’équipe du bénin et de ses dirigeants et cadres techniques et de ne pas porter atteinte à l’intimité, l’honneur ou la considération d’autrui. En cas de non-respect de cet engagement, une conciliation sera ouverte et une procédure sera engagée devant le Conseil fédéral de la Fbf. Le joueur s’expose à des sanctions sportives et financières.

Règle 7 : Les joueurs de football sélectionnés en équipe du Bénin pourront être représentés au Conseil fédéral de la Fbf par l’intermédiaire du capitaine de l’équipe. Ce représentant sera invité et aura le droit de participer aux débats sans possibilité de prendre part aux votes.

CHAPITRE 2EME : DES SELECTIONS

Règle 8 : La constitution des équipes nationales est prioritaire. Elle incombe à la Fbf. La Fbf établit des sélections en vue d’assurer la meilleure participation possible aux compétitions prévues au niveau international. Ces sélections sont assurées par les sélectionneurs régulièrement mandatés par la Fbf.

Règle 9 : Le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin doit se rendre aux rassemblements, aux entraînements ou matches sauf dispense exceptionnelle justifiée. En cas de refus sans motifs légitimes, il s’expose à l’exclusion de l’équipe à laquelle il avait été admis ct à des sanctions pouvant aller jusqu’à la perte de sa qualité de membre de l’équipe du Bénin. Tout joueur de football sélectionné en équipe du Bénin s’engage à ne pas signer de contrat avec un club qui comporterait une clause ne lui, permettant pas de remplir les obligations de la règle 11.

Règle 10 : Pendant tout le temps lié à une sélection, le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin sera placé sous l’autorité du manager de l’équipe, de l’entraîneur ou de tout autre responsable désigné par la Fbf.

Règle 11 : Tout joueur appelé à participer à une sélection nationale s’engage à respecter les contrats publicitaires et les contrats d’équipement passés par la Fbf au nom et pour le compte des sélections nationales. Il s’interdit de mener toute action, de nature à concurrencer le programme commercial fédéral. Il renonce expressément à développer quelque action personnelle de quelque forme que ce soit, de nature à porter atteinte aux engagements pris par la Fbf vis-à-vis des partenaires fédéraux. Il reconnaît expressément que seule la Fbf est habilitée il gérer et à exploiter l’image collective des Equipes du Bénin. Et à cet égard, il s’engage à participer aux opérations de promotion initiées par la Fbf avec ses partenaires, contre versement des indemnités. Toute action individuelle, commerciale ou promotionnelle menée par le joueur faisant référence à son statut d’international devra être soumise à l’accord préalable de la Fbf qui en informera le club concerné. D’une manière générale, tout joueur appelé à participer à une sélection nationale s’engage à ne développer aucune action promotionnelle, de nature à porter atteinte à l’image el à l’éthique du sport.

CHAPITRE 3EME : DES COMPETITIONS

Règle 12 : Au cours des sélections (rassemblements, entraînements, matches) auxquelles il participe, le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin est tenu de respecter les engagements pris par la Fbf.

Règle 13 : Au cours des sélections (rassemblements, entraînements, matches) auxquelles il participe, le joueur de football sélectionné en équipe du Bénin est tenu de respecter les adversaires, les officiels, le public, les coéquipiers, les entraîneurs, les dirigeants, les organisateurs et surtout la nation béninoise symbolisée par les couleurs nationales

Règle 14 : A l’issue d’un match de football, chaque joueur sélectionné en équipe du Bénin donne la main à l’arbitre et à chaque adversaire, même en cas de défaite.

Règle 15 : Même s’il s’engage à fond pendant un match, tout joueur sélectionné en équipe du Bénin doit le faire avec fair-play. Il est conscient que la tricherie, la dissimulation de fautes et en particulier les insultes, les coups de points ou de coude, les comportements violents ainsi que la volonté de causer des blessures corporelles ne font pas partie du répertoire comportemental d’un sportif d’élite responsable. Règle 16 : Les cartons jaunes et rouges encourus en dépit de l’éthique sportive lors d’une rencontre feront l’objet d’une amende à payer par le joueur indélicat.

CHAPITRE 4EME : DES PRIMES DES JOUEURS

Règle 17 : Tout joueur de football sélectionné en équipe du Bénin, a droit à des primes dont la nature et le montant sont fixés de commun accord avec la Fbf et le Ministère en charge des sports. Les montants des primes ne sont pas négociables. Ils pourront être révisés dès que nécessaire.

SESSEGNON, roi de l’Ouest ?

Football : Meilleur joueur de l’Afrique de l’ouest

 

L’Union des fédérations ouest-africaines (UFOA) est en quête du meilleur joueur de la zone. A l’image du Meilleur joueur FIFA, du Ballon d’Or de France Football ou encore du Meilleur joueur de la CAF, l’UFOA a instauré le challenge du Meilleur joueur d’Afrique de l’Ouest sous le vocable «The best of the best» ou «Le meilleur des meilleurs». Le secrétaire général de l’association zonale, l’Ivoirien Aka Malan l’a fait savoir, hier, lors de la conférence de présentation du programme d’activités de l’année 2010 à l’hôtel Novotel au Plateau (Abidjan). Le lancement de l’opération de désignation du meilleur joueur de l’ UFOA est prévu dans la deuxième quinzaine de ce mois de mars. Deux mois après (deuxième quinzaine du mois de mai 2010), l’identité de «The best of the best» sera dévoilée lors de la cérémonie de remise des prix dénommés «Awards UFOA 2009». Pour arriver à ce stade, les votes se dérouleront par SMS ou appel vocal et les votants sont appelés à choisir parmi les Ivoiriens Kader Keïta, Yaya Touré et Didier Drogba, les Ghanéens Michael Essien, André Ayew, Sulley Ali Muntari, le Béninois Stéphane Sessegnon, les Nigérians Aiyegbeni Yakubu, John Obi Mikel, les Maliens Frédéric Kanouté et Seydou Keïta, le Togolais Emmanuel Adebayor, les Burkinabè Moumouni Dagano et Jonathan Pitroïpa, le Sénégalais Mamadou Niang, le Guinéen Pascal Feindouno.
Outre, les Awards, l’UFOA a au programme plusieurs autres activités. Dont la Coupe UFOA des Nations (8-18 avril) à Ogun State (Nigeria). Le tirage au sort est prévu le 30 mars prochain et enregistrera la participation de huit équipes. La 25e édition de la Coupe UFOA des clubs est également au programme. Les phases éliminatoires de cette compétition se dérouleront du 9 mai au 7 novembre 2010. La phase finale aura lieu à Lomé (Togo) du 9 au 12 décembre prochain. La Coupe UFOA des dames (5-15 août) à Bamako (Mali) se tiendra sans la Côte d’Ivoire qui est remplacée par la Tanzanie, invitée de la CECAFA. Ce tournoi précède la 6e édition de la Coupe UFOA des U20 du 7 au 17 octobre 2010 à Ouagadougou (Burkina Faso). Un séminaire de renforcement des capacités des officiers et agents de sécurité impliqués dans l’organisation des matchs dans les stades réunira 32 participants, les 7 et 8 avril 2010 à Ogun State. Bien avant, cet Etat du Nigeria aura abrité l’Assemblée générale extraordinaire de l’Union, le 17 avril 2010. (patriote-cote d’ivoire)

Remplaçant mais … décisif

L’entrée en jeu de Omotoyossi à la 73ième minute du match en retard de la 27ième journée de ligue2 aura été tout bénef pour Metz face à Laval. Mené 3-1 après avoir marqué en premier, Metz repart quand même avec le point du nul grâce à un jolie but de Omogoal (crochet intérieur en pleine surface puis missile) en toute fin de match. Ce nul permet aux grenats de maintenir à la fois leur série d’invincibilité, et leurs distances par rapport aux autre poursuivants pour le podium, autrement dit la montée en ligue1.

Niger-Bénin 2-0:Les écureuils de Sorin,sans surprise

Les écureuils de Sorin, sans surprise 

Les écureuils locaux conduit le selectionneur intérimaire Michel Sorin, ont été logiquement battu par le mena du niger hier au stade  General Seyni Kountche de Niamey.Une défaite qui confirme les doutes par rapport à la carrure de l’équipe devrant  disputer les éliminatoires 2012 pour le Bénin.

Gérovinho

En une semaine Michel Sorin à monter une équipe de vingt joueurs  locaux pour disputer le match amical contre le Niger.L’équipe officiellement présentée vendredi dernier n’aura pas réussi le miracle chez le voisin du nord.Sous une chaleur de plus de quarante dégré la première sortie des écureuils de l’ère Sorin s’est soldé par une défaite logique face au Niger deux buts contre rien.D’une part cette défaite semble logique le groupe nigérien étant plus homègène pendant que les écureuils n’ont eut qu’une semaine de préparation .D’autre part cette rencontre aura quand meme servi  de préparatifs pour le tournoi de l’Ufoa.Si  cette équipe locale doit disputer les prochains éliminatoires les dirigeants  doivent d’ores et déjà savoir qu’en football il n’y pas de génération magique.

Pas le meme calibre !

Qu’ils vous souviennent que lors  de la seconde phase des éliminatoires 2010 le Bénin avait affronté le Niger.Dans la double confrontation les écureuils  conduit à l’époque  par Michel Dussuyer avaient maitrisé  le sujet nigérien.D’abord à Niamey deux à zéro grace à Seidath Tchomogo et d’Omotoyossi  puis à Cotonou sur le meme score grace à Ahoueya et un autre but d’un défenseur contre son camp.Le constat est claire le calibre de la selection locale n’atteint pas la cheville de l’équipe « dissolut » et cet echec face au Mena du Niger  en est la preuve.Si le Bénin compte vraiment jouer les premiers roles et espérer une qualifictation pour Gabon-Guinée Equatorilae 2012 la solution se trouve ailleurs pas dans l’équipe dirigé actuellement par Michel Sorin.Mais la déclaration du président de la fédé Anjorin Moucharaf lors de la présentation de l’équipe locale donne un début de réponse aux  interrogations « Ne vous dites pas que vous êtes les Ecureuils. Dans l’équipe qui disputera les éliminatoires, il n’y aura peut-être que 2  d’entre vous, même si je souhaite que vous soyez 15. ».Doit-on comprendre que le futur selectionneur aura la main libre pour rappeler  les 23 « dissoluts » d’Angola 2010 ? Ce qui ne serait pas étonnant car  le Bénin  vraiment besoin d’eux.

Poté: L’exploit n’aura pas été pour aujourd’hui

3 minutes de jeu n’auront pas suffi à Poté pr faire décoller Nice au score face à Nancy. Entré à la 90ième minute de jeu (2-2) à la place de Loic Rémy copieusement sifflé à sa sortie, Poté n’aura pas pu faire grand chose que de constater impuissant son équipe se faire dépasser au score par un mordant Nancy. La série de désillusion continue pour Poté et Nice…

Retour salvateur pour Sessegnon et le PSG

Sans ses supporters, le PSG a pu arracher à la dernière minutes des arrêts de jeu le match nul face aux lensois. La défense parisienne toujours aussi bégayante dans ses dégagements encaissera suite à un corner à la 64ième minute avant que Sessegnon n’égalise à l’ultime seconde de la recontre.

Anjorin : « vous n’êtes pas encore l’équipe des éliminatoires… »

Ce matin lors de la présentation officielle de l’équipe mise sur pied par le sélectionneur intérimaire Michel Sorin, le président de la fédération, Moucharafou Anjorin est revenu sur les raisons de la dissolution avant de s’adresser aux 20 joueurs retenus pour Niger – Bénin du dimanche.

« Ne vous dites pas que vous êtes les Ecureuils. Dans l’équipe qui disputera les éliminatoires, il n’y aura peut-être que 2 d’entre vous, même si je souhaite que vous soyez 15. »

Ceci est clair et commence par répondre à la question : quels Ecureuils iront aux éliminatoires.

Les 23 d’Angola 2010 peuvent déjà se dire qu’on aura recours à leur service en temps opportun. La dissolution, quelle grande blague!

(à suivre)

Les 20 Ecureuils présentés vendredi matin

sorin
michel sorin et ses 20 joueurs face à un petit défi, mais difficile

 Ils seront présentés à la presse vendredi matin en présence de la presse, de la fédération béninoise de football et du ministère des sports. La cérémonie aura lieu à la salle de conférence du palais des sports de Cotonou.

Classement Fifa, le Bénin 65e

A l’issue du mois de février où aucune sélection n’a joué, c’est les vieux résultats qui font leur effet. Le Bénin gagne 2 places et devient 65e pendant qu’au plan africain, l’Egypte chute à la 17e place et reste en tête, malgré 7 places perdues. le Cameroun 20 et le Nigeria 21e (2 places perdues) arrivent les Eléphants de Côte d’Ivoire, position égale (22e)