Sondage : XI type 2000-2020 des Ecureuils , Votez pour le choix du milieu défensif

Après trois Can dont un quart de finale en Egypte 2019 , Bjfoot vous propose de voter pour le meilleur XI type des Ecureuils des vingts dernières années.Les internationaux sélectionnés entre 2000 et 2020 sont pris en compte avec les critères suivants: Phase finale de Can disputée, nombres de sélections et influence.

L’équipe sera composée dans un 4-3-3. Sur chaque poste vous aurez le choix entre quatre noms.

Saturnin Allagbé a dominé le vote des gardiens. Romuald Boco été choisi comme arrière droit. Emmanuel Imorou gauche. La défense est désormais  complète après le vote de Khaled Adénon (79%) et Damien  Chrysostome (9%)

Le scrutin continue avec le poste de milieu défensif. Vous avez le choix entre quatre centraux.  . Jocelyn Ahoueya  (Can 2004, 2008 et 2010) , Djiman Koukou (Can 2008 et 2010 ), Jordan Adéoti (Can 2019) et Seidath Tchomogo (Can 2004, 2008 et 2010) sont en concurrence.

Vous avez donc deux jours pour faire vos choix parmi nos propositions. Pour voter , il faut participer au sondage sur notre compte Twitter. Vous avez deux jours pour faire votre choix.

Entretien : Jordan Adéoti « Quand on est rentré à Cotonou, on avait l’impression d’avoir gagné la compétition ! »

Dans un entretien accordé à nos confrères français de Maligue2.fr , Jordan Adéoti (31 ans) est revenu sur la fin de son aventure avec Auxerre. Cité parmi les plus gros salaires de la Ligue 2 français, le milieu défensif des Ecureuils annonce qu’il ne prolongera pas son contrat qui expire le 30 juin prochain en Bourgogne, il évoque sa saison compliquée et la Can 2019.

Tout d’abord, comment avez-vous vécu ce confinement et quelle est votre réaction par rapport à l’arrêt des championnats qui a été décrété ?
Je l’ai plutôt bien vécu. On pensait que ça allait être plus dur que cela mais personnellement, je fais partie de ceux qui ont la chance d’avoir une famille bien unie. On a de quoi profiter à la maison, ça nous a rapproché, ça a été une bonne chose pour cela. Mais après, c’est vrai que ça a été difficile d’un point de vue sportif parce que ne pas jouer au foot pendant tout ce temps, c’est compliqué à vivre quand on a l’habitude de ne faire que cela.
Par rapport à l’arrêt des championnats, on s’adapte, c’est un choix du gouvernement d’avoir instauré cet arrêt. Je faisais partie des joueurs qui souhaitaient reprendre, je l’admets. Je me dis que si on reprend les entraînements en juin ou en juillet pour la plupart des groupes, il n’y aura pas de grand avancement au niveau du virus. Est-ce que ça permettra de mieux organiser les choses ? Je pense qu’on est resté 2 mois à l’arrêt, et je ne vois pas ce qu’on va pouvoir trouver de plus dans deux mois comme consignes sanitaires pour pouvoir reprendre dans de meilleures conditions qu’aujourd’hui. On verra bien à l’avenir, la reprise du championnat allemand va déjà donner une réponse de ce qui aurait pu être fait. De ce point de vue là, je me voyais reprendre avec des conditions très particulières, mais je ne voyais pas le but de repousser la reprise de deux mois, car je pense qu’on ne sera pas plus avancés.
Vous arrivez en fin de contrat à l’AJA, est-ce qu’une proposition de prolongation vous a été formulée ?
Non, je n’ai pas eu de proposition. Ça a été une année assez particulière sur le plan personnel à Auxerre. J’ai moins joué cette année, je crois que c’est la saison où j’ai le moins joué depuis que je suis professionnel. J’ai quand même fait de bons matchs quand on a fait appel à moi (6 apparitions en Ligue 2), et j’ai passé une bonne saison sous les ordres de Jean-Marc Furlan. Mais je n’ai pas reçu d’offre de prolongation et je me dirige vers un départ au 30 juin de l’AJA.
Vu la situation actuelle, êtes-vous inquiet de vous retrouver sans contrat dans cette période ?
Malheureusement on ne sait pas, c’est la grande question. D’une part, il y aura sûrement pour les clubs le côté attractif des joueurs libres car il n’y a pas d’indemnité de transfert, donc ça peut présenter un avantage. Mais d’un autre côté, il y a aussi toujours cette inquiétude liée à l’économie des clubs, et peut-être que beaucoup de clubs se tourneront vers leur centre de formation où des divisions comme le N1 ou le N2 pour recruter.
C’est un peu l’inconnu. Moi personnellement quand c’est l’inconnu, je suis à la fois inquiet et optimiste, c’est assez particulier. On verra, en tout cas je suis prêt à répondre à un nouveau challenge et j’espère que j’en aurais un beau qui va se présenter à l’avenir.

« Si je trouve un bon projet de Ligue 2, ce sera un grand plaisir »

Vous donnez votre priorité à la Ligue 2 ?
Je ne priorise pas de championnat particulier. Je suis vraiment ouvert à tout, même des championnats auxquels on ne pense pas forcément aux premiers abords. Ils peuvent se révéler intéressants au niveau sportif, mais aussi pour la vie familiale et expérience de vie, ce sont des choses qui entrent en compte car nous, nous jouons, mais nous emmenons aussi avec nous nos femmes et nos enfants. Il faut aussi quelque chose dans lequel eux puissent se retrouver et se sentir bien.
Je n’ai pas de priorité, je suis ouvert à tout horizon. Après, si je trouve un bon projet de Ligue 2, ce sera un grand plaisir car c’est un championnat que je connais très bien. Je termine sur une note un peu amère avec l’AJA, donc j’aimerais pouvoir rejouer d’une autre manière et en sortir par une autre porte.
Quel bilan tirez-vous de vos trois saisons à l’AJA ? Vous avez été l’un des cadres de l’équipe, capitaine même, alors que cette saison vous avez beaucoup moins joué…
Un bilan mitigé, forcément. J’étais arrivé à Auxerre avec beaucoup d’ambition collective notamment. Je savais que je mettais les pieds chez un grand nom du foot français. Avec tous mes coéquipiers ces dernières années, on avait vraiment envie de remettre le club en Ligue 1. C’était le projet quand je suis arrivé, et on est loin d’avoir réussi, donc c’est une déception. Sur le plan individuel, j’ai connu des hauts et des bas. J’ai eu un peu de difficultés au démarrage, mais ensuite j’ai connu une très bonne période sous l’ère Pablo Correa. Ensuite, ça s’est détérioré avant le départ de Pablo, où j’ai commencé à moins joué quand Cédric Daury a repris l’équipe.
Puis l’été dernier, on m’a demandé expressément de quitter le club, donc c’est forcément une déception quand on passe en quelques semaines de capitaine à “on ne veut plus de vous”. C’est un choix que j’ai difficilement compris car ça ne venait pas du côté humain. J’ai toujours tout donné pour le club, je me suis toujours bien comporté. Sportivement, même si je suis conscient que j’aurais pu mieux faire, j’ai quand même répondu présent quand on a fait appel à moi. Justement, on m’a enlevé à un moment où je répondais présent. Ces 18 derniers mois m’ont un peu surpris mais ça fait partie des choses qui arrivent dans le football. Il faut les accepter et respecter les choix de nos dirigeants, ce sont eux qui décident et ils ont une vue plus globale de leur projet. Il faut l’accepter, mais je n’ai pas forcément compris car je pense que j’avais les qualités pour apporter une plus-value à l’équipe.
Malgré tout, Jean-Marc Furlan a toujours loué votre mentalité au sein du groupe, vous sortez avec une belle image et vous avez tout tenté pour regagner votre place sur le terrain ?
C’est une des qualités que je sais avoir : ne rien lâcher et avoir un état d’esprit irréprochable quelque soit ma situation individuelle. Je l’ai fait naturellement, j’ai essayé de pousser l’équipe comme je le pouvais. Après, j’ai vite vu que quelque soit la qualité des entraînements, ce serait compliqué de gagner du temps de jeu car la hiérarchie était bien établie. Mais malgré tout jusqu’au bout je n’ai pas lâché, et j’ai essayé de répondre présent à l’entraînement et en match.
Je suis frustré car je pense qu’il y avait une belle chose à faire. Le coach Furlan est probablement le meilleur coach que j’ai connu dans ma carrière et j’aurais vraiment voulu apporter quelque chose à son équipe. J’adhérais pleinement à ses principes de jeu et à tout ce qu’il faisait, donc c’en est d’autant plus frustrant.

« Le coach m’avait appelé quand il était à Brest, j’étais persuadé qu’il connaissait mes qualités et qu’il pouvait les faire ressortir »

Avant cette saison galère, vous aviez en revanche connu une CAN 2019 magique avec le Bénin, où vous avez atteint les quarts de finale de la compétition pour la première fois de l’histoire du pays !
C’était exceptionnel, vraiment ! Un souvenir magnifique. C’est ce qui était paradoxal : de passer l’été avec mon meilleur souvenir professionnel et sportif, et enchaîner par une saison qui sera, je l’espère, la plus décevante de ma carrière. Mais je reste sur le superbe souvenir de la CAN, c’était historique. Le pays n’avait jamais franchi les poules, ensuite on a éliminé la grande équipe du Maroc ! C’était exceptionnel. Au niveau des émotions, c’était unique. Quand on est rentré à Cotonou, on avait l’impression d’avoir gagné la compétition ! On a ressenti l’immense fierté de la population et ça nous a rendu encore plus fiers, et c’est à ce moment qu’on a réalisé ce qu’on venait d’accomplir.
Est-ce que le fait d’avoir disputé la CAN et de rentrer tard vous a empêché de trouver un nouveau club alors que l’AJA ne comptait plus trop sur vous, ou vouliez-vous rester pour prouver que vous pouviez gagner votre place ?
J’avais conscience qu’après la saison qu’on venait de faire avec Auxerre (jouer le maintien, ndlr), ce serait compliqué de trouver une solution pour me céder. Surtout, vu que Jean-Marc Furlan m’avait appelé quand il était à Brest, j’étais persuadé qu’il connaissait mes qualités et qu’il pouvait les faire ressortir. J’étais persuadé de pouvoir entrer dans la concurrence et de m’imposer parce que quand j’avais vu le coach en rentrant de la CAN, il m’a dit qu’il n’était pas du tout contre le fait de m’utiliser s’il me voyait performant à l’entraînement.
Après, il a une méthodologie bien particulière, avec des milieux qui fonctionnent par paire. Et c’est vrai que la doublette Bellugou-Touré a très bien marché en préparation et lors des premiers matchs, donc il a décidé de leur faire confiance sur la suite de la saison. C’est quelque chose que je respecte totalement, même si je pense que j’aurais pu amener quelque chose de différent.
Source: Maligue2.fr

France : Jordan Adéoti cité parmi les gros salaires de Ligue 2 !

Nos confrères de France Football ont dévoilé cette semaine , les plus gros salaires de Ligue 2 française pour le compte de la saison 2019-2020. Si l’attaquant Zimbabwéen  du Havre , Tino Kadéwéré, futur lyonnais domine le classement avec un émargement annuel estimé à 720 mille euros, un international  béninois est aussi cité dans le top 10. En effet , Jordan Adéoti (30 ans) est répertorié comme le dixième joueur le mieux payé du championnat. Le milieu d’Auxerre touche un gain annuel de 360 mille euros selon les révélations du média Hexagonal.

Géraud Viwami 

France : Adéoti passeur décisif , Auxrerre signe un hold up

Titulaire pour la troisième fois seulement de la saison , Jordan Adéoti (30 ans , 4 matches ,  1 passe décisive) s’est bien illustré hier lors du hold up d’Auxerre (12e) sur la pelouse d’Ajaccio (3e) pour le compte de la 24e journée. Le milieu défensif international béninois, auteur d’un bon match a été passeur décisif pour Sakhi sur le but de la victoire 2-3 à la 34e minute.

G.V

 

Ecureuils : Allagbé , Aguémon et l’organisation défensive, les satisfactions de la trêve internationale

Face à la Côte d’ivoire et l’Algérie en matches amicaux sur cette trêve internationale, le Bénin a tenu tête à deux adversaires réputés sur le continent africain avec plusieurs satisfactions à la clé pour les hommes de Michel Dussuyer.

Saturnin Allagbé , la montée en puissance continue

Au fil des matches, il prend du volume dans les cages béninoises.  Il a encore sorti deux prestations de classe internationale. Contre l’Algérie sur neuf tirs cadrés concédés, le niortais a multiplié les parades pour finir par s’incliner sur un pénalty de Slimani après avoir stoppé la première tentative de l’attaquant monégasque. Contre la Côte d’ivoire , il avait déjà laissé entrevoir sa confiance et son assurance devenu habituelle dans les buts. Une montée en puissance qui se confirme.

L’organisation défensive

En deux matches, les Ecureuils ont certes encaissé deux buts mais la prestation défensive était dans la moyenne. Face à des attaquants ivoiriens et algériens incisifs, le Bénin n’a jamais été dépassé.  Le duo central Verdon – Hountondji alignés pour la première fois a démontré des affinités une concentration de tous les instants. Prometteur. Sur les côtés, à gauche David Kiki, en manque de temps de jeu en club a sorti deux copies de grande qualité. Face aux Fennecs, il a éteint Ryad Mahrez tout seul sans flancher. Défensivement il était très au niveau. A droite, Youssouf Assogba a été une bonne surprise. Le nouveau joueur d’Amiens est une belle promesse à un poste où le Bénin galère à trouver un spécialiste depuis des années. Du haut de ses 18 ans, on a tous apprécié sa rigueur défensive et sa puissance. Malgré le pénalty concédé, on devrait le revoir.  Le quatuor qui a disputé intégralement les deux rencontres a montré plusieurs signaux prometteurs. Puis au milieu, le duo d’Almeida – Adéoti a encore prouvé toute son importance dans l’équilibre de l’équipe. Le premier de plus en plus indispensable dans le pressing et le second à la relance. Sans eux , ce n’est plus la même assise défensive.

Yannick Aguémon,  c’est du bon

Longtemps courtisé pour rejoindre les Ecureuils, l’ancien toulousain a rejoint l’équipe en mars dernier sans jouer. Réserviste lors de la Can 2019, il a enfin effectué ses débuts sur cette trêve internationale. Titulaire contre la Côte d’ivoire et entré en jeu contre l’Algérie, l’ailier a rapidement exhibé ses qualités de percussions, de dribbles et créativité sur le côté gauche. Entreprenant et pas englouti par l’enjeu ,  le joueur de OH Louvain a sorti des copies dignes d’un habitué. Il a bel et bien marqué des points.

Géraud Viwami

Ecureuils : Les 23 à la loupe ,le couteau-suisse

Jusqu’à l’entrée en lice du Bénin le 25 juin prochain contre le Ghana à Ismaila pour le compte de la première journée de la Can Egypte 2019, Bjfoot.com vous propose de découvrir les 23 joueurs retenus par Michel Dussuyer. Portrait du jour consacré à Jordan Adéoti. Episode 17.

A l’age de la maturité, 30 ans , il fera ses débuts sur la scène continentale avec les Ecureuils qu’il a rejoint il y a sept ans alors qu’il venait de passer pro. Convaincu par le discours de Manuel Amoros pour défendre les couleurs du pays d’origine de son paternel, il est aligné titulaire dès sa première cape en mai 2012 contre le Burkina Faso à Ouaga.

Milieu défensif ou défenseur central , il évolue également comme arrière droit. Il a déjà servi à tous ces postes sous le maillot national. Joueur posé de nature et généreux dans l’effort, il est apprécié pour son volume de jeu et sa justesse technique. Sa culture tactique reste également l’une de ses forces qui facilite son adaptation à différents rôles.

Absent contre la Gambie lors de la première journée , il est revenu comme titulaire en septembre 2018 avec Michel Dussuyer. Il fait partie des trois joueurs les plus utilisés par le sélectionneur français pour avoir disputé l’intégralité des cinq rencontres conduites par ce dernier. Installé désormais en milieu de terrain , c’est le premier régulateur du jeu des Ecureuils , celui qui fait le lien entre la défense et le milieu. En sentinelle dans un milieu en trio ou en pivot dans un duo , son influence n’est plus contestable. Titulaire indiscutable , il tiendra encore sa place dans le dispositif du Bénin en Ecureuils où il est un homme de base.

Natif de L’union et formé à Toulouse , il aura passé quatre années en amateur à Colomiers pour enfin signer professionnel en Ligue 2 française à l’été 2012 chez les Tangos de Laval. Ensuite , il file en Ligue 1 à Caen (2014-2017). Reparti sur un nouveau projet à Auxerre , dans l’antichambre de l’élite il a été capitaine du club cette saison en alignant 25 apparitions pour trois réalisations en championnat. Une saison mouvementée entre les mauvais résultats du club et les trois changement de coach en cours de route, sur le plan personnel sa copie est très correcte.

Encore lié au club bourguignon pour une saison et évaluez à un million d’euros sur Transfermarkt , de belles prestations aux pieds des pyramides peuvent faire de lui une très bonne affaire pour plus d’un tel un couteau suisse.
Géraud Viwami

Fiche de joueur
Jordan Adéoti , 30 ans , 1m83 , milieu défensif
Club actuel : Auxerre (France)
international depuis : mai 2012
nombres de capes : 23
surnom :  Jo (diminutif de Jordan)

France : Auxerre régale avec Jordan Adéoti

Homme de base de Pablo Coréa , le milieu défensif Jordan Adéoti (29 ans , 15 matches, 3 buts) a activement participé à  la large victoire d’Auxerre (12e)  4-0 face à Grenoble (7e) pour le compte de la 19e journée de championnat . Le capitaine bourguignon a coupé parfaitement un coup franc au premier poteau juste devant le gardien  pour le but du 2-0 (45e). Le joueur formé à Toulouse soigne ses statistiques avec son troisième but de la saison. Il égale ainsi son total sur l’ensemble de la saison dernière qui était son meilleur taux en carrière pro.

Après un début de saison compliquée , les auxerrois remontent à milieu de tableau à neuf points des barragistes à l’issue de la phase aller.

Géraud Viwami 

Bjfoot Awards 2018 : Joueur de l’année , les nommés sont…

 

Bjfoot.com dévoile les nommés des Bjfoot Awards 2018. Vous pouvez voter sur l’onglet réservé à la Une du site. Vos choix compteront pour 50% dans le verdict final. Voici les nommés pour le titre de joueur  l’année. 

  • Joueur de l’année 

Khaled Adénon 33 ans  (Amiens/France)

Leader du vestiaire amiénois, il fait partie des hommes intouchables dans le club picard. Avec 32 titularisations en Ligue 1 sur l’année civile, sans faire du bruit il fait partie des défenseurs les plus réguliers dans l’un des championnats majeurs d’Europe malgré ses 33 ans et reste aussi inamovible chez les Ecureuils aussi. Constance.

Steve Mounié 24 ans (Huddersfield/Angleterre)

C’est un titulaire en Premier League, grand artisan du maintien de son club en fin de saison dernière. Il a conservé son statut cette saison et justifie sa réputation dans le meilleur championnat du monde. Chez les Ecureuils, il est désormais considéré comme le premier choix en pointe. Montée en puissance.

Jordan Adéoti  29 ans (Auxerre / France)

Il a réussi son pari en repartant en Ligue 2 française. A 29 ans il a retrouvé une maturité dans son jeu au point de se voir confier le brassard de capitaine en club. Avec une quarantaine de matches disputés sur l’année 2018, meneur d’hommes en bourgogne, il a aussi pris du volume chez les Ecureuils. Une grosse année.

Joueur de l'année 2018

  • Khaled Adénon (51%, 533 Votes)
  • Steve Mounié (38%, 400 Votes)
  • Jordan Adéoti (11%, 111 Votes)

Total Voters: 1 044

Loading ... Loading ...

LA REDACTION 

France : Auxerre régale, Jordan Adéoti buteur

Auxerre (14e) s’est baladé ce soir face à Sochaux (18e) en Ligue 2 française. Les bourguignons se sont facilement imposés 4-1 à l’extérieur. Le milieu défensif béninois Jordan Adéoti (29 ans , 13 matches , 2 buts) a inscrit le dernier but du match à la 88e minute. Esseulé à l’entrée de la surface le capitaine ne s’est pas fait prier pour marquer son deuxième but de la saison. Après 15 journées , Auxerre s’éloigne de la zone rouge et poursuit une série de trois matches sans défaite après un début de saison compliqué.

Pas remis de sa douleur à la cuisse , le défenseur Olivier Verdon n’était pas dans le groupe des Lionceaux.

G.V. 

Bénin – Algérie : les notes des Ecureuils.

Après l’exploit réussi  en battant l’Algérie 1-0 hier au Stade Mathieu Kérékou Bjfoot.com a  noté la prestation des Ecureuils sur 10.

 

Fabien Farnolle 7

En première période il était tranquille, pas inquiété car ses joueurs de champ maîtrisaient leur sujet. Mais en seconde période il sort deux arrêts décisifs dans le temps additionnel et une dernière sortie plus que rassurante sur le dernier corner des algériens. Irréprochable.

Emmanuel Imorou 6,5

Il a sorti un match très accompli dans son couloir gauche. Très présent offensivement il régulièrement lancé ou suivi les actions menées dans son sillage. Il n’était pas loin d’obtenir un pénalty dans le premier acte.  Puis il s’est appliqué à fermer son couloir quand Ryad Mahrez est rentré. Le caennais qui n’avait plus joué à Cotonou depuis sept ans était dans son élément.

Seidou Barazé 6,5

Il commence à prendre la mesure du poste. Aligné à droite dans une défense à quatre il a montré plus de garanties.  Dans le placement défensif et les interceptions il n’a jamais été dépassé. Ses sorties de balle également étaient sans déchet. Il aurait même pu être passeur décisif si Steve Mounié avait trouvé le cadre sur son centre de la 25e minute. Une prestation correcte.

Khaled Adénon 7

Habitué à l’art de la discrétion à couvrir, replacer, gagner ses duels sans vice, alterner convenablement jeu court et long, le défenseur amiénois a fait un match sans faute. Homme discret, il est devenu le leader des siens quand il a pris le brassard après l’exclusion de Stéphane Sèssegnon. C’est lui qui a guidé l’équipe pendant son infériorité numérique, sans faille. Boss.

Olivier Verdon 7

Ça commence à devenir un classique de le voir défendre avec autant d’autorité pour un gamin de 23 ans. Il aligne à la perfection la présence dans les duels, l’anticipation et les choix de relances verticales sans s’affoler. On ne peut rien ou presque lui reprocher tant sa prestation était aboutie. Il est de plus en plus  à son aise aux côtés d’Adénon. Convaincant.

Jordan Adéoti 7,5

Le régulateur, le premier relanceur, le boucheur c’est lui qui a permis à l’équipe de garder un constant équilibre dans l’entrejeu sans se débrider. L’Auxerrois a été encore plus énorme quand l’équipe est passée à dix. Pas avare dans les efforts offensifs, il affiche un volume jeu impressionnant et une justesse technique très utile dans la moitié adverse. Bluffant.

Sessi d’Almeida 8

Première titularisation en A à Cotonou, premier but international qui offre une victoire face à un adversaire invincible depuis 35 piges. Sinon a aimé sa fougue, son activité dans l’entrejeu et son pressing de tous les instants. Sa débauche d’énergie a surpris et dérangé les adversaires. Même s’il a des progrès à faire dans le placement et les relances, il marque sur son unique tir du match. Tueur.

Stéphane Sèssegnon 5

Son expulsion de la 53e minute gâche un peu le match de patron qu’il faisait. Même si personne ne sait les mots échangés avec Mr Pavaza , le capitaine doit être plus exemplaire. Il amène tout seul le premier but en mystifiant Ghezzal et Bensebaini avant de servir d’Almeida, le Sèssegnon qu’on aime était résumé sur une action. Créateur et utile.

Michael Poté 5,5

C’est clairement un match à oublier pour l’attaquant qu’il est. Pas souvent servi dans le bon tempo sur les phases offensives, il n’a carrément pas existé. Il s’est quand même beaucoup dépensé pour fermer son couloir  au point d’être averti. C’est une nouvelle confirmation qu’il n’est plus à son aise sur un côté. Il était tout de même au départ de l’action qui amène le but. Réconfortant.

Jodel Dossou 7

L’homme qui embrase le match sur chaque ballon touché en phase offensive c’est lui. A gauche comme à droite, la défense verte a souffert de ses coups de reins. Devenu le leader technique après la sortie du capitaine, son match aurait plus parfait, s’il était plus juste dans la surface adverse sur les dernières passes tout comme sur ses tentatives personnelles. Remuant.

Steve Mounié 6,5

Il n’a pas marqué mais son travail sur la défense a été énorme. Présent sur tous les ballons aériens, il a encore obtenu des coups francs qui méritent d’être mieux exploités. L’attaquant d’Huddersfield a bien participé au jeu défenseur en formant presque tout seul un premier rideau défensif. Unique regret sa tête plongeante de la 25e minute non cadrée. Sa meilleure occase du match. Bagarreur.

Géraud Viwami

NB : seuls les joueurs alignés pendant au moins  trente minutes minimum sont notés.

 

France : Auxerre tombe malgré le premier but de Jordan Adéoti

Auxerre (18e)  et Jordan Adéoti (29 ans, 9 matches , 1 but) n’y arrivent pas en Ligue 2 française , le club bourguignon s’est incliné  pour la septième fois  cet après-midi à l’occasion de la 10e journée de Ligue 2 à domicile 1-2 contre Lens (1er) . Pourtant le milieu défensif international béninois avait égalisé pour les bourguignons à la 59e minute. Le capitaine auxerrois s’est bien appliqué pour inscrire son deuxième but de la saison. Adéoti va rejoindre les Ecureuils dans trois jours pour le stage de préparation de la double confrontation contre l’Algérie comptant pour les qualifications de la Can Cameroun 2019.

G.V.

Togo – Bénin : les notes des Ecureuils

Après le nul vierge décroche à Lomé hier contre les Eperviers du Togo , Bjfoot.com a noté la prestation des Ecureuils sur 10. 

 

Fabien Farnolle 6,5

Un arrêt incroyable sur la tentative de Fo-Doh Laba (48e) en début de second période, il est resté concentré et décisif quand il le fallait. On l’a bizarrement vu fragile sur une sortie aérienne sinon à part ça il a fait un match plus que correct. Imposant dans sa cage il a dégagé de l’assurance comme à son habitude. Ses longs ballons sur Steve Mounié  ont connu un taux de réussite élevé. Et il s’est même permis un crochet Emmanuel Adébayor. Inspiré.

Khaled Adénon 6,5

C’est le boss. Il a dirigé replacé sans arrêts ses deux autres partenaires du trio défensif. Positionné au centre l’amiénois a encore fait un match dans son style. Sobre dans les duels, avec de l’anticipation et des relances soignés. Si l’assise défensive des Ecureuils n’a pas été bousculée c’est parce qu’il tenait le gouvernail. A 33 piges on a presque l’impression que l’âge le bonifie. Impeccable.

Junior Salomon 6

Aligné à droite de la défense à trois , il a sorti un match dans son style habituel avec beaucoup de puissance et de présence physique. Dur sur l’homme il n’a pas perdu beaucoup de duels. A part un retard dans le timing sur les ballons en profondeur on ne l’a pas vu en difficulté. Malgré le changement de système il n’a pas perdu ses affinités avec Adénon. Correct.

Olivier Verdon 7  (Homme du match)

Aligné à gauche dans le trio central défensif, il a sorti un match de patron. Très propre dans ses duels et dans ses relances. Il dégage une assurance inhabituelle pour un gamin de 22 ans. L’ancien sochalien a maîtrisé sans état d’âme Emmanuel Adébayor. L’ancien madrilène fini par lui offrir son maillot au coup de sifflet final. Classe.

Chamsdeen Chaoan 5,5

Aligné en piston droit , il a rendu une copie à deux visages. D’abord sur le plan défensif il a très bien verouillé son couloir , avec ses prises aux duels et son placement sur les interceptions. Il n’est pas souvent tombé dans le piège des ailiers adverses. Mais son apport offensif a été quasi nul. A part deux centres dans le jeu , il n’a été d’aucune utilité dans la moitié adverse. De gros progrès à faire dans ce registre s’il doit continuer à ce poste. Pour une  première cape il a été loin d’être ridicule. Il doit faire mieux.

David Kiki , 5, 5

Il avait plus de repères offensifs dans son rôle de piston gauche qu’il connaissait très bien. Mais le brestois n’était visiblement pas en pleine possession de ses moyens pour prendre son couloir. Quoique il aurait pu être passeur décisif pour Jordan Adéoti en seconde période, celle où il a été le plus présent car dans la première le jeu penchait plus à droite. On attend un peu mieux tout de même. Satisfaisant.

 Jordan Adéoti 6,5

Il a tout donné pour l’équilibre de l’équipe dans l’entre jeu. Il parcouru un nombre incalculable de kilomètres au nom du pressing, un harcèlement de tout le temps. En position haute comme basse le capitaine auxerrois a prouvé qu’il maitrisait le poste. Il a aussi été très utile à la récupération dans ses choix de relances souvent verticales et très appliqué dans sa justesse technique. On ne peut rien lui reprocher si ce n’est son occasion de la 66E . Convaincant.

Stéphane Sèssegnon 7

Aligné en doublette avec Adéoti au milieu il a balayé tous les doutes sur son état physique et son engagement. A 34 piges il a sans doute donné une leçon avec son sens du sacrifice dans le harcèlement puis l’orientation du jeu béninois. Evidemment on a pu apprécier son coup de rein même s’il était plus bas qu’à son habitude, il a clairement eu de l’influence sur le comportement de l’équipe. L’ancien parisien n’a pas cessé de replacer, et gueuler pour rappeler ses coéquipiers à l’ordre. Même si les togolais avaient mis un contrat sur sa tête, il a pris des coups et s’est relevé pour le combat. Exemplaire.

Jodel Dossou 5,5

Son match laisse un arrière-gout d’inachevé. En première période il a vraiment démarré son match quand il est passé à droite. Entre accélération, prise de risque et percussion, il était dans son style. Il a été l’origine des meilleures actions béninoises mais comme souvent son manque de lucidité dans les derniers mètres a coûté cher. Il aurait pu faire beaucoup mieux. Intéressant.

Michale Poté 5

A l’image de ces dernières prestations sur le côté , l’attaquant s’est beaucoup dépensé dans le replacement et s’est peu signalé offensivement. Un match difficile voire quelconque. Il aurait pu être le héros s’il avait transformé son occasion de 41e minute. Remplacé par Désiré Sègbè Azankpo à la 69e minute, il a fait beaucoup de sacrifices sans être récompensé. Insuffisant.

Steve Mounié 6

Il a mené la vie dure à la défense centrale togolaise. Presqu’imbattable dans les duels aériens, il très bien assuré son rôle de pivot en pointe. Même s’il manquait parfois de soutien pour enclencher les attaques. L’attaquant d’Huddersfield s’est aussi dépensé dans le premier pressing sur  la première ligne. Il a été décisif en sauvant un ballon sur la ligne alors que Farnolle était battu. Il aurait pu être passeur décisif si Poté n’avait pas vendangé. Un match complet où il ne manquait qu’un petit but.

Bjfoot.com

Seuls les joueurs qui ont disputé une mi-temps sont notés.

 

Perf’ des béninois : premier titre pour Imorou, Suanon est en feu , Adéoti signe un record personnel et Tchato cartonne !

 

Votre rubrique revient avec une autre configuration pour plus d’info sur l’actualité  des footballeurs béninois à l’étranger. En Arabie Saoudite on a vu la passe de trois d’Abdel Fadel Suanon , en France  le record personnel battu par Jordan Adéoti, Au Nigéria on a vécu le premier but de Giscard Tchato et en Belgique Emmanuel Imorou fête le premier titre de sa carrière.

Suanon est en feu , Adéoti signe un record personnel et un titre pour Imorou

Mardi en Arabie Saoudite, Abdel Fadel Suanon (22 ans, 20 matches, 10 buts) a donné une précieuse victoire à Damac  mardi dernier  en deuxième division saoudienne contre Al Kwab. Esseulé au second poteau, l’attaquant international béninois marque l’unique but du match à  la 74e minute. 1-0. Suanon carbure fort depuis son retour de blessure car il marque pour la troisième journée consécutive et porte son total à 10 buts. Après 24 journées, à six rencontres de la fin de l’exercice il retrouve son efficacité pour le bonheur de Damac qui est désormais 10e avec 28 points.

Vendredi en France, nouveau capitaine des bourguignons, Jordan Adéoti (29 ans, 25 matches , 3 buts) a montré la voie à Auxerre ce soir face à Brest mais cela n’a pas été suffisant. Le milieu défensif international béninois a  égalisé pour les siens de la tête 57e mais l’AJA (12e)  va finalement s’incliner 2-1 à domicile. Adéoti soigne ses stats avec son troisième but de l’exercice. Il bat  son record personnel (2 buts) sur une saison  en 2013-2014 à Laval en Ligue 2.

Dimanche au Nigéria, Giscard Tchato     aura attendu 10 matches pour marquer son premier but de la saison avec MFM. Facile vainqueur de Heartland 3-0 à domicile, le milieu international béninois désormais intouchable dans le onze a inscrit le dernier but du match à la 90e minute en plus d’une nouvelle prestation convaincante avant le match retour de Ligue des Champions contre les algériens du MC Alger.

Samedi en Belgique, Emmanuel Imorou a vécu une fin de saison en apothéose avec le Cercle Bruges qui a assuré sa promotion en première division belge en finale retour des play off. Battu à l’aller 1-0 par Beerschoot , les verts ont fait le boulot 3-1 au retour avec l’arrière gauche aligné sur son flanc pendant 80 minutes. Prêté par le SM Caen, l’ancien clermontois pourrait être tenté par une prolongation de l’aventure en attendant à 29 ans il peut savourer le premier titre de sa carrière.

 

En France, samedi soir on retiendra la petite stat de Jules Koundé (19 ans)  lors du nul entre Bordeaux et Angers. Le défenseur central franco-béninois a  touché 94 ballons touchés soit  deuxième record du match derrière le milieu tchèque Jaroslav Plasil 104 ballons.

Géraud Viwami

 

Le but de Suanon

LE TABLEAU DES STATS

 

 

Allemagne

D1 – J26

Hoffenheim –  Wolfsbourg 3-0

Titulaire : Daniel Didavi, milieu offensif, 90 minutes  (Wolfsbourg)

Stat saison : 24 matches, 6  buts, 6 passes décisives

Classement : 15e/18 : Wolfsbourg 25 points

D2- J26

Union Berlin – Erzgebirge 0-0

Entré en jeu : Cèbio Soukou , milieu offensif, 61e minute (Erzgebirge)

Stat saison : 13 matches, 4 buts

Classement : 15e/18 : Erzgebirge 30 points.

 

 

Angleterre

D1-J30

Huddersfield – Swansea City  0-0

Titulaire : Steve Mounié, attaquant, 90  minutes (Huddersfield)

Stat saison : 21 matches, 6 buts

Classement : 15e/20 : Huddersfield 31 points.

 

Arabie Saoudite

D2-J24

Damac – Al Kwakab 1-0

Titulaire : Abdel Fadel Suanon, attaquant ,90  minutes (Damac)

But : Suanon 74e  minute

Stat saison : 19matches/ 8 buts

Classement : 11e/16 : Damac 28 points

 

Belgique

D2-Barrages Promotion  – Retour

Cercle Bruges – Beerschoot 3-1

Titulaire : Emmanuel Imorou , arrière gauche, 80 minutes (Cercle Bruges)

Stat : Imorou, 14 matches

France

L1 – J29

Dijon – Amiens 1-1

Titulaire : Khaled Adénon, défenseur central  (Amiens) ;  90 minutes.

Stat saison : Adénon 25 matches

Classement : 16e  /20 : Amiens 29 points.

 

Bordeaux – Angers 0-0

Titulaire : Jules Koundé, défenseur central  (Bordeaux) ;  90 minutes.

Stat saison : Koundé, 9 matches, 1 but

Classement : 9e  /20 : Bordeaux  37 points.

 

Ligue 2 – J29 

Niort – Lorient 1-2

Titulaire : David Djigla, 90 minutes (Niort)

Stat saison : 16 matches, 3 buts

Classement : 16e/20 : Niort 32 points

 

Auxerre – Brest 1-2

Titulaires : Jordan Adéoti, milieu défensif, 90 minutes (Auxerre), David Kiki, arrière gauche (Brest)

Stat saison : Adéoti 25 matches, 3 buts, Kiki 11 matches

Classement : 12e/20 : Auxerre 37 points. 11e/20 : Brest 47  points.

 

National 1 – J25

Concarneau – Dunkerque 2-1

Titulaire : Jonathan Ligali, gardien, 90 minutes (Dunkerque)

Stat saison : 20   matches, 5 clean sheet

Classement : 13e / 18 : Dunkerque 26 points

 

Grèce

D1-J25

Lamia – Levadiakos 1-1

Titulaire : Moise Adilehou, défenseur central 90 minutes (Levadiakos)

Stat saison : 12  matches

Classement : 11e/16 : Levadiakos 30   points.

Niger

D1-J12

Entente Fc  – As Douanes

Titulaire : Affissou Tamou , 50 minutes ( As Douanes)

Stat saison : 7 matches, 2 buts

Classement : 10e/16 : As Douanes 13 points.

Nigéria

D1-J12

MFM  – Heartland 3-0

Titulaire : Giscard Tchato, milieu,  90 minutes (MFM)

Stat saison : 9 matches, 1 but

Classement : 9e/20 : MFM 16 points

 

D1-J11

Ifeanyi Ubah – Abia Warriors 1-1

Titulaire : Kola Raimi , ailier (Abia Warriors)

Stat saison : 7 matches

Classement : 12e/20 : Abia Warriors 15 points

 

 

Tunisie

D1-J21

ES Tunis – Stade Tunisien 3-0

Titulaire : Jacques Bessan, 90 minutes (Stade Tunisien)

Stat saison : Bessan  17 matches, 7 buts

Classement : 8e/16 : Stade Tunisien 26 points

 

Zarzis – US Monastir 0-0

Entré en jeu : Anaane Tidjani  (Monastir)

Stat saison : Tidjani , 20 matches , 2 buts

Classement : 5e/16 : Stade Tunisien 34 points

 

Turquie

D1-J26

Beskitas – Genclerbirligi 1-0

Titulaire : Stéphane Sèssegnon, milieu offensif, 90 minutes (Genclerbirligi)

Stat saison : Sèssegnon 23 matches 2 buts

Classement : 14e /20 : Genclerbirligi  26 points

Réalisé par Géraud Viwami

Toute personne qui copie cet article sans citer la source s’expose à la rigueur de la loi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecureuils: Le groupe est arrivé à Brazzaville sans Adéoti blessé

Les Ecureuils ont rejoint Brazzaville hier où ils affrontent demain en match amical le Congo au complexe sportif de Kintélé. Le groupe s’est rendu directement  dans la capitale congolaise. Une première vague composée des sept joueurs locaux et du staff a quitté Cotonou puis les expatriés sont arrivés en provenance de leur club. Déjà forfait en club vendredi dernier lors de la réception du Gazélec Ajaccio , l’Auxerrois Jordan Adéoti n’a pas fait le déplacement. Le milieu défensif est blessé et ne sera pas disponible. Omar Tchomogo aura donc à disposition un groupe de 19 joueurs finalement.

Le groupe présent à Brazzaville

Gardiens  (3)

Fabien Farnolle (Yeni Malatyaspor/Turquie), Saturnin Allagbé (Niort), Steve Glodjinon (JA Cotonou)

Défenseurs (6)

Nabil Yarou (Buffles), Rodrigue Fassinou (Aspac),  Cédric Hountondji (Gazélec Ajaccio), Khaled Adénon (Amiens/France), David Kiki (Brest/France), Olivier Verdon (Bordeaux/ France)

Milieux (7)

Djiman Koukou (RC Lens/ France), Stéphane Sèssegnon (Montpellier/France), Jodel Dossou (Austria Lustenau/Autriche), Chabel Gomez (Esae) , Mama Seibou (Aspac ) , Ibrahim Ogoulola (Requins) David Djigla (Niort/France)

Attaquants (3)

Marcellin Koukpo (Buffles), Mickael Poté (Apoel Nicosie/Chypre), Steve Mounié (Huddersfield/Angleterre)

Coach : Omar Tchomogo

 

Perf’ des béninois : Poté buteur avant la Ligue des Champions, Adéoti capitaine d’Auxerre et Tamou brille.

Nouvelle saison, nouvelle formule, votre rubrique revient avec une autre configuration pour plus d’info sur l’actualité  des footballeurs béninois à l’étranger.  Cette semaine, il n’y pas grand-chose à signaler à part le but de Michael Poté , les deux offrandes d’Affissou Tamou  avec l’As Douanes du Niger et Jordan Adéoti qui a été capitaine d’Auxerre.Point global.

 

Poté sauve Nicosie , Tamou brille , Adéoti porte le brassard 

Nos béninois n’ont pas trop brillé cette semaine. On retiendra le troisième but en championnat chypriote de Michael Poté (33 ans) avec l’Apoel Nicosie qui a évité une défaite grâce à l’international béninois. Il devrait être encore aligné en Ligue des Champions, mercredi lors du déplacement à Dortmund.

En France, Jordan Adéoti (28  ans) a porté le brassard à Auxerre, vendredi soir pour la première fois de sa carrière professionnel contre Bourg en Bresse.

Au Niger, la recrue de l’ As Douane , Affissou Tamou (22 ans) a brillé hier après-midi  dans un tournoi de pré-saison à Niamey. Les douaniers sont venus à bout du champion du Niger en titre As Fan 3-0, l’attaquant international béninois a été double passeur décisif.

 

Enfin, Moise Adilehou (Levadiakos), Fabien Farnolle (Yeni Malatyaspor), Cebio Soukou (Erzgebirge Aue),  et David Kiki (Brest) étaient  sur le banc sans entrer en jeu.

Djiman Koukou (RC Lens) Jonathan Tinhan (Troyes), Cédric Hountondji (Gazélec Ajaccio), David Djigla (Niort)   n’étaient pas dans le groupe leur  club.

 

Géraud Viwami

 

Video : Le but de Poté

 

LE TABLEAU DES STATS

 

Afrique du Sud

D2-J9

Black Leopards – Highland Park 0-1

Titulaire : Christophe Aifimi, gardien, 90 minutes (Black Leopards)

Stats saison : 7  matches, 4 clean sheet

Classement : 12e/16 : Black Leopards  10 points

Witbank Mombela 2-

6e avec 13 points

 

Allemagne

D1 – J10

Shalke 04 – Wolfsbourg – 1-1

Entré en jeu : Daniel Didavi, milieu offensif, 66e minute (Wolfsbourg)

Stat saison : 10 matches/  3 buts

Classement : 14e/18 : Wolfsbourg 10 points

 

Angleterre

D1-J10

Liverpool – Huddersfield 4-0

Entré en jeu : Steve Mounié , attaquant , 69e minute (Huddersfield)

Stat saison : 6 matches/2 buts

Classement : 13e/20 : Huddersfield  12 points

 

Arabie Saoudite

D2-J7

Al Shaolah – Al Nadha  1-0

Titulaire : Mohamed Aoudou, attaquant ,90  minutes (Al Nadha)

Stat saison : 5 matches/ 1 but

Classement : 4e/16 : Al Nadha 11 points

 

Jeddah – Damac 2-0

Titulaire : Abdel Fadel Suanon, attaquant, 90 minutes (Damac)

Stat saison : 7  matches, 4 buts

Classement : 16e/16 : Damac 3 points

Autriche

D2-J15

Austria Lustenau – Wattens 2-0

Titulaire : Jodel Dossou , milieu offensif , 90 minutes (Austria Lustenau)

Stat saison : 11 matches , 3 buts

Classement : 6e/10 : Austria Lustenau 18 points

 

Belgique

D2 –J13

 

OH Louvain – Union Saint Gilloise 1-0

Titulaire : Yannick Aguémon, ailier, 70  minutes (OH Louvain)

Stats saison : 11  matches/  6 buts

Classement : 2e /8 : OH Louvain 26 points

Chypre

D1-J10  

AEK Larnaca – Apoel Nicosie  1-1

Titulaire : Michael Poté, attaquant.  90  minutes.

But : Poté 65e

Stat saison : 7 matches / 3 buts

Classement : 8e/14 : Apoel Nicosie 11 points

 

Côte d’ivoire

D1-J3

Moosou – Séwé Sports 1-0

Titulaire : Apollinaire Danvidé , défenseur central , 90 minutes (Séwé)

Stat saison : 3  matches

Classement : 14e/14 : Sewé 0 point

 

France

L1 – J11

Montpellier – Rennes  0-1

Titulaire : Stéphane Sèssegnon, milieu offensif ;  90 minutes.

Stat saison : Sèssegnon 9  matches 1 but

Classement : 9e /20 : Montpellier  15 points

 

Guingamp – Amiens 1-1

Titulaire : Abdoul Khaled Adénon , défenseur central , 90 minutes (Amiens)

Stat saison : Adénon , 10  matches

Classement : 16e/20 : Amiens 10  points.

 

Ligue 2 – J13

Sochaux – Niort 2-1

Titulaire : Saturnin Allagbé, gardien ,90 minutes  (Niort).

Stat saison :   Allagbé 13 matches – 5 clean sheet.

Classement : 11e /20: Niort  18 points.

 

Bourg en Bresse – Auxerre 1-1

Titulaire : Jordan Adéoti, milieu défensif,  90  minutes.  (Auxerre),

Stat saison : Adéoti 13  matches, 2 buts

Classement : 12e/20 : Auxerre 18 points

 

 

Israël

U19-J6

Hapoel Natzrat Illit  – Hapoel Hadera 1-0

Entré en jeu : Joël Sogbo , attaquant , 63e minute (Hapoel Hadera)

Stat saison : Sogbo 6  matches, 4 buts

Classement : 12e/14 : Hapoel Hadera 6 points.

Tunisie

D1-J8

US Monastir   – ES Zarzis 3-0  

Entré en jeu : Anaane Tidjani, milieu, 70e minute (US Monastir)

Stat saison : 8 matches  1 but

Classement : 4e/14 : US Monastir 12 points

 

 

Réalisé par Géraud Viwami

Toute personne qui copie cet article sans citer la source s’expose à la rigueur de la loi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auxerre : capitaine d’un soir, Adéoti est en train de réussir son pari

En fin de contrat à Caen (Ligue 1) l’été dernier, Jordan Adéoti (28 ans) a accepté revenir en Ligue 2 pour retrouver un second souffle à Auxerre. Le milieu défensif des Ecureuils a porté le brassard Bourguignons hier soir à Bourg en Bresse et confirme son impact dans le collectif auxerrois.

 

Après un début de saison mitigé en Ligue 2 française, Auxerre (12e)  est en train de remonter la pente en championnat. La montée en régime des Bourguignons qui n’ont plus perdu six journées d’affilée n’est pas étrangère à la bonne qu’affiche Jordan Adéoti sous le maillot auxerrois. Le milieu défensif a d’ailleurs lancé la belle série auxerroise en signant l’unique but la victoire face à Lorient (1-0), leader à l’époque, le 19 septembre.  Un but qu’il n’oubliera pas de sitôt « Le but marqué contre Lorient était particulier. Nous avions vraiment besoin de la victoire et il a offert les trois points. C’était mon tout premier marqué avec l’AJA, donc c’était parfait. » Confiait l’intéressé.

Depuis ce succès, Auxerre poursuit une belle série. Installé en milieu de tableau, il  peut prétendre à jouer le haut de tableau à condition de bonifier les prochaines rencontres.

Adéoti en mode patron

Personnellement Adéoti est peut-être en train de réussir la meilleure saison de sa carrière. Installé au milieu, son poste de prédilection ,  dans le 4-4-2 mis en place par Francis Gillot depuis le début de la saison, le joueur formé à Toulouse est à son aise dans le jeu. Face à Bourg en Bresse hier, il a été le deuxième joueur de son équipe à toucher le plus de ballons 88 au total. Seul l’arrière droit Arcus à fait mieux (92 ballons touchés). Pendant que son alter ego du milieu, le malien Birama Touré n’a gratté que 55  ballons. Il a également réussi 5 tacles dans le jeu  avec un pourcentage de passes réussies à 78% Des chiffres qui confirment son impact dans le jeu Auxerrois et une prise de responsabilités offensives encouragées par son coach.

Avec deux buts et une passe décisive en 13 apparitions (12 titularisations), il a déjà égalé son total sur une saison professionnel. Un record qui date de sa première saison en Ligue 2 avec Laval en 2013-2014. Et il est bien parti pour faire mieux à l’issue de la saison. La bonne forme de l’international béninois fait oublier une dernière saison un peu compliqué à Caen en première division avec un maintien arraché à l’ultime journée. Malgré ses 87 matches disputés en trois exercices dont 27 sur le dernier, Adéoti a choisi de se relancer contre toute attente en Ligue 2 et il explique son choix en ces termes « Plusieurs clubs de Ligue 2 m’avaient contacté en fin de saison dernière car j’allais être un joueur libre. C’étaient des clubs ambitieux, avec l’intention de jouer la montée. A Caen, je n’avais pas de nouvelles et je n’avais pas d’offres concrètes d’autres clubs de L1. Plutôt que d’attendre et de devenir un joueur de complément dans l’élite, j’ai préféré venir me relancer en Ligue 2 et d’être un joueur important d’un effectif. J’ai bien réfléchi, j’ai pesé le pour et le contre. Le directeur sportif Cédric Daury m’a appelé, m’a indiqué qu’une belle campagne de recrutement allait être effectuée. J’ai été l’un des premiers à arriver à Auxerre pour faire partie de ce projet, et c’est une fierté pour moi. J’ai senti que j’étais vraiment désiré, et c’est important. » Révélations faites cette semaine dans un entretien accordé à MaLigue2.fr

Capitaine d’un soir ?

Relégué sur le banc depuis fin septembre l’habituel capitaine d’Auxerre Michael Tacalfred  qui a porté le brassard à huit reprises n’a toujours pas repris sa place dans le onze. L’attaquant guinéen Mohamed Yattara qui a pris le relais en portant le brassard (5 fois)  à sa suite était absent hier pour cause de blessure alors Gillot a confié le brassard à Adéoti. Le milieu des Ecureuils a donc été capitaine pour la première fois en carrière professionnel. Touché à  la cuisse Yatarra devrait absent quelques semaines,  Un intérim qui pourrait  durer pour le numéro 8 auxerrois qui est en train de réussir son pari en Ligue 2 ?

Géraud Viwami

 

Fifa 18 : ce qu’il faut savoir sur les joueurs béninois  

 

Il y a un peu plus d’une dizaine de jours EA Sports a sorti Fifa 18, jeu de simulation de football par excellence, Bjfoot.com s’est penché sur les footballeurs béninois qui figurent sur cette édition.

Ils sont au total 15 joueurs répertoriés avec la nationalité béninoise sur le jeu dont 9 jouent en France (3 en Ligue 1 et 6 en Ligue 2).

Le mieux noté d’entre eux, Steve Mounié (Huddersfield) , 76/100 en net progression. Stéphane Sèssegnon (Montpellier)  75  et Jordan Adétoi 74  forment le trio de tête.

Première apparition sur le jeu pour Olivier Verdon (Bordeaux) modestement noté à 63 mais il n’est pas le joueur béninois le plus faible c’est Femi Hollinger-Janzen (New England) et ses 60.

Pour les amoureux du mode carrière, on leur conseille de miser sur Mounié qui peut tutoyer la barre des 83 après quelques saisons. Le gardien de Niort , Saturnin Allagbé qui peut passer de ses 67 à 75 si vous en faites votre numéro un.  Marge de progression intéressante pour Sessi d’Almeida (Blackpool) 63 et Verdon qui peuvent tous les deux culminer à 73 plus tard.

Enfin Mounié a également la valeur marchande de base la plus chère, 11 millions d’euros

Géraud Viwami

Perf’ des béninois :  Adéoti porte Auxere , Kiki et Didavi passeurs , le geste insolite d’Allagbe et Verdon buteur

Nouvelle saison, nouvelle formule, votre rubrique revient avec une autre configuration pour plus d’info sur l’actualité  des footballeurs béninois à l’étranger. A la une : En France Jordan Adéoti  a brillé à Auxerre avec un but et une passe décisif. David kiki (Brest) et  Daniel Didavi (Wolfsbourg) ont été passeurs décisifs. Les gardiens Saturnin Allagbé (Niort) et  Christophe Aifimi (Black Leopards) ont été brillants. Point global.

 

Didavi et Kiki passeur, Allagbé signe le geste du week-end, Adeoti en meneur

Il fallait être en France vendredi soir pour assister au show de Jordan Adéoti (28 ans, 10 matches 2 buts en L2) à l’Abbé Deschamps avec Auxerre contre Sochaux.  Le milieu défensif a porté le club bourguignon avec un but sur une frappe lointaine et une passe décisive. Auteur d’un début de saison remarquable, l’ancien caennais guide déjà ses coéquipiers.

Il va peut-être falloir s’habituer à le voir plus souvent avec le maillot brestois, arrivé en fin de mercato David Kiki (23 ans 5 matches en L2) a été titulaire pour la seconde fois sous ses nouvelles couleurs et il s’est signalé avec une superbe passe décisive pour Habib Diallo après un déboulé sur son côté gauche. L’arrière gauche a assurément marqué des points avec sa prestation.

Titulaire indiscutable dans les buts de Niort, Saturnin Allagbé (23 ans, 10 matches en L2) a signé le geste du week-end en faisant u bisou à son poteau en fin de match. Dans les arrêts de jeu, le gardien des Ecureuils a réussi un arrêt décisif avec l’aider de son poteau pour permettre aux Chamois de s’imposer finalement 2-1.

Un autre gardien, qui a brillé c’était en Afrique du Sud, Christophe Aifmi (27 ans, 3 matches) est en train de mettre tout le monde d’accord avec Black Leopards en deuxième division. Face à Cape Town All Stars, le gardien international béninois a signé trois arrêts décisifs et réalise un deuxième d’affilée sans encaisser. De bons débuts.

En National 3, Olivier Verdon (21 ans, 3 matches, 1 but en N3) a mené la réserve de Bordeaux à la victoire dans le derby face à Libourne 1-0. Le défenseur international béninois a marqué de la tête sur coner son premier but de la saison.

En Allemagne, Daniel David (27 ans, 7 matches , 3 buts) confirme son bon début de saison au fil des matches. L’ailier allemand d’origine béninois a été passeur décisif pour le français Joshua Guilavogui, samedi contre Mayence. Wolfsbourg a concédé un nul 1-1.

Cédric Hountondji (Gazélec Ajaccio), Jonathan Tinhan (Troyes)  , Fabien Farnolle (Yeni Malatyaspor) , Michael Poté (Apoel Nicosie) et Moise Adilehou (Levadiakos) quant à eux étaient sur le banc sans entrer en jeu.

David Djigla (Niort) n’était pas dans le groupe de son club. Exclu lors de la précédente journée, Jodel Dossou (Austria Lustenau) était suspendu.

 

 

Géraud Viwami

 

Video : Le but  et la passe de Jordan Adéoti 

LE TABLEAU DES STATS

 

Afrique du Sud

D2 –J6

Tshakuma M.  – Witbanks Spurs 2-2

Titulaire : Ghislain Débouto, attaquant ,71  minutes (Witbanks Spurs)

Stats saison : 5 matches 1 but 1 passe décisive

Classement : 9e/16 : Witbanks Spurs 7 points

 

Cape Town All Stars – Black Leopards   0-0

Titulaire : Christophe Aifimi, gardien, 90 minutes (Black Leopards)

Stats saison : 3 matches, 2 clean sheet

Classement : 13e/16 : Black Leopards  6 points

 

Allemagne

D1 – J8

Wolfsbourg – Mayence 1-1

Titulaire : Daniel Didavi, milieu offensif, 79e  minute (Wolfsbourg)

Stats saison : 7 matches/  3 buts

Classement : 14e/18 : Wolfsbourg 7 points

 

Angleterre

D3 – J11

Southend Uniited – Blackpool  2-1

Titulaire: Sessi d’Almeida, milieu défensif, 68 minutes (Blackpool)

Stat saison : d’Almeida 8 matches

Classement : Blackpool 9e/24 : 18 points

Arabie Saoudite

D2-J3

Al Nadha  – Al Hazm 0-0

Entré en jeu : Mohamed Aoudou , attaquant , 75e  minute (Al Nadha )

Stat saison : 1 match

Classement : 5e/16 : Al Nadha 5 points

Hajer – Damac 2-2

Titulaire : Abdel Fadel Suanon , attaquant , 90 minutes (Damac)

But : Suanon 47e minute (sp)

Stat saison : 3 matches, 3 buts

Classement : 11e/16 : Damac 2 points

 

Belgique

D2 –J7

Union Saint Gilloise – Cercle Brugge   1-2

Titulaire : Emmanuel Imorou ,  arrière gauche, 90 minutes (Cercle Brugge)

Stats saison : 5 matches

Classement : 2e/8 : Cercle Brugge 12 points

 

France

L1 – J8

Monaco – Montpellier 1-1

Titulaire : Stéphane Sèssegnon, milieu offensif ;  90 minutes.

Stat saison : Sèssegnon 5 matches

Classement : 15e /20 : Montpellier  5 points

 

Ligue 2 – J10

Niort – Quevilly  2-1

Titulaire : Saturnin Allagbé, gardien ,90 minutes  (Niort).

Stat saison :   Allagbé 10 matches – 3 clean sheet.

Classement : 10e /20: Niort  13 points.

 

Lens – Gazélec Ajaccio 2-0

Entré en jeu : Djiman Koukou ;  milieu défensif,  78 minutes (Lens)

Stat saison : Koukou  6 matches

Classement : 20/20 : Lens 6 points

 

Tours  – Brest 1-2

Titulaire : David Kiki  arrière gauche,  90 minutes (Brest)

Stat saison : Kiki 2 matches

Classement : 3/20 : Brest  20 points

 

Auxerre – Sochaux 2-0

Titulaire : Jordan Adéoti, milieu défensif,  90 minutes.  (Auxerre),

But :  Adéoti 68e

Stat saison : Adéoti 10 matches, 2 buts

Classement : 13e/20 : Auxerre 13 points

 

National 3

Bordeaux II – Libourne 1-0

Titulaire : Oliver Verdon, défenseur, 90 minutes (Bordeaux II)

Stat saison : 3 matches, 1 but

Classement :  1er/16 : Bordeaux II 12 points.

 

Réalisé par Géraud Viwami

Toute personne qui copie cet article sans citer la source s’expose à la rigueur de la loi.

 

 

 

 

 

 

 

 

France – L2-J10 : Adéoti XXL , le caviar de Kiki et la bise d’Allagbé

La 10e journée de Ligue 2 française s’est jouée ce soir  les internationaux béninois , Jordan Adéoti (Auxerre) , David Kiki (Brest) et Saturnin Allagbé s’en sortent heureux. 

Adéoti porte Auxerre

En plus d’être une pierre angulaire dans le milieu d’Auxerre Jordan Adéoti (28 ans) se montre efficace. L’international béninois a porté les bourguignons ce soir contre Sochaux en étant à l’origine des deux buts du succès 2-0. Adéoti a d’abord ouvert le score à la 68e minute sur une frappe lointaine avant de servir Romain Phillipoteaux pour le but du break à trois minutes du terme. Auxerre signe un troisième succès d’affilée et remonte en milieu de tableau à la 13e place avec 13 points.

Kiki s’installe 

David Kiki (23 ans) monte en puissance dans le collectif brestois qui se déplaçait sur la pelouse de Tours. Pour sa seconde titularisation au poste d’arrière gauche , l’international béninois a brillé avec une belle passe décisive pour Habib Diallo (55e), sa première avec Brest. Après une remontée solitaire, il a déposé un centre parfait sur la tête du buteur pour l’ouverture du score. Une victoire finale 2-1 qui permet à Brest de s’installer sur le podium en attendant avec 20 points.

Allagbé , la bise qui sauve

Enfin , Niort s’est rassuré à domicile en dominant Quevilly 2-1. Titulaire dans les buts Saturnin Allagbé (23 ans) pas très sollicité il a signé un arrêt décisif en fin rencontre.  Sur une frappe de Taufflieb le gardien des Ecureuils sort un arrêt en deux temps avec l’aide de son poteau. D’ailleurs en se relevant il s’est permis de faire une bise à son poteau. Classe non ? Niort souffle grâce à une deuxième victoire consécutive , les Chamois sont 10e avec 14 points.

Géraud Viwami

Transfert : Libre, Adéoti choisit Auxerre !

En fin de contrat après trois saisons à Caen en Ligue 1 française, Jordan Adéoti (28 ans) s’est engagé avec Auxerre en Ligue 2. Le milieu défensif polyvalent international béninois a signé un bail de trois ans.

Auxerre commence bien son mercato avec une recrue de taille. Le club bourguignons, 17e et maintenu de justesse en Ligue 2  la saison dernière a convaincu Jordan Adéoti de rejoindre ses rangs. Le nouveau numéro 8 du club a passé sa visite médicale ce jour avant d’être présenté à l’Abbé Deschamps.

En effet en fin de contrat avec Caen où il a passé les trois dernières saisons en Ligue 1, le joueur formé à Toulouse revient dans une division où il a brillé  avec Laval (56 matches ,3 buts) en deux saisons. Arrivé à Caen à l’été 2014, Adéoti a réussi à sa faire une place dans le groupe de Patrice Garande , en défense centrale ou milieu défensif il activement participé à la survie du club en Ligue 1 en  87 apparitions en championnat. Il aura marqué les esprits des supporters avec son super but du pied gauche en coupe de France contre Dijon en Janvier 2015. Cette réalisation a d’ailleurs été désignée but de l’année lors des Bjfoot Awards la même année. Son unique but sous le maillot caennais.

 Un choix surprenant

A la hauteur pendant trois saisons  dans l’élite française, le choix de l’international béninois peut paraitre surprenant. En fin de contrat on pouvait s’attendre à ce qu’il intègre un challenge sportif encore mieux que le maintien à Caen ou tout au moins rester en Ligue 1 .  Outre Auxerre , Brest qui a longtemps lutté pour  la montée en Ligue 1 était aussi intéressé pour signer l’ancien de Colomiers.

Son nouveau club racheté récemment par des investisseurs chinois, il a peut être été séduit par le projet ou le chéquier.  L’avenir nous dira sur la teneur de son choix.

Géraud Viwami