Russie 2018 : Les cinq stars africaines attendues

Avant l’ouverture du tournoi le plus attendu du monde demain après-midi , Bjfoot vous présente les 5 stars africaines  des stars qui seront en Russie.

 

Wahbi Kahzri , attaquant , 27 ans  (Tunisie)

Exit, Youssef Msakni blessé au genou et forfait pour le mondial, il sera le leader technique des Aigles de Carthage. Auteur d’une saison remarquable en prêt à Rennes où il a  mené le club breton à une 5e place inattendue grâce à ses 9 buts et 2 passes décisives, l’attaquant  appartenant à Sunderland arrive en Russie en boulet de canon. Capable d’évoluer à tous les postes offensifs devant il peut aussi jouer derrière l’attaquant. Il peut marquer et faire marquer également, la Tunisie compte beaucoup sur son numéro 10 qui portera aussi le brassard.

John Obi Mikel , milieu ,  31 ans (Nigéria) 

C’est l’un des six rescapés de l’équipe huitième de finaliste en 2014 au Brésil. Désormais exilé au Tianjin en Chine, il a le plus gros vécu avec ses dix années passés à Londres à Chelsea ponctuées par une Ligue Europa et un ligue des champions. Grosse révélation au Mondial U20 en 2005, il est resté une icône à l’échelle nationale malgré ses périodes difficiles en club. Ce tournoi sera l’un de ses derniers peut-être avec les Super Eagles.  Celui a qui le sélectionneur Rhor confie les clés de son entre-jeu et son brassard est attendu pour est la boussole de l’équipe la plus jeune du tournoi.

Sadio Mané  attaquant, 26 ans (Sénégal)

Si son nom circule au Real Madrid cela résume parfaitement comment le garcon de la Casamance  a réussi à mettre l’Angleterre puis l’Europe entière dans sa poche après une saison  monstrueuse chez les Reds de Liverpool (10 buts). Mais en sélection la dernière CAN s’est terminé  pour son pays sur pénalty  qu’il manqué en quart contre le Cameroun. Incontournable dans le onze d’Aliou Cissé à gauche comme à droite ou en soutien de l’attaquant si les Lions de la Téranga doivent faire aussi bien qu’en 2002 (quart de finale), l’ancien pensionnaire de Génération Foot à Dakar doit y mettre pour beaucoup. Revanchard ?

Mohamed Salah , attaquant , 26 ans ( Egypte) 

Le 26 mai, au-delà de la finale de Ligue des Champions toute l’Egypte a retenu son souffle à cause de son épaule. Le buzz occasionné par sa blessure témoigne la nouvelle dimension de l’ancien joueur d’Arab Contractors. De retour à l’entraînement il est incertain pour débuter le match inaugural face à l’Uruguay mais Hecto Cuper compte sur l’impact de son gaucher magique pour passer dans un groupe abordable. Meilleur buteur et meilleur du championnat anglais sur l’exercice écoulé , son état de forme sera forcément scruté , un moindre mal pour un potentiel candidat au ballon d’or en fin d’année. On verra bien ce que ça vaut Salah après un titre de vice-champion d’Afrique 2017 !

Medhi Benatia, défenseur,  31 ans (Maroc) 

Parti de Clermont en Ligue 2 France en moins de cinq années il est passé par la Roma , le Bayern Munich et maintenant la Juventus de Turin. Défenseur de classe mondiale probablement sous-coté , il est un le boss de la ligne défensive du Maroc. Son sélectionneur Hervé Renard a fait de lui son pilier en lui donnant le brassard. Face à l’Espagne et le Portugal , leader du vestiaire et sur le terrain le capitaine est attendu pour mener sa troupe vers le haut. Les Lions de l’Atlas ont tout de même bouclé les qualifications encaisser de but. Infranchissable ?

Géraud Viwami