Transfert : Cédric Hountondji n’est plus un joueur du Gazélec Ajaccio !

Le Gazélec Ajaccio a annoncé hier la résiliation du contrat du défenseur international béninois Cédric Hountondji, désormais libre. 

Avec seulement deux apparitions sous le  maillot du Gazélec Ajaccio depuis le début de la saison en Ligue 2, Cédric Hountondji (23 ans, 2 matches en L2 française) vient de résilier son contrat avec le club corse. Le défenseur central formé à Rennes en quête de temps de jeu va devoir se trouver rapidement un nouveau point chute durant ce mercato hivernal.

Un résiliation à l’amiable pour le joueur qui était initialement lié au club jusqu’en juin 2018. Bien qu’il disposait d’un bon de sortie , Hountondji a préféré partir définitivement plutôt que d’envisager un prêt.

Arrivé en corse l’été dernier sous les ordres de Jean-Luc Vannuchi qui était déjà son mentor à Auxerre , l’international béninois a pourtant livré un premier exercice complet 32 .  Une saison pleine en club  bonifiée par ses débuts en sélection nationale en mars 2017 contre la Mauritanie.

Hountondji a beaucoup moins joué cette saison depuis la nomination d’Albert Cartier sur le banc corse actuel 14e du championnat.

Il devrait rebondir dans un autre club de Ligue 2.

Géraud Viwami 

Trois choses à savoir sur Cédric Hountondji

Le mois prochain, Omar Tchomogo dévoilera la liste des joueurs convoqués pour affronter la Mauritanie en match amical le 24 mars prochain à Nouakchott. Les Ecureuils repartiront sur une nouvelle base après l’échec de Bamako. Bjfoot.com vous présente une série exclusive de portraits sur  sept joueurs que le sélectionneur devrait essayer lors de ce rendez-vous. Sixième  escale en France  pour présenter le défenseur Cédric Hountondji (23 ans).

Hier sur la pelouse de Nîmes, le Gazélec Ajaccio a ramené un point de son  déplacement chez les Crocodiles. Aligné pour la 22e fois de la saison en défense centrale, Cédric Hountondji a comme souvent sorti un match correct. Relégué de Ligue 1 la saison dernière le club corse 11e avec 36 points après 27 journées  se contentera du maintien. Hountondji est déjà reconnu comme une valeur sûre du onze du Gazélec.

Il a eu un parcours plutôt tranquille notamment chez les jeunes  en France. Il a eu le privilège de côtoyer Florent Thauvin entre autre pendant sa formation à Orléans. Mais c’est à Rennes que Hountondji va éclore d’abord en équipe réserve. Il sera lancé en Ligue 1 en aout 2013 par Philippe Montanier lors d’un match contre Nice. Ensuite, le géant défenseur profite surtout des blessures pour enchaîner 18 apparitions en Ligue 1 en 2013-2014. Il signe son premier but pro contre Nancy  en Coupe de la Ligue la Ligue en décembre 2013.

Mais la saison suivante, le club breton recrute en défense et il joue beaucoup moins. Il sera finalement prêté à Châteauroux en Ligue 2. Il s’y impose et aligne trente  matches même si le club est relégué cette saison là. L’exercice suivant, il est à nouveau prêté avec succès à Auxerre (Ligue 2) , il devient rapidement un cadre de la défense bourguignonne  et joue deux matches de plus que la saison précédente.

L’été dernier  le franco-béninois a décidé de suivre Jean-Luc Vannuchi son ancien mentor à Auxerre qui s’est engagé avec le Gazélec Ajaccio.

Supervisé par la Juventus

Il aurait pu être un joueur de la Vielle Dame, en effet à l’été 2012 avant de signer Paul Pogba la Juventus s’était penché sur le cas de Hountondji. Son profil unique, défenseur de grande stature (195 m) capable de joueur également en milieu défensif, il est présenté comme un joueur juste et très sérieux dans ses tâches  défensives , intéressait le club piémontais. Malheureusement les  italiens ne passeront pas  à l’action. Ce n’est peut-être que partie remise.

Benino-hispano-français

Hountondji a déjà joué la sélection française,  il a été convoqué équipe de France cadets et junior. Il a aussi connu l’antichambre de l’équipe première  puisqu’il a été  chez les Espoirs (U23) en 2013 par Willy Sagnol. Il est apparu à six reprises avec les jeunes français toutes catégories confondues.

Encore sélectionnable chez les Ecureuils puisque le Bénin est le pays  de son père originaire d’Abomey.  Il est  espéré depuis plusieurs années comme une  relève.  Il annoncé sur son compte Facebook officiel qu’il allait rejoindre les  Ecureuils lors  du prochain match amical contre la Mauritanie.

Mais Hountondji possède une troisième nationalité, espagnol. Même s’il a peut de chances que la Roja pense à lui.  Espérons qu’il ne s’embrouille pas avec ses passeports…

Géraud Viwami