Ecureuils : Les 23 pour le Togo avec la première de Yannick Aguémon, Patrice Sèdjamè et Rodrigue Kossi !  

Le sélectionneur des Ecureuils Michel Dussuyer vient de révéler les 23 joueurs convoqués pour affronter le Togo le 24 mars prochain à Cotonou dans le cadre de la dernière journée des qualifications de la Can Egypte 2019. l’attaquant Yannick Aguémon , les milieux Patrick Sèdjamè, Rodrigue Kossi et  le gardien Cherif Dine Kakpo sont convoqués pour la première fois pendant Mama Seibou , Anaane Tidjani et Rodrigue Fassinou font leur retour.

 

Michel Dussuyer vient de trancher pour le groupe qui disputera la dernière journée décisive  du 24 mars face au Togo à Cotonou pour le compte des qualifications de la Can Egypte 2019.

Comma attendu, l’ailier de Louvain en deuxième division  belge, Yannick Aguémon (26 ans , 12 matches , 1 but, photo) est convoqué pour la première fois. Le natif de Cotonou formé à Toulouse était espéré depuis plusieurs mois.  Il avait porté les couleurs de de la France avec la génération de Florian Thauvin en U21 au tournoi de Toulon 2012.

En pleine progression au Club Africain de Tunis , le milieu défensif Rodrigue Kossi ( 18 ans) fera ses débuts dans le groupe des A après avoir connu les U20 il y a quelques mois.

Deux autres novices arrivent des Buffles  ,le gardien Cherik Dine Kakpo (21 ans)  et le milieu Patrick Sèdjamè (20 ans) habituels titulaires chez le  leader de la ligue 1 à l’issue de la phase aller.

Trois revenants

Comme annoncé plusieurs jours, le milieu de Toulon en National 2 française, Mama Seibou (23 ans , 10 matches ) signe son retour tout comme le milieu Anaane Tidjani  de Ben Guerdane en première division tunisienne (21 ans , 4 matches). Les deux éléments n’avaient plus été convoqués depuis le match aller face au Togo en septembre 2018. Le premier revient de blessure car forfait contre l’Algérie et la Gambie pendant que le second avait fait les frais des  choix du sélectionneur.

Autre retour, celui de l’arrière droit et capitaine de l’Aspac Rodrigue Fassinou (22 ans) qui avait été lancé en A  en  2017. Le défenseur aux six  capes en équipe fanion est retenu pour la première fois par le technicien français.

Pour le reste, l’ossature du groupe retenu face à la Gambie en novembre est présente. Rappelons que Stéphane Sèssegnon , Sessi d’Almeida et Michael Poté suspendus pour ce dernier match ne sont pas disponibles.

Enfin, on peut noter l’absence de Marcellin Koukpo , présent lors en sélection depuis un peu plus d’un an , l’attaquant d’Hammam-Lif perd sa place dans le groupe. Le milieu d’Enyimba Jean-Marie Guera aussi sort du groupe après ses présences contre l’Algérie et la Gambie. Il n’y aura pas non plus de retour de Rudy Gestede en attaque.

Le sélectionneur Michel Dussuyer tiendra une conférence de presse jeudi prochain à Cotonou au sujet de la liste et du match face au Togo.

Géraud Viwami

La liste des 23 Ecureuils contre le Togo.

Gardiens (3)

Fabien Farnolle (Yeni Malatyaspor/Turquie) , Saturnin Allagbé (Niort/ France), Cherif Dine Kakpo (Buffles)

Défenseurs (8)

Junior Salomon (Plateau United/Nigéria) , Olivier Verdon (Sochaux/France) , Khaled Adénon (Amiens/ France ) Moise Adilehou (Levadiakos/Grèce),  David Kiki (Red Star / France), Emmanuel Imorou (Caen/ France), Rodrigue Fassinou (Aspac) , Seidou Baraze (Yzeure/ France)

Milieux  (6)

Rodrigue Kossi (Club Africain/ Tunisie) Jordan Adéoti (Auxerre/France), Patrick Sèdjamè (Buffles) , Mama Seibou (SC Toulon / France), Anaane Tidjani (Ben Guerdane/ Tunisie),  Cèbio Soukou,(Hansa Rostock/ Allemagne)

Attaquants (6)

Jacques Bessan (MO Bejiai/ Algérie), Steve Mounié (Huddersfield/ Angleterre) , Désiré Sègbè Azankpo (Senica/ Slovaquie), Jodel Dossou (Vaduz/ Suisse) Yannick Aguémon (OH Louvain/ Belgique), David Djigla (Niort/ France)

Coach : Michel Dussuyer

 

Ecureuils : deux retours et deux novices attendus ?

Le sélectionneur Michel Dussuyer donnera la liste des Ecureuils retenus pour affronter le Togo , le 24 mars pour le compte de la dernière journée des qualifications de la Can Egypte 2019  cet après-midi à Cotonou.

Avec les absences connues de Sessi d’Almeida , Michael Poté et Stéphane Sèssegnon tous suspendus, le technicien français devrait faire des choix.

trois retours espérés

Au milieu de terrain , on devrait enregistrer le retour de Mama Seibou (23 ans , 11 matches) du SC Toulon, précédemment blessé au genou. Il n’était plus apparu en sélection depuis le match aller contre le Togo en septembre dernier. Arsène Loko (24 ans, 18 matches) en grande forme avec le DC Motema Pembé dans le championnat congolais , le relayeur qui n’a plus été convoqué depuis 2016 est aussi cité.  En attaque , jamais convoqué depuis la prise de fonction de l’actuel sélectionneur, l’attaquant de M’Boro en deuxième division anglaise , Rudy Gestede  (30 ans) pourrait sortir de sa retraite internationale.

Deux novices attendus 

Le sélectionneur devrait également offrir les premières convocations au prometteur milieu du Club Africain de Tunis , Rodrigue Kossi (18 ans) qui enchaîne les bonnes performances au parc A. Puis l’ailier  de Louvain  en deuxième division belge , Yannick Aguémon (27 ans, 12 matches , 1 but)annoncé depuis plusieurs mois est désormais éligible.

Géraud Viwami

Ecureuils : le casse-tête du milieu

Dans une semaine, le sélectionneur des Ecureuils Michel Dussuyer dévoilera la liste des joueurs convoqués pour affronter le Togo à Cotonou le 24 mars prochain. Le technicien français devra pallier les absences de Stéphane Sèssegnon , Sessi d’Almeida et Djiman Koukou  au milieu , mais avec quels choix ?

 

Comme face à la Gambie, le Bénin sera privé de Stéphane Sèssegnon qui a écopé de deux matches ferme de suspension après son rouge face l’Algérie à Cotonou en octobre, contre le Togo le 24 mars prochain. Averti à Banjul, Sessi d’Almeida aussi est suspendu pour la prochaine journée. Le milieu défensif de Yeovil Town, héros de la victoire face à l’Algérie à Cotonou s’est d’ailleurs blessé à l’épaule en club il y a une dizaine de jours. Rappelez contre la Gambie, alors qu’il venait à peine de retrouver du temps de jeu en club à l’Astra Giurgui en  Roumanie, Djiman Koukou a vu sa situation bien changer car il est  sans club depuis janvier et ne sera pas donc logiquement pas sélectionnable.

Retour de Seibou et Tidjani ?

Michel Dussuyer devrait bénéficier du retour à la compétition de Mama Seibou , absent contre l’Algérie et la Gambie en fin 2018. Le milieu est remis de sa blessure au genou  et vient  d’enchaîner six matches en club en National 2. Habitué de la sélection avec ses 22 capes avec les A, le joueur de 23 ans n’était plus apparu en sélection béninoise depuis le match aller contre le Togo. Tout comme  Anaane Tidjani, le milieu de Ben Guerdane (Tunisie) aligné à 3 reprises en championnat cette saison pourrait avoir ses chances, pour qui c’était l’unique convocation chez les  A d’ailleurs.

Convoqué face à la Gambie et l’Algérie, Jean-Marie Guera (3 matches) peine a gagner sa place de titulaire à Enyimba dans le championnat nigérian alors que la concurrence s’annonce également sur la scène internationale. Car convoqué sur  les trois derniers matches sans être entrer en jeu.

Kossi et Loko en approche ?

Le premier pourrait être l’une des surprises de la prochaine liste. Rodrigue Kossi (18 ans) qui vient d’enchaîner 4 matches avec le Club Africain dans le championnat tunisien. Le milieu défensif a aussi été aligné à une seule reprise en ligue des champions. Champion du Bénin 2017 avec les Buffles, il a rejoint le parc A cette saison et confirme déjà les attentes placées en lui.  International U20 lors des qualifications de la Can Niger 2019 , il pourrait découvrir le groupe des A sur le prochain regroupement.

Le second est un habitué aussi du sillage de la sélection qu’il n’a plus côtoyé depuis 2016. Mais Arsène Loko cartonne cette saison avec le Darin Club Motema Pembe. Homme fort du club de Kinshasa où  il est utilisé en relayeur ou en sentinelle, reconnu pour sa touche technique et sa vision de jeu, le milieu cumule 17 matches sur 22 possibles toutes compétitions confondues (championnat + Coupe Caf) avec 6 passes décisives. Passé de l’Africa Sport dans le championnat ivoirien à la ligue congolaise, l’ancien joueur d’Onze Créateurs est dans  une bonne spirale.  S’il est convoqué il pourrait affronter son coéquipier en club le gardien Idrissa Ogodjo convoqué avec le Togo pour ce match face au Bénin. joli clin d’œil?

Géraud Viwami

Journal des transferts : Sèssegnon parti pour rester, Dossou  vers la Suisse ? du renfort pour Buffles et le champion tanzanien craque pour Koukpo.

Chaque lundi jusqu’à la fin du mercato hivernal on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine On a appris le faux départ de Stéphane Sèssegnon vers la Turquie. Jodel Dossou pourrait atterrir en Suisse la saison prochaine. Les Buffles accueillent deux internationaux en renfort pendant que  le champion de la Tanzanie rêve d’enrôler Marcellin Koukpo.

 

Le départ de Sèssegnon vers la Turquie avorté 

On parlait d’un transfert presque bouclé vers Gencerbirligi en première division turque mais à en croire Michel Der Zakarian, l’entraîneur de Montpellier, le départ de Stéphane Sèssegnon n’est plus d’actualité. Selon le technicien arménien, le capitaine des Ecureuils aurait mis fin aux négociations avec les clubs turcs dont il était assez proche il y a encore quelques jours « ‘ ».  Ces déclarations portent donc à croire que l’ancien parisien quittera donc le club libre en fin de saison si ce n’est pas le cas avant le 31 janvier

Dossou attendu en Suisse la saison prochaine ?

Jodel Dossou (25 ans) dispute probablement sa dernière saison sous les couleurs de l’Austria Lustenau (Autriche D2) qu’il a rejoint à l’été 2015 en provenance du Red Bull Salzbourg. Après avoir prolongé d’une année l’été dernier contre toute attente alors qu’il était fortement courtisé notamment par les italiens de la Sampdoria, l’ailier international béninois devrait quitter le club en juin prochain. Libre de s’engager avec le club de son choix dès ce mois de janvier, il serait suivi de près par le club suisse de Vaduz qui avait déjà montré un intérêt à son égard l’année dernière.

Young Africans rêve de Koukpo

De retour la Tunisie où il ne s’est pas engagé avec le Club Africain de Tunis, Marcellin Koukpo (21 ans) suscite d’autres convoitises sur le continent. Le champion du Bénin 2017 avec Buffles intéresse fortement le club tanzanien de Young Africain. Champion en titre dans son championnat local et qualifié pour la prochaine ligue des champions, le club a fait de l’attaquant international béninois sa priorité pour renforcer sa ligne d’attaque. L’ancien joueur d’Energie a même récemment fait la Une du magazine dédicacé du club.

Seibou et Fassinou  arrivent en renfort chez les Buffles

Champion du Bénin qualifié pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions africaine où il affronte les ivoiriens de l’Asec Mimosas, Buffles s’est attaché les services de Mama Seibou (22 ans).   Le milieu relayeur arrive  en renfort dans l’entrejeu du club Parakois où il avait évolué en 2011 puis 2014.

Le défenseur polyvalent Rodrigue Fassinou (18 ans) de l’Aspac a aussi rejoint la cité des Koborous.

 

 

Géraud Viwami

Chan Kenya 2018 : la marche était trop haute pour les Ecureuils

Le Nigéria a dominé et logiquement battu le Bénin cet après-midi au stade Sanni Abatcha de Kano pour la manche retour du second tour des qualifications du championnat d’Afrique Kenya 2018. Rabiu Ali et Kingsley Eduwo ont permis au Nigéria de remonter la défaite 1-0 du match aller. Le Bénin peut regretter le pénalty manqué par Mama Seibou.

 

Les buts :

22e   : Sur un ballon perdu au milieu, Stephen Odey, Alhassan Ibrahim et Rabiu Ali lance le contre. Ce dernier, légèrement hors-jeu va battre Steve Glodjinon pour l’ouverture du score. 1-0

47: Sur un  centre de Akas Chima centre au point de pénalty, Kingsley Eduwo passe devant Rodrigue Fassinou et cadre sa tête. 2-0

 

Seibou aurait pu tout changer

Déjà mené 2-0  sans avoir existé pendant une heure de jeu,  le Bénin a cru à un signe du destin à la 63e minute. Chabel Gomez décalé à droite fixe son défenseur et coulisse pour Marcellin Koukpo dans la surface. L’attaquant des Buffles remet au centre. Waris Aboky jaillit et reprend de volée mais sa tentative ricoche sur le bras de Stephen Eze. Penalty. Le capitaine Mama Seibou voit sa tentative admirablement stoppé par Ikechukwu Enzema l’autre capitaine qui garde ses buts inviolés. C’était l’unique tir cadré béninois du match. Une petite revanche pour le gardien Ifeanyi Ubah qui  avait été battu dans le même exercice à l’aller à Cotonou. Ce but à l’extérieur aurait pu tout changer. Hélas.

Dominés et assommés

Le Nigéria devant son public a pris le match d’entrée avec une possession en sa faveur et des assauts répétés sur les buts de Glodjinon. La défense béninoise va craquer à la 22e sur une incursion rapide conclue par Ali  pourtant en position de hors-jeu non signalé. 1-0. Campés dans leur moitié de terrain les Ecureuils touchent peu de ballons et souffrent. Osas Okoro a failli doubler la mise juste avant la pause. Sur un coup franc des 20 mètres, l’arrière gauche a vu son tir rebondir sur le poteau alors que Glodjinon était battu. Les nigérians ont copieusement régnés sur le premier acte.

A la reprise, Omar Tchomogo tente de sonner la révolte avec un changement tactique. Le milieu défensif, Gaston Houngbédji cède sa place à l’attaquant d’Energie Jules Elègbèdè. Mais le Nigéria portera le coup de grâce quelques minutes plus tard. Kingsley Eduwo est récompensé de son activité sur le front de l’attaque. L’attaquant de Lobi Star croise parfaitement sa tête sur un centre de Chima et ouvre la voie de la qualification aux Supers Eagles (47e). 2-0

Derrière le jeu sera plus ouvert. Le Bénin va mieux mais pas assez pour rivaliser jusqu’à ce penalty qui aurait pu tout changer.

Le Nigéria passe avec un succès mérité et sera au Kenya en janvier prochain.

Géraud Viwami

Chan Kenya 2018 : les notes des Ecureuils face au Nigéria

Vainqueurs hier de la manche aller du second tour des qualifications du Chan Kenya 2018, Bjfoot.com a noté la prestation des Ecureuils.

Steve Glodjinon 5

Une partie plutôt tranquille. Il a été précieux dans les relances courtes. Le gardien de la JA Cotonou a aussi signé un arrêt rassurant sur un centre en cordeau dangereux en début de match et aussi en seconde période deux sorties réussies dans les pieds nigérians.

Rodrigue Fassinou 4

Défensivement presque rien à dire sur ses interventions. L’arrière latéral de l’Aspac n’a pas été d’un grand apport offensif. Inexistant sur les phases dans le camp adverse, des progrès à faire sur ce plan.

Mama Bah-Yéré 6

Rien n’à dire sur son match. Le capitaine des Buffles a encore brillé dans son couloir à gauche. Energique et déterminé dans ses sorties défensives. Il a également montré de l’envie sans grande précision parfois sur les actions offensives qu’il entreprenait .Un match correct.

Dine Koukpéré 5

Il ne s’est pas compliqué la vie, il s’est contenté de faire son job grâce à  impact physique. Sans vraiment se dépasser au-delà de son boulot de défenseur. Il s’est fait prendre de vitesse quelques fois. A surveiller.

Nabil Yarou 6

Il avait les épaules pour être le chef de la défense et il en avait l’air. Présent dans les duels et utile dans le placement, le défenseur des Buffles a longtemps essayé d’être le premier relanceur au sol.  Hormis sa passe en retrait mal dosée en première période, pas grand-chose à lui reprocher. Il aurait pu ouvrir le score de la tête sur coup de pied arrêté.

Ibrahim Ogoulola 5,5

Il s’est contenté de jouer trop bas sans vraiment se transcender dans son rôle.  Le milieu des Requins s’est énormément dépensé dans la récupération et le pressing où il a consenti de gros efforts. Esquinté  en seconde période on aurait pu le faire souffler.

Mama Seibou 6,5

Il s’est comporté en leader dans l’attitude sur le terrain en essayant de prendre le contrôle de l’organisation du jeu béninois. Il manque la conclusion sur action bien construite en seconde période. Et c’est lui qui marque le but de la victoire sur pénalty avec  sang-froid. Un match propre.

Waris Aboky 4

Il a touché des ballons trop bas pour amener le danger dans son couloir gauche. Il a été transparent offensivement jusqu’à son remplacement à la 77e minute. Un match à oublier.

Chabel Gomez 4

Il a un peu mieux animé son côté droit, il a montré de l’enthousiasme sans pour autant faire la différence en un contre un. Le milieu offensif d’Esae a souvent tenté des options peu payantes. Un match moyen.

Marcellin Koukpo 6

Il n’a pas touché énormément de ballons notamment en seconde période où son repositionnement en pointe en était pour quelque chose. Sinon quand il évoluait un peu plus bas il a été intéressant avec des prises de balle et lançait les offensives. Son esprit combattif a été récompensé par le pénalty qu’il provoque beaucoup de malice.

Jules Elègèdè 4

En pointe, l’attaquant d’Energie n’a jamais été servi dans les meilleures conditions. Mais il a été très utile dans le pressing et le replacement. Sa volonté n’a pas suffi pour se créer des brèches jusqu’à sa sortie (55e)

Gaston Houngbédji 3

Son entrée en jeu n’a eu aucun impact. Positionné en pointe haute dans le milieu de terrain, il n’a ni la technique ou la vista pour être tranchant à ce poste et ça se voyait. Même s’il a fait des efforts dans la récupération, son entrée est loin d’être convaincante.

Géraud Viwami

Chan Kenya 2018 : Bénin – Nigéria 1-0, un succès à confirmer 

Le Bénin a signé un succès vital 1-0 devant le Nigéria cet après-midi  au Stade Mathieu Kérékou pour le match aller du deuxième et dernier tour des qualifications du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) Kenya 2018 grâce à un pénalty tardif obtenu par Marcellin Koukpo et transformé par Mama Seibou. Un succès à confirmer dans une semaine à Kano pour la manche retour pour espérer accrocher le sésame pour une première qualification.

 

Le but

88: Stephen Eze hésite à dégager un ballon dans les seize mètres, Marcellin Koukpo joue avec son corps et passe devant le défenseur nigérian qui le déséquilibre. L’arbitre algérien Mr Ghorbal désigne le point de pénalty. Le capitaine Mama Seibou prend Enzewa Ikéchukwu à contre-pied 1-0.

Un premier acte prometteur

Dans ce duel entre voisins, le Bénin est entré dans le match avec le pied sur le frein. Les dix premières minutes sont clairement à l’avantage du Nigéria qui avait le ballon et prenait le dessus dans le jeu. Passé le premier quart d’heure  un peu raté, les Ecureuils vont se réveiller et prendre le contrôle du jeu. Les Ecureuils auront de meilleures situations  sur coup de pied arrêtés.  Seibou dépose un coner tiré  à la rémoise avec Mama Bah Yéré sur la tête de Koukpo au point de pénalty. L’attaquant des Buffles trouve le cadre mais aussi les gants du gardien nigérian. (16e). La bande à Omar Tchomogo combine bien mais trop loin des buts d’Ikéchukwu. Le défenseur Nabil Yarou va faire apprécier son de jeu tête offensif à deux reprises il passe près de l’ouverture du score (24e et 28e) sur des services de Seibou. Le Bénin pousse et aurait pu se faire surprendre  par les Super Eagles. D’abord sur un ballon dangereusement remis en retrait par Yarou  alors l’attaquant Eduwo Kingsley rodait, heureusement Steve Glodjinon assure sa sortie au pied (25e). Puis en fin de première période, un coner de Chima Akas occasionne un léger cafouillage dans la surface béninoise Bah Yéré va finir par dégager son camp.

La malice de Koukpo, les regrets du Nigéria 

A la reprise le Bénin peine à retrouver son niveau du premier acte, la confiance va changer de camp  avec les entrées du milieu offensif d’Akwa United Ibrahim Alhassani et l’attaquant de MFM Stephen Odey, le Nigéria va prendre la direction du match. Plus entreprenants les Super Eagles  se créent des brèches. A droite, Okoro Osas centre fort à ras de terre pour Kingsley, Yarou tacle le cuir en coner in extrémis et n’était pas loin de marquer contre son camp (65e).  Alhassani, l’homme aux 12 buts en première division nigériane, aura deux occasions d’ouvrir le score d’abord sur un slalom incroyable dans la surface béninoise qu’il n’arrive pas à conclure (70e) et une tête décroisée au premier poteau qui fuit le cadre. (82e)

Super actif sur le front de l’attaque malgré la mi-temps difficile du Bénin Koukpo s’est signalé sur un centre en profondeur de Seibou qu’il n’était pas loin de reprendre de la tete (64e). A la sortie d’une séquence de possession des béninois, Seibou trouve le cadre mais écrase sa frappe des 20 mètres. L’unique éclat collectif du Bénin dans ce second acte. (83e) Avant la libération avec ce penalty obtenu par Koukpo et transformé par Seibou (88e).

Le Bénin assure l’essentiel à domicile avant le match retour dans une semaine à Kano. Les Ecureuils sont à 90 minutes de signer une première qualification pour le Chan. Il faut vraiment aller la chercher parce que le visage montré cet après-midi n’était pas convaincant malgré la volonté des Ecureuils.

Géraud Viwami

 

Feuille de match

Stade : Mathieu Kérékou

Match aller – 2e tour Chan Kenya 2018

Arbitre : Mr Ghorbal (Algérie)

Bénin – Nigéria 1-0

But : Mama Seibou 88e (sp)

Bénin :    Glodjinon –  Bah Yéré, Fassinou, Koukpéré, Yarou – Ogoulola , Seibou  – Gomez , Aboky (Osseni 77e) – Koukpo – Elègbèdè (Houngbédji 56e)

Coach : Omar Tchomogo

Nigéria : Ikechukwu – Osas, Chima , Stephen, Orji, – Rabiu (Alhassani 56e ) , Afeez, Ifeanyi- Sikiru,Thomas (Odey 58e), Kingsley (Onwubiko 81e)

Coach : Yusuf Salisu

Chan Kenya 2018 : la compo des Ecureuils face au Nigéria avec deux retours en défense (match à suivre en Tweet Live sur @Bjfoot_officiel )

Omar Tchomogo vient de dévoiler la compo des Ecureuils face au Nigéria pour le compte du match aller du second tour des qualifications du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) Kenya 2018. Le sélectionneur béninois a reconduit la même organisation en 4-2-3-1 que face au Togo à domicile mais avec deux changements en défense. Dans l’axe Dine Koukpéré a été préféré à Ramane Adjanakou pour former le duo avec Nabil Yarou. Puis à droite , Rodrigue Fassinou fait son retour et pousse Gaston Houngbédji sur le banc. Sur la ligne offensive, Abdel Bouraima est indisponible.Touché à la cuisse , l’ailier de l’Aspac est forfait pour ce match aller. Du coup , Tchomogo a conservé le même quatuor en attaque avec Marcellin Koukpo en soutien de Jules Elègbède.

Coup d’envoie à 16h de Cotonou , match à suivre en Tweet Live sur @Bjfoot_officiel
Géraud Viwami

Remplaçants : Marcel Dandjinou, Charles Tiesso, Ramane Adjanakou, Gaston Houngbédji , Idrissou Saliou , Ossénin Agnidé, Ulrich Dah-Atchefon

Ecureuils-Chan: la liste face au Togo sans surprise

Omar Tchomogo  et les Ecureuils locaux sont entrés dans une semaine décisive avant le déplacement à Kégué de Lomé pour affronter le Togo en match aller du premier tour du Chan Kenya 2018, le dimanche 16 juillet prochain. Le sélectionneur béninois a reconduit le même groupe qui a disputé les deux derniers matches amicaux contre le Niger. Les 25 joueurs convoqués sont en regroupement depuis hier soir.

Les 25 Ecureuils 

Gardiens

Marcel Dandjinou (ESAE), Steve Glodjinon (JA Cotonou ) , Imorou Yessouf (Aspac)

Défenseurs

Dine Koukpéré (JA Cotonou) , Nabil Yarou (Aspac) , Rodrigue Fassinou  (Aspac) , Gaston Houngbédji (Aspac) , Ismael Yorou (Aspac) Mama Bah-Yéré (Buffles) Ramane Adjankou (JA Cotonou), Joel Tognon (JA Cotonou), Djalilou Orou (Aspac)

Milieux

Gérard Adanhoumè (JA Cotonou) , Mama Seibou (Aspac) , Ibrahim Ogoulola (Requins )  , Raimi Kola (Aspac) , Agnidé Osseni ( USS Kraké) , Waris Aboky (JA Cotonou) , Djibril Naim (Dragons) ,  Charles Tiesso (Buffles) , Djibril Naim (Dragons), Abdel Bouraima (Aspac)

Attaquants

Charbel Gomez (ESAE), Sylvain Ahouansè (USS Kraké) , Marcellin Koukpo (Buffles), Jules Elegbede (Energie), Ulrich Dah Achefon (ASVO) , Idriss Saliou (Panthères)

Ligue 1- Grpe A : Mama fait gagner l’Aspac

Le groupe A est entré en lice cet après-midi  avec quatre affiches.

Dans le duel cotonois attendu entre l’As Police et l’Aspac, les portuaires se sont imposés 1-0 grâce à un but de Mama Seibou au stade Mathieu Kérékou. Le milieu international béninois a marqué d’un tir tendu à la 72e minute.

Au stade Paulin Tomanaga , un but d’Adam Wahidi a suffit à Energie pour réussir un hold up face à JS Covè.

Dans le choc septentrional entre Panthères et Buffles à Parakou, les locaux ont signé un large succès 3-0 avec des buts de Marcellin Koukpo (25e) et Rodrigue Fiogbé (45e).

A Bembèrekè, Béké a assuré l’essentiel 1-0 devant Tonnerres. Réalisation signée Charaf.

Géraud Viwami 

Amical-Chan : Niger-Bénin, Tchomogo fait tourner , la compo des Ecureuils

Pour ce deuxième rendez-vous face au Niger  à Niamey en trois jours le sélectionneur Omar Tchomogo a fait tourner son équipe. Sept changements opérés et un nouveau système. Cet après-midi les Ecureuils vont délaisser leur 4-3-3 au profit d’un 4-4-2. Dans les buts , Marcel Dandjinou débutera en remplacement de Steve Glodjinon. En défense , Orou Djalilou jouera à gauche , pas de Mama Bah Yéré. Habituel  milieu défensif , Gaston Houngbédji va jouer à droite de la défense. Le duo axial du milieu sera composé d’Ibrahim Ogoulola et Mama Seibou. Du sang neuf sur les côtés avec la première titularisation du Chabel Gomez à gauche , l’autre flanc sera animé par Kola Raimi. En pointe , Ulrich Dah Acthèfon sera associé à Idriss Saliou , qui vivra une première titularisation. Coup d’envoi à 16h (UTC+1). Les Ecureuils  avaient perdu la première manche il y a trois jours 1-0. Le Bénin prépare ainsi le match aller premier tour des qualifications du Chan 2018 face au Togo le 16 juillet prochain. Ce sera le septième match de préparation des béninois (2 défaites ,4 nuls) .

Géraud Viwami  

Bénin – Gambie : les notes des Ecureuils

Vainqueurs hier 1-0 des Scorpions de la Gambie, Bjfoot.com a noté la prestation des Ecureuils.

 

 

Fabien Farnolle  5.5

Il n’a pas eu beaucoup de travail. Il a été décisif sur la frappe de Barrow en première période puis rassurant sur ses sorties aériennes en seconde période. Un match très tranquille et plein de confiance pour le gardien Havrais pas vraiment inquiété.

Oliver Verdon  5.5

Milieu défensif ou défenseur central, il n’a pas joué à son poste de prédilection. Aligné dans le couloir droit, il a montré ses qualités défensives en restant sur ses appuis en  un contre un. Mis en difficulté sur quelques accélérations il n’a rien laissé passé de grave sur son coté surtout en seconde période. Trop timide offensivement  sinon rien à lui reprocher. Correct.

David Kiki  6

Entreprenant sur son sur flanc il n’a pas toujours été en réussite mais il a tout faire pour. Son entente avec Dossou a été intéressante mais on aurait les voir plus efficaces. Le niortais a une  fois encore assumé et confirmé son statut sur le coté gauche. Des progrès à faire sur les centres quand même.

Cédric Hountondji 5.5

Pour une première apparition à Mathieu Kérékou ,  il a su gérer la pression  bien aidé par Khaled Adénon quand il s’est fait piégé sur quelques ballons dans son dos. Le défenseur du Gazélec Ajaccio a bien fait apprécier sa détente verticale sur les duels aériens. Il ne sait pas non plus compliqué la tâche sur ses relances. On a envie de le revoir.

Khaled Adénon 7

On pourrait dire qu’il a fait un match de chef. Toujours posé, il a couvert toute la défense à la perfection. Malgré les assauts gambiens il a donné l’impression de défendre avec une aise qu’on lui connait. Malgré son entaille à la tête, il a gardé sa combativité et son sérieux pendant tout le match. Boss.

Djiman Koukou 6

Beaucoup de courses, des ballons gagnés , aucune économie d’effort, il a eu une activité de tous les instant comme comme souvent dans le milieu des Ecureuils. Généreux il a été très présent notamment en début de match. Il s’est un peu éteint vers la fin. Pas grand-chose à lui reprocher.

Mama Seibou 6.5

Il a été l’une des satisfactions  hier après-midi. Motivé et souvent bien placé il a bien assumé son rôle de relayeur.  Il a régulièrement fait les bons choix et s’est montré aussi engagé dans ses interventions. Il aurait pu être buteur s’il avait été plus juste en première période. Une copie très propre.

Stéphane Sèssegnon 6

Il était souvent trop bas pour faire la différence mais il a eu l’inspiration et le coup de chance qu’il fallait sur son but.  Le capitaine a une fois encore fait apprécier sa palette technique ses touches de balles. Il a fait le plus dur en permettant à l’équipe de s’imposer.

Michael Poté 5.

Positionné à droite,  il a été généreux avec beaucoup d’appels et de courses vers le but. Il s’est crée deux bonnes occasions, une de la tête en première période et une frappe  croisée en seconde période. Altruiste il aurait pu être passeur décisif si Dossou avait plus prompt en première période. Un bon match dans l’ensemble. Apprécié du public,  il a eu droit à sa standing ovation à sa sortie .

Jodel Dossou 5.5

Mathieu Kérékou c’est son  jardin. Il s’est signalé dès l’entame avec deux grosses occasions. S’il a été sans aucun doute le béninois le plus remuant offensivement. Il a aussi vendangé. Il doit progresser dans sa finition. Sinon son entente avec Kiki sur le côte gauche a été appréciable jusqu’à sa sortie.

Steve Mounié 5

Il eu un match un peu compliqué. Rarement servi dans des conditions idéales, l’attaquant de Montpellier n’a pas eu d’aller au combat aérien. Transparent en première période il a eu deux bons ballons en seconde période. Une tête qui aurait pu faire mouche et son missile des trente mètres qui a soulevé le stade sans faire trembler les filets. Il a beaucoup couru dans le vide aussi.

Géraud Viwami

Bénin – Gambie : un 4-3-3 avec Seibou , Verdon et Hountondji , la compo officielle des Ecureuils

Le sélectionneur des Ecureuils Omar Tchomogo vient de dévoiler la compo des Ecureuils face à la Gambie cet  après-midi (16h) pour le compte de la première journée des qualifications de la Can Cameroun 2019. Cédric Hountondji et Olivier Verdon seront titulaires en défense. 

Omar Tchomogo est resté fidèle on système habituel le 4-3-3 mais il a effectué des choix forts notamment en défense.

Cédric Hountondji , le défenseur du Gazélec Ajaccio a  été préféré à Junior Salomon dans l’axe aux cotés de Khaled Adénon. Puis à droite, Olivier Verdon (Bordeaux, photo), occupera le flanc. Ces deux néo internationaux qui comptent une cape vivront leur première à domicile avec les Ecureuils. Au milieu comme attendu, c’est Mama Seibou de l’Aspac qui aura le rôle de relayeur aux cotés  de Stéphane Sèssegnon et Djiman Koukou. Puis le trio offensif sera composé de Dossou-Poté-Mounié avec ce dernier aligné en pointe.

Sur le banc de touche on aura, Saturnin Allagbé, gardien remplaçant. Junior Salomon, Richard Bakary, Jacques Bessan et Moise Adilehou. Puis deux joueurs locaux à savoir, le prometteur milieu Ibrahim Ogoulola (17 ans, Requins) et Marcellin Koukpo (Buffles) .

Géraud Viwami 

Ecureuils Chan : Bénin – Burkina Faso 2-2, des buts et leçons

Dans le cadre des préparations des qualifications  du Championnat d’Afrique des Nations 2018, les Ecureuils locaux ont concédé un nul 2-2 face au Burkina Faso cet après-midi au stade Mathieu Kérékou de Cotonou après avoir été menés deux fois au score. Sans vraiment convaincre dans le jeu, les Ecureuils doivent tirer les leçons de ce troisième match de préparation.  

Les buts 

37e : sur un coup franc des 20 mètres Lassina Traoré nettoie  la lucarne de Steve Glodjinon. Impeccable 1-0.

43e : Ibrahim Ogoulola opportuniste profite d’un léger cafouillage suite à coup franc expédié par Mama Seibou dans la surface de réparation pour égaliser. 1-1.

77e : Ismaël Lingani déborde à gauche et centre dans la surface de réparation, Lassina Traoré passe devant son défenseur puis décroise sa tête pour s’offrir le doublé. 2-1.

82: suite à un ballon manié dans la surface de réparation l’arbitre accorde le pénalty. Mama Seibou tire fort sur la droite du gardien burkinabè qui avait plongé du bon coté et égalise. 2-2

Homme du match : Lacina Traoré (Burkina Faso, photo)

Déjà buteur à l’aller à Ouaga l’attaquant a brillé à nouveau. D’abord par son efficacité en signant un doublé. Sans lui le  Burkina Faso aurait perdu. Son ouverture du score est un modèle du genre et son second but laisse voir tout son sens du but. Intéressant dans le jeu, il s’est montré aussi actif et difficile à maitriser. Gros match.

Ogoulola répond à Traoré

On aura vu qu’une équipe faire du jeu sur la première période c’était les Etalons. Plus posé et incisifs, les hommes du Faso se créent les meilleures occasions. Bakari Ouattara passe près d’ouvrir le score à deux reprises. D’abord à la 19e, à la conclusion d’une contre attaque menée depuis soixante mètres, dans la surface, plein axe il  écrase sa frappe sur Glodjinon. Puis à la 21e il profite d’un décalage de Sidney Sylla mais voit sa frappe finir le petit filet. Ils finiront par trouver la faille sur coup de pied arrêté grâce au bijou de Traoré (37e). Une première période presque réussi.

En face, dans son 3-5-2 le Bénin souffre à faire le jeu et brouillon dans son animation. Remuant sur le front de l’attaque, Warys Aboky a été le béninois le plus dangereux en signant la première frappe cadrée des locaux des 30  mètres (14e) et une demi volée aux abords de la surface après l’ouverture du score à la 38e. Le Bénin  aussi trouvera la faille sur coup pied arrêté,  à la retombée d’un  ballon aérien mal apprécié par le gardien burkinabé, le milieu des Requins Ogoulola marque son premier but international (41e).  Le Bénin a été plus efficace que productif.

Encore un come back

A la reprise, Omar Tchomogo , revient à son 4-3-3 habituel , le Bénin fait meilleure impression dans l’impact et joue haut. Les Burkinabès jouent un peu plus bas et placent des coups comme la percée de l’arrière gauche Yacouba Coulibaly qui est relayé par Sylla qui voit sa frappe rebondir sur Glodjinon dans les seize mètres (51e). Les visiteurs se signalent à nouveau sur coup franc  mais la reprise à bout portant de Bassirou Compaoré est bloquée par encore par Glodjinon (59e). Enorme. Les Ecureuils ont du mal à s’approcher des buts adverses et le Burkina Faso va repasser devant. A la réception d’un joli service de Lingani , Traoré place une tête victorieuse et signe le doublé (77e).

En fin de match le Bénin aura sa minute de sursaut. Sur un centre de Rodrigue Fassinou , Armand Ouedraogo a failli marquer contre son camp en dégageant en coner. Dans la foulée les Etalons craquent et concèdent un pénalty suite à une main dans la surface. Mama Seibou ne tremble pas et égalise (82e). 2-2. Les Ecureuils reviennent une nouvelle fois sur coup de pied arrêté. Un état d’esprit à retenir mais des progrès à faire dans le jeu avant le Togo en juillet. Bilan des matches de préparation deux nuls et une défaite.

Géraud Viwami

Feuille de match

Stade : Mathieu Kérékou

Arbitre : Gustave Tohouegnon

Bénin – Burkina Faso 2-2

Bénin : Glodjinon- Adjanakou (Raimi 58e) , Koukpéré © , Yarou- Fassinou, Bah-Yéré- Seibou, Ogoulola , Houngbédji (79e)-  Dah Achefon (Koukpo 41e (Elegbede 84e ), Aboky (Agnidé 58e)

Coach : Omar Tchomogo

Burkina Faso

Sawadogo-  Tapsoba , Beao, Yacouba (S. Traoré 63e ) , Ouedraogo- Sylla (Sanou 68e), Compaoré (Karambiri 80e), Ouattara (Barro 68e  )L.Traoré , Lingani, Sylla

Coach: Idrissa Malo 

Ecureuils : L’équipe Uemoa dompte Lions de Natitingou

Partie en tournée nationale hier, l’équipe nationale locale qui poursuit sa préparation du prochain tournoi de l’Uemoa a disputé son premier match amical en périple cet après-midi contre Lions de Natitingou dans la ville septentrionale.  Les hommes de Mathias Déguénon se sont imposés 2-0 sur des buts de Ghyslain Débouto et Mama Seibou en seconde période.

Equipe alignée – 1ere mi-temps :  Dandjinou- Kassa, Tiesso, Djeriwo, Azinsou, Gomez , Tamou, Ahouansè, Bourou , Kotchoni (cap)

Equipe alignée – 2nd mi-temps : : Agbokou- Houngbédji , Yarou, Koukpéré, Bah-Yéré – Bonou, Séibou, Aboki,  Bouraima – Koukpo , Debouto

Géraud Viwami

Journal des transferts : le Stade Gabesien discute avec Tamou, Tidjani en route pour un prêt, un relégué s’intéresse à Sèssegnon et Seibou va signer

Suivez en exclusivité sur Bjfoot.com, l’actualité des transferts des joueurs béninois durant tout le mercato estival. Chaque vendredi nous vous proposons les dernières informations sur les mouvements des joueurs béninois. Cette semaine à la une : c’est en Tunisie qu’il faut être, mis à l’essai l’attaquant de l’Aspac Afissou Tamou est en discussions avec le Stade Gabesien. Quant au milieu offensif de l’Espérance de Tunis, Anaane Tidjani, il devrait être prêt vers l’autre club de Gabès, l’Avenir Sportif. En Europe d’abord en Angleterre, deux clubs de Championship s’intéressent à Sèssegnon , libre et en France, US Le Pontet (CFA) va engager le milieu international Mama Seibou.

Tamou discute avec le Stade Gabesien

Mis à l’essai par le Stade Gabesien l’attaquant de l’Aspac Afissou Tamou (photo) serait en pleine négociation de son futur contrat avec 12e du dernier championnat de Tunisie. Tamou s’est montré convaincant en matches de préparation en signant notamment un doublé et deux passes décisives contre Hamman Bourguiba (5-0) en amical le 20 juillet dernier. Selon nos informations, l’international béninois aurait donc entamé les discussions avec le club pour un futur contrat. Passé l’As Pikine en 2014-2015, Tamou pourrait connaitre sa deuxième expérience hors du Bénin.

Espérance de Tunis : Tidjani vers un prêt

Brillant avec la réserve de l’Espérance de Tunis la saison dernière, Anaane Tidjani auteur de 19 buts dans le championnat des réserves tunisiennes est en passe d’être prêter en première division tunisienne. Elu meilleur espoir lors des Bjfoot Awards 2015, Tidjani va probablement rejoindre l’Avenir Sportif de Gabès, fraichement promu en première division tunisienne dans le cadre d’un prêt d’une saison sans option d’achat. L’ancien pensionnaire de l’Académie Alodo Sports pourra vivre une première saison dans l’élite.

Deux nouvelles pistes pour Sèssegnon en Championship

Libre depuis la fin de son contrat à West Brom en juin dernier, Stéphane Sèssegnon est annoncé partout en Angleterre depuis qu’il ne cache pas son désir de rester chez les bristish. Cette semaine, selon les rumeurs, le capitaine des Ecureuils intéresse fortement deux clubs de deuxième division anglaise Reading et Norwich. La seconde formation pourrait représenter un beau challenge puisqu’elle vient de descendre et a pour ambition de jouer les premiers rôles. Reste à savoir si l’ancien parisien sera tenté par la Championship.

US Le Pontet : Seibou va signer

Alors qu’on annonçait la vendredi dernier qu’il était à l’essai depuis plusieurs semaines Mama Seibou devrait s’engager dans les jours qui viennent avec US Le Pontet, club de CFA en France. Le milieu international béninois a entamé cette semaine les discussions avec le club. A moins d’une semaine de la fermeture du marché dans l’Hexagone ça devrait s’accélérer pour le joueur qui appartient toujours à l’Aspac.

Géraud Viwami

Ecureuils: Mama et Oré , premiers arrivés au Maroc

Jeudi prochain , les Ecureuils affrontent le Maroc en amical à Agadir. Le milieu de l’Aspac Mama Seibou et l’arrière gauche de l’Uss Kraké , Fortuné Oré ont été les premiers arrivés hier au camp de base des Ecureuils. Le reste du groupe rejoindra le Maroc entre aujourd’hui et demain avec le sélectionneur Didier Ollé-Nicolle. Après la défaite  de Dar Es Salam contre la Tanzanie (4-1).

Géraud Viwami

Ecureuils : Badarou en défense centrale, Tossavi à droite, Djigla d’entrée ?

Le Bénin affrontera la Tanzanie demain à partir de 14 heures de Cotonou.  L’équipe a effectué cet dernier après-midi  sa dernière séance avant le match. Selon la mise en place travaillée ,quelques surprises seront au rendez-vous. Nana Badarou devrait évoluer dans l’axe de la défense et David Djigla débuteront probablement. Côté organisation, Didier Ollé-Nicolle reste fidèle à son 4-3-3 offensif.

 

 

Ayant hérité d’un groupe presque nouveau suite aux nombreux forfaits, Didier Ollé-Nicolle alignera une équipe expérimentale demain. Au niveau de l’organisation, l’équipe  garde la même configuration en 4-3-3 avec un jeu tourné vers l’avant et basé sur la possession.

Dans les buts, de retour,  Fabien Farnolle devrait débuter. Toutefois  Saturnin Allagbé devrait également entrer en jeu en seconde mi-temps.

En défense, Ollé-Nicolle va modifier son quatuor logiquement. Nana Badarou habitué du couloir droit va glisser dans l’axe, son poste de prédilection. Du coup le flanc droit sera occupé par Eric Tossavi, le défenseur-capitaine d’Avrankou Ominsports , qui avait été lancé à ce même poste face au Malawi.  Jean Ogouchi, comme d’habitude lors des récentes apparitions sera présent dans l’axe tout comme le jeune Fortuné Oré, fidèle à son poste.

Au milieu, l’organisation restera la même que lors des matches précédents. Jordan Adéoti de retour en sélection sera en sentinelle devant la défense. Il sera donc préféré à Seidou Barazé. Seibou Mama, le milieu de l’Aspac, conservera sa place de relayeur et Sèssegnon en position de meneur de jeu complète le trio.

En attaque également, ce sera une nouvelle configuration. Michael Poté , très en vue en club (5 buts) sera aligné en pointe. Le flanc droit qu’il a l’habitude d’occuper sera laissé au jeune David Djigla qui devrait connaître sa première titularisation avec les A. Enfin, Jodel Dossou devra confirmer son statut de titulaire sur le côté gauche de l’attaque.

Géraud Viwami

Dream Team 4-3-3 football formation

Ecureuils juniors/Exclu: Seibou « On fera le match qu’il faut »

A quelques heures du coup d’envoi , de la manche aller du 2e tour des éliminatoires de la Can junior Sénégal 2015, contre le Congo , le capitaine de la sélection béninoise , Mama Seibou (18 ans) s’est confié à nous. Exclusivité.

Déjà d’entrée est-ce que vous pensez vos coéquipiers et vous prêt pour le combat?

Oui bien sûre! Même si on n’a pas eu beaucoup de temps pour se préparer , ce qui est bien c’est que nous sommes tous en compétition.

Quelles sont alors les forces de l’équipe ?

L’organisation tactique est bonne , on n’est bien soudé. On fait les efforts les uns pour les autres. Collectivement c’est sûre qu’il y a des choses que nous devons améliorer en deux semaines c’était pas si facile de s’accorder.

Justement en parlant de cohésion et d’efficacité, vos attaquants n’ont pas beaucoup marqué pendant la préparation?

Oui j ‘ai remarqué (rires) ! mais j ‘ai confiance en eux je sais que cet après-midi ils feront la différence pour nous.

Quelle est la différence entre cette équipe de 2014 et celle qui a été à la Can 2013 dont vous faisiez partie?

On ne peut pas encore comparé les deux formations. Cette année nous venons juste de démarrer la campagne.

Vous connaissez un peu l’équipe congolaise , vous avez vu des matches de votre adversaire ?

Non , je ne la connais pas personnellement je ne sais pas grand-chose d’elle. Mais s’ils en sont là c ‘est qu’ils méritent leur place donc nous on fera le match qu’il faut.

Réalisé par Géraud Viwami