Mondial Russie 2018 : les ambassadeurs des championnats africains

Le Mondial Russe sera la grande messe du football, les championnats africains seront faiblement représentés après la soumission officielle des listes des 23 joueurs retenus dans chacune des  32 sélections qualifiées. Ils seront 23 sur 115 joueurs sélectionnés par les 5 pays africains soit 20% de l’effectif global. 

 

Ils ne seront que 23 joueurs issus des championnats africains à fouler le sol russe afin d’y représenter leur pays. La palme d’or revient sans grande surprise à l’Egypte de Mohamed Salah, si l’attaquant de Liverpool est la vedette de l’équipe, la charpente de l’équipe est fournie par le championnat local. Le sélectionneur Hector Cuper a sélectionné dix joueurs locaux dont les trois gardiens avec comme principal fournisseur le National Al  Ahly et ses six internationaux (El Shenawy, Ekramy, Fathi, Samir, Ashraf  et Mohsen). Une belle publicité pour le  niveau très respectable de la ligue Egyptienne car on devrait retrouver quelques titulaires parmi les neuf. En plus elle a placé deux représentants de plus dans la liste de la Tunisie. Pas mal.  On aurait même pu citer le milieu offensif , Abdellah El Said prêté par Al Alhy au club finlandais Kupio jusqu’à la fin de ce mois de juin.

A l’opposé au Sénégal avec  la pléthore de joueurs de qualité évoluant en Europe, le sélectionneur Aliou Cissé  n’a pas retenu un seul joueur issu de son championnat. Le rôle traditionnel de troisième gardien qui revient souvent à un « local » a échappé à tous les gardiens qui jouent sur le sol de Senghor. Mais il y  a bien un joueur évoluant en Afrique sur la liste, le gardien du Horoya AC Khadim Cissé . Il devrait d’ailleurs selon les indiscrétions rapporter  127 950 mille dollars à son club guinéen pour les 15 premiers jours passés sur le sol russe pendant le premier tour car la Fifa verse 8500 par jour au club de chaque joueur. Si l’aventure se prolonge pour les Lions la prime continuera de couler.

Au Nigéria, la concurrence était rude même si l’équipe A’ était en finale du Chan en janvier dernier un seul joueur issu de cette aventure verra la Russie, le gardien d’Enyimba Ikéchukwu Enzewa. Habitué même chez les A il avait déjà été titularisé à trois reprises pendant les qualifications. Il sera en concurrence avec Daniel Akpeyi, le portier de Chippa United en Afrique du Sud pour officier dans les cages des Super Eagles. Gernot Rhor qui avait retenu l’actuel meilleur buteur du championnat Junior Lokosa (17 buts) Kano Pillars dans sa pré liste de 30 n’a pas eu de place pour lui dans le bouquet final.

La Tunisie de Nabil Maaloul est sans surprise le second pays qui emmène le plus de joueurs évoluant en Afrique, huit. Les défenseurs Yassine Meriah (CS Sfaxien) et Rami Bedoui (Etoile du Sahel), les milieux Ahmed Khalil (Club Africain) et Ghaylene Chaalali (Espérance de Tunis) et les attaquants Anice Badri (Espérance Tunis) et Saber Khalifa (Club Africain) évoluent tous en Tunisie en plus des défenseurs  Hamdi Nagguez (Zamalek) et Ali Maaloul (Al Ahly) qui jouent en Egypte. Petite surprise, aucun des trois gardiens ne jouent au pays. La Ligue Tunisienne peut être fière de ses futurs ambassadeurs.

Enfin, nous avons le Maroc d’Hervé Renard, dernier vainqueur du Chan à domicile en janvier  2018, ils devraient être trois locaux mais finalement le sélectionneur français s’est passé des services du défenseur du Raja Casablanca, Badr Banoun au profit de l’attaquant de Malaga En Nesyri.

Les deux heureux élus seront finalement, le gardien champion du Maroc avec l’Ittihad Tanger , Ahmed Reda Tagnouati qui sera numéro 3. Et l’attaquant de la RS Berkane, Ayoub El Kaabi, meilleur buteurs (9 buts) et meilleur joueur du Chan, propulsé dans la foulée en équipe fanion, il devient au fil des matches un candidat crédible pour le poste de numéro 9 dans la tanière des Lions.

Pour la stat, retenons qu’aucune autre nation d’un autre continent n’a retenu de joueurs issus de championnats africains.

Géraud Viwami