Écureuils: Kobéna au repos, Fayémi, Fanou et Yolou à l’entrainement!

 

Manuel Amoros dispose désormais de son groupe au grand complet depuis le retour de Ouaga. Logé à Altantic beach Hotel, les Écureuils s’entraînent au stade de l’Amitié, où aura le lieu la réception du Mali, dimanche prochain.
Hier , le technicien français à pu voir tout son groupe a l’entrainement en présence d’un maigre public. Amoros après la traditionnelle étape d’échauffement a animé un exercice de conservation de balle sur un périmètre réduit avant de finir par une opposition dirigé entre l’équipe ayant été titulaire a Ouga et le reste du groupe.
Comme informations principales, Nouhoum Kobéna , dernier à rejoindre la troupe en provenance de la Finlande a été laissé au repos lors de la séance de ce jeudi après-midi.
Amoros a également , fait appel à trois nouveaux joueurs juste pour compléter le groupe pour la séance d’entrainement de ce jeudi après-midi. Il s’agit , des nouveaux champions du Bénin de l’Aspac, Gérard Yolou, Afissou Fayémi et Vincent Fanou, ces derniers ont donc rejoint leur domicile à la fin de la séance et non l’hôtel où le groupe est logé.

30 Ecureuils locaux pour un stage du 15 au 21 février

 

Reconnaissance du sélectionneur national Denis Goavec

Le ministre Kérékou se démarque d’Anjorin

Le seul sélectionneur reconnu par le ministre Kérékou est Denis Goavec. C’est la substance de la déclaration du ministre Modeste Kérékou qui vient clarifier les doutes semés par une décision prise par Moucharafou Anjorin, tentant de limoger Denis Goavec.

Le ministre des sports vient ainsi démontrer à ceux qui en doutaient son impartialité dans la crise à la Fbf. Ceci est à saluer.

Aubay

 Préparation du match Côte d’Ivoire – Bénin du 27 mars 2010

Le Mardi 15 Février 2011 à 11heures à l’hôtel de l’Amitié au Stade de l’Amitié de KOUHOUNOU, 30 Ecureuils sont invités par le sélectionneur Denis Goavec. Le stage de regroupement prendra fin le Lundi 21 Février 2011 à 12 heures.

Liste

Gardiens

1)  ALLAGBE Saturnin     (ASPAC)

2)  ALLAH Ludovic     (MAMBAS)

3)  SEMEVO Cyrille      (USSK)

Défenseurs

4)  LAZADI Fousséni      (ASPAC)

5)  DANGBE Robert       (REQUINS)

6)  ACAKPO Yacinthe        (CIFAS)

7)  DOSSOU-GBETE Lunel     (MOGAS)

8)  FANOU Vincent        (ASPAC)

9)  SALOMON Junior    (ASPAC)

10) KASSA Antonin       (ASPAC)

Milieux de terrain et attaquants

11) SUANON Abdel Fadel    (MOGAS)

12) MAKARIMI Ousmane     (CIFAS)

13) MAZOU Issa Aboubacary     (MOGAS)

14) DOSSOU Jordel    (REQUINS)

15) YOLOU Gérard    (ASPAC)

16) SAGBO Lionel     (REQUINS)

17) HOUNGBO Charles     (DRAGONS)

18) OLADIPUPO Mansourou   (SOLEIL)

19) ADAM Waïdi      (ASPAC)

20) HOUNSOUKPOE Achille   (REQUINS)

21) LOUTE Isaac      (SOLEIL)

22) SEKA Arnauld        (TONNERRE)

23) AOUDOU Mohamed    (TONNERRE)

24) ADJAI Moussa      (CIFAS)

25) DAGBETO Guy    (PANTHERES)

26) COREA Cédric     (USSK)

27) FASSASSI Djamal    (USSK)

28) BESSAN Jacques      (SOLEIL)

29) KOUNOU Paterne     (CIFAS)

30) OUZEROU Abdoulaye    (BUFFLES)

Ligue des champions- tour préliminaire : L’Aspac prêt à relever le défi équato-guinéen

 

Une salle remplie de journalistes et en face, 2 joueurs, Karim Mamam et Vincent Fanou, le coach adjoint Emile Enassouan, intérimaire du titulaire, conseiller aux sports du Dg du Port, Pierre Hinvi et le chef de la division de communication du Port, Sanni Tadjou Dine. La promesse de passer le premier tour est ferme.

Réalisé par Aubay

Emile Enassouan, coach Aspac « Nous sommes chez nous et nous imposerons notre jeu »

« En début de saison, le recrutement n’ayant pas été conséquent, la concurrence a manqué. Avec l’apport de quelques joueurs d’appoint, nous avons commencé à relever la tête. Deux matches durant le stage à Lomé la semaine dernière ajoutés à deux matches de championnat de bonne facture face à Cifas et Kraké et nous sommes désormais sur la bonne dynamique. Il fallait ce stage de Lomé pour cultiver plus de solidarité dans le groupe et faciliter l’intégration des nouveaux.

Nous savons que l’adversaire a 5 internationaux avec un bon défenseur central, un jeune attaquant de 22 ans et un milieu de terrain, tous avec de bons niveaux de jeu. Nous sommes préparés à cela. Nous allons faire notre jeu avec beaucoup de vivacité et imposer le style offensif. Nous sommes chez nous et nous imposerons notre jeu. Nous allons travailler ces derniers jours pour finaliser la tactique de dimanche prochain. La rigueur tactique approfondie reste la base des derniers entraînements. »

Pierre Hinvi « L’Aspac s’engage à passer ce tour »

« Je tiens à préciser que l’entraîneur principal monsieur Alain Gaspoz est allé faire un bilan de santé en Suisse et reviendra bientôt en forme pour poursuivre l’œuvre entamée. Dans cette compétition, nous espérons faire mieux que nos prédécesseurs souvent éliminés au premier tour. L’Aspac s’engage à passer ce tour-là pour porter haut le flambeau du professionnalisme béninois. Nous n’allons pas faire honte au Bénin. Nous sommes capables de vaincre l’équipe équato-guinéenne.

Par rapport à notre adversaire, il faut dire qu’il arrive jeudi et n’est pas en championnat depuis 2 mois et demi. Le Deportivo Mongomo a beaucoup d’étrangers dans son effectif, mais n’a pas la même organisation que l’Aspac. Pour cela, nous avons recruté trois joueurs qui aurait dû être qualifiés n’eût été la lenteur à la fédération en raison d’une mission à l’étranger du chargé des licences. Ces joueurs sont Maxime Singbo, Victor Adigoun et un autre défenseur central venu du Cameroun, de l’Union de Douala (ndlr : Nana Nafiou). Il y a enfin Junior Ellissa dont la situation administrative a été clarifiée. Dans notre préparation, nous avons choisi Lomé parce que c’est le plus près , car étant en championnat, les délais sont courts.»

Sanni Tadjou Dine, chef de la communication « Poursuivre notre investissement pour faire rayonner l’image du port et du Bénin »

« Le Port ne mesurait pas l’ampleur que pourrait prendre son engagement dans le professionnalisme. La saison dernière, après beaucoup d’efforts financiers, la récompense de 3 millions à l’issue du championnat a été en deçà des espérances. Mais face aux attentes, nous avons décidé de poursuivre notre investissement et aller loin pour faire rayonner l’image du port et du Bénin. »

Vincent Fanou, représentant des joueurs

«  Chacun de nous a pris la mesure de l’événement pour porter l’équipe plus haut. Nous allons faire oublier notre 10e place en championnat avec les mauvaises performances actuelles.»

Karim Mamam, représentant des joueurs

« C’est une fierté de participer à cette compétition, car ceci n’est pas donné à tout le monde et nous sommes motivés pour aller loin.»

Réalisé par Aubay

Bénin / Ligue1-22e journée : Le leader Aspac à l’épreuve des Panthères ce vendredi

(Kraké à l’affût)

Le duel à distance aura lieu à Cotonou, sur les deux stades de la ville. En tenant compte des positions au classement, des adversaires, Aspac et Soleil ne sont pas en danger. Mais la tension et la pression peuvent en décider autrement ce vendredi.

Aubay

Au stade de l’Amitié : Aspac – Panthères

Leader avec un point de plus au classement, l’Aspac emmené par son capitaine Vincent Fanou va tenter de confirmer devant son public en match avancé cet après-midi face aux Panthères. Vainqueur chacun dans les dernières minutes du match précédent, les deux équipes savent donc que la patience peut être une clé surtout en cette fin de saison. Les Panthères, dominateurs des Dragons à Djougou, savent aussi que la victoire de l’Aspac à Kraké a donné des ailes aux portuaires en route vers le sacre. Le match s’annonce très ouvert dans un stade de l’Amitié où l’Aspac qui reçoit, n’a pas encore gagné cette saison.

Pour le duel de coaches, précisons que l’Aspac de Gaspoz avait dominé en début de saison l’équipe de Savalou alors dirigée par Antoine Abathan 3-0. Ce dernier avait pris sa revanche avec les Panthères au match aller. Ce match va départager les deux techniciens !

Kraké à l’affût, devra dominer Soleil

Garel Sossa and co. Savent que ce match peut leur permettre de reprendre le fauteuil de leader en cas de faux-pas du leader. Pour cela, il faudrait gagner face à une équipe de Soleil calée en milieu de tableau. Mais il va falloir pour les protégés du coach ghanéen Ampomah, oublier le choc du dimanche dernier face à l’Aspac.

Dimanche à Porto-Novo

Les Requins ont plus à perdre que les Dragons

Ce n’est pas un choc au sommet, les deux équipes étant loin des 3 premières places. Pour les Requins, une chance de titre reste possible. Pour les Dragons, c’est des matches pour l’honneur qui vont s’enchaîner. Et parmi ceux-ci : les Requins. Le rival préféré et éternel. En remboursant à Cotonou au Mogas son affront, (même si une victoire 1-0 n’égale pas le 6-2 reçu à Porto Novo), les Dragons ont montré leur sens de l’honneur. A Porto-Novo, les Requins qui l’ont emporté 3-2 à l’aller, bien que menés 2-0 après 20 minutes, ont plus à perdre. Après une défaite 0-2 concédée aux Buffles, une défaite face aux Dragons peut avoir de lourdes conséquences au classement pour les rouge-blanc.

 

 

Tous les matches

Vendredi

Aspac – Panthères

Soleil – Kraké (René Pleven)

Samedi

Mogas –Espoir

Dynamo – Dynamo

Dimanche

Dragons-Requins

Tonnerres – Avrankou

Buffles – Mambas Noirs