Sessegnon répond à Di Canio sur le terrain…. par une ouverture du score

Stéphane Sessegnon a répondu aujourd’hui à son ancien coach Paolo Di Canio en signant dès son premier match sous sa nouvelle tunique, le premier but de son équipe face à …Sunderland. Mieux, West Brom remportera le match 3 – 0 grâce à deux autres buts de Liam RidgeWell et de l’ancien marseillais Morgan Amalfitano, condamnant désormais Sunderland à la dernière place de la premier league.

Di Canio qui a pris la décision contreversée de céder Sess à WBA pendant les dernières heures du mercato a plus que jamais la pression des fans du club. Il se fera même sifflé à la fin du match (voir résumé ci-dessous).

Sessegnon débutera avec WBA face à ….SUNDERLAND

Après un transfert dans les toutes dernières minutes du mercato de Sunderland à West Brom, Sessegnon dont on espérait le premier match avec les Baggies face à Fulham a dû reporter sa rentrée, faute de permis de travail. Selon le site officiel de WBA, tout devrait rentrer dans l’ordre en cours de semaine et on devrait pouvoir voir le milieu offensif au dossard N° 29 évoluer sous ses nouvelles couleurs le weekend prochain contre son ancien club Sunderland.

Pour rappel, Sessegnon n’était plus en odeur de sainteté du côté des blacks cats. Un temps annoncé au Qatar, il se fera finalement clashé par Di Canio qui l’appréciait pourtant:

“Purement en tant que joueur, je voulais le garder. Mais il ne m’a pas fait plaisir lors des trois premiers matchs de championnat cette saison – il a été étonnement négatif pendant nos matchs.”

“J’ai essayé de le garder, mais ensuite j’ai vu comment il était dans le jeu et je n’ai pas été impressionné par son désir ou son attitude”

“Et puis,lors de notre match de coupe, un match crucial pour nous, un jeu pour donner confiance à tout le monde – il était à 20 miles du Stade de la Lumière et non avec sa famille. Il n’était ni au stade, ni à la maison et pour moi, cela signifiait qu’il ne se souciait pas assez.”

En attendant, rendez-vous samedi prochain 21 septembre 2013 à 16H pour ces retrouvailles, on ne peut tôt!!

Transferts – Sessegnon vers Al-Jaish

L’ancien milieu de terrain du PSG, Stéphane Sessegnon, devrait signer prochainement avec l’équipe qatarie d’Al-Jaish.

L’expérience de Stéphane Sessegnon en Premier League tire à sa fin. Après deux ans et demi passés chez les Black Cats, l’international béninois est sur le point de rallier le Golfe. L’ex-Parisien est attendu pour s’engager en faveur de la formation qatarie d’Al-Jaish, qui est dirigée par le Roumain Razvan Lucescu. C’est ce que révèle SkySports. Le montant du transfert serait estimé à 5.5M€.

Sessègnon : «Mon travail ici, à Sunderland, n’est pas encore terminé »

Auteur d’une belle saison sous les couleurs de Sunderland, Stéphane Sessegnon serait sollicité par quelques formations huppées comme Chelsea ou Arsenal. Pour autant, le milieu de terrain des Blac

sessegnon, l'amour pour Sunderland plus fort que tout?

k Cats ne compte pas forcément plier bagage dans les semaines à venir. “Je me sens bien ici c’est toujours agréable d’évoluer dans un contexte de confiance, avec un manager qui croit en vous, indique l’ancien Parisien dans Chronicle Live. Je suis au courant des rumeurs à mon sujet mais je ne peux rien faire contre. De toute façon, je pense que mon travail ici, à Sunderland, n’est pas encore terminé”.

(Sports.fr)

Sunderland : Sessegnon, l’inévitable départ ?

 

7 buts et 11 passes décisives cette saison. Deux passes décisives samedi avec un très grand match de Sessègnon ont mis Manchester City dans une position délicate pour le titre. Et pourtant, le béninois n’est pas sûr de rester en Angleterre. Voici l’article de nos confrères d’Afrik.com.

 

Arrivé à Sunderland en janvier 2011 après son départ mouvementé du Paris Saint-Germain, Stéphane Sessegnon a mis du temps avant de trouver ses marques en Premier League. Désormais intégré au système de jeu des Black Cats, l’international béninois donne la pleine mesure de son potentiel, au grand bonheur de son entraîneur et des supporters. Sauf que si sur terrain tout les voyants sont au vert pour le milieu de terrain, l’ancien Parisien aurait déjà des envies de départ pour retourner… en Ligue 1.

 

Actuellement en pleine réussite avec Sunderland, de l’autre côté de la Manche, Stéphane Sessegnon est parvenu à faire oublier ses débuts difficiles avec le club du Nord-Est de l’Angleterre. Le Béninois est même devenu le fer de lance de son équipe, une situation tout bonnement impensable au moment de son arrivée au mercato estival de 2011. Débarqué du côté du Stadium of Light sur la pointe des pieds après avoir été au clash avec le Paris Saint-Germain et son entraîneur de l’époque, Antoine Kombouaré, l’ancien Manceau a eu du mal à trouver ses repères au sein de son nouveau club. Pire, lors de ses premières sorties, les Rouge et Noir ont enchaîné une impressionnante série de sept défaites consécutives, ce qui lui a valu le sobriquet de “Chat noir”, ironie de l’histoire, puisqu’il s’agit aussi du surnom des joueurs du club (Black Cats).

 

Sauf que depuis ses débuts hésitants dans un nouveau championnat, de l’eau a coulé sous les ponts et Sessegon a eu toute l’intersaison pour s’intégrer au mieux dans son nouvel environnement. C’est donc un joueur métamorphosé qui a attaqué le nouvel exercice et qui enchaîne les performances de qualité outre-Manche. Replacé derrière l’attaquant par son entraîneur, Martin O’Neill, l’international béninois fait des ravages sur les pelouses de Premier League. Et si Sunderland pointe actuellement à une belle huitième place en championnat, c’est en grande partie grâce à son milieu de terrain de poche. Auteur de six buts depuis le début de la saison, l’Ecureuil n’en a pas perdu ses qualités de dribble et de passe. Dernière preuve en date, la réception de Manchester City samedi pour le compte de la 30e journée de Premier League (3-3).

 

Martin O’Neill : “Il a des problèmes de famille là-bas.”

 

Percutant balle aux pieds et dévoreur d’espace, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain a failli jouer un bien mauvais tour au Citizens, qui n’ont du leur salut qu’à une fin de rencontre heureuse. En finissant le match avec deux passes décisives à son actif, le milieu de terrain a de loin réalisé son match le plus abouti depuis son arrivée chez les Black Cats. Une prestation cependant en contraste avec sa situation personnelle. Le joueur a le mal du pays et, à l’image de ce qu’il avait pu faire pendant son expérience parisienne, il ne se cache pas pour exprimer ses velléités de retour dans l’Hexagone. Un mal-être pris très au sérieux par Sundeland, qui vit ici son “cas Tevez”.

 

Et si Martin O’Neill peut comprendre les atermoiements de l’international béninois, il tient à conserver son meneur de jeu. “Il a des problèmes de famille là-bas. C’est quelque chose que nous devons surveiller, surtout maintenant. On le fera, et c’est normal, mais aussi parce qu’il est en train d’attirer l’attention de nombreux clubs” , a-t-il expliqué dans les colonnes du Daily Mirror, avant de rajouter : “Il n’a rien dit. Je n’ai pas eu de contact de son agent. Son nom est balancé à droite à gauche mais je détesterai le perdre. Si c’est parce qu’il a le mal du pays, c’est une chose qu’on peut considérer. Je pense que le club a une bonne réputation quand il s’agit d’aider. On fera tout ce qu’on peut.”

(Afrik.com)

 

Bilan des Ecureuils : Stéphane Sèssègnon

Le bilan complet de la saison des Ecureuils

Quand on parle des Ecureuils, il y a les plus connus du fait de leur talent et du niveau où ils évoluent : Sessègnon, Poté, Adénon, Imorou. Et il y a ceux qui essayent de se relancer : Ogunbiyi, Ahouéya et Djima Koukou…La saison est presque terminée et voici le point complet des Ecureuils sur lesquels les informations sont accessibles et qui évoluent à un niveau intéressant.

Angleterre – Premier League

Stéphane Sèssègnon, Sunderland

Commentaires sur sa saison

Barré par Guily au Psg, il a dû aller au bras de fer avec le club Francilien pour traverser la manche. Bien accueilli et installé dans le onze-type des Black Cats par Steeve Bruce, l’ex-Awissi Wassa, s’est bien adapté à la Premier League avant d’aller en crescendo au fil des matches. De son arrivée en janvier à la fin de la saison il n’a été remplaçant qu’une fois. Un statut qu’il doit confirmer la saison prochaine.

Psg : 23 matches (11 remplaçants) d’août à septembre

Sunderland : 14 matches (1 remplaçant)

Buts : 3

Cartons jaunes : 2

Ses buts à Sunderland en images

[hdplay playlistid=1 ]

Interview du sélectionneur national Goavec: « On ne choisit pas la femme avec laquelle on couche!! »

[audio:http://bjfoot.com/wp-content/uploads/2011/03/GOAVECC_1.mp3,http://bjfoot.com/wp-content/uploads/2011/03/GOAVECC_2.mp3|titles=Interview de Goavec]

Dans un interview aujourd’hui devant un panel de journalistes, Goavec revient sur les différents points de sa préparation des écureuils pour le match face à la côte d’ivoire. Il sagit notamment du suivi de potentiels écureuils dans l’hexagone notamment le gardien Christian Bemenou, gardien de but du clb de CFA2 Chambery qui a éliminé trois équipes de L1 en coupe de France, et de jonathan tinhan qui évolue en L2 avec Grenoble.

Il est également revenu sur le retour de Mouri en sélection nationale et ses échanges avec l’actuel capitaine des écureuils Stephane Sessegnon fraîchement arrivé à Sunderland. Il abordera le planning des préparations, le climat politique autour du foot béninois et enfin sa propre situation.

L’expression qui ne vous échappera de son intervention que: “On ne choisit pas la femme avec laquelle on couche!!”.