D1- 11e journée / Aspac : Leader malmené mais victorieux

 

Deux penalties concédés en deux minutes dans un match annoncé comme difficile face au dauphin n’ont pas ébranlé l’Aspac. Victoire 3-2 et plus que jamais leader.

 

Aubay

1e Frappe d’Ismaël Adjibadé dans un angle fermé. C’est à côté. La réplique de l’Aspac sera foudroyante.

2e Un ballon pour Loba à droite qui sert Natabi frappe de l’intérieur. C’est sur le poteau, mais le buteur vient pousser tranquillement dans les buts de l’Asos. (1-0, 2e).

Entre la peur d’encaisser de l’Asos et les séries de passes stériles de l’Aspac, le match baisse d’intensité (18e).

Asos aligne une belle série de passes, mais la frappe du 4 va finir sur Nabil Yarou. Une autre opportunité pour les jaunes de Porto-Novo. La frappe finit dans les bras d’Allagbé (20e).

Natabi ! Servi dans le dos de la défense, le buteur seul face au gardien adverse prend le ballon de l’extérieur. C’est au-dessus. Enorme ratage (27e).

 

Allagbé voit rouge, Asos égalise

Le jeu part tranquillement du milieu de terrain. Les bleus de l’Aspac laissent jouer, le ballon est glissé pour le 11 Asos. Allagbé plonge, l’attaquant tombe. Expulsion et penalty. C’est une double peine un peu sévère (30e). Natabi Traoré va faire les frais et céder sa place à Wassiou Salami.

Le 2 Asos marque d’un contrepied parfait (1-1 ; 36e).

 

Deuxième penalty, 1-2

Une-deux dans la surface de l’Aspac, le 4 essaye de frapper, mais bute sur un pied bleu. Deuxième penalty pour l’Asos (38e). Isamël Adjibabé revient et marque (1-2 ; 40e).

 

L’Aspac réagit, en vain

L’Aspac essaye de réagir avec le trio Wahidi-Yolou- Owunka. Ce dernier enroule sa frappe, mais elle est écrasée (43e).

Lazadi Fousséni joue long sur Owunka, mais le contrôle est mal fait et la frappe s’écrase sur la défense (45+1). L’action s’enchaîne et Wahidi sert à nouveau Owunka, bis repetita (45+2). L’Aspac a manqué d’efficacité.

 

 

L’Aspac revient et marque

Touche pour l’Aspac, remise de Loba sur Wahidi qui efface son vis-à-vis et centre pour Owunka au point de penalty. Reprise parfaite qui rase le poteau. C’est au fond. (2-2 ; 47e).

 
%