3 semaines après la dissolution : les Ecureuils prennent le monde sportif à contrepied

Une démarche patriotique

C’est de Denizli, petite ville turque que nous vient la surprise de la semaine avec cette lettre adressée par une dizaine d’Ecureu

les Ecureuils gardent la tête froide...

ils à la fédération béninoise de football et à la ligue du football professionnel. La lettre envoyée par le capitaine de l’aventure 2010 est le fruit de concertations dans la mesure des accès téléphoniques. Mais le calibre des signataires, tous titulaires durant la Can ne trompe pas sur la volonté de conciliation des Ecureuils dans ce qui semble être un combat inutile et destructeur du football béninois. On comprend aisément cela quand les signataires disent : «Nos familles, nos amis et nos partenaires dans chacun des clubs où nous évoluons auraient souhaité avoir notre son de cloche et des déclarations qui viendraient pour nous défendre. Ceci, vous conviendrez avec nous, serait pour en rajouter à la polémique et creuser une fracture plus profonde. » C’est un sens de responsabilité et de patriotisme sur lequel nous reviendrons.

Aubay

Lire l’intégralité de la lettre

COLLECTIF DES INTERNATIONAUX BENINOIS                                               DENIZLI LE, 23 FEVRIER 2010

« LES ECUREUILS »

AYANT PRIS PART A LA CAN ANGOLA 2010

A

Messieurs les Présidents de la fédération béninoise de football et de La Ligue du football Professionnel

COTONOU

Objet : demande de conciliation

Et d’excuses au peuple béninois

Excellences messieurs les présidents de la fédération béninoise de football et de la ligue du football professionnel, nous venons par la présente démarche vous demander une conciliation et vous présentons toutes nos excuses les plus profondes pour les intérêts supérieurs de notre pays le Bénin. Suite aux différentes concertations que nous avons menées avec vous et en notre sein, nous tenons à exprimer nos regrets quant à l’allure qu’ont pris les événements après la participation à la Can 2010. Nos familles, nos amis et nos partenaires dans chacun des clubs où nous évoluons auraient souhaité avoir notre son de cloche et des déclarations qui viendraient pour nous défendre. Ceci, vous conviendrez avec nous, serait pour en rajouter à la polémique et creuser une fracture plus profonde. Nous avons déploré la désinformation orchestrée dans la presse et qui ne nous a pas facilitée d’abord de nous concerter sereinement en notre sein au plus tôt, tant les blessures étaient ouvertes.

Excellences messieurs les présidents de la fédération béninoise de football et de la ligue du football professionnel, dans notre démarche de conciliation et de sauvegarde des acquis obtenus sur le terrain au prix d’énormes sacrifices, nous tenons à dire que l’argent ne saurait être le moteur de notre engagement pour notre cher pays le Bénin. Quand certains parmi nous débutaient en sélection, les primes étaient de 10.000F Cfa et pourtant, nous jouions. Sans argent, nous viendrons défendre notre drapeau national et la fierté de notre peuple pour qu’avance notre cher et beau pays le Bénin.

Excellences messieurs les présidents de la fédération béninoise de football et de la ligue du football professionnel, l’absence de textes répartissant à l’avance les primes et d’autre part l’absence de règlement intérieur en sélection a mis à mal la cohésion au sein du groupe et à mal les relations avec les autorités. On ne transgresse pas une loi qui n’existe pas. Mais l’absence de loi n’est pas une porte ouverte au non respect envers les autorités.

Excellences messieurs les présidents de la fédération béninoise de football et de la ligue du football professionnel, nous vous présentons nos excuses les plus profondes. Notre génération est la charnière entre les pionniers de 2004 et les consolidateurs du futur. Cette décision que vous avez prise est donc une crise de croissance. Plutôt qu’une occasion de division, cette décision devrait nous amener à réfléchir chacun à notre niveau, à comment structurer la sélection nationale pour aller plus loin.

Excellences messieurs les présidents de la fédération béninoise de football et de la ligue du football professionnel, nous vous réitérons toutes nos excuses pour les personnes qui se sont senties frustrées ou blessées dans leur amour-propre. Notre cher et beau pays le Bénin vaut bien quelques sacrifices. Enfin, nous voudrons croire en votre sens patriotique, votre clémence et votre fair play pour les intérêts supérieurs de notre pays le Bénin.

POUR LE COLLECTIF DES INTERNATIONAUX BENINOIS

« LES ECUREUILS »

AYANT PRIS PART A LA CAN ANGOLA 2010

Ont signé,

CHRYSOSTOME DAMIEN

DJIDONOU YOANN

ADENON KHALED

BOCO ROMUALD

IMOROU EMMANUEL

JOHNSON REDA

SINGBO FÉLICIEN

TCHOMOGO SEIDAH

OGUNBIYI MOURITALA

SESSEGNON STÉPHANE

OMOTOYOSSI RAZAK

POTE MICKAËL