Chan Kenya 2018 : avec Houngbédji au milieu, Koukpo en pointe, la compo des Ecureuils face au Nigéria

Omar Tchomogo vient de révéler la composition qui débutera face au Nigéria cet après-midi à Kano pour le compte de la manche retour du second tour des qualifications du Chan Kenya 2018. Le sélectionneur a opéré un changement avec l’entrée de Gaston Houngbédji au milieu de terrain qui relègue l’attaquant d’Energie Jules Elègbèdè sur le banc. Le Bénin jouera dans un 4-3-3 habituel avec un trio Ogoulola – Seibou- Houngbédji au milieu et un trio Gomez – Aboky- Koukpo en attaque.

 

Géraud Viwami

Remplaçants : Marcel Dandjinou, Charles Tiesso, Ramane Adjanakou, Gaston Houngbédji, Idrissou Saliou , Osséni Agnidé, Raimi Kola

Chan Kenya 2018 : les notes des Ecureuils face au Nigéria

Vainqueurs hier de la manche aller du second tour des qualifications du Chan Kenya 2018, Bjfoot.com a noté la prestation des Ecureuils.

Steve Glodjinon 5

Une partie plutôt tranquille. Il a été précieux dans les relances courtes. Le gardien de la JA Cotonou a aussi signé un arrêt rassurant sur un centre en cordeau dangereux en début de match et aussi en seconde période deux sorties réussies dans les pieds nigérians.

Rodrigue Fassinou 4

Défensivement presque rien à dire sur ses interventions. L’arrière latéral de l’Aspac n’a pas été d’un grand apport offensif. Inexistant sur les phases dans le camp adverse, des progrès à faire sur ce plan.

Mama Bah-Yéré 6

Rien n’à dire sur son match. Le capitaine des Buffles a encore brillé dans son couloir à gauche. Energique et déterminé dans ses sorties défensives. Il a également montré de l’envie sans grande précision parfois sur les actions offensives qu’il entreprenait .Un match correct.

Dine Koukpéré 5

Il ne s’est pas compliqué la vie, il s’est contenté de faire son job grâce à  impact physique. Sans vraiment se dépasser au-delà de son boulot de défenseur. Il s’est fait prendre de vitesse quelques fois. A surveiller.

Nabil Yarou 6

Il avait les épaules pour être le chef de la défense et il en avait l’air. Présent dans les duels et utile dans le placement, le défenseur des Buffles a longtemps essayé d’être le premier relanceur au sol.  Hormis sa passe en retrait mal dosée en première période, pas grand-chose à lui reprocher. Il aurait pu ouvrir le score de la tête sur coup de pied arrêté.

Ibrahim Ogoulola 5,5

Il s’est contenté de jouer trop bas sans vraiment se transcender dans son rôle.  Le milieu des Requins s’est énormément dépensé dans la récupération et le pressing où il a consenti de gros efforts. Esquinté  en seconde période on aurait pu le faire souffler.

Mama Seibou 6,5

Il s’est comporté en leader dans l’attitude sur le terrain en essayant de prendre le contrôle de l’organisation du jeu béninois. Il manque la conclusion sur action bien construite en seconde période. Et c’est lui qui marque le but de la victoire sur pénalty avec  sang-froid. Un match propre.

Waris Aboky 4

Il a touché des ballons trop bas pour amener le danger dans son couloir gauche. Il a été transparent offensivement jusqu’à son remplacement à la 77e minute. Un match à oublier.

Chabel Gomez 4

Il a un peu mieux animé son côté droit, il a montré de l’enthousiasme sans pour autant faire la différence en un contre un. Le milieu offensif d’Esae a souvent tenté des options peu payantes. Un match moyen.

Marcellin Koukpo 6

Il n’a pas touché énormément de ballons notamment en seconde période où son repositionnement en pointe en était pour quelque chose. Sinon quand il évoluait un peu plus bas il a été intéressant avec des prises de balle et lançait les offensives. Son esprit combattif a été récompensé par le pénalty qu’il provoque beaucoup de malice.

Jules Elègèdè 4

En pointe, l’attaquant d’Energie n’a jamais été servi dans les meilleures conditions. Mais il a été très utile dans le pressing et le replacement. Sa volonté n’a pas suffi pour se créer des brèches jusqu’à sa sortie (55e)

Gaston Houngbédji 3

Son entrée en jeu n’a eu aucun impact. Positionné en pointe haute dans le milieu de terrain, il n’a ni la technique ou la vista pour être tranchant à ce poste et ça se voyait. Même s’il a fait des efforts dans la récupération, son entrée est loin d’être convaincante.

Géraud Viwami

Chan Kenya 2018 : Bénin – Nigéria 1-0, un succès à confirmer 

Le Bénin a signé un succès vital 1-0 devant le Nigéria cet après-midi  au Stade Mathieu Kérékou pour le match aller du deuxième et dernier tour des qualifications du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) Kenya 2018 grâce à un pénalty tardif obtenu par Marcellin Koukpo et transformé par Mama Seibou. Un succès à confirmer dans une semaine à Kano pour la manche retour pour espérer accrocher le sésame pour une première qualification.

 

Le but

88: Stephen Eze hésite à dégager un ballon dans les seize mètres, Marcellin Koukpo joue avec son corps et passe devant le défenseur nigérian qui le déséquilibre. L’arbitre algérien Mr Ghorbal désigne le point de pénalty. Le capitaine Mama Seibou prend Enzewa Ikéchukwu à contre-pied 1-0.

Un premier acte prometteur

Dans ce duel entre voisins, le Bénin est entré dans le match avec le pied sur le frein. Les dix premières minutes sont clairement à l’avantage du Nigéria qui avait le ballon et prenait le dessus dans le jeu. Passé le premier quart d’heure  un peu raté, les Ecureuils vont se réveiller et prendre le contrôle du jeu. Les Ecureuils auront de meilleures situations  sur coup de pied arrêtés.  Seibou dépose un coner tiré  à la rémoise avec Mama Bah Yéré sur la tête de Koukpo au point de pénalty. L’attaquant des Buffles trouve le cadre mais aussi les gants du gardien nigérian. (16e). La bande à Omar Tchomogo combine bien mais trop loin des buts d’Ikéchukwu. Le défenseur Nabil Yarou va faire apprécier son de jeu tête offensif à deux reprises il passe près de l’ouverture du score (24e et 28e) sur des services de Seibou. Le Bénin pousse et aurait pu se faire surprendre  par les Super Eagles. D’abord sur un ballon dangereusement remis en retrait par Yarou  alors l’attaquant Eduwo Kingsley rodait, heureusement Steve Glodjinon assure sa sortie au pied (25e). Puis en fin de première période, un coner de Chima Akas occasionne un léger cafouillage dans la surface béninoise Bah Yéré va finir par dégager son camp.

La malice de Koukpo, les regrets du Nigéria 

A la reprise le Bénin peine à retrouver son niveau du premier acte, la confiance va changer de camp  avec les entrées du milieu offensif d’Akwa United Ibrahim Alhassani et l’attaquant de MFM Stephen Odey, le Nigéria va prendre la direction du match. Plus entreprenants les Super Eagles  se créent des brèches. A droite, Okoro Osas centre fort à ras de terre pour Kingsley, Yarou tacle le cuir en coner in extrémis et n’était pas loin de marquer contre son camp (65e).  Alhassani, l’homme aux 12 buts en première division nigériane, aura deux occasions d’ouvrir le score d’abord sur un slalom incroyable dans la surface béninoise qu’il n’arrive pas à conclure (70e) et une tête décroisée au premier poteau qui fuit le cadre. (82e)

Super actif sur le front de l’attaque malgré la mi-temps difficile du Bénin Koukpo s’est signalé sur un centre en profondeur de Seibou qu’il n’était pas loin de reprendre de la tete (64e). A la sortie d’une séquence de possession des béninois, Seibou trouve le cadre mais écrase sa frappe des 20 mètres. L’unique éclat collectif du Bénin dans ce second acte. (83e) Avant la libération avec ce penalty obtenu par Koukpo et transformé par Seibou (88e).

Le Bénin assure l’essentiel à domicile avant le match retour dans une semaine à Kano. Les Ecureuils sont à 90 minutes de signer une première qualification pour le Chan. Il faut vraiment aller la chercher parce que le visage montré cet après-midi n’était pas convaincant malgré la volonté des Ecureuils.

Géraud Viwami

 

Feuille de match

Stade : Mathieu Kérékou

Match aller – 2e tour Chan Kenya 2018

Arbitre : Mr Ghorbal (Algérie)

Bénin – Nigéria 1-0

But : Mama Seibou 88e (sp)

Bénin :    Glodjinon –  Bah Yéré, Fassinou, Koukpéré, Yarou – Ogoulola , Seibou  – Gomez , Aboky (Osseni 77e) – Koukpo – Elègbèdè (Houngbédji 56e)

Coach : Omar Tchomogo

Nigéria : Ikechukwu – Osas, Chima , Stephen, Orji, – Rabiu (Alhassani 56e ) , Afeez, Ifeanyi- Sikiru,Thomas (Odey 58e), Kingsley (Onwubiko 81e)

Coach : Yusuf Salisu

Chan Kenya 2018 : la compo des Ecureuils face au Nigéria avec deux retours en défense (match à suivre en Tweet Live sur @Bjfoot_officiel )

Omar Tchomogo vient de dévoiler la compo des Ecureuils face au Nigéria pour le compte du match aller du second tour des qualifications du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) Kenya 2018. Le sélectionneur béninois a reconduit la même organisation en 4-2-3-1 que face au Togo à domicile mais avec deux changements en défense. Dans l’axe Dine Koukpéré a été préféré à Ramane Adjanakou pour former le duo avec Nabil Yarou. Puis à droite , Rodrigue Fassinou fait son retour et pousse Gaston Houngbédji sur le banc. Sur la ligne offensive, Abdel Bouraima est indisponible.Touché à la cuisse , l’ailier de l’Aspac est forfait pour ce match aller. Du coup , Tchomogo a conservé le même quatuor en attaque avec Marcellin Koukpo en soutien de Jules Elègbède.

Coup d’envoie à 16h de Cotonou , match à suivre en Tweet Live sur @Bjfoot_officiel
Géraud Viwami

Remplaçants : Marcel Dandjinou, Charles Tiesso, Ramane Adjanakou, Gaston Houngbédji , Idrissou Saliou , Ossénin Agnidé, Ulrich Dah-Atchefon

Journal des transferts : l’ES Tunis prête Tidjani , Koukpo pisté par Gabès, Badarou était proche d’un retour en Algérie, Adilehou résilie en Grèce , et Yarou non retenu en Afrique du Sud

Chaque vendredi retrouvez les dernières infos sur l’actualité du mercato des joueurs béninois  pendant tout ce mercato estival. Cette semaine, En Tunisie, l’Espérance de Tunis a prêté son milieu offensif polyvalent  Anaane Tidjani à Monastir pendant que le Stade Gabésien lorgne Marcellin Koukpo. Libre, le défenseur Nana Badarou n’était loin de rejoindre US Biskra en Algérie. En Grèce , Moise Adilehou n’est plus un joueur de l’AO Kerkyra. Enfin Nabil Yarou a effectué un essai non concluant en Afrique du Sud  

 

L’Espérance de Tunis  prête Tidjani à  Monastir

Après deux saisons avec l’équipe réserve de l’Espérance Sportive de Tunis, Anaane Tidjani (20 ans,photo) va connaître une première expérience première division tunisienne. Le milieu offensif polyvalent vainqueur de la coupe des Espoirs la saison dernière avec l’équipe réserve des  Sang et Or est attendu comme un renfort dans son nouveau club où il a déjà marqué deux buts en matches amicaux.  L’ancien pensionnaire d’Alodo Sports encore lié aux Espérantistes pour deux ans va renforcer les rangs du club promu dans l’élite à la faveur d’un prêt d’une année. Désigné meilleur espoir lors des Bjfoot Awards 2016, Tidjani devra confirmer son statut de joueur prometteur.

Badarou, le coup manqué de l’US Biskra 

En fin de contrat à Burgan SC (Koweit), Nana Badarou (26 ans) n’était pas loin d’un retour dans le championnat algérien où il avait brillé avec l’Aso Chlef (2013-2015). En effet, le défenseur international béninois avait signé un accord de principe avec US Birska, promu en première division algérienne. Badarou était attendu  en Algérie mais le club n’a pas pu faire enregistrer le bail du joueur avant la fermeture du marché locale le 31 juillet dernier. Le contrat de deux ans assorti d’une rémunération totale de 200 mille dollars tombe à l’eau. Un échec mal digéré par l’entourage du joueur et l’intéressé même qui est toujours à la recherche d’un  nouveau point de chute.

Adilehou résilie à l’AO Kerkyra  

Arrivé au club la saison dernière à l’AO Kerkyra en première division grecque Moise Adilehou (21 ans)  a résilié son contrat avec le club cet été. Apparu à quatre reprises en championnat, le défenseur international béninois quitte le 10e de la ligue grecque et se retrouve sans club. L’ancien du Fc Porto cherche un nouvel employeur.

Yarou n’a pas convaincu Platinium Stars

Au lendemain du match retour de la sélection locale béninoise face au Togo, Nabil Yarou (23 ans) s’est envolé pour un essai à Platinium Stars, 9e du dernier championnat sud-africain. Malheureusement l’expérience a tourné court pour le défenseur des Buffles qui est revenu au bercail et s’est produit avec son club face à l’Aspac le dimanche dernier pour la 4e journée de championnat béninois.

Le stade Gabésien s’intéresse à Koukpo

Grosse révélation des qualifications du Chan Kenya 2018 avec les Ecureuils, Marcellin Koukpo (21 ans) attise déjà les convoitises étrangères. L’attaquant des Buffles serait sur les tablettes du club tunisien du Stade Gabésien qui se renseignent auprès de l’entourage du joueur. Le club s’apprêterait d’ailleurs à formuler une offre pour l’ancien joueur d’Energie. A suivre.

Géraud Viwami

Qualif’ Chan 2018 : les Ecureuils s’en contenteront

Dans un match moyen , les Ecureuils n’ont pas fait mieux qu’un nul 1-1 à Kégué face au Togo pour le compte du premier tour des qualifications du Chan Kenya 2018 malgré l’ouverture du score de Marcellin Koukpo juste avant la pause. Un nul au stade de Kégué à confirmer dans une semaine à domicile.

 

Les buts

45e : Abdel Bouraima effectue un pressing gagnant aux abords de la surface de réparation puis coulisse pour Marcellin Koukpo. Ce dernier pénètre dans les seize mètres et frappe Sabirou Bassa Djéri n’arrive pas à maîtriser son ballon en deux temps qui file au fond 1-0.

47e :  Mama Seibou perd un ballon à soixante mètres des buts béninois , Kokou Gazozo lance la contre-attaque avec une chevauchée puis sert Messan Degli. Le tir de  ce dernier est repoussé par Steve Glodjinon  mais Eli Sewonou a suivi et marque dans le but vide 1-1

Homme du match : Kokou Gazozo, milieu offensif togolais

Comme un vrai capitaine il a dicté le ton du jeu à ses coéquipiers. Le milieu offensif de l’As Togo Port a rayonné dans l’entrejeu, il a fait apprécier son pied gauche sur son jeu long mais aussi sa capacité a avalé les espaces comme sur le contre qui amène l’égalisation. Le numéro 10 des Eperviers a été une grosse satisfaction.

 

 

Le réalisme et la chance

Présent dans l’impact physique, les Ecureuils rentrent bien dans la rencontre mais laissent progressivement le ballon aux togolais qui n’en demandaient pas autant. Guillaume Yenoussi enclenche la première frappe du match mais il glisse dans la surface et voit sa frappe enroulée mourir mollement dans les gants de  Glodjinon (2e).   Les Eperviers ne profitent pas de leur entame réussie et pèchent dans les décisions les derniers mètres béninois. Les vingt minutes passées les Ecureuils relèvent  la tête le trio Houngbéji-Seibou-Ogoulola touche plus de ballons. Chabel Gomez va signer la première incursion béninoise, bien lancé dans le dos de la défense par  Koukpo à gauche, l’attaquant d’Esae voit sa frappe au premier poteau capté sans souci. (35e). Deux minutes plus tard, Koukpo aussi prend sa chance sans faire mouche.

Antonio De Souza donnera des frissons au stade en voyant son coup franc fuir le cadre pour peu (42e).  Puis le réalisme béninois va faire mal avec un brin de chance aidé par Bassa Djéri, Koukpo donne l’avantage aux Ecureuils avant la pause. Le Togo peut avoir des regrets.

Sewonou répond, Aboky vendange

A la reprise le Togo ne se fait pas prier pour égaliser. Elie Sewonou marque un but de renard de surface à la conclusion d’une contre-attaque bien menée par le capitaine Kokou Gazozo. La seconde période sera rondement mené par les togolais gonflés par l’égalisation mais trop imprécis dans le dernier geste.  A l’image de cette tête manquée par Issifou Bourahana sur un coup franc déposé par Gazozo au point de penalty (54e). Comme en première période, le Ecureuils se réveillent dans le dernier quart d’heure. Koukpo slalome dans la surface mais voit sa frappe contrée in extrémis dans la surface (74e). Dans la foulée  Waris Aboky manque la balle du break. L’ailier de la JA Cotonou, seul face à Bassa Djéri tire pleine axe sur le portier Gbikinti (76e) . Les Ecureuils auraient pu réussir le hold up sans avoir briller , le Togo méritait sans doute mieux par rapport au contenu. Match retour à Cotonou dans une semaine pour voir qui passera le premier tour entre ses voisins. Le Nigéria attend son adversaire du second tour.

Géraud Viwami

 

XI Togo : Bassa-Djéri – Adégnon , Ouro-Sama, Bourahana , Kouloun- Efoe , Gazozo , Yenoussi (Akoro 50e ) , Degli- Sewonou (Agoro 48e), de Souza

Coach :                 Abalo Dosseh

XI Bénin : Glodjinon – Fassinou , Yarou , Adjanakou , Bah Yéré- Seibou , Houngbédji (Elegbéde 90e), Ogoulola – Bouraima (Agnidé 55e) , Gomez (Aboky 61e) , Koukpo

Coach : Omar Tchomogo

 

Ligue 1- Grpe A : Mama fait gagner l’Aspac

Le groupe A est entré en lice cet après-midi  avec quatre affiches.

Dans le duel cotonois attendu entre l’As Police et l’Aspac, les portuaires se sont imposés 1-0 grâce à un but de Mama Seibou au stade Mathieu Kérékou. Le milieu international béninois a marqué d’un tir tendu à la 72e minute.

Au stade Paulin Tomanaga , un but d’Adam Wahidi a suffit à Energie pour réussir un hold up face à JS Covè.

Dans le choc septentrional entre Panthères et Buffles à Parakou, les locaux ont signé un large succès 3-0 avec des buts de Marcellin Koukpo (25e) et Rodrigue Fiogbé (45e).

A Bembèrekè, Béké a assuré l’essentiel 1-0 devant Tonnerres. Réalisation signée Charaf.

Géraud Viwami 

Amical-Chan : Les Ecureuils dominent le Mena !  

Battus il y a trois jours (1-0), les Ecureuils locaux ont pris leur revanche cet après-midi face au Niger en match amical avec un succès 3-2 au stade Seyni Kountché à Niamey. Grace à des réalisations d’Idrissou Saliou (2e) , Chabel Gomez (24e ) et  Marcellin Koukpo (70e)  coté béninois contre des buts de Moussa Adamou qui a réduit la marquer à 2-1 et Zakaria Adébayo en fin de match. coté nigérien.  Le Bénin a gagné ainsi son premier match de préparation sur sept (1 victoire, 2 défaites, 4 nuls). Le Niger du sélectionneur ivoirien François Zahoui prépare tout comme le Bénin le premier tour des qualifications du Chan Kenya 2018. Le Mena défiera les Eléphants ivoiriens le 16 juillet prochain et le Bénin son voisin togolais.

Géraud Viwami

XI Bénin : Glodjinon – Adjanakou , Yarou, Djalilou , Houngbédji- Seibou, Ogoulola, Gomez, Raimi- Saliou , Dah Atchefon

Coach: Omar Tchomogo

XI Niger : Mainassarra – Daouda, Hamma, Amadou, Ganiyu, Adamou, Sakou, Youssouf, Soumana, Halidou, Daogo.

Coach : François Zahoui.

Bénin – Gambie : Adéoti et Imorou forfaits, huit locaux intégrés, un nouveau groupe de 23

Comme annoncé Omar Tchomogo a intégré huit joueurs locaux au groupe des Ecureuils qui préparera la réception de  Gambie à partir de lundi prochain.  En convalescence après son opération au pubis, l’attaquant de Cardiff ne pourra honorer sa convocation. Les défenseurs de Caen, Jordan Adéoti et Emmanuel Imorou  sont aussi forfaits. Blessés en fin de saison  les deux normands n’ont pas pu se remettre pour les Ecureuils. Seuls quinze joueurs expatriés seront disponibles sur les dix-huit convoqués. Le sélectionneur a donc inclus huit joueurs locaux qui étaient déjà sous ses ordres lors des stages de préparations des Ecureuils A’ qui préparent  les qualifications du Chan 2018. L’Aspac est bien représenté avec trois joueurs à savoir : l’arrière droit Rodrigue Fassinou ,les milieux Gaston Houngbédji  dont c’est la première apparition dans le sillage des A et Mama Seibou habitué (8 sélections) . La JA Cotonou a deux représentants, le gardien Steve Glodjinon qui a déjà pris part à plusieurs stages chez les A. Et le milieu offensif polyvalent, Waris Aboby qui vivra une première tout comme l’arrière gauche Mama Bah-Yéré et l’attaquant  Marcellin Koukpo des Buffles. Ibrahim Ogoulola , le milieu prometteur des Requins auteur de deux buts  en quatre matches amicaux disputés avec les A’   découvrira aussi les A. Le stage débutera lundi avec un groupe de 23 joueurs. Le Bénin joue à domicile le dimanche 11 juin contre la Gambie pour la première journée des qualifications de la Can Camerou 2019. L’Algérie et le Togo sont les deux autres équipes du groupe.

Géraud Viwami

Les 23 Ecureuils

Gardiens (3) : Fabien Farnolle (Le Havre /France), Saturnin Allagbe (Niort/France), Steve Glodjinon (JA Cotonou)

Défenseurs (9) : Junior Salomon (Plateau United/Nigéria), Khaled Adénon (Amiens/France) David Kiki (Niort/France), Rodrigue Fassinou  (Aspac), Richard Bakary (Southampton/Angleterre) , Cédric Hountondji (Gazélec Ajaccio/ France) , Moise Adilehou (AO Kerkyra/ Grèce) , Olivier Verdon (Bordeaux/France), Mama Bah-Yéré (Buffles)

Milieux (7) : Djiman Koukou (Lens/France) Stéphane Sèssegnon (Montpellier/ France) , Jodel Dossou (Austria Lustenau/Autriche), Ibrahim Ogoulola (Requins),  Mama Seibou (Aspac), Waris Aboky (JA Cotonou), Gaston Houngbédji (Aspac)

Attaquants (4) : Jacques Bessan (Club Africain/Tunisie), Steve Mounié (Montpellier/France), Michael Poté (Apoel  Nicosie / Chypre),  Marcellin Koukpo  (Buffles)

 

Sélectionneur : Omar Tchomogo

Amical-Chan : Burkina Faso –Bénin 1-1, Koukpo répond à  F. Traoré

Après la défaite face à l’Egypte en mars, les Ecureuils locaux ont décroché un nul 1-1 cet après-midi à Ouagadougou face au Burkina Faso. Franck Lacina Traoré a ouvert le score pour les Etalons à la 44e. 1-0 à la pause. Entré en jeu en seconde période, Marcellin Koukpo égalisera de la tête pour les Ecureuils à la 66e minute. Le Bénin a terminé la rencontre à dix, le milieu défensif, Gaston Houngbédji expulsé en fin de partie pour cumul de cartons jaunes.

Le  Bénin devrait accueillir la manche retour de ce rendez-vous amical le 13 mai prochain à Porto-Novo.

Ecureuils Uemoa : un dernier succès pour la route

L’équipe nationale locale a bouclé sa préparation dans le cadre de la 7e édition du tournoi de l’Uemoa cet après-midi   au stade Mathieu Kérékou , avec un dernier match amical contre une sélection mixte des départements de l’Atlantique et de l’Ouémé. Les Ecureuils se sont imposés 1-0 sur un pénalty obtenu par Abdel Bouraima et transformé par Marcellin Koukpo n en seconde période sous les yeux du sélectionneur A Omar Tchomogo. Les hommes de Mathias Déguénon achèvent ainsi un mois de préparation intense ponctué une tournée nationale à la clé.

Ligue 1-J3 : Kotchoni plante un nouveau doublé, carton plein pour l’Aspac ,  Energie confirme 

En raison du second tour des élections prévues pour dimanche prochain, les rencontres de la 3e journée  de première division  programmés sur ce soir ont été avancées à cet après-midi. Kotchoni a signé un nouveau doublé, l’Aspac a réussi un holp up pendant qu’Energie  enfonçait Mogas. Le point.

A Djougou,  l’Aspac signe sa troisième victoire en autant de journée grâce à un court succès 1-0  face aux Panthères. L’unique but de la rencontre porte la griffe de l’attaquant Mama Souraka  , ancien joueur des Panthères.

Dans le même groupe, Energie enchaîne un deuxième succès devant le Mogas 2-0 qui perd pour la deuxième fois en deux apparitions. Marcellin Koukpo a été le héros des électriciens auteur d’un but et à l’origine du second marqué  contre son camp.

Buffles accueille Tonnerres  dans la dernière rencontre de la journée.

Kotchoni en mode doublé, match reporté pour les Dragons

Dans l’autre groupe , un autre ancien joueur à jouer un sale tour à son ancien club, dans le tout nouveau derby de la capitale économique la JA Cotonou  a battu les Requins 2-1 sur doublé de Christian Kotchoni . Avec un but inscrit de la tête  et un deuxième sur coup franc direct, l’international béninois porte son total à 4 buts et prend seul la tête du classement des buteurs.

L’autre rencontre du groupe qui devait opposer les Dragons à Esae à Charles de Gaulle a été reporté  à cause de  la pelouse qui était en mauvais état. L’opposition aura lieu le dimanche prochain.

Asos reçoit l’Uss Kraké demain.

Géraud Viwami