Association : Pour la création d’un fichier national des jeunes footballeurs béninois , Sosthène Sèflimi a lancé l’ANIF

L’Association nationale des initiatives de formation en football (Anif-Football) a dévoilé sa vision et ses objectifs. C’est à travers la cérémonie de lancement officiel tenue le jeudi dernier, au Centre multimédia des adolescents et des jeunes du Bénin (CMAJB) sis au Stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou.

Au cours de rendez-vous, Sosthène Sèflimi a informé que l’association Anif-Football, a pour but de recenser et de fédérer toutes les équipes de jeunes de tous les villages du Bénin. Et pour ce faire, l’association, a-t-il déclaré, va se mettre en collaboration avec toutes les collectivités locales. «Nous allons démarrer dans 6 départements pour la première phase du recensement», a-t-il précisé par ailleurs. Selon lui, ce recensement va permettre de mettre en place le fichier national des équipes de jeunes footballeurs béninois. Un fichier avec lequel, le nombre de jeunes footballeurs à chaque poste qui existe dans tout le pays sera connu avec précision par exemple. «Ce fichier sera un redoutable instrument qui permettra à la fédération au ministère des Sports de disposer d’un outil fiable et crédible», a-t-il expliqué.

Redonner un sens à la formation à la base

«Notre ambitions est d’organiser le secteur du football des jeunes. Les enfants sont souvent regroupés dans les quartiers par un tonton qui a deux ballons et qui fait office d’entraineur. Et sans le vouloir, ce dernier abime les enfants, parce qu’il n’a pas les prérequis », a également souligné Sosthène Sèflimi avant d’annoncer que l’association «mettra l’accent sur la formation, tant des formateurs, que des joueurs». «Et pour ça déjà, nous avons des experts du football des jeunes qui, il faut le dire, sont des italiens, allemands, français, roumains et autres, qui ont déjà donné leur accord pour venir former nos formateurs. Nous avons aussi, Fortuné Glèlè, le seul instructeur CAF que nous avons au Bénin qui est prêt à nous accompagner sur le volet formation», a informé un Seflimi ravi d’annoncer qu’«une formation est déjà programmée pour le mois de septembre 2018».
A noter que l’ANIF a un bureau exécutif national de 5 membres avec des coordonnateurs (6) de régions et est soutenu par le ministre du Tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homeky ainsi que l’ancienne CTS, Christhelle Houndonougbo. Cette dernière s’est d’ailleurs dite séduite par l’idée et a promis de faire le nécessaire pour que l’initiative prospère.  Sosthène Sèflimi n’a pas manqué de remercier tous les soutiens de l’idée.

Présentation du Bureau exécutif

Président : Sosthène Sèflimi

Vice-président : Dr. Sèvêgni Tchaou

Secrétaire général : Salim da Silva

Trésorier : Abraham Quenum

Organisateur : Karim Maman

Source : Anselme Houenoukpo