Irak-J20 : Aoudou débute avec de la réussite

Arrivé sur la pointe des pieds à Al Shorta  dans le championnat irakien de première division en provenance de Free State Stars (Afrique du Sud), Mohamed Aoudou (27 ans) a fait ses débuts avec son nouveau club ce soir contre Al Hussein à l’occasion de la 20e journée de championnat. L’international béninois a donné la victoire aux siens en inscrivant l’unique but du match  de la tête à la 75e minute.  Ce succès 1-0 permet à  Al Shorta de grimper à la deuxième place avec 40 unités à un point du leader Naft.

Géraud Viwami

Transfert : Aoudou rejoint Free State Stars (officiel) !

Quelques semaines après sa résiliation avec le CR Belouizdad en Algérie, Mohamed Aoudou (26 ans) s’est engagé cette semaine pour les deux prochaines saisons avec Free State Stars en première division sud africaine.

Mohamed Aoudou n’est pas resté longtemps au chômage après la fin prématurée de son aventure avec le CR Belouizdad pour des raisons sécuritaires en Algérie. L’attaquant international béninois vient de s’engager pour deux saisons avec Free State Stars,  actuel 15e du championnat sud africain avec cinq unités.En quête de renforts offensifs , le club a réalisé un joli coup en signant le géant béninois.

L’attaquant international béninois sort de trois saisons et demie en Algérie entre la JS Saoura et le CR Belouizdad où il aura marqué 17 buts en 71 matches joués. L’ancien buteur d’Evian connaitra son cinquième championnat hors du Bénin et le septième club de sa carrière.

Il devrait faire ses débuts en match officiel demain à l’occasion de la 10e journée de championnat, son nouveau club se déplace à Polokwane City.

Géraud Viwami

Entretien :  Aoudou « J’ai résilié pour sauver ma vie »

Il a résilié contre toute attente son contrat avec le CR Belouizdad en Algérie en fin de semaine dernière, Mohamed Aoudou (26 ans) nous dévoile en exclusivité les raisons et conditions de son départ  d’Algérie et fait le point sur son avenir. Entretien.

A la base votre contrat prenait fin en juin 2017 mais nous avons été surpris d’apprendre votre départ  en pleine saison …

Moi-même je surpris d’être parti comme cela.  Je n’en reviens pas encore parce que je n’ai jamais imaginé que mon aventure avec le CR Belouizdad allait se terminer de façon prématurée. Tout ce que Dieu fait est bon  et ce sont les concours de circonstances qui ne m’ont pas laissé le choix et idem pour le club.

Alors pour quelles raisons  avez-vous résilié ?

Je dirai pour des raisons de sécurité et de survie carrément. J’ai été victime de deux tentatives d’agressions en moins d’une semaine. C’était trop je me sentais menacé. J’ai résilié pour sauver ma vie.

Dans quelles conditions vous avez été attaqué ?

La première c’était à la sortie d’une séance d’entrainement, ils ont essayé de m’atteindre à l’arme blanche. Heureusement mes coéquipiers ont réagit à temps et j’ai été vigilant aussi. Puis à la sortie de mon dernier match contre Bel Abbès à domicile. Nous avions perdu 1-0.  Ils ont encore essayé une alors que j’allais rentrer dans le bus de l’équipe à la fin du match. Les agents de sécurité ont  été prompts.  A ce moment c’était trop dès le lendemain matin j’ai fais comprendre au club que mon intégrité physique  était en danger que je pouvais continuer dans une situation pareille.

Pourquoi vous avoir attaqué ?

Je ne saurai le dire. C’est vrai le club connait un début de saison compliqué dans ce genre de situation il y a toujours des pseudos supporters impatients qui se laissent emporter et cherchent  des bouc-émissaires. C’est triste pour l’image  du foot algérien.

Le club n’a pas voulu vous retenir

Bien sure, ils ont tout essayé mais une fois que ma décision était prise je ne pouvais faire marche arrière. Le président du club et plusieurs membres du bureau m’ont soutenu, rassuré mais c’était trop dans ma tête je ne me voyais plus continuer. Le jour où le président signait ma résiliation, il avait des larmes aux yeux. Ils regrettaient tous mon départ

Vos coéquipiers aussi…

Oui ils m’ont témoigné leur soutien jusqu’au bout, ils ne voulaient pas que je m’en aille c’était trop tard pour me retenir. Ils ont tous compris ma décision même s’il avait beaucoup du mal à l’accepter. J’ai reçu énormément de messages des supporters qui me soutenaient et regrettaient que je m’en aille ainsi. C’est dur parce qu’il y a de vrais passionnés-la-bas.

Quels souvenirs gardez-vous finalement des deux saisons et demie passées en Algérie ?

Sportivement je retiens mes 15 buts marqués à la JS Saoura. Puis au CR Belouizdad j’ai une première bonne saison même je n’ai pas beaucoup marqué. Après humainement j’ai connu des gens biens motivés et passionnés comme je disais. Mais aussi il y avait de la mauvaise graine comme les derniers évènements.  J’essaye de tourner la page maintenant. J’ai reçu aussi énormément de messages de soutient de la part de certains supporters et ça m’a touché.

Justement comment envisagez votre avenir ?

Écoutez,  je suis libre, je vais prendre quelques jours pour me ressourcer en famille. C’est important. Ensuite je laisse mes agents et conseillers faire leur travail avec les contacts que nous avons. On verra de quoi demain sera fait.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Amical : Aoudou plante un doublé contre le Raja Casablanca

Mohamed Aoudou a repris le chemin de l’entraînement avec son club algérien du CR Belouizad. En stage de préparation au Maroc le CRB a largement battu ce soir le Raja Casablanca en match amical 4-1. L’attaquant des Ecureuils s’est particulièrement illustré en signant un doublé. Entré en jeu en seconde période , il a marqué les deux derniers buts de son équipe en reprenant parfaitement un centre du plat du pied puis en dégainant un coup de casque impéccable. Pour sa première apparition de la saison , l’ancien attaquant d’Evian n’a pas perdu de temps.
Géraud Viwami

Perf’ des béninois : Suanon voit double, Adéoti brille , Imorou sombre et Aoudou passeur !

Nouvelle saison, nouvelle formule, votre rubrique revient avec une autre configuration pour plus d’info sur l’actualité  des footballeurs béninois à l’étranger .En Arabie Saoudite Abdel Fadel Suanon s’est régalé vendredi soir en signant son premier doublé de la saison. En Algérie , Mohamed Aoudou a délivré sa quatrième passe décisive de la saison. En France , Jordan Adéoti a brillé pendant qu’Emmanuel Imorou (photo) a sombré. Enfin Saturnin Allagbé s’est mué en sauveur de la réserve niortaise comme souvent. Point global.

Top : Suanon brille

Abdel Fadel Suanon (20 ans) a été l’unique buteur béninois de week-end écoulé, l’attaquant a signé son premier doublé de la saison pour un large succès 4-2 de son club Dhamak en deuxième division saoudienne. Son compteur tourne à six réalisations désormais. Remplaçant en Ligue 2 vendredi soir ,, Saturnin Allagbe (22 ans) a été aligné dans les buts de la réserve niortaise samedi et sans lui , les chamois n’aurait pas ramené le nul vierge 0-0 de Castanet. Entré en jeu à la 63e minute, Caen était mené et réduit à  dix mais Jordan Adeoti  (26 ans) apportera le salut. Un slalom dans la surface qui aboutit sur une frappe déviée en coner.  Et derrière  le coup de pied arrêté sera décisif puis Ben Youssef égalisera pour Caen dans la foulée. Joker. Enfin Mohamed  Aoudou(25 ans) ne marque pas mais il fait gagner le CR Belouizdad autrement. Il a été passeur décisif sur l’ouverture du score de Feham à la 33e minute. Sa quatrième offrande de la saison.

Flop : Imorou voit rouge

Même s’il a fait un bon match à la pointe de l’attaque contre Arsenal, samedi, avant sa sortie à la 57e minute, Rudy Gestede  (27 ans)  a vu sa série noire sans marquer se rallonger à neuf matches désormais. Son dernier but en championnat remonte au 26 septembre contre Liverpool. Emmanuel Imorou n’est pas resté longtemps sur la pelouse du Rhoazon Park vendredi soir, l’arrière gauche a été exclu à la 37e minute. L’international béninois coupable d’avoir retenu l’attaquant ivoirien Sio en position de dernier défenseur.

 

Le club du moment : Caen dauphin du PSG

Caen a désormais tout d’une équipe de haut de tableau sans vouloir s’enflammer. Menés et réduits à dix, les normands ont réussi un incroyable retour à Rennes. Caen est descendu est 4e  de ligue 1 française PSG avec 30 points. A une journée de la trêve avant de défier l’ogre parisien Caen est virtuellement européen. Pourvu que ça dure

 

Ils n’ont pas joué

. Au Nigéria, Bayelsa United du défenseur Junior Salomon, relégué a déjà terminé sa saison. C’est la trêve en République Tchèque, Bello Babatoundé et le Frydek-Mystek reprendront le chemin des terrains en mars prochain. En Autriche c’est également la trêve pour Jodel Dossou et l’Austria Lustenau, reprise de la compétition en février. En Angleterre, Romuald Boco (Porstmouth) et Réda Johnson (Coventry) n’était pas dans le groupe de leur club respectif. Le second est toujours blessé. Sessegnon touché au tendon  était indisponible avec West Brom. Sessi  d’Almeda suspendu la réserve du PSG n’a pas eu besoin de lui pour gagner 4-1.

 

 

LE TABLEAU DES STATS

 

Arabie Saoudite

D2-J14

Dhamak  – Al Feiha 4-2

Titulaire : Abdel Fadel Suanon, attaquant, 90e  minute  (Dhamak)

Buts : Suanon 5e  et 13e minute

Stats saison : 11 matches / 6 buts

Classement : 3e/10 : Dhamak 26 points

Algérie

D1-J14

USM El Harrach – CR Belouizdad 1-1

Titulaire : Mohamed Aoudou , attaquant,  70 minutes. (CR Belouizdad)

Stats saison : 11 matches/1 but/ 4 passes décisives.

Classement : 2/16: CR Belouizdad 23 points

 

Angleterre

Première League-J16

Aston Villa – Arsenal  0-2

Entré en jeu : Rudy Gestede, attaquant, 57e  minute. (Aston Villa)

Stats saison : Gestede 16 matches / 3 buts.

Classement :  20e /20 Aston Villa 6 points

Belgique

D1-J18

Westerlo – Genk  0-0

Titulaire   : Frédéric Gounongbé,  attaquant, 90 minutes (Westerlo)

Stats saison : 16 matches/6 buts

Classement :  16e/16 : Westerlo 13 points

 

France

Ligue 1 –J18

Rennes – Caen 1-1

Titulaire : Emmanuel Imorou, 37 minutes

Entré en jeu : Jordan Adéoti , milieu défensif , 46e minute

Expulsion : Imorou 37e minute

Stats saison : Adéoti  16 matches.  Imorou 10 matches / 1 but

Classement : 4e /20: Caen 30points.

 

Ligue 2 –J18

Niort – Tours 0-0

Titulaires : Djiman Koukou ;  milieu défensif et  David Kiki, arrière gauche 90 minutes.

Entré en jeu :  David Djigla, ailier ,67e  minute (Niort) .

Non entré :  Saturnin Allagbé (Niort)

Stats saison : Koukou  18 matches/ 2 buts. Djigla 13  matches/ 1 passe. Kiki 12 matches/1 but .

Classement : 16e /20: Niort  17 points,

 

Nîmes – Le Havre 2-2

Titulaire : Steve Mounié , attaquant, 90 minutes  (Nîmes) , Fabien Farnolle , gardien,  90 minutes.  (LeHavre)

Stats saison : 13 matches/4 buts/ 1 passe ; Farnolle 15 matches/ 7 clean Sheet

Classement : 20e /20 : Nîmes  9 points ; 6e /20 : Le Havre 28 points

 

Auxerre – Sochaux 2-1

Titulaire : Cédric Hountondji , défenseur central,  90 minutes.  (Auxerre)

Stats saison : 12 matches

Classement : 7e/20 : Auxerre 28 points

. CFA 2 – Groupe C – J11

Castanet – Niort II   0-0

Titulaire :  Saturnin Allagbé, gardien (Niort II )

Stats saison :  4 matches

Classement : 6e/20 : Niort 26 points

 

 

Koweit 

D1-J9

Al Kuwait  – Al Fahaheel  1-0

Titulaire : Seidou Baraze , défenseur central, 90 minutes (Al Fahaheel)

Stats saison : 8 matches

Classement :  8e/14 : Al Fahaheel  7 points

 

Maroc

D1-J11

Mouloudia Oujda –Wydad Casablanca 1-1

Titulaire : Nana Badarou, défenseur central, 90 minutes (WAC)

Stats saison : 4 matches

Classement : 1er /16: WAC 24 points

 

Turquie 

D2-J15

Adana Demirspor – Kayseri E.   1-2

Titulaire : Michael Poté, attaquant. 90 minutes  (A. Demirspor)

Stats saison : 14 matches/ 12 buts.

Classement : 7e/18 : Adana Dermispor 22 points

Réalisé par Géraud Viwami

Toute personne qui copie cet article sans citer la source s’expose à la rigueur de la loi.

 

 

 

 

 

Bjfoot Awards 2015: Aoudou, Bessan , Aifimi nominés pour le « Meilleur joueur évoulant en Afrique »

 

nomines-meilleur-africain

Bjfoot.com dévoile officiellement les nominés pour les Bjfoot Awards.Aujourd’hui nous vous présentons les Meilleurs joueurs évoluant sur le continent africain.C’est un prix que nous décernons afin de récompenser ces joueurs qui répètent leurs gammes et remportent des titres dans les championnats d’Afrique. 

Le vainqueur sera connu le 10 janvier 2016.  D’ici là vous pouvez voter jusqu’au 31 décembre sur ce lien.

Le vote du public comptera pour trente pour cent dans le décompte final du choix du jury de notre rédaction.

Meilleur joueur évoluant en Afrique

Jacques Bessan ,  CA Bizerte (Tunisie) 22 ans

Auteur de 20  buts en deux saisons  avec l’ES Zarzis où il a été un maillon fort en Tunisie, Jacques Bessan monte en puissance au point où le CA Bizertin n’a pas hésité à sortir le chéquier pour décrocher sa signature l’été dernier. Son profil de pivot – finisseur séduit plus d’un pour un joueur qui affiche une progression plutôt intéressante.

Christophe Aifimi , As Tanda  (Cote  d’ivoire) 25 ans

Champion de Côte d’ivoire avec le record de matches sans encaisser en championnat (15 matches) et promu capitaine, il a carrément franchi un palier important avec son intégration au groupe des Ecureuils. Attendu au haut niveau africain, il est clairement l’une des belles histoires de cette année

Mohamed Aoudou , CR Belouizdad (Algérie) 25 ans

Lui aussi a été transféré mais il n’a pas changé de championnat, il s’est une renommée de buteur redoutable en Algérie et dans toute l’Afrique du Nord. L’intérêt des géants de l’Espérance de Tunis l’été en dit long sur la qualité de l’année réalisée par l’ancien joueur d’Evian qui fait le bonheur du CR Belouizdad.

Géraud Viwami

Ecureuils : Ces joueurs qui ont une carte à jouer

Si les matches amicaux ont un avantage c’est bien celui de permettre au sélectionneur d’affuter ses plans de jeu mais aussi à certains appelés de saisir leur chance puisqu’il y a forcément des places à prendre. Certains joueurs seront dans cette configuration demain face au Congo.

Aifimi , baptême de feu en vue ?

Il vit ses premières heures au sein du groupe Ecureuils, ce premier regroupement relativement court qui se terminera demain après le match amical. Christophe Aifimi (25 ans), le gardien capitaine de l’As Tanda en cote d’ivoire arrive théoriquement dans la peau d’un numéro 3. Si Omar Tchomogo a semé le doute et a peu convaincu en conservant Saturnin Allagbé, numéro 2 à Niort, comme titulaire face au Mali, pas sûre qu’il reconduise le même choix face aux Diables Rouges. Fabien Farnolle , titulaire régulier au Havre devrait retrouver sa place de numéro un dans les buts. Dans ce contexte, Aifimi devra bien patienter à moins que le sélectionne face un turnover. Possible.

Badarou , une chance à saisir

Ecarté lors des derniers regroupements, le sélectionneur ne le considérait pas dans ses plans. Une position qu’il a été presque obligé de réviser après le match contre le Mali. Après avoir sacrifier Jordan Adéoti dans le couloir droit contre le Mali sans grande réussite, l’équipe a besoin d’un spécialiste du poste, Nana Badarou (24 ans, photo), même s’il était régulier sous Manuel Amoros et Didier Ollé-Nicolle a tout à prouver à Omar Tchomogo. Le défenseur du Wydad Casablanca joue presque son avenir international sous l’ère Tchomogo. Sa polyvalence entre l’axe et le coté droit un avantage certain, mais un bon match demain après-midi serait un argument plus recevable.

Dossou , retour en leader ?

Son absence a suscité beaucoup d’interrogations justifiées tant il est régulier et décisif en club cette saison. Jodel Dossou (23 ans) fait son retour dans le groupe Ecureuils, sa première convocation sous l’ère Tchomogo. La question n’est pas de savoir si l’ailier à sa place dans l’effectif, la réponse sonne déjà comme une évidence. Son absence s’est presque ressentie contre la Guinée Equatoriale et le Mali à Cotonou. Avant d’être écarté, par le sélectionneur il était considéré comme l’une des pierres angulaires de la ligne  offensive des Ecureuils, sa percussion et activité sur son flanc sont attendues demain. Pour lui il s’agira de faire la différence et agir en leader en termes d’état d’esprit.

Aoudou et Bessan , victimes de la concurrence

Ils sont pourtant réguliers en clubs, la preuve ils ont été tous transférés vers des clubs nettement plus ambitieux dans leur championnat respectif. Jacques Bessan (22 ans) et Mohamed Aoudou (25 ans) sont presque contraints d’être des seconds couteaux en sélection. Ils doivent leurs présences aux forfaits de Rudy Gestede et Frédéric Gounongbé , la concurrence est très forte en attaque. Omar Tchomogo a des problèmes de riches. Même si la hiérarchie est connue, ils ont tout de même une carte à jouer, un bon match ne passe jamais inaperçu. Messieurs saisissez votre chance !

Géraud Viwami

Ecureuils: Gounongbé forfait, Aoudou en renfort

Entré en jeu contre le Mali ,Frédéric Gounongbé (27 ans, 3 sélections / 1 but) convoqué contre le Congo pour le match amical du 14 octobre prochain contre le Congo ne verra pas le stade de Kintélé. Le buteur de Westerlo (Belgique) est forfait il a été remplacé par l’attaquant du CR Belouizdad (Algérie) , Mohamed Aoudou (25 ans). Omar Tchomogo , déjà privé de Rudy Gestede devra se passer d’un autre homme fort en attaque!
Géraud Viwami

Entretien : Aoudou « l’Europe est toujours dans ma tête »

Auteur de 18 buts en deux saisons sous les couleurs de la JS Saoura, Mohamed Aoudou (25 ans) a été transféré cet été au CR Belouizdad contre un chèque de 100 000$, dans le championnat algérien. Après un début de saison positif, son club est 2e à deux points du leader du championnat, l’attaquant a marqué une fois et délivré trois passes décisives en six matches joués. Il revient ici sur son transfert, son envie de battre son record personnel et les attentes du club. Entretien.

Après deux saisons à la JS Saoura vous avez levé le camp cet été pour le CR Belouizdad, c’était un départ programmé ?

J’ai quitté la JS Saoura parce que j’ai subi des choses que je n’avais jamais vécues dans ma carrière et j’ai choisi le CR Belouizdad. Et si je ne partais pas en ce moment en fin de saison j’aurai été libre.

Vous étiez très demandé sur le marché…

Dès la fin de la saison dernière avant que je ne parte en vacances il y avait des clubs qui se sont manifestés. J’étais en contact avec eux et je discutais. Comme l’Espérance de Tunis qui était très intéressé mais puisque j’avais encore une année de contrat à la JS Saoura le président ne voulait pas me laisser partir. Il avait demandé des choses que le président de l’Espérance de Tunis a refusées. Il ne voulait pas me transférer. Mais avec le CR Belouizdad on a pu trouver un terrain d’entente. Tout s’est bien terminé. (Rires)

Alain Michel, votre coach, était déjà en place à la JS Saoura lors de votre première saison, c’est lui qui vous a convaincu ?

On se connait bien. Je lui ai fait bonne impression à la JS Saoura et là on se retrouve. Depuis l’intersaison on était déjà en contact. Il me faisait déjà part de son intérêt, il voulait de moi. Il a influencé mon arrivée ici.

Arrivé en tant qu’attaquant vedette vous n’avez pas une pression particulière ?

Non, je ne pense pas. Je n’ai aucune pression parce que le staff et les dirigeants savent de quoi je suis capable. Je connais mes qualités et je les travaille. Je connais aussi la compétition, le championnat algérien donc tout va bien. Je suis un compétiteur. J’ai bien débuté, depuis la préparation jusqu’au début du championnat. Je suis là pour me battre, le staff me fait confiance et je leur rends cela sur le terrain.

Vous avez marqué 12 buts toutes compétitions confondues en 2013-2014 avec la JS Saoura, votre meilleur total sur une saison en Algérie, vous avez envie de mieux faire ?

Evidement. Cette saison je n’ai que ça en tête, dépasser ce seuil la. Battre mon record personnel. La saison écoulée je n’ai pas marqué beaucoup de buts (ndrl : 6 buts en championnat) mais cette année je veux faire beaucoup mieux. Je l’espère. Pour l’instant je n’ai mis qu’un but mais l’équipe joue bien autour de moi et je sais que ça va venir.

Le CR Belouizdad est attendu pour jouer les premiers rôles, le club attend quoi des joueurs ?

L’objectif du club est de gagner un titre. Le championnat ou la coupe nationale. Il faut décrocher un trophée. Le club est ambitieux.

Dans un entretien accordé à nos confrères de Footafrica365 il y a quelques années vous avez affirmé que votre objectif était de retourner en Europe…

Et c’est toujours le cas ! Le haut niveau c’est là. En Algérie aussi ça joue très bien au football. Mais tout footballeur rêve d’Europe, je dois hausser mon niveau de jeu et le mérité. Il y a eu des contacts et même une offre d’un club hongrois cet été mais ça ne sait pas fait. L’Europe est toujours dans ma tête.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Tour du mercato : Gestede, d’Almeida, Aoudou et Badarou , les gros coups de l’été !

Le marché des transferts est officiellement fermé partout, Bjfoot.com vous propose un point exceptionnel de tous les mouvements des joueurs béninois durant cet été. Des gros coups au plus petit nous avons tout recensé à travers sept sujets d’exception pour vous jusqu’au dimanche prochain. Notre septième et dernier sujet est consacré aux gros coups du mercato. Gestede, d’Almeida, Aoudou et Badarou sont à l’honneur.

1- Gestede (26 ans, photo), joueur le plus cher

C’est le nom que tous les footeux béninois ont bout des lèvres désormais, Rudy Gestede, nouvelle icône des Ecureuils. Convaincant en deuxième division anglaise sous le maillot de Blackburn où il a inscrit 33 buts en une saison et demi, l’attaquant a été transféré cet été à Aston Villa en Premiere League anglaise. L’ancien messin a d’un coup battu le record précédemment détenu par Stéphane Sèssegnon (8 millions d’euros)s en devant le joueur béninois le plus cher avec une indemnité de transfert estimé à 8.4 millions d’euros. Gestede confirme bien chez les Villans avec 4 buts marqués en 8 matches joués dont un doublé hier contre Liverpool ! La grosse sensation c’est bien lui!

2- Le PSG mise sur D’Almeida (19 ans)

Ce n’est qu’une signature en pour jouer avec la réserve pourrait-on dire mais ça reste une grosse et belle surprise pour le milieu défensif laissé libre par Bordeaux qui ne lui a pas proposé de contrat pro. Cette chance l’aura avec le club francilien le PSG. Il a paraphé un bail professionnel d’une saison. A recherche des meilleures pépites du monde pour préparer son avenir, le PSG tente un pari en misant sur le natif de Bordeaux. Sa marge de progression sera une clé importante pour avenir dans la capitale. L’international béninois jouera avec la réserve où il devra faire ses preuves pour espérer une prolongation en fin de saison. Il a déjà fait trois apparitions en CFA, le chemin qui lui ouvrira les portes de l’équipe fanion est encore long.

3- Aoudou (25 ans), l’homme qui valait 150 000 $

Auteur de 15 buts en deux saisons en 44 matches avec la JS Saoura dans le championnat algérien , l’attaquant fait partie des plus réguliers de la compétition. A un an du terme de son contrat, le CR Belouizdad n’a pas hésité à mettre 150 mille dollar sur la table pour le recruter. L’ancien buteur d’Evian était la priorité absolue du nouveau coach du CRB , Alain Michel qui l’avait déjà eu sous ses ordres pendant sa première saison à la JS Saoura. Arrivé en super star , il s’est rapidement imposé comme un titulaire indiscutable. Un but marqué et trois passes décisives tel est son bilan après 5 journées.

4- Badarou (24 ans), chez le champion du Maroc

Après deux saisons très convaincantes avec l’ASO Chlef dans le championnat algérien , Nana Badarou a débarqué au Wydad Casablanca champion du Maroc. Titulaire à 42 reprises sur ses 44 matches joués en deux saisons, en championnat, il a rendu des copies souvent très propres , à différents postes, arrière droit , défense centrale et milieu défensif. Son bilan personnel est positif malgré la relégation de l’Aso Chlef en fin de saison dernière. L’international béninois aura un challenge à la hauteur de ses ambitions. Un des meilleurs clubs du championnat marocain, champion en titre et une équipe attendue en ligue des champions africaine. A lui de relever le défi.

Géraud Viwami

Algérie-J5 : Aoudou sauve le CRB !

En déplacement sur le terrain du MC Oran cet après-midi pour le compte de la 5e journée, le CR Belouizdad peut remercier Mohamed Aoudou. Mené 1-0, l’attaquant international béninois a obtenu un pénalty à la 58e minute quand il a vu sa frappe détournée de la main par le défenseur oranais. Yahia Chérif transforme le penalty et égalise 1-1. Derrière les locaux vont revenir dans le match et reprendre l’avantage 3-2 avant qu’Aoudou ne délivre les siens dans les arrêts de jeu. Servi dans le dos de la défense, le numéro 29 du CRB a intelligemment lobé le gardien adverse. Score final 3-3. Un beau but qui ramène un précieux point au CRB qui reste invaincu, positionné 5e avec 9 points. Déjà auteur de trois passes décisives, Aoudou vient ainsi de débloquer son compteur en championnat. Son dernier but en première division algérienne remontait à mars dernier avec la JS Saoura et c’était contre le CRB (ndrl : 1-1).
Géraud Viwami

CR Belouizdad : Aoudou fait tomber son ancien club

Toujours en préparation à Ifrane au Maroc, le CR Belouizdad de Mohamed Aoudou monte en régime , hier , le club disputait un match amical contre le COD Meknès (D2 Maroc). Une équipe où Aoudou a évolué (2012-2013) avant de filer en Algérie. Face à son ancienne équipe , le buteur a été sans pitié et a permis au CRB d’ouvrir le score dès la 9e minute, sur un centre venu de la gauche l’ancien buteur de Tonnerre a marqué d’une reprise du droit. score finale 2-1.Le CRB enchaine une quatrième victoire en préparation et Aoudou un sixième but en cinq matches amicaux.

Géraud Viwami

Transfert : Le CR Belouizdad s’offre Aoudou pour 100 000 $ !

Les négociations étaient enclenchées depuis plusieurs semaines, c’est désormais officiel, Mohamed Aoudou (25 ans) a quitté la JS Saoura pour le CR Belouizdad dans le championnat Algérien.

Alors qu’il ne lui restait qu’une année de contrat avec la JS Saoura où il avait débarqué à l’été 2012, l’équation était simple pour Mohamed Aoudou : prolongation ou départ. L’attaquant a rapidement écarté l’idée de prolonger l’aventure et affiché clairement ses intentions de départ. Plusieurs clubs s’alignent, la JS Saoura monte les enchères parce que son buteur était désiré et pas seulement en Algérie.

La priorité d’Alain Michel !

Finalement, Aoudou sera cédé au CR Belouizdad contre un chèque record de 100 mille dollars (environ 50 millions FCFA). Il s’est engagé pour deux saisons. Dans son nouveau club, il retrouvera son premier entraineur à la JS Saoura, le français Alain Michel , ce dernier avait fait de l’ancien joueur d’Evian sa priorité absolue en attaque.

Aoudou sort d’une saison moyenne, gêné par plusieurs blessures, où il n’a marqué que 5 buts en championnat. Sa première en 2013-2014 était mieux avec ses 10 buts inscrits, il avait fini 5e meilleur buteur du championnat.

Après deux saisons avec les jaunes de Saoura il découvrira son deuxième club dans le championnat algérien. Au total il aura mis 15 buts en 44 apparitions en championnat avec Saoura. Il sera le deuxième international béninois a porté les couleurs du CR Belouizdad après Pascal Angan , il y quelques années.

Géraud Viwami

Bilan 2013-2014 : Ces béninois qui ont le plus joué en club!

A l’heure la plus part des clubs professionnels reprennent le chemin de l’entraînement, bjfoot , vous présente en exclusivité un point détaillé sur les performances des joueurs béninois évoluant à l’étranger au cours de la saison 2013-2014. Qui a eu le plus de temps de jeu ? Qui est souvent entré jeu ? Qui est resté scotché au banc ? Découvrez les trois premiers dans chaque catégorie.

Adéoti, le joueur de champ le plus utilisé

La palme du joueur de champ béninois le plus utilisé à l’étranger revient au défenseur-milieu, Jordan Adéoti (25ans) , le néo-caennais, qui disputé 3075 minutes en 35 apparitions avec Laval son club en Ligue 2. Il est devancé par Fabien Farnolle (29 ans), 3150 minutes, normal pour l’ancien numéro un de Clermont, tant il a été incontestable au cours de la saison. Enfin le podium est complété par un autre joueur de Ligue 2, Djiman Koukou (24 ans), 2975 minutes avec les bleus de Niort.

record de titularisation pour Farnolle

Farnolle domine le classement des joueurs les plus titularisés. Sur les 38 journées de Ligue 2, il a été aligné d’entrée à 35 reprises. Il y a avait pas débat sur sa suprématie dans les buts des Auvergnats. Il est suivi de Jordan Adéoti, 34 titularisations/38 possibles et de Djiman Koukou 33 titularisations/38 possibles. Décidément ce trio a bien marqué la Ligue 2. Si Jordan Adéoti a été récompensé par une signature en Ligue 1, Farnolle recherche toujours un nouveau challenge pendant que Koukou restera pour confirmer sa précédente bonne saison.
Une stat tout de même étonnante, l’arrière gauche Emmanuel Imorou (25 ans), a été titularisé à 32 reprises au cours de la saison avec Clermont. Il n’a jamais été remplaçant ni remplacé !

Les jokers, les remplacés et les oubliés

Dans la dernière partie de ce sujet, on s’intéresse à ceux qui ont le plus pris place sur le banc de touche, qui sont entrés, sortis ou scotchés à leur place.
Stéphane Sèssegnon (30 ans) et Romuald Boco (30 ans) sont les deux joueurs les plus remplacés. Le milieu offensif de West Brom a été sorti 13 reprises sur ses 26 matches qu’il a débuté. Même constat, le second, milieu offensif de Plymouth Argyle, remplacé à 13 fois également sur ses 27 titularisations. Le tableau est complété par Mouri Ogunbiyi (31 ans), le nîmois, remplacé à 12 reprises sur ses 25 titularisations. On peut également évoquer les cas de Rudy Gestede (26 ans) sorti 11 fois/30 titularisations Mohammed Aoudou (24 ans) a été aussi remplacé à 10 fois/22 titularisations
Dans le rang dans joueurs qui rentrent le plus, Gestede domine le bal avec 9 entrées en jeu, suivi d’Ogouniyi 7 entrées tout comme Poté 7 entrées également.
Enfin dans la dernière catégorie de ceux qui sont restés au banc sans entrér en jeu. Boco est loin devant, 23 présences. Gestede et Ogunbiyi suivent avec 10 présences chacun enfin Poté ferme la marche avec 8 présences.

Barazé , Badarou et Aoudou ont percé

C’était une première pour eux dans leur championnat respectifs pourtant ils se sont imposés. Seidou Barazé (photo) avec l’Hus Agadir pour sa première saison dans le championnat marocain. Le défenseur-milieu international béninois a fait 21 apparitions sur 30 possibles dont 18 titularisations. Notons qu’il a été blessé à la cheville plus d’un mois au cours de la saison.
Nana Badarou, transfuge de l’Aspac également a séduit en Algérie. Sur le côté droit de la défense, où il a aligné le plus de match ou dans l’axe, il joué 21 matches/30 possible dont 19 titularisations. Ces performances ont été récompensées à la mi- saison puisqu’il a été élu meilleure recrue du club. Ça se passe de commentaires.
Enfin, l’attaquant Mohammed Aoudou aussi a cassé la baraque. Arrivé à la JS Saoura, sans grand bruit en provenance du COD Meknès (Maroc), il a claqué 10 buts en 24 matches dont 7 ouvertures du score. Le club lui doit en grande partie son maintien en ligue 1, Super Moha a été 5e meilleur buteur du championnat. Bravo messieurs.

Géraud Viwami

Algérie: Aoudou provoque un pénalty décisif !

La JS Saoura a décroché cet après-midi son huitième succès de la saison à domicile devant MO Beija. Mohammed Aoudou se signale dans le premier quart d’heure en provoquant un pénalty. Le coup de pied de réparation est transformé par Bendjillali. 1-0. Saoura va concéder l’égalisation en fin de première période (40e) Faouzi Rahal rétabli la parité. La libération arrivera pour les jaunes à la , Bendjillali s’offre un doublé à la 61e. Au classement Saoura remonte à la 10e place, l’objectif maintien est toujours en cours.

Algérie: Aoudou homme du match !

Malgré la défaite 2-1 face au CR Belouiziad Mohamed Aoudou a été élu homme du match. Titularisé à la pointe de l’attaque de la JS Saoura, l’attaquant international béninois a bien secoué la défense adverse. Présent dans les bons coups , il a été impliqué dans l’unique but inscrit par les siens dans le match. Il a a été à l’origine de l’action qui a occasionné le pénalty sur une déviation. Saoura concède sa deuxième défaite de la saison. Ils sont classés 10e avec 9 points après 7 journées.
Gerovinho

Ligue des champions : As Tonnerre – Stade Malien 0-0 , les verts de Bohicon calent à domicile

Après le report d’une semaine, Tonnerre a finalement reçu le Stade Malien hier au stade René Pleven d’Akpakpa. Mais les verts de Bohicon n’ont pas pu faire la différence, ils ont concédé un nul vierge 0-0 pas très rassurant en vue du match retour à Bamako.

Suite à sa belle qualification au tour précédent contre l’As Garde du Niger, l’As              Tonnerres a acceuilli le Stade Malien à Cotonou. Le début de rencontre est très équilibré  mais le jeu est  fermé. La première véritable alerte sera pour Arnaud Séka à la 10e. le petit lutin réalise une percée en drible dans la surface, il arrive a élimine deux défenseurs et même le gardien Soumaila Diakité, mais il sera rattrapé par un retour de la défense. Après cet occasion, les maliens maitrisent le milieu et gagnent beaucoup de duel mais ils n’arrivent pas à ce se créer des occasions. Et c’est encore les locaux qui se signalent à la 30e, Jodel Dossou réussi le petit pont sur son défenseur enchaine une petite percée dans les vingt mètres mais sa frappe sera juste à coté. La pause interviendra sur ce score nul et vierge

Soumaila Diakité, quel diable !

Au retour des vestiaires Tonnerre siège le camp adverse et se crée plusieurs occasions. D’abord à la 48e, Luizan Getheme est bien servi part Jodel Dossou, dans les seize mètres Getheme, trouve le cadre mais Diakité est bien là. Ensuite à la 58e , Mohammed Aoudou décroche un bolide des 20 mètres , mais  Soumaila Diakité s’emploi et met le cuir en coner. Encore Aoudou , à la 70e , cette fois-ci sa tête est capté sans problème par le gardien international malien.   Sur les plus grosses occasions béninoises, diakité a sorti le grand jeu.

Mais Tonnerres a failli se faire surprendre à la 80e, Rachid Compaoré était bien sorti devant Souleymane dembélé.

La rencontre s’achève sur ce score de 0-0. Le match retour sera plus que décisif, Tonnerre n’a plus rien à perdre.

 

 

Les équipes

As Tonnerre : 30-R. Comparoé (C) ; 5-B. Seidou ; 4- D. Ayité ; 2- R. Kiki ; 3- T. Ouro ; 9- D. Flacandji. ; 11- L. Agonhossou  (13-C. Abikoyè/77e) ; 10- L. Gethème ; 14- J. Dossou ; 25- M. Aoudou (20- Y. Bezo/90e) ; 17- A. Séka (12- A. Agbossou/59e)

Non entrés : 21- I. Ado ; 6- E. Tchibozo ; 22-J. Kiki ; 19- O. Makarimi

Coach : Koffi Moses

Stade Malien : 16- S. Diakité (C) ; 12- M. Kondo ; 4- M. Coulibaly ; 5- D. Coulibaly ; 25- O. Koné ; 20- A. Koné ; 8- C. Doumbia (11- S. Dembélé/73e); 7- M. Koïta (13- M. L. Diawara/64e); 21- M. Koumaré ; 19- A. Diarra (23- A. Sissoko/53e).

Non entrés : 22- A. Samaré ; 15- B. Coulibaly ; 26- B. Dembélé ; 24- O. Kida.

Coach : Abdul Razack

 

 

Tonnerres-Panthères : 2-1 : Aoudou et Kiki marquent, Tonnerres Fc respire

 

Face à une teigneuse équipe des Panthères, l’As Tonnerres a du montrer du cran pour passer devant ses visiteurs très ambitieux. Mohammed Aoudou puis Romuald Kiki donnent le sourire aux supporters après l’échec inaugural face à l’Aspac.

Les buts

8: Moussa Kankou adresse une longue passe à Arouna BOUKARI qui profite de la distraction de la défense adverse pour ouvrir le score des 25 mètres. 1 à 0 pour les visiteurs !!! 1-0

15e  léger cafouillage dans la surface des Panthères, légèrement décalé à gauche Mohammed Aoudou opportuniste rétablit la parité ! 1-1

33e  Romuald Kiki donne l’avantage aux siens, sur un lob astucieux des 35 mètres. Un but splendide !!!!

Rafiou Assoumanou

Feuille de match

Tonnerres – Panthères 2-1

Buts : Boukari Arouna 8e pour les Panthères,  Aoudou Mohamed 15e, Romuald Kiki 33e

Expulsion : Fady Mama 83e ( Panthères)

Stade : René Pleven

Arbitre : Edgard Bada

Tonnerres

30- Rachid Compaoré ©- 3- Ouro Tanko, 4- Mohammed Aoudou,5-Soumaila Traoré ( 13-Abikoyè Chakirou), 6- Seidou Barazé,7- Romuald Kiki, 9- Dieudonné Flacandj,10- Luizan Getheme (14-Jodel Dossou 74e), 11- James Godfried Kiki, 12- Victor Chukwu 15- Rock Durand Ayité

Non entrés

1 Agbokou Judicael, 2- Emile Tegbenou,8- Francky Agossou, 17- Arnaud Séka, 18-Eric Tchibozo

Coach : Juan Calvet.

Panthères

16-Mouimi Koutchélé- 2- Fady Mama,5-Salifou Lakibou,7- Lamidi Kingbo, 9- Raimi Goumbeao, 10-Moussa Kankou,11- Boukari Arouna(13-Michel Ouédonon 73e),12-Mama Souraka,14-Faycal Mama, 17- Zakari Souradji , 18- Hounessi Touré (8-Nadjimou Idrissou 74e).

Non entrés :

Imourana Souradjou

Coach : Aminou Allassane /Tairou Tegbandi

 

Afrique du Sud – Bénin du dimanche prochain : Quelles chances pour la sélection Olympique ?

 

Elle constitue l’espoir du football béninois et représente la fin d’une époque. Talentueuse mais sans réel projet de jeu, la sélection olympique a démontré qu’elle regorgeait d’individualités. Pourra-t-elle dominer l’Afrique du Sud et s’offrir la phase de groupe ?

 

Aubay

Avant de parler du drapeau, nous parlerons de l’essentiel, la base : les paramètres techniques. Moïse Ekoué en gardant pendant un mois ou presque, un effectif de 30 joueurs a donné des signes d’incertitudes. Et cela, à son corps défendant. A la fin du match victorieux 3-1 à Porto-Novo le 4 juin, le sélectionneur s’est montré dur, à la limite déçu de ses joueurs qui n’ont pas enchaîné les phases de passes à 10. C’est ce qu’il faut, à leurs âges. Dans ce genre de catégorie, le collectif prime. Mais au match aller, ce sont les individualités qui se sont exprimés. Pour certains observateurs, et nous sommes de leur avis, l’excès de talents ne nuit pas et avoir des individualités est très utile au foot, surtout dans des matches de haut niveau.

Mais seulement voilà, quand vous prenez un staff technique dont le coach principal n’a pas dirigé 10 matches de football durant les deux dernières années, vous vous rendez compte qu’il a du mal à trouver le bon angle pour extirper une équipe. Normal. Après avoir été directeur technique ou adjoint au même poste depuis de 2007, il a perdu les réflexes de coach. C’est un formateur des formateurs. Là où certains en 10 jours bâtissent une ossature, en 20 jours, Moïse Ekoué a du mal. Trop de bons joueurs ? Non. Trop de pressions ? Peut-être. La raison de ce manque d’osmose et des incessants réglages est dans le projet de jeu. En fait, comment évolue l’équipe Olympique ? Les schémas de jeu sont flous. Deux joueurs en attaque, deux autres sur les côtés ainsi de suite…cela ne fait pas forcément une tactique. On y lit un 4-4-2. Mais dans le déroulement du jeu, on y voit peu de coordination. Ça, c’est le constat actuel. Mais le week-end prochain, comment vont-ils et peuvent-ils jouer ?

 

Quel projet de jeu dimanche à 15 heures à Johannesburg ?

Le premier suicide serait de jouer avec 4 joueurs à vocation offensive. Même à domicile, l’équipe a encaissé la première avant de se relancer grâce à un penalty. Sur terrain adverse, le risque est donc élevé de se faire prendre à revers en cas d’attaque. Avec le retour d’Aoudou qui avait été prêté aux seniors, Ekoué a encore plus de peine sur la ligne offensive. A sa place, tous les entraîneurs auraient cette « belle peine » face à un effectif talentueux. Seulement voilà, à l’extérieur, il faut des joueurs rapides dans les couloirs. Capables de porter le ballon, de défendre comme d’être rapides sur les contre-attaques. Ils ne sont pas nombreux dans cette catégorie. Fadel Suanon a la rapidité et le sens du but et au Mogas, il joue dans le couloir. Mais dans les tâches défensives, il pourrait rechigner. Chakirou Abikoyé, physiquement en forme, est capable de jouer sur le côté tout en aidant le latéral. Son profil est préférable. En position d’avant-centre, Aoudou semble avoir le meilleur profil. Il est grand, il a donc un avantage dans le rôle du pivot et ensuite, il sait tirer dans les 20 – 25 mètres. Il est expérimenté également. Pour le soutenir, 3 milieux axiaux dont deux défensifs peuvent être utiles. Un schéma à 5 milieux de terrain bien réels, et non deux ailiers qui marchent quand ils perdent le ballon. C’est là l’une des clés du match.

 

Motivation et météo : Deux facteurs déterminants

Tout donner sur chaque côté sans penser à la fatigue. Voilà qui peut permettre à cette équipe de rester sur ses arrières-bases tout en surprenant l’adversaire. Maintenant que Moïse Ekoué a fait le point sur les expatriés (pas vraiment au top niveau, (à part Landry Koukoui), il n’aura plus d’excuses au match retour.

En jouant groupés en milieu de terrain avec des lignes serrées et en étant adroit en attaque (Dassagaté, Suanon, Louté et Aoudou sont doués pour ça), sans être minimaliste, le Bénin a une chance de marquer au moins une fois

Dernier facteur, le climat. La météo annonce 17 degrés sur Johannesburg dimanche prochain. Soit 15 degrés en moins qu’à Cotonou. A 15 heures (local), le soleil brillera, mais il y aura du vent. Les Ecureuils Olympiques sont-ils équipés pour y faire face ? Nous l’espérons bien.

 

Ecureuils Olympiques : pour redorer le blason de la fédération ?

Moucharafou Anjorin après la débâcle face à la Côte d’Ivoire entend bien renaître. Mais comment ? Dès le lendemain de cette lourde défaite, il a entrepris de resserrer les liens autour du groupe. Des réunions avec le sélectionneur Moïse Ekoué et un code de discipline strict. L’équipe olympique doit laver l’affront fait à son aînée. Même si c’est deux choses différentes, un exploit des Olympiques peut permettre de lancer l’opération rachat. Et surtout gagner encore des fonds de l’Etat, car la sélection aurait ainsi 6 matches à disputer et donc 3 voyages à effectuer. Les Olympiques permettraient en gros à la fédération de se refaire une santé, de gratifier les nouveaux alliés et d’huiler la machine. Tout est entre les mains des Ecureuils Espoirs, devenus malgré eux, un outil de marketing politique.

Aubay

 

 

 

30 Ecureuils locaux pour un stage du 15 au 21 février

 

Reconnaissance du sélectionneur national Denis Goavec

Le ministre Kérékou se démarque d’Anjorin

Le seul sélectionneur reconnu par le ministre Kérékou est Denis Goavec. C’est la substance de la déclaration du ministre Modeste Kérékou qui vient clarifier les doutes semés par une décision prise par Moucharafou Anjorin, tentant de limoger Denis Goavec.

Le ministre des sports vient ainsi démontrer à ceux qui en doutaient son impartialité dans la crise à la Fbf. Ceci est à saluer.

Aubay

 Préparation du match Côte d’Ivoire – Bénin du 27 mars 2010

Le Mardi 15 Février 2011 à 11heures à l’hôtel de l’Amitié au Stade de l’Amitié de KOUHOUNOU, 30 Ecureuils sont invités par le sélectionneur Denis Goavec. Le stage de regroupement prendra fin le Lundi 21 Février 2011 à 12 heures.

Liste

Gardiens

1)  ALLAGBE Saturnin     (ASPAC)

2)  ALLAH Ludovic     (MAMBAS)

3)  SEMEVO Cyrille      (USSK)

Défenseurs

4)  LAZADI Fousséni      (ASPAC)

5)  DANGBE Robert       (REQUINS)

6)  ACAKPO Yacinthe        (CIFAS)

7)  DOSSOU-GBETE Lunel     (MOGAS)

8)  FANOU Vincent        (ASPAC)

9)  SALOMON Junior    (ASPAC)

10) KASSA Antonin       (ASPAC)

Milieux de terrain et attaquants

11) SUANON Abdel Fadel    (MOGAS)

12) MAKARIMI Ousmane     (CIFAS)

13) MAZOU Issa Aboubacary     (MOGAS)

14) DOSSOU Jordel    (REQUINS)

15) YOLOU Gérard    (ASPAC)

16) SAGBO Lionel     (REQUINS)

17) HOUNGBO Charles     (DRAGONS)

18) OLADIPUPO Mansourou   (SOLEIL)

19) ADAM Waïdi      (ASPAC)

20) HOUNSOUKPOE Achille   (REQUINS)

21) LOUTE Isaac      (SOLEIL)

22) SEKA Arnauld        (TONNERRE)

23) AOUDOU Mohamed    (TONNERRE)

24) ADJAI Moussa      (CIFAS)

25) DAGBETO Guy    (PANTHERES)

26) COREA Cédric     (USSK)

27) FASSASSI Djamal    (USSK)

28) BESSAN Jacques      (SOLEIL)

29) KOUNOU Paterne     (CIFAS)

30) OUZEROU Abdoulaye    (BUFFLES)