Journal des transferts : Damac (Arabie Saoudite) officialise l’arrivée de Giscard Tchato , Sochaux a présenté Olivier Verdon, Junior Salomon prolongé , Bessan sur le départ et Koukou laissé libre

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato hivernal on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : deux mouvements  officialisés , l’arrivée de Giscard Tchato en fin de contrat dans le club nigérian de  MFM , le milieu a rejoint Damac en deuxième division saoudienne. Olivier Verdon non conservé pas Bordeaux a été présenté par Sochaux en Ligue 2 où il a signé deux ans. Au Nigéria le capitaine-défenseur du champion en titre Plateau United Junior Salomon a prolongé son engagement au club. L’attaquant Jacques Bessan devrait quitter la Tunisie cet été. Enfin en France , le milieu défensif Djiman Koukou en fin de contrat sera laissé libre par Lens.

Damac officialise la venue de  Giscard Tchato

Après trois saisons dans le championnat nigérian sous les couleurs de MFM où il a été vice champion en 2017 , Giscard Tchato (23 ans) va poursuivre sa carrière en Arabie Saoudite. Damac (D2 Saoudienne) a officialisé cette la venue de l’international béninois qui s’est engagé pour deux saisons. Désigné meilleur joueur étranger du championnat nigérian en 2017 et meilleur joueur béninois  évoluant en Afrique lors des Bjfoot Awards de la meme , le milieu polyvalent est attendu pour confirmer dans un nouveau challenge dans le golf. Il sera le deuxième joueur béninois a porter les couleurs du club après l’attaquant Abdel Fadel Suanon.

Olivier Verdon arrive à Sochaux ! 

Le défenseur central polyvalent , Olivier Verdon (22 ans) portera la tunique de Sochaux en Ligue 2  française pour les deux prochaines années. Passé pro à Bordeaux l’été dernier seulement , l’international béninois n’a pas vu son bail renouvelé. Apparu à une reprise en Ligue 1 , il a souvent été diminué mais auteur de bonnes prestations avec la réserve girondines avec 4 buts marqués en 10 apparitions et une promotion en National 2 à la clé , l’ancien joueur Angoulême va se frotter à la compétition dans l’antichambre de l’élite française. Il devient le premier joueur béninois à porter les couleurs des lionceaux.

Junior Salomon prolonge à Plateau United

Arrivé en 2016 , Junior Salomon (32 ans)  champion du Nigéria 2017 et capitaine de Plateau United va poursuivre l’aventure dans le club. Le défenseur international béninois a prolongé son contrat cette semaine pour une durée d’un an et demi jusqu’en juin 2019. Devenu un cadre au sein du vestiaire , il portera encore le brassard au centre de la défense la saison prochaine.

Jacques Bessan va quitter la Tunisie              

Auteur d’un come-back réussi dans le championnat tunisien , Jacques Bessan (24ans, 21  matches , 8 buts en 2017-2018) ne sera pas retenu par le Stade Tunisien. Suivi depuis quelques mois par des clubs européens et du golf , l’attaquant international béninois ne devrait pas poursuivre l’avantage au pays des Aigles de Carthage. Son club où il a encore un an de contrat espère toucher un joli chèque pour laisser filer le buteur béninois qui souhaite aussi découvrir autre chose. Les premières pistes chaudes sont à suivre.

Djiman Koukou ne sera plus lensois

Apparu à 48 reprises (TCC) en deux saisons à Lens , Djiman Koukou (27 ans) ne va pas poursuivre l’aventure au sein du club nordiste à la fin de son bail qui expire au terme de ce mois. Déjà peu utilisé par Eric Sikora cette saison, 11  titularisations seulement, il ne fait pas non plus partie des plans d’Olivier Montanier le nouveau coach des sang et or et n’a pas reçu de proposition de prolongation de la part de la direction du club. Il pourrait se diriger vers la Turquie ou une autre écurie de Ligue 2 françaises en toute vraisemblance. 

Géraud Viwami

 

Entretien : Salomon « je n’ai pas été assez chanceux »

Champion du Bénin avec l’Aspac  en 2010 avant de passer  à l’Asec en Côte d’ivoire puis Bayelsa United et Plateau United au Nigéria depuis deux saisons, il a  aussi participé à la dernière Can du Bénin en 2010, considéré comme un cadre en club et en sélection, Junior Salomon (30 ans) est un défenseur mature qui sert de boussole à l’actuel leader du championnat nigérian. L’international béninois s’est confié à nous en exclusivité,  il aborde sa vie en club, en sélection et ses choix de carrière. Entretien.

Après dix journées de première division nigériane, Plateau United est premier, comment vous vous sentez ?

Je suis un homme heureux. Je suis content. Je remercie Dieu parce que ce n’est pas facile.

Qu’est-ce qui a changé dans l’équipe cette saison ?

Il n’y a pas eu beaucoup de changements.  Nous avons signé quelques nouvelles recrues  et il y a un nouveau coach.  L’équipe est quasiment la même que la saison dernière. Donc je pense que c’est la continuité.

Après une première saison plutôt convaincante pourquoi avoir choisi de rester au club ?

Je suis resté à cause de l’ambition du club. J’ai eu des offres d’autres clubs mais la direction sportive de mon club m’a convaincu de rester. Parce que je pense que les ambitions et le projet en place sont intéressants.

Et ils vous ont offert un gros salaire…

(Rires) oui j’ai une augmentation, ce qui a été aussi comme un bon signal pour moi.

Alors quels étaient ces clubs intéressés ?

Ifeanyi Ubah et Rivers United qui jouaient en compétitions africaines cette saison. Et Enyimba aussi.

Donc vous pensez que Plateau United fera mieux que sa huitième place de la saison dernière ?

Oui oui, avec les joueurs que nous avons, nous pensons que nous pouvons faire mieux cette saison.

Personnellement quelles sont vos ambitions ?

Faire une bonne saison, gagner le championnat et décrocher une place qualificative pour une compétition continentale.

« Le jour le plus triste de ma vie »

Vous avez gagné le championnat béninois avec l’Aspac, quelle est la différence avec le championnat nigérian ?

Avec tout le respect que je dois au championnat béninois je pense que le championnat nigérian est plus technique, tactique et professionnel. Mais avec le temps et plus de moyens le championnat béninois peut s’améliorer.

Vous avez joué au Bénin puis à l’Asec Mimosas en Côte d’ivoire et maintenant au  Nigéria, votre regret c’est de n’avoir pas connu un championnat occidental ?

Je ne suis pas content de n’avoir pas pu jouer au-delà de l’Afrique.  Mais je travaille plus pour cela.  Peut-être que je n’ai pas été assez chanceux.  C’est quelque chose que j’aurai aimé faire. Mais on ne sait jamais. Attendons de voir. J’ai été contacté par des clubs européens par le passé mais c’est dommage parce que ça n’a pas abouti. Je continue de bosser et voir ce que le futur me réserve.

En septembre dernier, la sélection nationale a connu un massacre à Bamako,  six mois plus tard comment analysez-vous cet échec ?

C’était un mauvais jour. Un des jours les plus tristes de ma vie.  Jusqu’à  ce jour ça me fait encore mal. Nous étions si proches de la qualification mais on a perdu ce match décisif.

Alors comment entrevoyez-vous votre avenir en sélection ?

Nous devons mieux préparer les prochaines qualifications. La sélection nationale a de beaux jours devant elle. Avec les jeunes joueurs que nous avons  c’est bien pour l’avenir.  Nous avons juste besoin de bien nous préparer. Parce qu’on n’obtient pas une qualification facilement.

Vous êtes nigérian d’origine mais vous jouez pour les Ecureuils, comment  vous vivez ce choix ?

Je suis heureux, privilégié et honoré de jouer pour le Bénin.  C’est quelque chose dont je suis extrêmement fier. Je me sens pleinement béninois j’ai longtemps vécu au Bénin et je suis heureux et fier de ça et je mourrai avec.

Votre meilleur moment avec la sélection béninoise ?

Je pense que c’est notre qualification  pour la Can 2010. C’est comme un rêve qui est devenu réalité.  Et j’aimerais revivre cette expérience une nouvelle fois.

En juin prochain, le Bénin va débuter les qualifications de la Can 2019, dans un groupe loin d’être facile avec l’Algérie et le Togo…

C’et un groupe difficile  mais on peut se qualifier.  Ce ne sera pas facile. Je pense qu’on a appris de nos erreurs précédentes.  Mais le plus important c’est de bien se préparer parce que c’est un groupe relevé.

A la fin du mois vous allez jouer la Mauritanie en amical il va falloir se remettre au travail?

C’est une bonne opportunité. Six mois après notre dernière rencontre.  C’est une bonne occasion pour se préparer.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Nigéria-J6: Salomon retenu dans l’équipe type de la journée

Pour sa première apparition en championnat nigérian cette saison avec Plateau Untied , Junior Salomon (30 ans) a fait fort. Le défenseur central international béninois a rendu une copie très propre face à Nassarawa United (0-0) au point d’être nommé dans l’équipe type de la journée par la Ligue de football professionnel du Nigéria. L’ancien roc de l’Aspac , même s’il joue en défense centrale en club , y figure comme arrière gauche.

Géraud Viwami 

Nigéria : Salomon, l’ancien  (partie 3)

Face à l’irrégularité des compétitions locales, certains joueurs béninois ont réussi ou réussissent à faire  leur trou  chez le voisin nigérian avec plus de visibilité pour percer plus haut. Notre troisième partie du sujet spécial consacré aux béninois du championnat nigérian fait un zoom sur Junior Salomon le défenseur de Plateau United désormais installé comme titulaire chez les Ecureuils.

 

Junior Salomon (30 ans ,Plateau United) : l’ancien

C’est l’un des plus anciens de la colonie béninoise dans le championnat nigérian, titulaire avec les Ecureuils il s’est bâti une solide réputation dans son pays d’origine. Après trois saisons à Bayelsa United où il a tout connu de la coupe CAF à la relégation du club la saison dernière, il a même été capitaine du club sur ses deux dernières saisons. Défenseur puissant avec une rage de vaincre permanente, son style s’est parfaitement adapté aux exigences locales notamment sur le plan physique. Son parcours suscite aussi beaucoup de respect. International béninois depuis près de dix ans. Il était à la Coupe d’Afrique 2010 en Angola après avoir disputé tous les tournois de l’Uemoa avec les locaux. Il a tout gagné au Bénin avec l’Aspac puis connu la ligue des champions africaine en 2012. L’ancien défenseur de l’UNB s’est même offert une pige à l’Asec en 2012-2013 avec une participation en coupe CAF à la clé avant  de rejoindre Bayelsa en 2013 à la fin de l’exercice avec un détour à l’Uss Kraké.  Depuis la prise de fonction d’Omar Tchomogo en juin 2015, Salomon a débuté tous les sept matches dirigés par l’ancien guingampais. Une marque de confiance qu’il rend bien avec des prestations abouties dans son style comme dimanche dernier contre le Sud Soudan.

Cette saison, il s’est engagé avec Plateau United (12e  après six journées)  où il a débuté tous les matches de championnat. Il peut toujours croire à une dernière expérience à l’étranger lui qui avait déjà failli signer à l’Us Annaba en Algérie en 2011 puis il n’était pas loin de rejoindre le Fc Rostov en Russie en 2014.

Géraud Viwami

photo: Salomon en blanc